Comment on est censé travailler ?

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Modérateurs : JeanN, Sylvie Bonnet, Quetzalcoatl, tomato

Répondre
Genius_
Messages : 119
Enregistré le : sam. févr. 25, 2017 2:09 pm
Classe : MPSI

Comment on est censé travailler ?

Message par Genius_ » ven. août 31, 2018 8:52 pm

Salut

Je rentre en mp* et je me demande comment on est censé travailler en prepa (plus particulièrement en spe). L'année dernière j'ai passé une moitié de l'année à travailler bêtement en apprenant les corrections des éxos type par cœur et l'autre à pouvoir passer plus de 3h sur le même exo tant que je trouvais pas, et pendant cette période j'ai evidement beaucoup progressé (je réussissais plus d'exos plus durs et je me suis énormément amélioré en colle) mais pourtant mes notes à l'écrit étaient moins bonnes que pendant la période où je travaillais "bêtement". Je me demande donc si pour un élève qui ne cherche pas à intégrer une ens c'est vraiment rentable de chercher à progresser "intellectuellement" quitte à passer du temps sur le même exo ou si l'année prochaine je devrais plutôt travailler mécaniquement en essayant d'assimiler le plus de méthodes et de classiques possibles ?
2017-2018: MPSI Saint-Louis
2018-2019: MP* Saint-Louis

Pépère
Messages : 256
Enregistré le : mar. juin 30, 2015 4:31 pm
Classe : PSI*

Re: Comment on est censé travailler ?

Message par Pépère » ven. août 31, 2018 9:15 pm

En prépa tu l'as bien dit il y a une part de mécanique (apprentissage du cours, méthodes classiques/exos types à faire et à refaire à en mourir..), et une part de progression intellectuelle qui est un processus plus lent et plus complexe : il faut attaquer des exos de difficulté croissante, accepter de bloquer/de se tromper, laisser un temps de pause, revenir sur l'exo etc.. Je pense que pour bien réussir il faut s'octroyer ces deux temps de travail, mais après la prépondérance de l'une de ces deux approches va dépendre du type de concours que tu vises ... Pour X-ENS, CS (entre autres), il va falloir maîtriser parfaitement les bases + avoir fait des méthodes/exos plus compliqués + aller chercher des notions à la limite du programme voire complètement hors programme, par exemple. A CCP en revanche, ce ne sera pas forcément utile d'aller chercher les gros exos compliqués.
2013-2015 : Première S/Terminale S-SVT réseau AEFE
2015-2018 : PCSI-PSI*-PSI* Lycée Roosevelt Reims
2018-2021 : Grenoble INP Phelma PMP

Avatar du membre
bullquies
Messages : 6471
Enregistré le : mar. avr. 17, 2012 9:19 pm
Classe : Thé à la

Re: Comment on est censé travailler ?

Message par bullquies » ven. août 31, 2018 10:47 pm

Bonjour,

quels sont tes points faibles à l'écrit ou à l'oral ? Que fais-tu pour combler ces défaillances ?

Genius_
Messages : 119
Enregistré le : sam. févr. 25, 2017 2:09 pm
Classe : MPSI

Re: Comment on est censé travailler ?

Message par Genius_ » ven. août 31, 2018 11:44 pm

bullquies a écrit :
ven. août 31, 2018 10:47 pm
Bonjour,

quels sont tes points faibles à l'écrit ou à l'oral ? Que fais-tu pour combler ces défaillances ?
Je suis plutôt lent et j'ai du mal à rester productif longtemps (même en ds), quand je cherche un exercice je suis pas très actif dans la recherche, je suis plutôt du genre à flâner devant jusqu'à avoir une idée. Du coup j'essaye le plus possible de me faire l'inventaire de ce que je sais sur le sujet quand je suis face à un exo mais je retombe souvent dans mes travers du flâneur :lol:

Par contre je pense avoir acquis une certaine capacité à réfléchir pendant la période où je cherchais pendant longtemps les exos, du style en colle face à un exercice si le chemin est logique je vais finir par le trouver donc je m'en sors mieux qu'à l'écrit qui demande plus d'efficacité (je suis 4e en colle pour genre 10e à l'écrit en math) mais j'ai pas vraiment d'intuition (du style si faut penser à faire un truc qui est vraiment éloigné du chemin logique il est rare que j'y pense).

Le truc c'est que j'arrive mieux à voir comment les choses s'agencent dans un exercice pas trop farfelu même s'il est vraiment compliqué.

Pour illustrer je suis bien meilleur en algèbre qu'en analyse car on a une grosse boîte à outils de théorème et de classique et qu'en cherchant bien un chemin finis souvent par se dessiner alors qu'en analyse y a plus souvent de la bidouille.

Mais j'ai l'impression que c'est impossible davoir le temps de réellement progresser intellectuellement tout en étant un "bon préparationaire" qui maîtrise bien tout ses exos types et astuces alors que c'est plus utile (en tout cas en sup).

Mais bon peut être qu'en spe le niveau augmentera tellement qu'il sera impossible de se contenter d'un apprentissage mécanique. C'est juste que j'ai l'impression qu'en prepa on est juste la pour préparer les concours et qu'il y a une grosse différence entre "être bon en math" et "être bon à l'épreuve de math du concours", et je sais pas vraiment comment adapter ma méthode de travail face à ça.
2017-2018: MPSI Saint-Louis
2018-2019: MP* Saint-Louis

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités