Le "surnotage" existe-il en prepa ?

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Modérateurs : jowe_19, JeanN, Quetzalcoatl, Sylvie Bonnet, tomato

grenadine
Messages : 1180
Enregistré le : sam. avr. 25, 2015 11:57 am

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par grenadine » mar. sept. 25, 2018 10:52 am

Ça arrive encore trop souvent 😁

Il faut le rassurer, l'écouter, ne pas donner trop de conseils (même sensés) qui de toutes façons seront balayés.

Bon courage !
Mum MPSI-PSI* Hoche ENSTA Paris et PTSI-PT Benjam' ESTP :)

Volte
Messages : 571
Enregistré le : jeu. déc. 01, 2016 11:58 am

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par Volte » mar. sept. 25, 2018 10:58 am

lucascab a écrit :
mar. sept. 25, 2018 10:48 am
Faut l'étrangler !
Sans rire, ça ressemble à de la fausse modestie mal placée (je dis pas que c'est ça soyons clairs). C'est mignon tant qu'on est en prépa mais dès maintenant et plus tard dans le monde du travail c'est une très bonne chose de savoir s'évaluer. Faire preuve d'objectivité ne fait pas de mal, et je suis pas sûr que ça ait un quelconque lien avec la confiance qu'il peut accorder aux autres.
Au mieux c'est très énervant pour ceux qui l'entourent, et ça le desservira à l'avenir.

J'ai toujours préféré celui qui paraissait arrogant et qui avait une super note que celui qui disait qu'il avait tout raté et qui avait une super note. Peut-être aussi parce que je suis de la première catégorie.
Moi, j'étais arrogant et je prenais des plombs, alors je comprends encore moins.

lucascab
Messages : 1353
Enregistré le : lun. août 26, 2013 3:52 pm

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par lucascab » mar. sept. 25, 2018 11:07 am

Volte a écrit :
mar. sept. 25, 2018 10:58 am
Moi, j'étais arrogant et je prenais des plombs, alors je comprends encore moins.
:lol: :lol: :lol:
Heureusement je savais quand je prenais des plombs aussi, ce qui m'évitait des excès d'arrogance. Ca peut arriver de se tromper, mais ça reste un super exercice de savoir évaluer sa performance de façon objective (et c'est un exercice assez difficile).

Cela a un effet déstressant garanti !
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant

Avatar du membre
saysws
Messages : 1415
Enregistré le : ven. mai 06, 2016 2:51 pm
Classe : Sorcier

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par saysws » mar. sept. 25, 2018 11:24 am

Non ça n'existe pas, en tout cas encore moins que le sous-notage je dirais.

En colle oui, on a tendance à être surnoté, mais c'est habituel et personne ne fais attention aux notes de colle. Comme je m'en suis rendu compte cette année une des raisons du surnotage en colle est que beaucoup de colleur sont des étudiants, sur Paris en particulier beaucoup sont des normaliens en 1A, et noté sévèrement des élèves alors qu'on était à leur place l'an dernier c'est pas facile...
En tout cas déjà pendant ma prépa j'avais constaté que les profs de prépa notait plus durement en colles que les colleurs extérieurs.

En DS le sous-notage n'existe PAS, en fait ce qu'il faut savoir c'est que l'objectif en prépa est de passé des concours, si votre fils est 10ème de la classe même si il a 5 points bruts sur 130 une note de 15 est tout à fait raisonnable. A l'inverse les derniers de classes qui ont pourtant fait des choses se sentent parfois sous notés.

Il faut intégrer rapidement que la donnée importante en prépa est le classement et non pas la note, je sais que certains n'aiment pas ça, mais c'est comme ça (mon prof de physique de sup par exemple ne mettait pas les classements sur les copies avant le 2nd semestre mais tôt ou tard il faut s'y mettre).
2016-2018 - PCSI 1 / PC*- Champollion
2018- ? - ENS Ulm

koopakg
Messages : 214
Enregistré le : mar. juin 06, 2017 9:43 am
Classe : intégré

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par koopakg » mar. sept. 25, 2018 12:09 pm

saysws a écrit :
mar. sept. 25, 2018 11:24 am
En colle oui, on a tendance à être surnoté, mais c'est habituel et personne ne fais attention aux notes de colle.
En tout cas déjà pendant ma prépa j'avais constaté que les profs de prépa notait plus durement en colles que les colleurs extérieurs.
Exactement ce que j'allais écrire. Contrairement au fils de Volte, ca fait du bien à l'ego sur le coup mais personne n'est vraiment dupe. D'ailleurs, les colleurs ""complaisants"" sont très vite identifiés dans les classes; un 15 avec Mr X n'a pas du tout la même valeur qu'un 15 avec Mr Y. Mais au fond, peu importe.

Les DS et le classement au sein de la classe sont les données disons "importantes".

Avatar du membre
Der RHDJ
Messages : 1929
Enregistré le : sam. avr. 12, 2014 11:26 pm
Classe : Jône
Localisation : Boue

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par Der RHDJ » mar. sept. 25, 2018 12:30 pm

Volte a écrit :
mar. sept. 25, 2018 10:37 am
Et toi aussi tu alternes entre le désespoir et l'envie de l'étrangler ?
Je signale aux autorités compétentes.
2012-2013 : 1/2 insouciante
2013-2014 : 3/2 arrogante
2014-2015 : 5/2 aigrie ET arrogante
X2015
Coët en GU - Médaille du Mythe échelon Platine - Vaneau d'Or

Avatar du membre
framboise2
Messages : 630
Enregistré le : lun. janv. 23, 2017 3:27 pm

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par framboise2 » mar. sept. 25, 2018 2:03 pm

A voir si ce n’est pas tout simplement une demande d’autonomIe- qu’on le laisse sur son territoire, tranquille, et qu’on ne l’embête pas avec des questions qui lui paraissent intrusives.
:P Parent

Avatar du membre
Syl20
Messages : 1708
Enregistré le : sam. janv. 16, 2016 4:51 pm
Classe : SciencesPo

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par Syl20 » mer. sept. 26, 2018 9:34 pm

Il n'y a pas de "surnotage" en colle à mon avis: si on a 16, cela veut simplement dire que la prestation qu'on a livré correspond aux attentes du colleur : on connait très bien son cours (plus facile une semaine après qu'aux concours) et on a été réactif aux indications tout en livrant une réflexion de bonne qualité. Après comme tout le temps en prépa, la note est relative et non absolu : si on fait la même colle aux concours qu'en début de sup, même si elle valait 16 en sup, elle vaudra 6 aux concours :). Donc s'il y a une forme de surnotage, c'est plutôt à chercher par là.

Après il y a un autre "surnotage" à l'écrit : quand on fait un DS sur 30 et que la note sur 30 devient une note sur 20 par exemple... De même, mes profs de spé remontaient nos moyennes sur les bulletins, pour faciliter les échanges avec des universités étrangères : si l'élève X avait 8/20 en maths à Ginette, les facs verront 8/20 indépendamment de Ginette et se diront "il est nul". Donc en effet, pour cela et pour le moral des troupes, il y a du surnotage à l'écrit.
2016-2018 : Louis-le-Grand MPSI-MP*
X2018

Yoz
Messages : 302
Enregistré le : sam. juin 25, 2016 2:34 pm
Classe : M2 ICFP

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par Yoz » mer. sept. 26, 2018 11:54 pm

Les notes de colle, on s'en fout (à part à la limite pour une très mauvaise note qui peut signaler une profonde incompréhension du cours, et encore, ça peut être dû à un coup de mou ou autre).
De mon expérience de colleur, les notes veulent rarement dire grand chose. Une colle valant 17 peut finir à 14 parce que le colleur se focalise sur une erreur dont il se souvient au moment de mettre la note, et inversement je sais que j'ai tendance à plutôt noter sur ce que les élèves font à la fin de la colle. Genre un élève qui fait n erreurs de calcul (n arbitrairement grand) mais qui à la fin me sort des commentaires très futés sur un résultat se retrouve souvent avec une bonne note. Comme les colleurs savent que les notent ne veulent pas dire grand chose, ils ne passent pas des heures sur chaque demi-point.
Par ailleurs on peut très bien réussir en ayant l'impression de rater. Il m'arrive de poser des exos un peu étranges : certains élèves pensent patauger alors qu'en fait ils font des trucs intelligents (ou alors ils s'en sortent dignement là où ceux d'avant se sont plantés magistralement), et se retrouvent avec un 16 en pensant n'avoir rien fait.

Quoiqu'il en soit, s'il a 16, c'est que le prof considère que ça s'est bien passé. Et indépendamment, il faut arriver à se "vacciner" contre le stress des notes.
PCSI/PC* LLG 2014-2016
ENS Ulm
Colleur en PCSI/PC*.

Avatar du membre
Puffin
Messages : 43
Enregistré le : mar. juil. 18, 2017 4:50 pm

Re: Le "surnotage" existe-il en prepa ?

Message par Puffin » ven. sept. 28, 2018 10:43 am

Le but des colles c'est de s'entraîner pour les oraux. La note, à la limite, on s'en fout.
À l'écrit idem, il est quasi impossible de noter objectivement (sauf avec un QCM à la limite), il y a des tonnes d'études là-dessus, et ce n'est pas valable que pour la philo.

Le seul intérêt est bien de pouvoir s'évaluer par rapport à sa classe, qui a eu les mêmes cours et les mêmes examens.
Perso quand je note j'utilise d'abord un barême plus ou moins objectif (toutes les questions sur 5, ça donne assez de finesse mais pas trop) puis je revois les coefficients des questions et je ré-échelonne les notes. Il m'arrive de donner des examens trop faciles ou trop difficiles, ça n'a que peu d'impact sur les notes finales.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités