Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Modérateurs : jowe_19, JeanN, Quetzalcoatl, Sylvie Bonnet, tomato

Avatar du membre
Issou la chancla
Messages : 714
Enregistré le : jeu. avr. 27, 2017 1:54 pm
Classe : BEP Kebab

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Issou la chancla » dim. juil. 16, 2017 12:06 pm

vercore a écrit :
lun. juin 12, 2017 8:14 pm
Faire prépa ne sert que si l'objectif est d'intégrer Polytechnique/Mines/Ponts/CentraleSupelec (tout en pensant raisonnablement en avoir le niveau).
Toutes les autres écoles sont beaucoup plus faciles à avoir en utilisant les voies alternatives, pour celui qui s'en donne les moyens.
Si tout le monde pensait comme cela, on serait tous à la fac/dut... et ça rendrait donc les écoles visées plus difficile d'accès. Les prépas serait déserte peuplé uniquement de Jean-A+ et donc les écoles de rang inférieur serait beaucoup plus facile d'accès que par ces voies alternatives.
SPOILER:
Roroleretour a écrit :
sam. juil. 15, 2017 10:28 pm
Tiens je te donne ma flamme Image

Avatar du membre
siro
Messages : 3326
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : Cassandre

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par siro » dim. juil. 16, 2017 1:14 pm

Et accessoirement, on peut faire prépa pour profiter de la formation qui y est délivrée...
Quant à pouvoir estimer si on a le niveau pour une école du haut du panier avant de se lancer dans la prépa, déjà que du temps où il y avait un programme exigeant et typé ESR au lycée c'était pratiquement impossible de prédire comment chaque élève allait réagir à la prépa (se révèle/coule/bof-tiers), alors maintenant que les programmes sont plus axés culture scientifique que sciences basiques, c'est impossible.

C'est ce que je regrette avec les programmes des dernières réformes : on ne peut plus savoir ce qui nous plaît ou pas en sciences (je parle des sciences uniquement, je connais pas le reste assez), et donc l'orientation de chacun est nettement plus aléatoire — et background familial dépendant.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Paige
Messages : 193
Enregistré le : ven. févr. 03, 2017 8:48 pm

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Paige » dim. juil. 16, 2017 3:02 pm

siro a écrit :
dim. juil. 16, 2017 1:14 pm


C'est ce que je regrette avec les programmes des dernières réformes : on ne peut plus savoir ce qui nous plaît ou pas en sciences (je parle des sciences uniquement, je connais pas le reste assez), et donc l'orientation de chacun est nettement plus aléatoire — et background familial dépendant.
Absolument! je rajouterai que, la cerise pourrie sur le gâteau, c'est que certains profs de terminale travaillent plus dans l'objectif "études supérieures" ce qui donne un résultat au bac de maths et de physique moins "bon" pour leurs élèves que pour les profs "basiques" qui ont entrainé au "kikoulol spécifique au bac" toute l'année!

je le dis d'autant plus sincèrement que je fais partie de ces profs "basiques", étant dans un lycée où les élèves ont très peu d'ambition d'études supérieures et où "avoir le bac" demeure LA priorité.

Mes élèves ont paradoxalement "mieux" réussi leur bac de maths, que certains élèves d'un lycée prestigieux voisin dont le prof a préparé un peu aux maths de sup ...! ce qui logiquement, déçoit les élèves en question, alors qu'il sont DE FAIT bien mieux préparés pour le supérieur!

Bref, le système marche sur la tête :/
prof agrégée de math en lycée

Avatar du membre
ElZed
Messages : 811
Enregistré le : mar. mai 05, 2015 5:48 pm
Classe : Licence
Localisation : Paris

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par ElZed » dim. juil. 16, 2017 3:57 pm

Enfin dans les grosses Fac et dans Certaines UFR le niveau/rythme se rapproche de celui de la prépa, les résultats aussi s'en rapproches, parfois jusqu'à 30% dans du A+. Enfin après c'est vrai que c'est pas le cas de toutes les fac, mais la formation du moins dans la mienne est je trouve tout aussi solide qu'en prépa...
2015-2016: Terminal S-SVT // Spé Maths // Lycée du Mirail Bordeaux
2016-2017: Lycée Michelet (Internat) : PCSI // Cycle PCGI -UPMC
2017-2019: Licence Mécanique UPMC

Avatar du membre
Issou la chancla
Messages : 714
Enregistré le : jeu. avr. 27, 2017 1:54 pm
Classe : BEP Kebab

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Issou la chancla » dim. juil. 16, 2017 4:03 pm

Paige a écrit :
dim. juil. 16, 2017 3:02 pm
siro a écrit :
dim. juil. 16, 2017 1:14 pm


C'est ce que je regrette avec les programmes des dernières réformes : on ne peut plus savoir ce qui nous plaît ou pas en sciences (je parle des sciences uniquement, je connais pas le reste assez), et donc l'orientation de chacun est nettement plus aléatoire — et background familial dépendant.
Absolument! je rajouterai que, la cerise pourrie sur le gâteau, c'est que certains profs de terminale travaillent plus dans l'objectif "études supérieures" ce qui donne un résultat au bac de maths et de physique moins "bon" pour leurs élèves que pour les profs "basiques" qui ont entrainé au "kikoulol spécifique au bac" toute l'année!

je le dis d'autant plus sincèrement que je fais partie de ces profs "basiques", étant dans un lycée où les élèves ont très peu d'ambition d'études supérieures et où "avoir le bac" demeure LA priorité.

Mes élèves ont paradoxalement "mieux" réussi leur bac de maths, que certains élèves d'un lycée prestigieux voisin dont le prof a préparé un peu aux maths de sup ...! ce qui logiquement, déçoit les élèves en question, alors qu'il sont DE FAIT bien mieux préparés pour le supérieur!

Bref, le système marche sur la tête :/
Forcément quand trouve en face de soi des élèves nullement passionné par les sciences, qui sont venu en S par défaut parcequ'on leur à dit ça ouvrira toutes les portes, et qui peinent à suivre en cours, c'est difficile des les sensibiliser à autre chose que ce qui leur permettra de continuer leurs études, dans une filière évidemment non scientifique.
SPOILER:
Roroleretour a écrit :
sam. juil. 15, 2017 10:28 pm
Tiens je te donne ma flamme Image

Paige
Messages : 193
Enregistré le : ven. févr. 03, 2017 8:48 pm

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Paige » dim. juil. 16, 2017 4:31 pm

Tout à fait Issou, et c'était bien une critique du système que je faisais, et non des élèves, qui globalement font réellement de leur mieux, et qui (dans mon lycée en tous les cas) sont réellement adorables et te rendent toujours au centuple l'attention que tu leur accordes!!

mais voilà, comme tu dis, le système est...mal fait et terriblement injuste. D'ailleurs la copine de mon fils est tout à fait dans ce cas là, elle part en Hypokhâgne à la rentrée après avoir sué corps et âme pendant 2 ans :/
prof agrégée de math en lycée

Adolorante
Messages : 2408
Enregistré le : mer. nov. 11, 2009 5:49 pm

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Adolorante » dim. juil. 16, 2017 4:50 pm

Ça me rappelle des camarades de classe au lycée dans le même cas.

En première :
- J'aime pas les sciences
- Pourquoi t'es en S alors ?
- Mes parents m'ont forcée.

Puis deux ans après :
- Salut ***, comment ça va, tu fais quoi maintenant ?
- Je suis en A/L
(...)

Je pense que ça doit être depuis que les sections C, D et E aient été transformées en S, il suffit d'ouvrir un manuel d'exercices de terminale C pour voir la différence d'abstraction (qui est bien plus élevée qu'en C sans pour autant avoir le niveau d'abstraction qu'on peut voir dans les exercices de MPSI...). Ou même des exercices de physique d'ailleurs, qui étaient plus techniques, moins guidés...
Actuaire associé.
Ne répond pas aux questions sur l'actuariat par MP sauf besoin de confidentialité. Posez plutôt votre question sur forum.

Avatar du membre
Jay Olsen
Messages : 2734
Enregistré le : mar. mai 13, 2014 9:12 pm
Classe : intégré

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Jay Olsen » dim. juil. 16, 2017 5:26 pm

Paige a écrit :
dim. juil. 16, 2017 3:02 pm
siro a écrit :
dim. juil. 16, 2017 1:14 pm


C'est ce que je regrette avec les programmes des dernières réformes : on ne peut plus savoir ce qui nous plaît ou pas en sciences (je parle des sciences uniquement, je connais pas le reste assez), et donc l'orientation de chacun est nettement plus aléatoire — et background familial dépendant.
Absolument! je rajouterai que, la cerise pourrie sur le gâteau, c'est que certains profs de terminale travaillent plus dans l'objectif "études supérieures" ce qui donne un résultat au bac de maths et de physique moins "bon" pour leurs élèves que pour les profs "basiques" qui ont entrainé au "kikoulol spécifique au bac" toute l'année!

je le dis d'autant plus sincèrement que je fais partie de ces profs "basiques", étant dans un lycée où les élèves ont très peu d'ambition d'études supérieures et où "avoir le bac" demeure LA priorité.

Mes élèves ont paradoxalement "mieux" réussi leur bac de maths, que certains élèves d'un lycée prestigieux voisin dont le prof a préparé un peu aux maths de sup ...! ce qui logiquement, déçoit les élèves en question, alors qu'il sont DE FAIT bien mieux préparés pour le supérieur!

Bref, le système marche sur la tête :/
Avoue leur et je pense qu'ils seront assez intelligents pour comprendre que le succès ne s'évalue qu'au regard de la stratégie qu'on s'est fixée.
Vendue, merci

Paige
Messages : 193
Enregistré le : ven. févr. 03, 2017 8:48 pm

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Paige » dim. juil. 16, 2017 6:00 pm

Oh oui tu as bien raison et c'est bien ce que je fais :)
prof agrégée de math en lycée

Avatar du membre
Issou la chancla
Messages : 714
Enregistré le : jeu. avr. 27, 2017 1:54 pm
Classe : BEP Kebab

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Issou la chancla » dim. juil. 16, 2017 8:18 pm

Paige a écrit :
dim. juil. 16, 2017 4:31 pm
Tout à fait Issou, et c'était bien une critique du système que je faisais, et non des élèves, qui globalement font réellement de leur mieux, et qui (dans mon lycée en tous les cas) sont réellement adorables et te rendent toujours au centuple l'attention que tu leur accordes!!

mais voilà, comme tu dis, le système est...mal fait et terriblement injuste. D'ailleurs la copine de mon fils est tout à fait dans ce cas là, elle part en Hypokhâgne à la rentrée après avoir sué corps et âme pendant 2 ans :/
Je pense que c'est bien plus que le système scolaire. Il ya toute une dynamique autour de l'orientation dans le secondaire. Souvent quand on me demande je suis en quel classe, et que je réponds terminale, on me demande systématiquement "en S ?", comme si c'était synonyme de réussite. Ces même gens qui portent beaucoup plus d'attention dans l'orientation du secondaire plutôt que de celle du supérieure, cette dernière étant la vrai finalité, à moyen terme tout du moins. Et bien sûr je ne critique absolument les élèves, et le cas que cité ado
Adolorante a écrit :
dim. juil. 16, 2017 4:50 pm
Ça me rappelle des camarades de classe au lycée dans le même cas.

En première :
- J'aime pas les sciences
- Pourquoi t'es en S alors ?
- Mes parents m'ont forcée.
Est extrêmement fréquent, c'est même la majorité dans ma classe, et c'est vraiment navrant. Dans ma classe, on est 6 à poursuivre des études scientifique, sur 35, soit 18% :/
Il faut mieux organiser l'orientation post-2nde qui mine de rien est très déterminante, et briser cette mentalité de "la S te déroulera des tapis rouge", très encré dans la société.
SPOILER:
Roroleretour a écrit :
sam. juil. 15, 2017 10:28 pm
Tiens je te donne ma flamme Image

Avatar du membre
loulous24
Messages : 288
Enregistré le : dim. mars 26, 2017 1:49 pm
Localisation : Dans la lune

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par loulous24 » dim. juil. 16, 2017 9:16 pm

[quote="Issou la chancla" post_id=877598 time=1500229122 user_id=58967]
Je pense que c'est bien plus que le système scolaire. Il ya toute une dynamique autour de l'orientation dans le secondaire. Souvent quand on me demande je suis en quel classe, et que je réponds terminale, on me demande systématiquement "en S ?", comme si c'était synonyme de réussite. Ces même gens qui portent beaucoup plus d'attention dans l'orientation du secondaire plutôt que de celle du supérieure, cette dernière étant la vrai finalité, à moyen terme tout du moins. Et bien sûr je ne critique absolument les élèves, et le cas que cité ado
[quote=Adolorante post_id=877534 time=1500216657 user_id=21818]
Ça me rappelle des camarades de classe au lycée dans le même cas.

En première :
- J'aime pas les sciences
- Pourquoi t'es en S alors ?
- Mes parents m'ont forcée.

[/quote]
Est extrêmement fréquent, c'est même la majorité dans ma classe, et c'est vraiment navrant. Dans ma classe, on est 6 à poursuivre des études scientifique, sur 35, soit 18% :/
Il faut mieux organiser l'orientation post-2nde qui mine de rien est très déterminante, et briser cette mentalité de "la S te déroulera des tapis rouge", très encré dans la société.
[/quote]

Tout à fait d'accord avec toi Issou, le problème est de savoir quoi faire après le bac en seconde. Beaucoup de gens n'ont pas de passion pour les sciences (et je pense qu'il faut cela pour faire une "bonne" S) et se disent, bon la S, c'est ce qui ouvre le plus de portes et se rèchent en première...

Il faudrait créer une filière plus générale (pas ES parce que l'économie ça peut être difficile pour certains) avec toutes les matières de S, un peu moins compliqué et de l'économie !!
[2016 - 2017] : TS-SVT spé math
[2017 - 2018] : LLG MPSI 4 8)
[2018 - 2019] : LLG MP*1
[2019 - ] : X
Plus trop actif malheureusement

Adolorante
Messages : 2408
Enregistré le : mer. nov. 11, 2009 5:49 pm

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Adolorante » dim. juil. 16, 2017 9:37 pm

Il faudrait surtout que tout le monde reçoive un enseignement en économie. Au moins pour comprendre pour quel programme économique on vote et pour ne pas absorber bêtement les conneries qu'on voit au quotidien (notamment avec la presse).
Par exemple, le taux de chômage est un indicateur social et non économique (on en a de bien meilleurs pour l'économie : taux d'activité et taux de participation), donc il doit driver une politique sociale, et pas économique. Pourtant, celui-ci est souvent sacralisé par nos amis les politiques et la presse, alors que c'est tout simplement absurde...
Actuaire associé.
Ne répond pas aux questions sur l'actuariat par MP sauf besoin de confidentialité. Posez plutôt votre question sur forum.

Avatar du membre
Jay Olsen
Messages : 2734
Enregistré le : mar. mai 13, 2014 9:12 pm
Classe : intégré

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Jay Olsen » dim. juil. 16, 2017 9:46 pm

Adolorante a écrit :
dim. juil. 16, 2017 9:37 pm
Il faudrait surtout que tout le monde reçoive un enseignement en économie. Au moins pour comprendre pour quel programme économique on vote et pour ne pas absorber bêtement les conneries qu'on voit au quotidien (notamment avec la presse).
Par exemple, le taux de chômage est un indicateur social et non économique (on en a de bien meilleurs pour l'économie : taux d'activité et taux de participation), donc il doit driver une politique sociale, et pas économique. Pourtant, celui-ci est souvent sacralisé par nos amis les politiques et la presse, alors que c'est tout simplement absurde...
Tu es libre d'en dire plus si toutefois tu le souhaitais
Vendue, merci

Adolorante
Messages : 2408
Enregistré le : mer. nov. 11, 2009 5:49 pm

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Adolorante » dim. juil. 16, 2017 9:51 pm

Jay Olsen a écrit :
dim. juil. 16, 2017 9:46 pm
Adolorante a écrit :
dim. juil. 16, 2017 9:37 pm
Il faudrait surtout que tout le monde reçoive un enseignement en économie. Au moins pour comprendre pour quel programme économique on vote et pour ne pas absorber bêtement les conneries qu'on voit au quotidien (notamment avec la presse).
Par exemple, le taux de chômage est un indicateur social et non économique (on en a de bien meilleurs pour l'économie : taux d'activité et taux de participation), donc il doit driver une politique sociale, et pas économique. Pourtant, celui-ci est souvent sacralisé par nos amis les politiques et la presse, alors que c'est tout simplement absurde...
Tu es libre d'en dire plus si toutefois tu le souhaitais
Je pense avoir suffisamment détaillé mon propos sachant qu'il s'agit déjà d'un HS par rapport à l'objet du topic.
Actuaire associé.
Ne répond pas aux questions sur l'actuariat par MP sauf besoin de confidentialité. Posez plutôt votre question sur forum.

Avatar du membre
Issou la chancla
Messages : 714
Enregistré le : jeu. avr. 27, 2017 1:54 pm
Classe : BEP Kebab

Re: Destination Prépa, regard nouveau sur la classe prépa

Message par Issou la chancla » dim. juil. 16, 2017 10:15 pm

Roroleretour a écrit :
dim. juil. 16, 2017 9:42 pm
"Cronch cronch"
Stop ça roro :lol:
Je vais certainement pas poster des risitas sur ce topic, un minimum de sérieux, mais tu sais auquel je pense *grabs pop-corn*
loulous24 a écrit :
dim. juil. 16, 2017 9:16 pm
[quote="Issou la chancla" post_id=877598

Tout à fait d'accord avec toi Issou, le problème est de savoir quoi faire après le bac en seconde. Beaucoup de gens n'ont pas de passion pour les sciences (et je pense qu'il faut cela pour faire une "bonne" S) et se disent, bon la S, c'est ce qui ouvre le plus de portes et se rèchent en première...

Il faudrait créer une filière plus générale (pas ES parce que l'économie ça peut être difficile pour certains) avec toutes les matières de S, un peu moins compliqué et de l'économie !!
Ça peut être une alternative, mais ça risque d'être sacrément costaud, surtout que le programme devra permettre de suivre des études supérieure, donc garantir un niveau de compétences minimales, si en plus on doit avoir plusieurs matières; soit le volume horaire va être très conséquent, soit le niveau global de la filière très moyen.
Adolorante a écrit :
dim. juil. 16, 2017 9:37 pm
Il faudrait surtout que tout le monde reçoive un enseignement en économie. Au moins pour comprendre pour quel programme économique on vote et pour ne pas absorber bêtement les conneries qu'on voit au quotidien (notamment avec la presse).
Par exemple, le taux de chômage est un indicateur social et non économique (on en a de bien meilleurs pour l'économie : taux d'activité et taux de participation), donc il doit driver une politique sociale, et pas économique. Pourtant, celui-ci est souvent sacralisé par nos amis les politiques et la presse, alors que c'est tout simplement absurde...
Donc dans ce sens renforcer les cours d'EMC... :lol:
SPOILER:
Roroleretour a écrit :
sam. juil. 15, 2017 10:28 pm
Tiens je te donne ma flamme Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 16 invités