besoin d'aide tribometrie

Modérateurs : DOS MARTIRES, François Marcy

Répondre
zorbut
Messages : 22
Enregistré le : ven. juil. 29, 2005 3:49 pm

besoin d'aide tribometrie

Message par zorbut » sam. janv. 27, 2007 7:07 pm

voila je vous expose mon probleme : dans mon tipe je voudrai montrer l'influence de la surface (plus precisemment de la taille )de contact dans un freinage type plan/plan (pour moi caoutchouc/route)

je sais que la taille de la surface est preponderante pour l'usure en raison de la diminution de la pression de contact et qu'elle n'a pas d'influence sur le coefficient de frottement mais en fait je me pose la question suivante : la taille de la surface a elle un quelconque role dans la force de frottement resultante ?en clair si on deux "plans" de masses egales et de tailles differentes la force que l'on doit exercer horizontalement pour les faire bouger est elle differente
je sais que pour modeliser une liaison appui plan on passe par une integration de contacts ponctuels avec la loi de coulomb sur la surface mais je ne sais pas tro comment aborder la probleme
ECLille

Bernard Lodier
Messages : 141
Enregistré le : lun. nov. 18, 2002 5:28 pm
Localisation : Paris St-Louis

Message par Bernard Lodier » lun. janv. 29, 2007 8:55 am

Dans le cadre de la modélisation "usuelle" des frottements, c'est-à-dire selon le modèle de Coulomb et Amontons qui seul figure au programme des CPGE, le rapport entre l'intensité de l'effort tangentiel et celui de l'effort normal est indépendant de l'aire de la surface de contact. Comme on admet que ceci reste vrai quand on s'intéresse à des surfaces infinitésimales, on peut écrire que l'effort élémentaire dF exercé au niveau d'une surface dS est un glisseur dont la composante tangentielle dT a pour module f fois celui de la composante normale dN (à la limite du glissement). Or le module de dN est égal au produit de la pression de contact par l'aire de la surface élémentaire dS... De plus, pour un contact plan et à la limite du glissement, toutes les composantes tangentielles élémentaires sont parallèles ; il en résulte que tous les glisseurs élémentaires ont leurs axes centraux parallèles, et qu'il en va par conséquent de même pour l'action mécanique globale. Tout ça est développé en détail dans n'importe quel bon bouquin de statique de Sup !

Il existe aujourd'hui des modèles de frottement à l'échelle atomique qui prédisent, au contraire de Coulomb, que la surface de contact influe de manière essentielle sur le développement du frottement. C'est très intéressant dans la mesure où ça permet de prendre du recul par rapport à la démarche de modélisation. Vous pouvez bien sûr en parler, mais je vous déconseille de centrer un TIPE sur ces modélisations qui ne seront pas forcément bien connues des examinateurs, et risquent par conséquent de vous attirer des questions embarrassantes.

zorbut
Messages : 22
Enregistré le : ven. juil. 29, 2005 3:49 pm

Message par zorbut » ven. févr. 02, 2007 10:10 pm

merci de cette reponse

je consulterai le bouquin que vous m'avez conseillé le plus vite possible .
en fait mon tipe n'est pas du tout centré sur le frottement mais je conçois un systeme de freinage pour une streetluge et j'essaye de justifier l'utilisation de patins larges plutots que reduits (et puis si je ne trouve pas d'arguments convaincant c'est que ce n'est pas utile :wink: )
concernant la resultante tangentielle je pensais bien que la surface de contact ne rentrait pas en compte (je fais confiance en mon cours de sup ) , mais j'avais du mal a me defaire de cette idee (un peu stupide il faut le reconnaitre :oops: ) que la pression de contact avait une influence lorsqu'il s'agissait de matieres "deformables" (caoutchouc )

mais bon je pense qu'avec la diminution de l'usure je tiens deja un bon argument

voila et merci encore
ECLille

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités