Impressions et critiques sur le concours A BCPST

pour les eleves en BCPST, et les autres

Modérateur : Philippe PATTE

Répondre
adr14
Messages : 18
Enregistré le : dim. déc. 01, 2013 3:12 pm
Classe : BCPST 5/2

Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par adr14 » jeu. juil. 20, 2017 10:07 pm

Bonjour,

Je crée ce topic afin de discuter de la notation et des sujets au concours agro veto.

En effet, après 3 ans de prépa BCPST et 2 concours, j'ai l'impression que l'objectivité des notations laisse parfois à désirer.

Je m'explique: l'année dernière et cette année, j'ai discuté avec plusieurs dizaines de camarades sur les notes obtenues aux écrits et aux oraux et nous avons tous trouvé (sans exception) que de nombreuses notes étaient particulièrement étranges.
Voici quelques anecdotes qui ont contribué à cette impression:
- une camarade brillante en bio qui est admise à l'ENS n'a eu que 11,5 et 13 aux oraux de biologie de l'agro
- pour un même groupe de TIPE et un investissement égal pour chacun de ses membres, 2 ont obtenu 17 et 18 et le dernier 13,5 pour un niveau de maîtrise du sujet rigoureusement identique
- un camarade avec un bon niveau en bio se retrouve avec un 4 à l'oral, une autre avec un bon niveau également (jamais en dessous de 14 en synthèse en 3 ans de prépa) se retrouve avec un 10 à la synthèse de l'écrit alors que son plan était similaire à celui d'un autre qui a eu 14,5 et qui n'était pas meilleur dans cette matière.
- deux autres camarades qui ont toujours eu un bon niveau en maths, qui ont fait la totalité du sujet à l'oral et qui avaient un bon projet d'info ont respectivement 6,5 et 7,5 alors qu'un autre avec un niveau bien moins bon que ces deux là a 15.
- un camarade avec un niveau moyen en anglais (8-9 de moyenne pendant la prépa en colle et en DS) a eu 0,5/20 à l'oral d'anglais en 3/2 (pas 5-6 0,5!) et est retombé cette année sur le même jury. Résultat: malgré sa compréhension totale de l'article et sa bonne compréhension de la vidéo il a eu.. 1/20. A l'inverse, une camarade qui n'aligne pas deux mots d'anglais et qui n'a jamais eu de bonne note a 15 à l'oral.

J'ai des dizaines d'anecdotes de ce genre. Il me semble donc, d'après les discussions que j'ai pu avoir avec toutes ces personnes et ma propre expérience, qu'il y a un nombre significatif de notes aberrantes au regard du niveau du candidat et de la prestation fournie.
Bien sûr c'est impossible de juger soi même sa prestation mais bon quand on a un bon niveau en bio et qu'on a fait un oral similaire aux colles et qu'on se retrouve avec 4 c'est quand même surprenant.
J'insiste sur le fait que je ne tiens pas un discours qui consisterait à dire "les notes c'est n'importe quoi les jurys font pas leur travail". Je constate juste qu'il y a un nombre significatif de notes (1 par bulletin minimum) qui semblent absolument aberrantes et ce pour la quasi totalité de mes camarades. J'aimerais donc avoir des avis d'autres élèves de BCPST, de profs, de jurys peut-être pour discuter de ce constat.

J'ai également une forte incompréhension concernant certains sujets.
Par exemple, le sujet de maths de modélisation de l'écrit de cette année: dans ma prépa personne n'a rien compris à ce sujet même les meilleurs en maths. En gros, tout le monde a eu l'impression de faire pendant 3h30 des calculs sans rien comprendre au fil conducteur de l'épreuve. Je me demande dès lors en quoi cette épreuve est adaptée pour classer les candidats ?
Enfin, pour les oraux cette fois ci, je trouve qu'il y a une différence de difficulté entre les sujets énorme pour une épreuve donnée. Honnêtement, entre un TP physique mesure de g où il suffit de faire 2 pfd et quelques séries de mesures et un TP chimie méthode de Job qui est quasi impossible à faire s'il n'a pas été vu auparavant, où est l'équité entre les candidats?

Voilà pour ces quelques remarques. J'espère pouvoir en discuter avec le plus de gens possible. J'insiste aussi sur le fait que ce message n'est absolument pas pour moi un moyen d'évacuer une quelconque frustration à l'issue des concours. J'ai eu la chance d'avoir l'école que je visais et si je poste ce long pavé c'est uniquement pour essayer d'obtenir des explications à ces quelques remarques.

Merci d'avance à ceux qui auront le courage de me lire et de me répondre :)

Avatar du membre
U46406
Messages : 7242
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par U46406 » jeu. juil. 20, 2017 10:20 pm

à mon avis, y a pas que les BCPST, ça arrive à d'autres aussi, en taupins MP PSI PC...

Pour te rassurer, dis toi que à mon avis, le pire, c'est de passer sur le concours Mines-Telecom et de se payer une note éliminatoire à l'oral d'entretien, celui où il parait pourtant que "les jurys sont sympas" à en croire leur pub sur Campus Channel. Le pire des témoignages 2016 dont j'ai eu ouï dire, c'est sur le MT G4 (candidate non admissible sur le MT général, elle n'avait que le groupe spécifique), avec élimination.
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Yoz
Messages : 298
Enregistré le : sam. juin 25, 2016 2:34 pm
Classe : M2 ICFP

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par Yoz » ven. juil. 21, 2017 10:35 am

Je pense que dans tout concours il y a une part de hasard. C'est bien sûr frustrant de se retrouver avec une note largement en-dessous de ses espérances, mais en pratique ça se moyenne : tu peux planter une matière que tu pensais réussir et inversement. De plus, il y a plusieurs concours, et donc un élève avec un bon niveau aura en moyenne une bonne école correspondant à son niveau...
Il faut aussi voir que certaines de ces notes peuvent s'expliquer par la nature même des épreuves. Un bon élève peut perdre ses moyens devant sa copie de concours, ou stresser face à un examinateur froid. Après je pense qu'il y a aussi des sujets qui sont mal conçus et des examinateurs un peu malhonnêtes
PCSI/PC* LLG 2014-2016
ENS Ulm
Colleur en PCSI/PC*.

gilles furelaud
Messages : 510
Enregistré le : jeu. juil. 17, 2008 12:07 pm
Localisation : BCPST1 - Prévert - Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par gilles furelaud » lun. juil. 24, 2017 10:05 am

Quelques remarques :

- Un oral juge une prestation, pas une personnalité. Un très bon candidat peut très bien réaliser un très mauvais oral (et inversement... plus rarement...).

- Il n'est pas possible de comparer des synthèses de Bio en sa basant uniquement sur le plan... Ce qui est important c'est ce qui est écrit, et comment c'est expliqué-argumenté. Comparer 2 synthèses en se basant sur le plan raconté par les candidats, c'est comme comparer une Ferrari et une Fiat sur la seule base de leur couleur de carrosserie... De manière générale, vous dites beaucoup de phrases du type "ils ont fait la même chose", "il est très bon", etc. : Mais vous n'êtes pas jury de concours, donc malgré toute votre bonne volonté et vos compétence, vous n'êtes pas expert dans l'évaluation des prestations à l'oral (et d'ailleurs vous n'y étiez pas) ; il est donc tout à fait possible qu'un jury ait eu une vision différente de la votre.

- Les différences de notation entre les concours ne me choquent pas. Le concours Agro-Véto et le concours ENS n'ont absolument pas le même objectif de recrutement et ne recherchent donc pas les mêmes compétences de la part des candidats, donc il n'est absolument pas surprenant que les notes n'y soient pas les mêmes.

(mes avis concernent essentiellement Biologie et TIPE)
prof. SVT - BCPST1

adr14
Messages : 18
Enregistré le : dim. déc. 01, 2013 3:12 pm
Classe : BCPST 5/2

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par adr14 » mar. juil. 25, 2017 12:40 am

à mon avis, y a pas que les BCPST, ça arrive à d'autres aussi, en taupins MP PSI PC...

Pour te rassurer, dis toi que à mon avis, le pire, c'est de passer sur le concours Mines-Telecom et de se payer une note éliminatoire à l'oral d'entretien, celui où il parait pourtant que "les jurys sont sympas" à en croire leur pub sur Campus Channel. Le pire des témoignages 2016 dont j'ai eu ouï dire, c'est sur le MT G4 (candidate non admissible sur le MT général, elle n'avait que le groupe spécifique), avec élimination.
Effectivement les notes éliminatoires c'est assez radical...
Je pense que dans tout concours il y a une part de hasard. C'est bien sûr frustrant de se retrouver avec une note largement en-dessous de ses espérances, mais en pratique ça se moyenne : tu peux planter une matière que tu pensais réussir et inversement. De plus, il y a plusieurs concours, et donc un élève avec un bon niveau aura en moyenne une bonne école correspondant à son niveau...
Il faut aussi voir que certaines de ces notes peuvent s'expliquer par la nature même des épreuves. Un bon élève peut perdre ses moyens devant sa copie de concours, ou stresser face à un examinateur froid. Après je pense qu'il y a aussi des sujets qui sont mal conçus et des examinateurs un peu malhonnêtes
Je suis d'accord avec toi mais il suffit d'une note sur un bulletin pour rater son école si on est limite pour l'avoir. Il y a sûrement des cas où ça se moyenne effectivement mais je ne sais pas si c'est la majorité, pas d'après mon expérience en tout cas mais bon j'imagine qu'il faudrait beaucoup plus de cas pour voir si c'est minoritaire ou pas.
Par contre en BCPST pour les écoles d'agro y a qu'un seul concours c'est pas comme dans les autres prépas scientifiques!
Quelques remarques :

- Un oral juge une prestation, pas une personnalité. Un très bon candidat peut très bien réaliser un très mauvais oral (et inversement... plus rarement...).

- Il n'est pas possible de comparer des synthèses de Bio en sa basant uniquement sur le plan... Ce qui est important c'est ce qui est écrit, et comment c'est expliqué-argumenté. Comparer 2 synthèses en se basant sur le plan raconté par les candidats, c'est comme comparer une Ferrari et une Fiat sur la seule base de leur couleur de carrosserie... De manière générale, vous dites beaucoup de phrases du type "ils ont fait la même chose", "il est très bon", etc. : Mais vous n'êtes pas jury de concours, donc malgré toute votre bonne volonté et vos compétence, vous n'êtes pas expert dans l'évaluation des prestations à l'oral (et d'ailleurs vous n'y étiez pas) ; il est donc tout à fait possible qu'un jury ait eu une vision différente de la votre.

- Les différences de notation entre les concours ne me choquent pas. Le concours Agro-Véto et le concours ENS n'ont absolument pas le même objectif de recrutement et ne recherchent donc pas les mêmes compétences de la part des candidats, donc il n'est absolument pas surprenant que les notes n'y soient pas les mêmes.

(mes avis concernent essentiellement Biologie et TIPE)
-Je suis également d'accord avec vos remarques. Effectivement j'imagine qu'il est possible de rater un oral si on a un très bon niveau mais j'imagine aussi que ce cas de figure n'est pas extrêmement fréquent. De plus je trouve que le constat que vous faites pose le problème du mode de sélection: comment juger un candidat sur une prestation orale de quelques dizaines de minutes? Si des personnes avec un très bon niveau ont des mauvaises notes n'y a-t-il pas un problème, même si cela est peu fréquent?


-Pour l'exemple avec la synthèse de bio je crois que j'ai été un peu succinct: je voulais juste dire que le fait qu'une camarade qui a toujours eu de bonnes voir très bonnes notes en synthèse et en svt en général ait 10 à l'écrit c'est étrange. Je ne comprends juste pas comment cette candidate qui est forte en biologie, qui a un bon esprit de synthèse, qui comprend vite et bien les choses, qui rédige bien et sans faute, qui fait de beaux schémas et qui avait mis dans sa copie presque toutes les connaissances nécessaires pour traiter ce sujet (d'après ma prof) n'ait que 10.
Bien sûr comparer des synthèses en se basant uniquement sur le plan c'est idiot puisque la notation ne se fait pas que sur le plan choisi mais ces deux camarades avaient eu une vision similaire du sujet c'est ce que je voulais dire.

Je suis d'accord que du haut de mes 21 ans il serait bien prétentieux de ma part de me prétendre apte à juger de la qualité d'une prestation de concours et qu'un candidat peut avoir une vision de son épreuve différente de celle qu'en a le jury qui l'évalue.
Je ne pense pas qu'il soit pour autant illégitime de se dire qu'il y a un souci dans l'évaluation des candidats quand je vois que de nombreux camarades ont eu des mauvaises notes dans des matières où ils toujours eu des bonnes notes (ou inversement) et que mon impression est partagée par tout le monde dans ma prépa. Et même si, comme je l'avais précisé dans mon post initial, il est impossible de juger objectivement sa propre prestation (bien qu'après 3 ans de colle je pense qu'on a au moins un peu la capacité de situer globalement la qualité de sa présentation), quand on réussit vraiment bien une épreuve ou qu'on la rate vraiment je pense qu'on le sait intuitivement en sortant de la salle.
Avoir 4 à l'oral de bio en ayant traité le sujet comme d'habitude, en ayant l'impression de l'avoir bien couvert, d'avoir construit une argumentation qui tient la route et d'avoir bien compris les documents, même si le jury peut avoir une impression très différente et qu'on peut avoir oublier des choses sans s'en rendre compte je trouve ça très louche.
D'ailleurs concernant les jurys je suppose qu'ils ont des consignes de la part du SCAV mais connaissent-ils tous le programme ? Je veux dire que les jurys n'étant pas tous profs de prépa savent-ils exactement quelles connaissances sont exigibles ?
Il me semble que ce sentiment que j'éprouve vis-à-vis du concours est particulièrement illustré par l'épreuve de TIPE. Je ne comprends pas comment des groupes qui ont un TIPE solide dont la démarche scientifique n'est pas critiquable d'après les profs, qui se sont investis,qui montrent clairement qu'ils ont travaillé sérieusement, qui ont un recul critique sur leurs résultats, qui font des efforts pour rendre un rapport clair et concis et faire une belle présentation, qui ne se font "coller" sur aucune question lors de l'oral et dont les membres ne sont pas moins éloquents que d'autres n'aient que 12-13, soit la même note que des groupes avec un TIPE douteux vis à vis de la démarche (toujours d'après les profs). Ce cas de figure arrive de façon systématique chaque année (dans ma prépa en tout cas).
Puis que dire de l'objectivité de la notation des jurys qui laissent clairement transparaître leur peu d'intérêt pour le sujet voire qui n'écoutent absolument rien ou encore qui sont ouvertement désagréables? (je pense que la plupart ne sont pas comme ça mais il y en a tout même un certain nombre d'après tout ce que j'ai entendu sur cette épreuve depuis que je suis en prépa)

Ce qui est un peu rageant c'est qu'on a globalement l'impression que les services des concours ont un budget serré et que cela a une incidence sur les notes. Pour les écrits par exemple: d'après les rapports de 2015 il y a 14 correcteurs pour l'épreuve de résolution de problème en PC. Ca fait environ 224 copie par correcteur avec 3140 candidats (chiffre de 2016). Je suis pas prof mais 224 copies de concours à corriger en a peu près 3 semaines c'est beaucoup non?
D'après le père d'un ami qui est jury d'un autre concours les correcteurs passent en moyenne 10-15 minutes par copie. Je ne sais si c'est pareil pour le concours agro veto mais si oui je ne comprends pas comment on peut juger la qualité d'une copie qui peut faire plus de 15 pages en 10 minutes.
Et pourquoi n'y a-t-il pas de double correction? Ce serait peut être un moyen de noter le plus objectivement possible non?

-Enfin, concernant votre dernière remarque, je crois qu'il s'agit d'un quiproquo: quand j'ai écrit "après 3 ans de prépa et 2 concours" je voulais dire 2 concours agro veto, un en 2016 et l'autre cette année. Mes remarques concernent uniquement le concours commun.

Avatar du membre
U46406
Messages : 7242
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par U46406 » mar. juil. 25, 2017 7:59 am

adr14 a écrit :
mar. juil. 25, 2017 12:40 am
pourquoi n'y a-t-il pas de double correction ?
Pourquoi pas doubler les frais d'inscription, ou doubler le déficit du pays, tant que tu y es ? :mrgreen:
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

todace
Messages : 6
Enregistré le : ven. juil. 20, 2018 5:04 pm

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par todace » ven. juil. 20, 2018 5:29 pm

Salut !!

Je suis complètement d'accord avec toi. J'ai passé les concours cette année et nous venons d'avoir les résultats : c'est une aberration !
Des personnes qui majoraient pendant les 2 ans (ou même une 5/2 qui était dans les 5 premiers pendant les 3 ans) se sont retrouvées vraiment moins bien classées que d'autres qui sont " moins forts" (scolairement parlant) et qui travaillent beaucoup moins !

J'ai l'impression que les notes obtenues reposent plus sur "de la chance" que sur nos capacités et le travail fourni, ce qui est douloureux compte tenu de la difficulté de cette prépa et du nombre de places proposées dans les écoles par rapport au nombre de postulant (à l'agro en 2017 : 3025 inscrits pour seulement 960 places, cf http://www.scei-concours.fr/statistique ... bcpst.html). Certains diront qu'il y a d'autres concours que l'agro, certes, mais le nombre de places offertes reste en général inférieur au nombre d'élève postulant : des élèves méritants et compétents peuvent ne rien obtenir au bout des 2/3 années selon les jurys obtenus aux écrits et oraux (et l'humeur de ces jurys : il est clair que l'agacement n'est pas le même au bout de la 3ème copie qu'au bout de la 120ème, mais c'est normal ils sont humains).

Contrairement aux études en médecine (ou dans d'autres fac) où les examens consistent en des QCM corrigés par des machines, la correction des concours agro n'est pas du tout la même d'un candidat à un autre même si les jurys ont une grille de correction détaillée.

Si c'était à refaire, je ne m'engagerai jamais dans cette prépa car clairement le nombres de place offertes aux DUT/L2/L3 sont conséquentes et accordées sur dossier + entretient de motivation (ce qui reflète bien plus la personnalité des personnes et leur capacité à être ingénieur/véto qu'un simple concours qui juge 2 ans de travail acharné sur 4 jours).

Avatar du membre
U46406
Messages : 7242
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par U46406 » ven. juil. 20, 2018 5:38 pm

todace a écrit :
ven. juil. 20, 2018 5:29 pm
le nombre de places offertes aux DUT/L2/L3 sont conséquentes et accordées sur dossier + entretien de motivation (ce qui reflète bien plus la personnalité des personnes et leur capacité à être ingénieur/véto qu'un simple concours qui juge 2 ans de travail acharné sur 4 jours).
Oui mais ceux qui ont réussi leur AST participent à un récit de biais du survivant.

Qui te dit que tel candidat qui a raté en BCPST aurait réussi à la fac ??
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

SG2
Messages : 54
Enregistré le : mer. oct. 07, 2015 5:16 pm
Classe : SCAV
Localisation : Paris

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par SG2 » sam. juil. 21, 2018 7:09 pm

Pour les écrits, je regarde tous les histogrammes de notes des tous les correcteurs de toutes les matières, pour voir s'il n'y a pas d'anomalie majeure.
Ceci dit, même sur 100, 150 ou 200 copies par lot, il peut y avoir des différences de qualité moyenne des copies entre lots, qui donnent donc des histogrammes légèrement différent ( quelques copies très mauvaises ou très bonnes de plus dans un lot suffisent à modifier moyenne, écart type, etc...).
Si dans une matière, beaucoup plus de réclamations se portent sur un correcteur par rapport aux autres, cela attire aussi notre attention...et peut être ce correcteur ne le sera t il plus l'année d'après. Mais un correcteur un rien généreux est tout aussi gênant qu'un correcteur un peu sévère, et vous ne parlez que de ceux là bien sûr...
Vous avez raison, dans tout concours, il y a une petite part de chance...bien petite mais elle existe.
Comparer les résultats de l'année et ceux du concours n'est pas forcément pertinent, certains font bien mieux en conditions de concours ! d'autres le contraire. J'ai eu la chance de me retrouver loin en tête de ma prépa à l'époque après l'oral, alors que mes résultats en 3/2 et 5/2 ( sauf peut être en bio) ne le laissaient pas présager.
Secrétaire Général SCAV

todace
Messages : 6
Enregistré le : ven. juil. 20, 2018 5:04 pm

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par todace » sam. juil. 21, 2018 10:42 pm

U46406 a écrit :
ven. juil. 20, 2018 5:38 pm

Oui mais ceux qui ont réussi leur AST participent à un récit de biais du survivant.
Je ne suis pas si sûre de cela. D'après le site de l'ONISEP, près de 20% des élèves en école d'ingénieur proviennent d'un DUT/BTS. Sachant que les personnes qui s'engagent en DUT souhaitent pour la plupart effectuer des études courtes (bac+2 ou +3), elles ne postulent pas en école d'ingénieur ce qui laisse plus de chance aux autres pour les intégrer.

Aujourd’hui, moins d’un élève sur deux intègre une école d’ingénieurs en passant par une classe préparatoire (41 % des admis). De nombreux étudiants choisissent la voie des admissions parallèles pour devenir ingénieur sans passer par la case prépa.
Plus de 13,5 % des entrants en école d’ingénieurs étaient entrés par le biais d’une admission parallèle après un DUT, un BTS, une L2 ou une L3, 6,1 % d’une autre voie universitaire, selon une enquête de la Conférence des grandes écoles (CGE) de mai 2015. Depuis plusieurs années, les écoles d’ingénieurs augmentent régulièrement leur nombre d’admis sur titre. Bien évidemment, leur proportion varie selon les écoles.
(cf : https://www.studyrama.com/formations/fi ... ar-la-5947)

Un élève de DUT motivé et travailleur ayant effectué de bons stages n'aura, à mon sens, aucune difficulté à entrer en école d'ingénieur. s'il le souhaite. (Ce qui n'est pas forcément le cas des BCPST : des élèves d'un bon niveau n'intègrent pas forcément malgré leurs efforts)
U46406 a écrit :
ven. juil. 20, 2018 5:38 pm
Qui te dit que tel candidat qui a raté en BCPST aurait réussi à la fac ??
Comme on dit : "qui peut le plus, peut le moins". Les élèves qui peuvent prétendre à entrer en BCPST sont des élèves compétents, motivés et travailleurs. Quelle que soit la filière suivie (excepté peut-être les très difficiles) la grande majorité réussiront.

Sylve
Messages : 172
Enregistré le : mer. mars 18, 2015 7:44 pm
Classe : Vacancier

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par Sylve » dim. juil. 22, 2018 12:04 am

Il faudrait supprimer les oraux.

filraf
Messages : 32
Enregistré le : jeu. août 24, 2017 9:42 am

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par filraf » mar. juil. 31, 2018 5:01 pm

D'autres ont donné avant vous et en effet ce concours est bizarre. Pour l'avoir passé 2 fois je peux dire qu"il est assez injuste et étrange. La première fois j'ai eu un examinateur qui m'a félicité et je me suis retrouvé avec un 9 , la deuxième fois il faisait la gueule et j'ai eu 17. Maintenant j'en suis sorti mais je dois regarder vers l'étranger pour parfaire ma formation car en France c'est mort à cause de ce type de Concours. Donc il faut partir à l'étranger et payer en essayant de faire valider "Les Classes Préparatoires" qui sont pas toujours comprises à l'étranger car entre diplôme Bachelor et Master !!
Bref parfois il faudrait mieux regarder pour partir directement après le BAC (université UK, Espagne ou autres) et éviter de perdre du temps ... Sacré Concours Français, unique en Europe mais seul au monde ... A quand le changement et l'uniformité en Europe ?

Avatar du membre
Hibiscus
Messages : 1328
Enregistré le : ven. oct. 27, 2017 10:55 am
Classe : Bac a fleurs

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par Hibiscus » mar. juil. 31, 2018 5:09 pm

filraf a écrit :
mar. juil. 31, 2018 5:01 pm
faire valider "Les Classes Préparatoires" qui sont pas toujours comprises à l'étranger car entre diplôme Bachelor et Master !!
Sacré Concours Français, unique en Europe mais seul au monde ... A quand le changement et l'uniformité en Europe ?
Un bachelor, c'est 4 ans (en général). En 4e année de bachelor, ya des cours parfois très difficiles, et très avancés.
La prépa est loin d'être entre Bachelor et Master, elle correspond à une grosse moitié de Bachelor (au sens anglosaxon -et pays ayant adoptés un mode similaire- du terme).
Même si elle impose une pluridisciplinarité qu'en général les bachelors n'ont pas vraiment, ça n'en fait pas une formation égale, et certainement pas supérieure. (je parle bien sûr; entre un élève en fin de prépa, et un en fin de bachelor).
Lycée Masséna (Pcsi-PC*)
École polytechnique (X2015)
Université de Tokyo/Tohoku - Thèse (Astrophysique)

filraf
Messages : 32
Enregistré le : jeu. août 24, 2017 9:42 am

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par filraf » mar. juil. 31, 2018 6:21 pm

Oui vous avez tout à fait raison ce n'est même pas Bachelor.
C'est le Diplôme d'ingénieur Agro qui s'apparente au Master.
Mais au niveau équivalence j'ai eu quelques difficultés pour faire reconnaître le BAC+5 Français.
Car pour certains pays il faut refaire un Undergraduate et pour d'autres un Graduate est possible pour poursuivre ...

Avatar du membre
Hibiscus
Messages : 1328
Enregistré le : ven. oct. 27, 2017 10:55 am
Classe : Bac a fleurs

Re: Impressions et critiques sur le concours A BCPST

Message par Hibiscus » mer. août 01, 2018 2:29 am

filraf a écrit :
mar. juil. 31, 2018 6:21 pm
Mais au niveau équivalence j'ai eu quelques difficultés pour faire reconnaître le BAC+5 Français.
Car pour certains pays il faut refaire un Undergraduate et pour d'autres un Graduate est possible pour poursuivre ...
Une mention du directeur des etudes sur le transcript ; ce genre de choses debloque en general.
Je pense qu'une instutition comme Agro doit avoir une bassine de MoU, quand meme.
Le faire reconnaitre seul en expliquand, ca, je peux tout a fait concevoir que ca soit (plus) difficile.
Lycée Masséna (Pcsi-PC*)
École polytechnique (X2015)
Université de Tokyo/Tohoku - Thèse (Astrophysique)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité