Suppression de la prépa?

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Modérateurs : jowe_19, JeanN, Quetzalcoatl, Sylvie Bonnet, tomato

Avatar du membre
Professeur Rectangle
Messages : 61
Enregistré le : sam. mai 24, 2014 7:50 pm

Re: Suppression de la prépa?

Message par Professeur Rectangle » dim. juil. 13, 2014 12:51 am

charlestiran a écrit :Si le concept de surdoué a un sens

Si vous ne connaissez pas le concept, n'hésitez pas à vous renseigner.
Je ne peux que vous conseiller d'apprendre à faire des recherches sous Google ou d'investir dans un dictionnaire.

Avatar du membre
Professeur Rectangle
Messages : 61
Enregistré le : sam. mai 24, 2014 7:50 pm

Re: Suppression de la prépa?

Message par Professeur Rectangle » dim. juil. 13, 2014 1:04 am

Yamashita Ren a écrit :C'est que le mot "surdoué" est plutôt mal choisi car les surdoués ne sont en rien des surhommes :roll:

On ne les a pas appelés surhomme d'un autre côté. :D

Mais c'est vrai que le terme est dangereux : certaines personnes (même sur ce forum) se sentent personnellement menacé par le concept de surdoué. Cela mène à :
1) nier l'existence des surdoués
2) refuser de prendre en charge les besoins spécifiques de ces enfants
3) discriminer ou s'en prendre aux surdoués.

Une affaire qui illustre bien ces points : http://www.liberation.fr/societe/2012/0 ... ole_789364
C'est l'histoire d'un enfant surdoué qui a subit un certain nombre de discriminations, d'humiliations avant d'arriver au bord du suicide.

Dans mon dernier message, je n'ai pas été très tendre avec Charlestiran. Mais regardez les conséquences sur les enfants de ses idées malsaines. Il est inadmissible qu'un "professeur" soutienne une idéologie discriminatoire menant des enfants au suicide.

padpad
Messages : 4550
Enregistré le : lun. juin 21, 2010 6:57 pm

Re: Suppression de la prépa?

Message par padpad » dim. juil. 13, 2014 10:38 am

Tout à fait d'accord.

J'ignore ce qu'il en est en France, mais dans d'autres pays, la surdouance fait depuis un bon moment l'objet d'une attention particulière dans la formation initiale des profs de tous niveaux, notamment petits niveaux (en matière de détection), et dans la formation permanente ( en matière cette fois de gestion spécialisée).

Mais si on rencontre parfois un regrettable "négationnisme" de la surdouance, on rencontre aussi malheureusement un ""effet de mode"" qui conduit parfois certains parents à penser qu'un gamin qui fait l'andouille 90% du temps et critique le prof à tout va est nécessairement un surdoué, notamment quand c'est leur rejeton, et non pas un éventuel hyperactif en manque de ritaline ( c'est moins chic ) ou un p'tit connard mal élevé par des grands connards ( c'est encore moins chic). Le même "effet de mode" consiste aussi ensuite, mais cette fois pour les concernés ( Marcel Aymé :-) ) directement à s'auto déclarer surdoués "parce que ca sonne bien" alors qu'ils sont tout au plus plus "doués" que la moyenne ( ce qui en prépa ...) et alimente gentiment le recrutement des Mensa ( ou de l'université de Guernon -Kassovitz) .

Si quelqu'un a le courage un jour de corriger la page http://fr.wikipedia.org/wiki/Surdou%C3%A9 ca serait de salut public. Elle contient pas mal de choses exactes, mais se contredit à plaisir et effectue une salade russe tout à fait regrettable entre les concepts, les termes etc ..
Modifié en dernier par padpad le dim. juil. 13, 2014 6:23 pm, modifié 1 fois.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.

lafayette911
Messages : 149
Enregistré le : ven. juin 14, 2013 5:15 pm
Classe : none

Re: Suppression de la prépa?

Message par lafayette911 » dim. juil. 13, 2014 6:14 pm

"on rencontre aussi malheureusement un ""effet de mode"" qui conduit parfois certains parents à penser qu'un gamin qui fait l'andouille 90% du temps et critique le prof à tout va est nécessairement un surdoué, notamment quand c'est leur rejeton, et non pas un éventuel hyperactif en manque de ritaline ( c'est moins chic ) ou un p'tit conanrd mal élevé par des grands connards ( c'est encore moins chic)"


J'adooooooooooooore....c'est tellement bien résumé. En fait pourquoi ne pas dire doué, cela est suffisant et évite le gonflement des chevilles tout à fait préjudiciable à l'individu.

Aux USA dans les écoles élémentaires il y a des tests (gratuits et effectués sur les classes de 1rst grade) intégrés au système pour repérer les élèves "gifted and talented" mais on n'en fait pas tout un plat et ils continuent leur chemin avec les autres, la seule différence est qu'on leur fait faire plus de ce qu'ils aiment et qui les passionne plus souvent.

Avatar du membre
Der RHDJ
Messages : 1932
Enregistré le : sam. avr. 12, 2014 11:26 pm
Classe : Jône
Localisation : Boue

Re: Suppression de la prépa?

Message par Der RHDJ » lun. juil. 14, 2014 7:59 pm

padpad a écrit :on rencontre aussi malheureusement un ""effet de mode"" qui conduit parfois certains parents à penser qu'un gamin qui fait l'andouille 90% du temps et critique le prof à tout va est nécessairement un surdoué, notamment quand c'est leur rejeton, et non pas un éventuel hyperactif en manque de ritaline ( c'est moins chic ) ou un p'tit connard mal élevé par des grands connards ( c'est encore moins chic).


En parlant de connards et d'enfants hyperactifs,
http://odieuxconnard.wordpress.com/2014/06/12/choisis-ton-mot-dexcuse/

(Et encore merci au premier à avoir mentionné ce site sur le forum.)
2012-2013 : 1/2 insouciante
2013-2014 : 3/2 arrogante
2014-2015 : 5/2 aigrie ET arrogante
X2015
Coët en GU - Médaille du Mythe échelon Platine - Vaneau d'Or

Avatar du membre
train epicycloidal
Messages : 1375
Enregistré le : mar. juin 01, 2010 10:35 pm
Classe : CAC40
Localisation : Valaam
Contact :

Re: Suppression de la prépa?

Message par train epicycloidal » lun. juil. 14, 2014 10:24 pm

lafayette911 a écrit :J'adooooooooooooore....c'est tellement bien résumé. En fait pourquoi ne pas dire doué, cela est suffisant et évite le gonflement des chevilles tout à fait préjudiciable à l'individu.


Ou mieux, des personnes ne réfléchissant pas de la même manière que la majorité.
Employé.

Avatar du membre
Syylar
Messages : 105
Enregistré le : lun. juil. 14, 2014 12:03 pm
Classe : PCSI

Re: Suppression de la prépa?

Message par Syylar » sam. juil. 26, 2014 3:50 pm

Yamashita Ren a écrit :C'est que le mot "surdoué" est plutôt mal choisi car les surdoués ne sont en rien des surhommes :roll:
Eux aussi ont leurs faiblesses.



Tout à fait d'accord, j'ai beau avoir quelques 148 de Qi et diagnostiqué précoce/surdoué à la fin de mon CM2, ça m'empêche pas de galérer sur des trucs simples et de sortir des conneries plus souvent que n'importe qui, sans parler de mon comportement en classe qui a pendant longtemps été un vrai problème.
2014/201? : On the road to X

Zacharie
Messages : 1
Enregistré le : jeu. juil. 31, 2014 5:02 pm
Classe : Médecine

Re: Suppression de la prépa?

Message par Zacharie » ven. août 01, 2014 9:51 pm

Salut,

Je suis étudiant en sixième année de médecine à Paris. Je suis tombé par hasard sur votre fil de discussion. Permettez-moi de vous conseiller de défendre bec et ongles l’intégrité de votre filière sélective prestigieuse (classes prépas et Grandes Écoles).

En médecine, on est confronté à quatre flux : les étudiants français ou étrangers issus du concours éliminatoire de première année et qui passent par une sélection très sévère, des étudiants français ou étrangers qui contournent le numerus clausus en allant faire leurs études dans un autre pays de l’Union européenne et qui ensuite réintègrent le cursus français pour « blanchir » leur diplôme, les médecins à diplôme étranger, et bientôt les médecins à diplôme de Facultés privées européennes. Les médecins issus de la voie sélective française restent encore majoritaires, mais du fait de l’Union européenne, avec l’augmentation constante de la distribution des équivalences bidon, la proportion risque de s’inverser. En période de pénurie (organisée par l’État) de personnels médicaux, la tendance est plutôt à baisser le niveau d’exigence dans l’attribution des équivalences pour fournir les hôpitaux périphériques et les cabinets ruraux en déshérence. Pour couronner le tout, les décideurs proposent de supprimer la voie sélective française sous prétexte d’harmonisation (nivellement européen par le bas oblige).

Aux USA, en revanche, aucune équivalence de diplôme médical n’est consentie : il faut obligatoirement réussir les examens que passent les étudiants américains (USMLE), et effectuer l’Internat de spécialisation (Residency), avant de passer le concours final (Board) ; l’évaluation académique est ainsi la même pour tous. C’était d’ailleurs jadis le cas en France jusqu'il y a quelques années : le médecin désirant exercer en France devait réussir le concours éliminatoire de première année, faire le deuxième cycle, puis passer le Concours de l’Internat.

Un esprit retors pourrait penser qu’une destruction progressive des filières universitaires sélectives françaises est en cours, dans le but d’indifférencier les diplômes au sein de l’Union européenne, et de favoriser entre autres le développement de Facultés privées onéreuses.

Pour conclure, défendez vos intérêts contre toute démagogie et dérive pédagogiste, car la valeur et le prestige de votre diplôme sont intimement liés à la sélectivité de votre filière, comme en médecine encore actuellement.

Jintian
Messages : 128
Enregistré le : jeu. nov. 24, 2011 8:02 pm
Classe : TS

Re: Suppression de la prépa?

Message par Jintian » ven. août 01, 2014 11:01 pm

Mouais bof... prestige, blablabla... En médecine comme en prépa, beaucoup - je dis pas tous - intègrent car ils sont intelligents, certes, mais aussi parce qu'on met notre cerveau en pause pendant 2 ans pour bachoter à mort.
Je suis admise à l'ENS Lyon et je n'en tire aucune fierté. Je peux objectivement dire que, comme beaucoup, je sais ingurgiter en urgence une quantité monstre de trucs mais j'ai aucun recul. Je peux réfléchir sur une situation donnée et faire aller mes méninges mais au final pourquoi ? Uniquement parce que je l'ai déjà vue ou au moins aperçue auparavant et que j'arrive à faire 1+1=2.
franchement... combien d'entre nous deviendront de bons chercheurs ( moi incluse ) ?

Prépa, médecine, c'est mignon mais une part ( pas tout mais bien 30/40% ) = bachotage. Tu bouffes, tu bouffes, tu bouffes à des fins de sélection et basta.
Ce ne sont pas forcément les plus "intelligents" qui auront les écoles les plus prestigieuses.
2012-2013: MPSI
2013-2014: MP*
2014-2015: ENS Lyon

LLG

Kendhal
Messages : 220
Enregistré le : jeu. juil. 24, 2014 2:03 am
Classe : 2A

Re: Suppression de la prépa?

Message par Kendhal » sam. août 02, 2014 3:25 am

Jintian a écrit :Mouais bof... prestige, blablabla... En médecine comme en prépa, beaucoup - je dis pas tous - intègrent car ils sont intelligents, certes, mais aussi parce qu'on met notre cerveau en pause pendant 2 ans pour bachoter à mort.
Je suis admise à l'ENS Lyon et je n'en tire aucune fierté. Je peux objectivement dire que, comme beaucoup, je sais ingurgiter en urgence une quantité monstre de trucs mais j'ai aucun recul. Je peux réfléchir sur une situation donnée et faire aller mes méninges mais au final pourquoi ? Uniquement parce que je l'ai déjà vue ou au moins aperçue auparavant et que j'arrive à faire 1+1=2.
franchement... combien d'entre nous deviendront de bons chercheurs ( moi incluse ) ?

Prépa, médecine, c'est mignon mais une part ( pas tout mais bien 30/40% ) = bachotage. Tu bouffes, tu bouffes, tu bouffes à des fins de sélection et basta.
Ce ne sont pas forcément les plus "intelligents" qui auront les écoles les plus prestigieuses.


L'intelligence de base compte.
Certains ont de manières innées plus de facilités que d'autres.. Nier ça c'est nier l'évidence mais c'est aussi dire faussement qu'on est tous égaux et que toi tu as réussi l'ENS parce que tu as travaillé.. Non! Tu as réussi parce que tu es brillante et plus douée que les autres..
Pendant que certains triment d'autres ne fichent rien et intègrent sans peines d'excellentes écoles. Et certains triment est intègrent moins bien parce qu'ils ne peuvent pas atteindre de tels niveaux..
Bref, je pense que dire que tu as réussi simplement parce que tu as travaillé est un marque d'arrogance et d'orgueil en soit ^^

Quand au prestige, je pense que certains ont la grosse tête dans certaine prépa mais c'est du à leur caractère et ça peut être renforcer par l'environnement disons confiné dans lequel ils évoluent pendant 2/3 ans.. Mais beaucoup des meilleurs ne sont pas dans cet état d'esprit et encore heureux ! Puis le prestige ça fait un peu gamin..
Quand à la prépa elle même, elles n'ont plus un grand prestige sauf pour les 10/20 meilleures.. après on a de tous les profils en prépa.. Des gens qui se retrouvent la alors qu'ils n'ont pas leur place en prépa par exemple..
Sur ce ^^
2014 : PSI
2014-2017 : ENSM.SE - cycle ISMIN
2018 : gagner au lotto
2018 : retraite

padpad
Messages : 4550
Enregistré le : lun. juin 21, 2010 6:57 pm

Re: Suppression de la prépa?

Message par padpad » sam. août 02, 2014 8:23 am

Bref, je pense que dire que tu as réussi simplement parce que tu as travaillé est un marque d'arrogance et d'orgueil en soit ^^

Je trouve cette charge bien excessive.
Tu écris comme si la notion de travail était une notion absolue, comme si on avait mis des sondes dans la tête de tous les taupins et si on avait disséqué les rats après.

La notion de "travail" varie énormément d'un individu à l'autre.

Il y en a en effet qui considèrent que lire en détail un sujet qui les intéresse n'est pas du travail, et pour peu que leurs intérêts collent au programme ... n'ont pas l'impression de travailler. ( on peut appeler ça aussi des profs intéressants ou pédagogues ou qui savent faire aimer leur matière -voir les cours de M° Q sur div, rot et laplacien).

Il y en a aussi ou au surplus qui quand ils lisent des choses qui les intéressent, les impriment immédiatement. Tu peux appeler ça être doué, mais être doué c'est surtout - il me semble - comprendre rapidement, pas imprimer rapidement.

Il y en a aussi qui ont besoin de "se mettre dans une ambiance de travail", de "constituer un groupe de travail", de "commencer par un petit déjeuner", de "faire des journées entières avec des pauses déjuener et sport au milieu", de "se retrouver en bibli".

Ceux des deux premiers paragraphes auront réellement l'impression de ne pas avoir travaillé, et seront ""accusés"" par ceux du troisième de ne rien f.. et de surfer sur leur douance.
Ceux du troisième paragraphe auront réellement l'impression d'avoir travaillé la journée, même si ceux du premier auront tendance à considérer qu'ils ont pas mal consommé de temps à préparer l'établi et peu à polir la pierre. D'autant plus que les "troisièmes" compteront le temps passé et pas les "premiers-seconds".

Alors traiter les "1-2" de doués - ou de fainénants - et les "3" de polards ou de moins doués - je trouve que c'est extrêmement réducteur. Les différentes méthodes de travail et horaires de travail tant des musiciens que des écrivains classiques ont d'ailleurs montré il me semble que la dichotomie travail/talent est très relative.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.

Kendhal
Messages : 220
Enregistré le : jeu. juil. 24, 2014 2:03 am
Classe : 2A

Re: Suppression de la prépa?

Message par Kendhal » sam. août 02, 2014 8:35 am

padpad a écrit :
Bref, je pense que dire que tu as réussi simplement parce que tu as travaillé est un marque d'arrogance et d'orgueil en soit ^^

Je trouve cette charge bien excessive.
Tu écris comme si la notion de travail était une notion absolue, comme si on avait mis des sondes dans la tête de tous les taupins et si on avait disséqué les rats après.

La notion de "travail" varie énormément d'un individu à l'autre.

Il y en a en effet qui considèrent que lire en détail un sujet qui les intéresse n'est pas du travail, et pour peu que leurs intérêts collent au programme ... n'ont pas l'impression de travailler. ( on peut appeler ça aussi des profs intéressants ou pédagogues ou qui savent faire aimer leur matière -voir les cours de M° Q sur div, rot et laplacien).

Il y en a aussi ou au surplus qui quand ils lisent des choses qui les intéressent, les impriment immédiatement. Tu peux appeler ça être doué, mais être doué c'est surtout - il me semble - comprendre rapidement, pas imprimer rapidement.

Il y en a aussi qui ont besoin de "se mettre dans une ambiance de travail", de "constituer un groupe de travail", de "commencer par un petit déjeuner", de "faire des journées entières avec des pauses déjuener et sport au milieu", de "se retrouver en bibli".

Ceux des deux premiers paragraphes auront réellement l'impression de ne pas avoir travaillé, et seront ""accusés"" par ceux du troisième de ne rien f.. et de surfer sur leur douance.
Ceux du troisième paragraphe auront réellement l'impression d'avoir travaillé la journée, même si ceux du premier auront tendance à considérer qu'ils ont pas mal consommé de temps à préparer l'établi et peu à polir la pierre. D'autant plus que les "troisièmes" compteront le temps passé et pas les "premiers-seconds".

Alors traiter les "1-2" de doués - ou de fainénants - et les "3" de polards ou de moins doués - je trouve que c'est extrêmement réducteur. Les différentes méthodes de travail et horaires de travail tant des musiciens que des écrivains classiques ont d'ailleurs montré il me semble que la dichotomie travail/talent est très relative.


Faut bien que je sois taquin pour avoir des réponses intéressantes ^^
Celui qui a réparti les élèves en des catégories c'est toi, pas moi ^^
Moi j'ai cité des cas, qui s'étendent du particulier au général

En fait je vois, tu me fais dire ce que je n'ai pas dit :D

"être doué c'est surtout - il me semble - comprendre rapidement"

Je ne suis pas du tout d'accord.
Je pense que tous les humains comprennent assez rapidement quoi que ce soit (sous réserve d'avoir les bases préalables). Exemple: on peut tous faire des conjectures pour des résultats sans savoir tous les démontrer. Certains y arriveront ^^
être doué c'est savoir faire les choses sans les avoir déjà vu.. genre résoudre un exo sans avoir jamais vu
2014 : PSI
2014-2017 : ENSM.SE - cycle ISMIN
2018 : gagner au lotto
2018 : retraite

padpad
Messages : 4550
Enregistré le : lun. juin 21, 2010 6:57 pm

Re: Suppression de la prépa?

Message par padpad » sam. août 02, 2014 8:52 am

Kendhal a écrit :
En fait je vois, tu me fais dire ce que je n'ai pas dit :D


ca peut m'arriver :-)



Kendhal a écrit :"être doué c'est surtout - il me semble - comprendre rapidement"
Je ne suis pas du tout d'accord.
Je pense que tous les humains comprennent assez rapidement quoi que ce soit (sous réserve d'avoir les bases préalables).


euh ... tu peux redire devant un taupin "moyen normal" que à condition d'avoir correctement appris le cours de la veille, il comprendra nécessairement du premier coup la démonstration du lendemain ? Tu es sur qu'il ne va pas te jeter des pierres ?

Kendhal a écrit :être doué c'est savoir faire les choses sans les avoir déjà vu.. genre résoudre un exo sans avoir jamais vu



ah oui, tu vas loin là ..
Moi je mettais la douance sur la facilité à apprendre, toi tu la mets sur la precog ..
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.

Jintian
Messages : 128
Enregistré le : jeu. nov. 24, 2011 8:02 pm
Classe : TS

Re: Suppression de la prépa?

Message par Jintian » dim. août 03, 2014 1:05 am

Aha mais justement Kendhal, si je me suis permise d'écrire ça, c'est précisément parce que je suis "plus conne qu'un(e) autre" ( excusez mon vocabulaire ).
On veut te faire croire qu'une grande part des intégrés de l'X ou des ENS ont le petit "truc magique en plus" qui fait que seul le travail ne paie pas.
Ben écoute... je peux te dire que je suis sacrément bête sur certaines choses. Et mon ENS, je l'ai eue à la force des bras, à travailler comme une forcenée de 7h à 00h le soir non-stop et à tout mettre en pause parce que c'était la seule solution. Je suis désolée, mais bachoter à mort de la sorte n'est pas garant d'avoir un bon chercheur au bout. Et pourtant, c'est quasiment garant d'avoir une école prestigieuse, sensée avoir sélectionné et former des gens innovants, qui ont "ze truc en plus". Alors qu'en fait non. Ca te donne juste des gens qui ont une mémoire et une résistance à toute épreuve, qui ne sont pas faignants et savent "bouffer". Et ça, ça m'inquiète énormément.
Et beaucoup font comme moi. Le nier serait preuve de mauvaise foi.
Donc bon... la douance, tout ça, tout ça... les gens qui ont une réelle aisance se comptent sur les doigts d'une main.

Je pense honnêtement que le mode de fonctionnement de la prépa est à revoir. La supprimer n'est pas la solution mais une réforme purgative ne serait pas de trop, notamment quant aux critères de sélection des concours.
2012-2013: MPSI
2013-2014: MP*
2014-2015: ENS Lyon

LLG

Kendhal
Messages : 220
Enregistré le : jeu. juil. 24, 2014 2:03 am
Classe : 2A

Re: Suppression de la prépa?

Message par Kendhal » dim. août 03, 2014 1:12 am

Intéressant.
en tout cas tu as ce que tu mérites ^^
2014 : PSI
2014-2017 : ENSM.SE - cycle ISMIN
2018 : gagner au lotto
2018 : retraite

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités