Je me sens mal en prépa MPSI

Pourquoi faire une prépa, quelle prépa choisir, et toute autre question du même genre.

Modérateurs : JeanN, Quetzalcoatl, Sylvie Bonnet, Marc Ménétrier

Basket97
Messages : 12
Enregistré le : ven. nov. 17, 2017 2:06 pm

Je me sens mal en prépa MPSI

Message par Basket97 » ven. nov. 17, 2017 2:40 pm

Salut à tous,
Je suis actuellement en prépa MPSI et j’en peux déjà plus au bout de 2 mois et demi. Non en fait c’est depuis le début de l’année que je déprime presque tout le temps mais je m’étais dit qu’avec le temps ça irait mieux et toujours pas!! Le dimanche soir je déprime encore plus sachant qu’une nouvelle semaine va commencer, que je vais passer des mauvais moments en colle etc...
En fait, en terminale je bossais énormément et au final le bac je l’ai eu avec mention assez bien. Enfin tout ça pour dire que je ne suis pas un génie et que j’ai toujours eu l’habitude de travailler. Bref, pour continuer, je suis venue en prepa car je visais l’ENAC, mon rêve étant de devenir pilote de ligne. Cependant je croyais qu’avec mon habitude de toujours travailler beaucoup j’allais pouvoir m’en sortir. Mais non j’y arrive vraiment pas et je me dis que finalement l’ENAC c’est pas pour moi...
Donc je suis carrément désespérée, j’en ai parlé à mes profs mais bien sûr ils me conseillent de tenir l’année. Pas facile sachant que je pleure tout le temps et que, du coup, je suis toujours de mauvaise humeur, ce qui me rend encore moins sociable. Je parle beaucoup moins avec les filles avec lesquelles je passe mes journées. Pour les dm et tout je sais que je n’ai pas de bonnes idées du coup je ne les partage pas avec elles et j’evite de trop leur poser des questions sinon elles croiront que je copie tout le dm sur elle.
Bref je suis quand même allée me renseigner à la fac mais ils m’ont dit que ça allait être dur de venir à cette période de l’année car il va falloir rattraper mon retard et tout. Mais moi, en fait, je sais que cette année est perdue (je n’ai plus de motivation, ça fait une semaine que je n’ai pas travaillé donc la semaine prochaine en colle ça va être l’horreur + mes notes sont catastrophiques) donc au final je sais que je redoublerai en L1 de math l’année prochaine. Ce qui ne me dérange pas trop en soi car il est possible de tenter un des concours de l’ENAC (l’ATPL) en première année universitaire.
Enfin voilà et puis niveau moral c’est pas du tout ça, vous l’aurez compris. Et c’est pour cela que ma mère a suggéré que j’arrete l’internat et que j’aille vivre avec ma sœur jumelle (qui a un logement étudiant à 15min en bus mais qui peut aller jusqu’a 1h de bus en vue de la circulation. Parce qu’elle me dit que si « scolairement » ça va pas vaut mieux que ça aille quand même mentalement et que sûrement avec ma sœur jumelle je me sentirai mieux. Après les transports peuvent être une perte de temps, ce qui me fait également hésiter. Mais sachant que je compte partir en L1 l’année prochaine, je pense que je me concentrerai surtout sur les math, un peu aussi sur la physique puis le reste « j’oublie »

Donc voilà j’aimerai alors connaître votre avis et vos conseils svp à savoir si je pars à la fac ou pas? Et aussi comment pourrais-je combattre cette « dépressions » par rapport à mes notes et à mon stress vis à vis des colles et tout? Et est ce une bonne idée d’aller vivre chez ma sœur tout en étant en prepa? Et enfin combien de temps dois je rester au minimum cette année pour avoir un bagage solide pour aller en L1 l’année prochaine? Psq je sais pas si je resterai une année entière, j’aimerai partir au Canada plusieurs mois pour travailler mon anglais donc à voir..

Je vous remercie par avance

Avatar du membre
U46406
Messages : 6337
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par U46406 » ven. nov. 17, 2017 3:09 pm

Basket97 a écrit :
ven. nov. 17, 2017 2:40 pm
Je vous remercie par avance
Merci de même.

T'es pas la première ici à qui nous conseillons d'aller en discuter IRL avec des vraies personnes de ton lycée. Pas avec nous, ici, nous sommes parfois trop cassants (enfin, je parle surtout de moi).


édit - Et donc, ta soeur, elle en pense quoi ?
Et pour le Canada, qui paie ton séjour ?
Modifié en dernier par U46406 le ven. nov. 17, 2017 3:30 pm, modifié 1 fois.
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Avatar du membre
siro
Messages : 2836
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : Cassandre

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par siro » ven. nov. 17, 2017 3:29 pm

Surtout de toi, on s'est rarement montré cassant avec quelqu'un qui demande humblement sans ordonner des conseils, a fortiori quelqu'un dans le doute et qui ne va pas bien.

Je te rédige une réponse dans l'aprem, mais pour la faire courte : tes appréhensions sont normales, et il n'y a rien de dramatique ni de définitif. ;)
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Avatar du membre
AurelO
Messages : 178
Enregistré le : ven. juil. 18, 2014 2:43 pm
Localisation : Paris

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par AurelO » ven. nov. 17, 2017 5:15 pm

Sans préjuger de la qualité de la réponse que siro te fera, et pour être passé moi-même par ce que tu vis, je dirais que, si tu as le soutien de ta famille, si les professeurs sont au courant de tes difficultés (outre les notes, les impacts sur ton moral) et te soutiennent (en gros s'ils te mettent pas la misère), tu as tout intérêt à rester tout en cherchant à "relativiser".

Plus à facile à dire qu'à faire, mais si tu y arrives, cette année sera tout sauf perdue, même si tu te réorientes l'année prochaine.

En tous cas, bon courage.

Aurélien

Avatar du membre
siro
Messages : 2836
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : Cassandre

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par siro » ven. nov. 17, 2017 5:36 pm

Basket97 a écrit :
ven. nov. 17, 2017 2:40 pm
En fait, en terminale je bossais énormément et au final le bac je l’ai eu avec mention assez bien. Enfin tout ça pour dire que je ne suis pas un génie et que j’ai toujours eu l’habitude de travailler. Bref, pour continuer, je suis venue en prepa car je visais l’ENAC, mon rêve étant de devenir pilote de ligne. Cependant je croyais qu’avec mon habitude de toujours travailler beaucoup j’allais pouvoir m’en sortir.
Le programme de prépa est structurellement conçu pour justement ne pas pouvoir réussir en ne faisant que travailler. Ce qu'on te demande, c'est pas de travailler beaucoup, c'est de travailler efficacement. Tu dois pouvoir t'en sortir en prépa avec moins de 2h/j de boulot (en moyenne, certains soirs ça sera plus, d'autres moins).

La prépa c'est pas le lycée : on ne te demande pas de bachoter mais de comprendre. Pour certains (rares) c'est instantané, pour la plupart sinon tous ça demande d'être extrêmement attentif en cours (super important : ne jamais lâcher le prof et accumuler des tableaux de retard niveau attention) pour ne pas avoir à recomprendre ton cours à la maison, et ensuite pratique un petit peu avec des exo.
Mais non j’y arrive vraiment pas et je me dis que finalement l’ENAC c’est pas pour moi...
Tu as encore du temps avant de passer les concours. Vraiment du temps. Tu peux remonter la pente, il faut beaucoup plus que deux mois pour décoller. D'expérience, le gros des taupins décolle entre six et huit mois après le début de la sup, voire plus d'un an pour les plus tardifs (qui ne sont pas ceux qui réussissent le moins bien les concours d'ailleurs). Il faut s'accrocher, gagner en efficacité et en concentration, prendre du recul, et à la fin tu finis par avoir un déclic. Qui peut prendre du temps.
Mais une fois que tu as le déclic, globalement tu vas gagner beaucoup en qualité intellectuelle en sciences.
Donc je suis carrément désespérée, j’en ai parlé à mes profs mais bien sûr ils me conseillent de tenir l’année.
Tenir, oui.
Tenir en gardant le même mode de vie et la même façon de bosser, non.
Pour les dm et tout je sais que je n’ai pas de bonnes idées du coup je ne les partage pas avec elles et j’evite de trop leur poser des questions sinon elles croiront que je copie tout le dm sur elle.
Proverbe : il vaut mieux paraître con et apprendre des trucs que paraître intelligent et rester con.
Sous-entendu : au pire, tu t'es beaucoup inspiré du travail de tes camarades. SO WHAT ?
La seule chose à laquelle tu dois penser quand tu rédiges un DM ou un TD, c'est à ne surtout pas recopier sans comprendre (sinon ça ne sert à rien). Si tu recopies une preuve, tu dois l'avoir comprise et être capable de la refaire. Le but à la fin de l'année, c'est que toutes les preuves que tu as déjà vues (et leurs proches cousines) tu aies une bonne idée de leur fonctionnement et de comment les refaire sur des exo similaires.
Bref je suis quand même allée me renseigner à la fac mais ils m’ont dit que ça allait être dur de venir à cette période de l’année car il va falloir rattraper mon retard et tout.
Y'a pas vraiment de retard entre une élève en sup et un facqueux L1, don't worry.
Mais moi, en fait, je sais que cette année est perdue
Et moi je suis prêt à parier que non, si tu changes sensiblement ta façon de bosser (moins mais mieux), même si à la fin de l'année de sup tu fais autre chose l'année ne sera pas perdue. Une année, ça n'est JAMAIS perdu, pourvu que tu arrives à en tirer du bon. Même non validée.
(je n’ai plus de motivation, ça fait une semaine que je n’ai pas travaillé donc la semaine prochaine en colle ça va être l’horreur + mes notes sont catastrophiques)
Y'a des semaines avec et des semaines sans, on en a tous connu et des plus ou moins violentes, ça n'empêche pas d'intégrer. Tu as pris du retard (un petit peu disons), bah tu vas le rattraper progressivement. Essaye surtout la semaine prochaine si tu retournes en cours de ne pas accumuler plus de retard... quitte à te concentrer sur le boulot de la semaine prochaine et pas celui de cette semaine.
donc au final je sais que je redoublerai en L1 de math l’année prochaine.
Si et seulement si c'est ton souhait. Si ton souhait c'est de faire une sup sérieuse et efficace, tu peux tout à fait te relever et remonter dans les classements et passer en spé. C'est le début de la sup, tu as encore BEAUCOUP de temps pour apprendre.
Ce qui ne me dérange pas trop en soi car il est possible de tenter un des concours de l’ENAC (l’ATPL) en première année universitaire.
Va là où tu te sentiras le mieux et où tu seras la mieux préparée oui.
Enfin voilà et puis niveau moral c’est pas du tout ça, vous l’aurez compris. Et c’est pour cela que ma mère a suggéré que j’arrete l’internat et que j’aille vivre avec ma sœur jumelle (qui a un logement étudiant à 15min en bus mais qui peut aller jusqu’a 1h de bus en vue de la circulation.
Perdre 1 à 2h/jour alors que t'es déjà short, c'est très risqué voire contreproductif.
A moins que tu aies un lien très fort avec ta jumelle, dans cette optique-là (optique... jumelle, vous me suivez ?) pourquoi pas. Tu peux aussi essayer de continuer à te sociabiliser avec tes camarades, un groupe soudé aide beaucoup. Bien que ça ne soit pas indispensable à la réussite en prépa.
Donc voilà j’aimerai alors connaître votre avis et vos conseils svp à savoir si je pars à la fac ou pas? Et aussi comment pourrais-je combattre cette « dépressions » par rapport à mes notes et à mon stress vis à vis des colles et tout? Et est ce une bonne idée d’aller vivre chez ma sœur tout en étant en prepa? Et enfin combien de temps dois je rester au minimum cette année pour avoir un bagage solide pour aller en L1 l’année prochaine? Psq je sais pas si je resterai une année entière, j’aimerai partir au Canada plusieurs mois pour travailler mon anglais donc à voir..
Je pense que déjà, il faut dédramatiser la prépa. C'est une année d'étude, certes intense, mais une simple année d'étude. Aucune étude ne mérite qu'on sacrifie sa vie à côté.
Dans tous les cas, il faut que tu gardes une vie perso (loisirs, potes, copain-copine-planQ, famille, etc.) pour plusieurs raisons :
* déjà, ça fait du bien, et quand on est heureux on est considérablement plus efficace au boulot et résilient aux frustrations des études
* ensuite parce que au mieux tu réussis ta prépa et tu es content d'avoir profité de la vie par ailleurs (ça évite les dépressions en école post-prépa lors du passage no-life du boulot au zéro-boulot), et au pire tu rates ta prépa et tu fais autre chose et comme tu n'as pas mis de côté ta vie perso, t'as pas perdu un an ou deux.

Donc CAPITAL : profite de la vie à côté de la prépa.

Ensuite, pour la quantité de travail, mon petit doigt me dit que tu dois faire partie des gens qui taffent facile 3 à 4h/jour. Et mon petit doigt me dit aussi que ces heures-là ne sont pas forcément très productives.
Ce que je peux te conseiller, c'est :
* astreints-toi à maximum 2h de travail par jour, après les cours. Tu te fixes un chronomètre ou un minuteur, tu planifies comme tu veux, mais tu ne peux pas travailler plus de 2h dans la soirée. S'il faut que tu laisses en plan un DM ou que tu ne fasses pas tout le TD, hé bien soit. (Et pour le TD, tu essayes d'être volontaire pour les exo que tu as faits, histoire de rester sérieuse.)
* pour les cours, si tu n'arrives pas à suivre en cours en temps réel (l'exercice est délicat mais avec de l'entrainement ça marche), c'est indispensable, il faut que tu arrives à sortir de ton cours (de maths notamment) en ayant quasi tout compris à ce qu'a dit le prof.

Questions subsidiaires :
* tu dors combien d'heures par nuit ?
* est-ce que tu arrives à suivre le cours (de maths notamment) ?
* est-ce que tu arrives à maintenir des loisirs en dehors ?
* combien de temps est-ce que tu bosses par jour en moyenne ? (sauf cette semaine où t'as pas beaucoup bossé)

Je laisse LaMouette compléter. :mrgreen:
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Lisa~
Messages : 270
Enregistré le : mer. juin 10, 2015 4:36 pm
Classe : PC*
Localisation : Grenoble

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par Lisa~ » ven. nov. 17, 2017 7:43 pm

Hello Basket97 !

Alors avant de prendre le temps de bien te répondre, je laisse un petit messsage à U46406:
U46406 a écrit :
ven. nov. 17, 2017 3:09 pm
Pas avec nous, ici, nous sommes parfois trop cassants
Je n'ai jamais estimé être cassante avec quelqu'un qui "désespère" de la prépa, bien au contraire ... Ce serait inutile et injustifié, tout le monde a le droit de douter en prépa.

Alors !

Comme toi je travaillais pas mal déjà au lycée ! Et en début de sup, je travaillais encore beaucoup, beaucoup, le début a été assez ... compliqué. Disons que le déclic a eu lieu en janvier (oui je sais c'est tard mais bon). Tout ça pour te dire qu'à ta place, je tenterais de tenir du mieux possible. Tu sais les profs et les colleurs voient passer des générations de prépa, et des élèves dans ta situations, il y en a beaucoup chaque année .. et au final, la plupart de ceux qui décident de rester, intègrent. L'important c'est la qualité en prépa, pas le bachotage (bon sauf quand tu as colle sur 50 démos de maths le lendemain :mrgreen: )
Deuxio, tu dis vouloir l'ENAC. L'ENAC est une très bonne école, certes, mais c'est pas comme si tu disais "je veux absolument les mines de Paris". Non, en bossant sérieusement, en t'accrochant, et en bossant des annales CCP, tu peux tout à fait décrocher l'ENAC: elle est sur le concours CCP, qui reste classique par rapport aux autres, et tu peux réussir sans pour autant être excellente. (Cette école reste néanmoins une des meilleures CCP, mais il faut y croire, car c'est faisable, je le pense réellement). Il faut croire en ton projet, car tu as la chance d'en avoir un bien défini !
Ensuite, si tu as suivi les conseils de tes profs, normalement tu es, en parallèle de ton cursus en prépa, inscrite à l'université. Tu pourras donc valider tes crédits ECTS en prépa et retourner à la fac, sans perdre une année: c'est possible à la fin du premier semestre, donc si tu décides de te réorienter dès janvier, ou bien entre la sup et la spé.
Tu dis être à l'internat ... Tu as une énorme chance, j'ai vécu deux très belles années à l'internat: tu as 5 mètres à faire pour aller demander un conseil sur un DM (car tu as raison de te faire aider, ce n'est pas copier, la plupart des DM n'étant pas considérés dans la moyenne, la note n'est qu'indicatrice), pour aller passer une soirée à regarder un film, pour aller discuter, demander un peu de réconfort. Enfin bref, l'internat c'est cool. Si tu as ta sœur pas loin, alors tu peux en profiter pour aller chez elle le week-end par exemple.
Enfin, relativise. Facile à dire, je sais. Il y a un passage en sup pendant lequel je me suis dit que je ne tiendrais pas deux ans comme ça, que j'en avais marre de me lever le matin en sachant que j'allais me faire allumer en colle malgré le travail fourni. Et finalement la fin de sup et la spé se sont très bien déroulées. Et aujourd'hui je rigole parfois des remarques auxquelles j'ai eu droit pendant les colles :mrgreen:

Je te souhaite un bon courage, parle-en autour de toi et pas seulement sur ce forum. Essaie de t'accrocher car le déclic peut arriver, et renseigne toi pour tes équivalences à la fac ! :) Tu peux aussi passer par APB si tu souhaites aller en DUT/BTS, ça n'engage à rien de s'y inscrire (je l'avais fait perso, pour la fac cursus CUPGE).

Et .. n'oublie pas de profiter un minimum, tu es étudiante, et tu dois avoir une vie d'étudiante presque normale. :)

P.S: et les notes de DS, ça veut pas dire grand chose... j'ai gagné 10 points entre ma moyenne de maths cette année et ma note à l'écrit de maths à CCP. (bon centrale et mines ponts c'était autre chose :mrgreen: )
Modifié en dernier par Lisa~ le ven. nov. 17, 2017 7:48 pm, modifié 1 fois.
2015-2017: PCSI/PC* à Champo
ISAE-ENSMA
"To say that seeking perfection is too stressful is like saying that exercise is too exhausting. In both cases, if you want the results, you've got to endure the pain."

Basket97
Messages : 12
Enregistré le : ven. nov. 17, 2017 2:06 pm

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par Basket97 » ven. nov. 17, 2017 7:48 pm

U46406 a écrit :
ven. nov. 17, 2017 3:09 pm
Basket97 a écrit :
ven. nov. 17, 2017 2:40 pm
Je vous remercie par avance
Merci de même.

T'es pas la première ici à qui nous conseillons d'aller en discuter IRL avec des vraies personnes de ton lycée. Pas avec nous, ici, nous sommes parfois trop cassants (enfin, je parle surtout de moi).


édit - Et donc, ta soeur, elle en pense quoi ?
Et pour le Canada, qui paie ton séjour ?
Ah..
Ma sœur, ça ne l’a derange pas enfin elle,elle aurait préféré que je vive avec elle vu qu’on est très complice et tout..
mes parents, mon père travaille à Air France donc ça revient moins cher autant en profiter..

Basket97
Messages : 12
Enregistré le : ven. nov. 17, 2017 2:06 pm

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par Basket97 » ven. nov. 17, 2017 7:48 pm

siro a écrit :
ven. nov. 17, 2017 3:29 pm
Surtout de toi, on s'est rarement montré cassant avec quelqu'un qui demande humblement sans ordonner des conseils, a fortiori quelqu'un dans le doute et qui ne va pas bien.

Je te rédige une réponse dans l'aprem, mais pour la faire courte : tes appréhensions sont normales, et il n'y a rien de dramatique ni de définitif. ;)
D’accord merci beaucoup

Basket97
Messages : 12
Enregistré le : ven. nov. 17, 2017 2:06 pm

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par Basket97 » ven. nov. 17, 2017 7:50 pm

AurelO a écrit :
ven. nov. 17, 2017 5:15 pm
Sans préjuger de la qualité de la réponse que siro te fera, et pour être passé moi-même par ce que tu vis, je dirais que, si tu as le soutien de ta famille, si les professeurs sont au courant de tes difficultés (outre les notes, les impacts sur ton moral) et te soutiennent (en gros s'ils te mettent pas la misère), tu as tout intérêt à rester tout en cherchant à "relativiser".

Plus à facile à dire qu'à faire, mais si tu y arrives, cette année sera tout sauf perdue, même si tu te réorientes l'année prochaine.

En tous cas, bon courage.

Aurélien
Oui mais bon les kholleurs ne sont pas forcément au courant c’est d’autant plus stressant mais bon je vais essayer de relativiser..
merci beaucoup

Basket97
Messages : 12
Enregistré le : ven. nov. 17, 2017 2:06 pm

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par Basket97 » ven. nov. 17, 2017 8:11 pm

siro a écrit :
ven. nov. 17, 2017 5:36 pm
Basket97 a écrit :
ven. nov. 17, 2017 2:40 pm
En fait, en terminale je bossais énormément et au final le bac je l’ai eu avec mention assez bien. Enfin tout ça pour dire que je ne suis pas un génie et que j’ai toujours eu l’habitude de travailler. Bref, pour continuer, je suis venue en prepa car je visais l’ENAC, mon rêve étant de devenir pilote de ligne. Cependant je croyais qu’avec mon habitude de toujours travailler beaucoup j’allais pouvoir m’en sortir.
Le programme de prépa est structurellement conçu pour justement ne pas pouvoir réussir en ne faisant que travailler. Ce qu'on te demande, c'est pas de travailler beaucoup, c'est de travailler efficacement. Tu dois pouvoir t'en sortir en prépa avec moins de 2h/j de boulot (en moyenne, certains soirs ça sera plus, d'autres moins).

La prépa c'est pas le lycée : on ne te demande pas de bachoter mais de comprendre. Pour certains (rares) c'est instantané, pour la plupart sinon tous ça demande d'être extrêmement attentif en cours (super important : ne jamais lâcher le prof et accumuler des tableaux de retard niveau attention) pour ne pas avoir à recomprendre ton cours à la maison, et ensuite pratique un petit peu avec des exo.
Mais non j’y arrive vraiment pas et je me dis que finalement l’ENAC c’est pas pour moi...
Tu as encore du temps avant de passer les concours. Vraiment du temps. Tu peux remonter la pente, il faut beaucoup plus que deux mois pour décoller. D'expérience, le gros des taupins décolle entre six et huit mois après le début de la sup, voire plus d'un an pour les plus tardifs (qui ne sont pas ceux qui réussissent le moins bien les concours d'ailleurs). Il faut s'accrocher, gagner en efficacité et en concentration, prendre du recul, et à la fin tu finis par avoir un déclic. Qui peut prendre du temps.
Mais une fois que tu as le déclic, globalement tu vas gagner beaucoup en qualité intellectuelle en sciences.
Donc je suis carrément désespérée, j’en ai parlé à mes profs mais bien sûr ils me conseillent de tenir l’année.
Tenir, oui.
Tenir en gardant le même mode de vie et la même façon de bosser, non.
Pour les dm et tout je sais que je n’ai pas de bonnes idées du coup je ne les partage pas avec elles et j’evite de trop leur poser des questions sinon elles croiront que je copie tout le dm sur elle.
Proverbe : il vaut mieux paraître con et apprendre des trucs que paraître intelligent et rester con.
Sous-entendu : au pire, tu t'es beaucoup inspiré du travail de tes camarades. SO WHAT ?
La seule chose à laquelle tu dois penser quand tu rédiges un DM ou un TD, c'est à ne surtout pas recopier sans comprendre (sinon ça ne sert à rien). Si tu recopies une preuve, tu dois l'avoir comprise et être capable de la refaire. Le but à la fin de l'année, c'est que toutes les preuves que tu as déjà vues (et leurs proches cousines) tu aies une bonne idée de leur fonctionnement et de comment les refaire sur des exo similaires.
Bref je suis quand même allée me renseigner à la fac mais ils m’ont dit que ça allait être dur de venir à cette période de l’année car il va falloir rattraper mon retard et tout.
Y'a pas vraiment de retard entre une élève en sup et un facqueux L1, don't worry.
Mais moi, en fait, je sais que cette année est perdue
Et moi je suis prêt à parier que non, si tu changes sensiblement ta façon de bosser (moins mais mieux), même si à la fin de l'année de sup tu fais autre chose l'année ne sera pas perdue. Une année, ça n'est JAMAIS perdu, pourvu que tu arrives à en tirer du bon. Même non validée.
(je n’ai plus de motivation, ça fait une semaine que je n’ai pas travaillé donc la semaine prochaine en colle ça va être l’horreur + mes notes sont catastrophiques)
Y'a des semaines avec et des semaines sans, on en a tous connu et des plus ou moins violentes, ça n'empêche pas d'intégrer. Tu as pris du retard (un petit peu disons), bah tu vas le rattraper progressivement. Essaye surtout la semaine prochaine si tu retournes en cours de ne pas accumuler plus de retard... quitte à te concentrer sur le boulot de la semaine prochaine et pas celui de cette semaine.
donc au final je sais que je redoublerai en L1 de math l’année prochaine.
Si et seulement si c'est ton souhait. Si ton souhait c'est de faire une sup sérieuse et efficace, tu peux tout à fait te relever et remonter dans les classements et passer en spé. C'est le début de la sup, tu as encore BEAUCOUP de temps pour apprendre.
Ce qui ne me dérange pas trop en soi car il est possible de tenter un des concours de l’ENAC (l’ATPL) en première année universitaire.
Va là où tu te sentiras le mieux et où tu seras la mieux préparée oui.
Enfin voilà et puis niveau moral c’est pas du tout ça, vous l’aurez compris. Et c’est pour cela que ma mère a suggéré que j’arrete l’internat et que j’aille vivre avec ma sœur jumelle (qui a un logement étudiant à 15min en bus mais qui peut aller jusqu’a 1h de bus en vue de la circulation.
Perdre 1 à 2h/jour alors que t'es déjà short, c'est très risqué voire contreproductif.
A moins que tu aies un lien très fort avec ta jumelle, dans cette optique-là (optique... jumelle, vous me suivez ?) pourquoi pas. Tu peux aussi essayer de continuer à te sociabiliser avec tes camarades, un groupe soudé aide beaucoup. Bien que ça ne soit pas indispensable à la réussite en prépa.
Donc voilà j’aimerai alors connaître votre avis et vos conseils svp à savoir si je pars à la fac ou pas? Et aussi comment pourrais-je combattre cette « dépressions » par rapport à mes notes et à mon stress vis à vis des colles et tout? Et est ce une bonne idée d’aller vivre chez ma sœur tout en étant en prepa? Et enfin combien de temps dois je rester au minimum cette année pour avoir un bagage solide pour aller en L1 l’année prochaine? Psq je sais pas si je resterai une année entière, j’aimerai partir au Canada plusieurs mois pour travailler mon anglais donc à voir..
Je pense que déjà, il faut dédramatiser la prépa. C'est une année d'étude, certes intense, mais une simple année d'étude. Aucune étude ne mérite qu'on sacrifie sa vie à côté.
Dans tous les cas, il faut que tu gardes une vie perso (loisirs, potes, copain-copine-planQ, famille, etc.) pour plusieurs raisons :
* déjà, ça fait du bien, et quand on est heureux on est considérablement plus efficace au boulot et résilient aux frustrations des études
* ensuite parce que au mieux tu réussis ta prépa et tu es content d'avoir profité de la vie par ailleurs (ça évite les dépressions en école post-prépa lors du passage no-life du boulot au zéro-boulot), et au pire tu rates ta prépa et tu fais autre chose et comme tu n'as pas mis de côté ta vie perso, t'as pas perdu un an ou deux.

Donc CAPITAL : profite de la vie à côté de la prépa.

Ensuite, pour la quantité de travail, mon petit doigt me dit que tu dois faire partie des gens qui taffent facile 3 à 4h/jour. Et mon petit doigt me dit aussi que ces heures-là ne sont pas forcément très productives.
Ce que je peux te conseiller, c'est :
* astreints-toi à maximum 2h de travail par jour, après les cours. Tu te fixes un chronomètre ou un minuteur, tu planifies comme tu veux, mais tu ne peux pas travailler plus de 2h dans la soirée. S'il faut que tu laisses en plan un DM ou que tu ne fasses pas tout le TD, hé bien soit. (Et pour le TD, tu essayes d'être volontaire pour les exo que tu as faits, histoire de rester sérieuse.)
* pour les cours, si tu n'arrives pas à suivre en cours en temps réel (l'exercice est délicat mais avec de l'entrainement ça marche), c'est indispensable, il faut que tu arrives à sortir de ton cours (de maths notamment) en ayant quasi tout compris à ce qu'a dit le prof.

Questions subsidiaires :
* tu dors combien d'heures par nuit ?
* est-ce que tu arrives à suivre le cours (de maths notamment) ?
* est-ce que tu arrives à maintenir des loisirs en dehors ?
* combien de temps est-ce que tu bosses par jour en moyenne ? (sauf cette semaine où t'as pas beaucoup bossé)

Je laisse LaMouette compléter. :mrgreen:
Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me donner une réponse détaillée. Je vais prendre en compte ce que tu m’as dit et donc essayer de dédramatiser

*Je me couche à 23h limite pour me lever à 6h20. Donc 7h20 de sommeil..
*J’avoue ne pas réellement suivre les cours. En fait en cours je vais souvent dans mes pensées, je pense à mon avenir, je déprime un peu à l’interieur.. Je sais que c’est un vrai problème mais j’arrive pas à rester concentrer à 100%
*je n’ai pas vraiment de loisir si ce n’est que le WEEK-END avec ma sœur on s’accorde un moment ou on écoute de l’an musique on délire et tout mais sinon on sort jamais à part pour faire les courses mdr
* et sinon je bosse en général 4h par jour quand je fini à 16h sinon 2h quand je fini à 17h(le lundi et le mardi)

Avatar du membre
U46406
Messages : 6337
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par U46406 » ven. nov. 17, 2017 8:29 pm

Keep up the good work !
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Avatar du membre
guihub
Messages : 129
Enregistré le : jeu. janv. 14, 2016 6:28 pm
Contact :

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par guihub » ven. nov. 17, 2017 9:16 pm

Salut, j'avais une fille dans ma classe l'année dernière qui était exactement dans la même situation (elle visait l'enac et avait l'impression de pédaler à vide), ça lui arrivait de pleurer parfois aussi et nous autres allions la voir pour essayer de lui remonter le moral sans trop savoir comment la réconforter. Au final elle en a parlé un bon moment avec les profs qui lui ont dit de se calmer et dédramatiser, relâcher la pression et de profiter de la vie (cf conseils de siro).

Résultat : elle a appliqué les conseils, elle a continué à travailler mais à un rythme moins soutenu, elle s'est trouvée un copain etc. Au bout de quelques semaines tout allait mieux et elle a passé le reste de l'année avec nous sans forcer sur le taf (tout en restant impliquée, elle a eu les ects), maintenant elle a basculé en L1 où elle se débrouille agréablement bien.

Franchement relâche la pressions, prend plus de sommeil, installe toi avec ta soeur si tu penses que ça pourrait te remonter le moral, et si c'est galère de faire l'aller retour en bus, fais le en vélo en trottinette jsp trouve un moyen d'apprécier le trajet. Fais du sport aussi c'est super important, si ta prépa propose des sports collectifs fonce ça te fera encore + de bien. Trouve toi un livre qui te plait, notre génération a malheureusement tendance à sous estimer la lecture... (Médite?)

Bref pense vivre, pas travail. Bon courage à toi

CIV - PCSI
Clemenceau - PSI*

vercore
Messages : 180
Enregistré le : ven. juin 19, 2015 5:01 pm

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par vercore » sam. nov. 18, 2017 6:56 pm

*J’avoue ne pas réellement suivre les cours. En fait en cours je vais souvent dans mes pensées, je pense à mon avenir, je déprime un peu à l’interieur.. Je sais que c’est un vrai problème mais j’arrive pas à rester concentrer à 100%
Impossible de réussir en prépa sans suivre les cours. Certains arrivent à y remédier, moi pas (je pense carrément être atteint d'une maladie du cerveau, à ne pas réussir à suivre en direct un cours scientifique malgré tous mes efforts).
Du coup je suis allé à la fac. Assez de temps pour travailler seul de mon côté, pas nécessaire d'être présent à tous les cours, autonomie, etc. Ca a bien marché et j'ai eu l'école que je voulais.
Tout ça pour dire que la prépa ne convient pas à tous les profils, et que d'autres solutions existent.

Avatar du membre
siro
Messages : 2836
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : Cassandre

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par siro » sam. nov. 18, 2017 8:01 pm

Basket97 a écrit :
ven. nov. 17, 2017 8:11 pm
*Je me couche à 23h limite pour me lever à 6h20. Donc 7h20 de sommeil..
*J’avoue ne pas réellement suivre les cours. En fait en cours je vais souvent dans mes pensées, je pense à mon avenir, je déprime un peu à l’interieur.. Je sais que c’est un vrai problème mais j’arrive pas à rester concentrer à 100%
*je n’ai pas vraiment de loisir si ce n’est que le WEEK-END avec ma sœur on s’accorde un moment ou on écoute de l’an musique on délire et tout mais sinon on sort jamais à part pour faire les courses mdr
* et sinon je bosse en général 4h par jour quand je fini à 16h sinon 2h quand je fini à 17h(le lundi et le mardi)
* Est-ce que 7h20 c'est assez pour toi, ou est-ce que gagner une heure ou deux te serait bénéfique ? (Certaines personnes vivent avec 7h de sommeil tranquille, d'autres ont du mal avec 9h.)
* Ne pas suivre en cours, c'est la racine de tes problèmes. Chaque heure de cours où tu n'es pas attentive, c'est une heure de travail en plus à rattraper au bas mot (voire plus, puisque le cours ne t'es pas expliqué par un prof en direct, donc tu dois déchiffrer chaque page et la comprendre). Si tu as un truc sur lequel travailler, c'est ça : ton attention en cours. Le jour où tu auras le déclic et que tu comprendras en direct le cours, tu avanceras à pas de géant. Tu DOIS suivre en cours.
* Pas de loisir en semaine c'est rude. Si tu aimes lire/jouer/écouter de la musique/traîner avec un/une pote, essaye de te ménager un ou deux moments dans la semaine pour ça, ça aide beaucoup à passer une bonne prépa.
* 2h/jour c'est bien (même si on peut faire moins), 4h dans une journée c'est beaucoup et à réserver à des cas spécifiques.

Bref, à mon avis : essaye de te concentrer à fond en cours, et ça résoudra énormément de problèmes parce que tu ne devras plus recomprendre le cours une fois chez toi. Je ne connais personne qui ait réussi sa prépa sans avoir été attentive en cours (sauf parmi les quelques gens bizarres qui apprennent mieux et plus vite dans les livres qu'en cours, ou ceux qui avaient une énorme avance en arrivant en prépa).
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Basket97
Messages : 12
Enregistré le : ven. nov. 17, 2017 2:06 pm

Re: Je me sens mal en prépa MPSI

Message par Basket97 » lun. nov. 20, 2017 6:21 pm

J’ai lu vos réponses et je pense travailler sur ma concentration. J’ai commencé à prendre des gélules pour la mémoire et la concentration, je sais pas si ça va changer grand chose. Mais bon j’en vais faire un effort là dessus. Je vais aussi essayer de moins stresser par rapport à mes khôlles, à vrai dire ce sont les moments que je redoute le plus durant la semaine. Bref et je vais aussi aménager chez ma sœur durant les vacances de Noël, j’espere qu’a La rentrée des vacances de Noël je me sentirai déjà mieux avec ma sœur jumelle à mes côtés.
Merci encore à tous, ça fait du bien d’en parler :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités