Les quotas de boursiers en prepa.

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Modérateurs : JeanN, Sylvie Bonnet, Quetzalcoatl, tomato

Verrouillé
Volte
Messages : 392
Enregistré le : jeu. déc. 01, 2016 11:58 am

Les quotas de boursiers en prepa.

Message par Volte » lun. sept. 10, 2018 7:19 pm

Instauré en 2017, un quota de boursier est obligatoire pour toutes les CPGE.
Par contre, il semble que cela ne soit pas obligatoire pour les prépas privées.
Je m'en étonne, car je crois que les enseignants de ces établissements sont rémunérés par l'Etat.

https://www.studyrama.com/parcoursup/pa ... ixe-104275
a écrit : les quotas ne s’appliquent pas aux formations des établissements privés.

Tig la Pomme
Messages : 106
Enregistré le : mer. juil. 20, 2011 8:45 pm
Classe : tous risques
Localisation : par rapport au complémentaire d'un idéal premier

Re: Les quotas de boursiers en prepa.

Message par Tig la Pomme » lun. sept. 10, 2018 8:26 pm

En effet, les enseignants des établissements privés sous contrats sont rémunérés par l'État, mais ces établissements bénéficient d'un certain nombre de passe-droits (sélection dans le secondaire, pas de quotas de boursiers ni d'obligation d'inscription à la fac pour les prépas). Le beurre et l'argent du beurre !

Volte
Messages : 392
Enregistré le : jeu. déc. 01, 2016 11:58 am

Re: Les quotas de boursiers en prepa.

Message par Volte » lun. sept. 10, 2018 10:12 pm

Tig la Pomme a écrit :
lun. sept. 10, 2018 8:26 pm
En effet, les enseignants des établissements privés sous contrats sont rémunérés par l'État, mais ces établissements bénéficient d'un certain nombre de passe-droits (sélection dans le secondaire, pas de quotas de boursiers ni d'obligation d'inscription à la fac pour les prépas). Le beurre et l'argent du beurre !
Ca doit être affreux pour un enseignant attaché aux valeurs républicaines et au service public d'être obligé de travailler dans ce genre d'endroit.
Ils y sont mutés de force j'imagine ?

Tig la Pomme
Messages : 106
Enregistré le : mer. juil. 20, 2011 8:45 pm
Classe : tous risques
Localisation : par rapport au complémentaire d'un idéal premier

Re: Les quotas de boursiers en prepa.

Message par Tig la Pomme » mar. sept. 11, 2018 11:19 pm

Volte a écrit :
lun. sept. 10, 2018 10:12 pm
Tig la Pomme a écrit :
lun. sept. 10, 2018 8:26 pm
En effet, les enseignants des établissements privés sous contrats sont rémunérés par l'État, mais ces établissements bénéficient d'un certain nombre de passe-droits (sélection dans le secondaire, pas de quotas de boursiers ni d'obligation d'inscription à la fac pour les prépas). Le beurre et l'argent du beurre !
Ca doit être affreux pour un enseignant attaché aux valeurs républicaines et au service public d'être obligé de travailler dans ce genre d'endroit.
Ils y sont mutés de force j'imagine ?
J'imagine que c'est une forme de sanction. Trois ave et deux pater !

grenadine
Messages : 813
Enregistré le : sam. avr. 25, 2015 11:57 am

Re: Les quotas de boursiers en prepa.

Message par grenadine » mer. sept. 12, 2018 8:15 am

......🙄
Mum taupins MPSI-PSI/intègre et PTSI/PT :)

La-erta
Messages : 446
Enregistré le : lun. mai 28, 2018 10:01 am

Re: Les quotas de boursiers en prepa.

Message par La-erta » mer. sept. 12, 2018 8:46 am

Tiens Volte s'est fait un petit camarade trotskyste.
A deux vous allez pouvoir créer une cellule pour lutter pour la révolution prolétarienne.
Le débat sur l'enseignement privé a eu lieu il y a environ 35 ans, vous pouvez toujours essayer de souffler sur les braises mais elles doivent être bien froides.
En restant pragmatique, comme je l'ai déjà dit l'enseignement privé coûte moins cher à la collectivité que le public déjà rien qu'en frais de scolarité; et si on prend en compte la partie immobilière (qu'on résumera en "investissement") la différence est flagrante. Ajoutez à cela les coûts de cantine et d'internat qui sont TRES subventionnés pour le public et peu ou pas pour le privé on fait le grand écart.
Pour mémoire à STAN sur les 11000 € de frais annuels pour un garçon en prépa et en internat environ 3000 sont des frais de scolarité, les 8000 restant concernent la cantine et l'internat, beaucoup moins (ou pas ?) subventionnés que dans les prépas publiques..
D'ailleurs concernant les prépas scientifiques très peu sont privées même si parmi les 6 considérées comme les meilleures, trois le sont (celles-là ont d'ailleurs bien plus de places d'internat que dans le public (100% pour la BJ !)), ce qui rend ce débat déjà inepte inutile.
Un petit truc trouvé rapidement sur le net mais qui semble dater un peu (début de la décennie):
http://www.ifrap.org/education-et-cultu ... ublicprive
Et ça ne parle que des frais de scolarité et non des frais immobiliers (et frais y attenant).
J'y ai appris un truc: 40% des lycées d'enseignement secondaire sont privés (du moins en 2010); imaginez le budget nécessaire à l'éducation nationale si notre système était entièrement public.
Et si on veut rester dans le dogme, comme le criait un grand nombre de nos ascendants en 1984: "Le choix de l'école, une liberté". La liberté de choisir est un des grands principes de la démocratie.

Tig la Pomme
Messages : 106
Enregistré le : mer. juil. 20, 2011 8:45 pm
Classe : tous risques
Localisation : par rapport au complémentaire d'un idéal premier

Re: Les quotas de boursiers en prepa.

Message par Tig la Pomme » mer. sept. 12, 2018 10:28 am

La façon dont l'enseignement privé fonctionne en France relève de la concurrence déloyale : il bénéficie des avantages du public sans les inconvénients. C'est une vérité qu'une argumentation spécieuse ne peut masquer.

La-erta
Messages : 446
Enregistré le : lun. mai 28, 2018 10:01 am

Re: Les quotas de boursiers en prepa.

Message par La-erta » mer. sept. 12, 2018 1:06 pm

Tig la Pomme a écrit :
mer. sept. 12, 2018 10:28 am
La façon dont l'enseignement privé fonctionne en France relève de la concurrence déloyale : il bénéficie des avantages du public sans les inconvénients. C'est une vérité qu'une argumentation spécieuse ne peut masquer.
Où est la vérité ?
D'abord un peu de concurrence ça ne peut faire de mal. Ceux qui ont un monopole ont tendance à sommeiller parfois.
Elle n'est pas déloyale. A quel titre le serait-elle ?
Les enseignants du privé (je parle du secondaire) ont une grille de rémunération légèrement plus faible et un statut moins avantageux et moins protégé que ceux du public; d'ailleurs les grèves qui affaiblissent l' enseignement dispensé dans certains collèges et lycées sont peu ou pas suivies dans le privé, ce qui est un argument bien vendu par les institutions privées entre autres. Et rien n'empêche à un enseignant du public de postuler dans le privé .
Le privé coûte beaucoup moins cher à la collectivité que dans le public mais ça c'est déjà démontré.
Pour les prépas scientifiques le privé ne serait pas un sujet car les prépas privées sont très minoritaires s'il n'y avait pas la BJ, Stan et les Lazos. Imaginez pourtant que ces 3 là n'existent pas ça jouerait encore plus des coudes à LLG, Hoche, Saint Louis...
Enfin mes 2 premiers étaient en prépa privées pour diverses raisons et ont intégré des bonnes écoles publiques où ils payent plus de frais de scolarité que dans leurs prépas privées (si on retire les frais de logement (internat) et de nourriture) et leur soeur est dans une prépa intégrée d'une école privée dont les frais de scolarité sont moins élevés que ceux de ses frères dans le public... Et je ne suis pas CSP+ (mais mes enfants ne sont pas boursiers et n'avaient pas droit à l'internat dans le public qu'ils visaient), mais mes vacances, ma voiture et mon domicile ne sont pas ce qu'on pourrait qualifier de somptuaires; le blocage vers le privé, parfois seule alternative possible, est souvent d'ordre psychologique (et en France parfois dogmatique) pour ceux qui ont des revenus moyens; et aussi parfois parce qu'ils ont d'autres priorités, imposées ou plus égocentriques (et dans ce cas l'excuse d'être contre le privé a bon dos).
Ce n'est pas à moi de choisir la marque, le modèle et la couleur de la voiture que mon voisin va acheter et je ne me permettrai pas de critiquer son choix (même si c'est une voiture de marque étrangère et non française :mrgreen:) ni de le jalouser.

LoneCat
Messages : 149
Enregistré le : mer. avr. 18, 2018 3:15 pm

Re: Les quotas de boursiers en prepa.

Message par LoneCat » mer. sept. 12, 2018 1:38 pm

La-erta a écrit :
mer. sept. 12, 2018 8:46 am
Tiens Volte s'est fait un petit camarade trotskyste.
A deux vous allez pouvoir créer une cellule pour lutter pour la révolution prolétarienne. (...)

Et si on veut rester dans le dogme, comme le criait un grand nombre de nos ascendants en 1984: "Le choix de l'école, une liberté". La liberté de choisir est un des grands principes de la démocratie.
La "liberté" de discriminer ou d'endoctriner, le "choix" de la reproduction sociale ... il est beau ton dogme.

En 1984 l'ascendant que je suis était dans la rue, mais c'était pour l'égalité des chances et l'accueil de tous dans une école publique laïque (donc avec des moyens en conséquence en particulier pour l'accueil des personnes avec handicap). La loi Savary n'est pas passée, tant pis ... et dommage serais-je tenté de dire étant donné l'état de l'éducation nationale aujourd'hui.

Sinon, je ne suis pas trostkyste :lol:

JeanN
Messages : 5068
Enregistré le : dim. sept. 04, 2005 7:27 pm
Localisation : Versailles

Re: Les quotas de boursiers en prepa.

Message par JeanN » mer. sept. 12, 2018 2:12 pm

Topic verrouillé : ce forum n’est pas le café du commerce et ce topic est parti en vrille dès le 3e et 4ème message.
Professeur de maths MPSI Lycée Sainte-Geneviève

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : EFP, Lior67, verovero et 5 invités