France ou Canada, Canada ou France

Pour les questions sur l'inscription informatique ou sur une inscription hors procédure.

Modérateurs : JeanN, Sylvie Bonnet

Pater
Messages : 6847
Enregistré le : mar. avr. 22, 2014 10:56 am

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Pater » sam. sept. 17, 2016 12:18 am

Ulm n'est pas stricto sensu une école d'ingénieur. Elle forme des chercheurs et des enseignants chercheurs.
Au delà de sa sélevtivité/prestige, difficile de la considérer comme un débouché classique des prépas françaises et de la centaine d'écoles en sortie de prépa.

Tu fais bien de reformuler car il faut nuancer tes propos.
Plus facile de choisir le pays dans le sens France Canada; je n'ai pas dit cela. J'ai dit que les doubles diplomes dans le sens france Canada sont nombreux. Dans l'autre sens je n'en sais rien : RENSEIGNE toi ! que propose concretement Mac Gill comme double diplome avec des ecoles françaises ?
J'ai quand même l'impression qu'il y a davantage de français qui émigrent au Canada que dans l'autre sens.
Il y une reconnaissance progressive des diplomes respectifs mais ce n'est pas encore totalement abouti.
Ex1 : les kine quebecquois peuvent compléter leur formation à Bordeaux pour exercer en France
Ex2 : pour travailler comme ingénieur au Québec, mieux vaut avoir un diplome québecquois car de mémoire la profession est assez encadrée (en France il y a bien la CTI mais personne ne t oblige à y inscrire à un Ordre comme les médecins)

Bachelor puis école Française : oui cela me semble réaliste. Par contre tu reprendras à bac+2. Et tu n'auras pas un master d'ingénierie canadien. D où le pb ci-dessus. Enchainer un bachelor puis un master ce n'est pas disposer d'un master de chaque pays (ce qu'on appelle le double diplome ici).

Faire 2ans de prépa puis partir au canada : non c'est pas possible ! Parce que tu n'as pas de bachelor après tes 2ans de prépa. Les standards internationaux c'est bachelor/licence Master et Doctorat/PhD
soit 3/5/8ans. Tu ne peux pas circuler d'un système à l'autre quand tu en as envie.

Passer les 3années d'école au canada : non ce n'est pas possible. Ou alors ce n'est pas une ecole Française. Du reste la CTI exige 2ans mini dans ton école d'ingé. On en revient au 2 (ou 3ans de prépas) +2ans en France+18 à 24mois à l'étranger.
Je te l'ai déjà écrit. Inutile de retourner le pb dans tous les sens c'est stérile.

Pour les bourses, ... en dehors des critère sociaux, des sportifs de haut niveau et des cracks (dont tu fais peut etre partie ?) j'ai de serieux doutes...
Franchement si tu ne retiens que les tuition fees le Canada n'est pas très onéreux mais je crois qu'ils viennent justement de les relever.. en bachelor. Renseigne toi. Cette info de base doit être facile à trouver.

Il y a des ecoles post bac publiques ou privées qui proposent une partie du cursus rapidement à l'étranger
Dans les ecoles d'inge qui recrutent à bac+2 c'est en général en dernière année. Parfois durant le M1

Pater
Messages : 6847
Enregistré le : mar. avr. 22, 2014 10:56 am

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Pater » sam. sept. 17, 2016 12:22 am

par ex l'UTC qui te propose les 2 premières années au Chili. météo plus clémente qu'à Montréal

Avatar du membre
LaMouette
Messages : 3789
Enregistré le : mar. mars 03, 2009 9:55 pm

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par LaMouette » lun. sept. 19, 2016 9:12 am

- Pour l'emploi plus "facilement décrochable" : non, pas du tout. Encore une fois, quel que soit le pays (que l'on parle du Canada, du Japon ou de l'Arabie Saoudite), tu trouveras un emploi d'autant plus facilement que tu es bien intégrée. Donc plus tu connais la culture d'entreprise (et la culture "sociale"), mieux c'est.
- Nous, on connait bien le système français qui permet, une fois reçue dans une école d'ingénieur, d'aller passer six mois ou davantage de ton cursus à l'étranger. Le Canada fait partie de ces pays étrangers. Le Canada a peut être un système équivalent qui permet aux étudiants de ses universités d'aller passer six mois ou davantage à l'étranger... Et oui, il y a peut être (sûrement) des accords vers la France.
- Faire un an au Canada tout pile, c'est possible si tu pars dans le cadre de ton école française. Ou si tu fais un stage.
- Dans le monde, on utilise en général le système LMD pour les études supérieures. (licence-master-doctorat). Le bachelor (4 ans) est équivalent à la licence (bac+3). Le master prend deux ans de plus. Le doctorat prend encore 3 ans (au moins ! Parfois c'est 6) de plus. Attention à ne pas confondre master et ses "acolytes douteux", type mastère, qui ne sont pas équivalents.
- Tu peux postuler pour un programme en entrée de licence, master ou doctorat si tu as validé le niveau d'avant, quel que soit le pays et l'université. Ce qui te permet d'avoir une licence de l'université A puis un master de l'université B, par exemple. Bien sûr, c'est sous réserve que l'université B veuille de toi.
- Sauf exceptions et programmes plus spécifiques (et là c'est à voir au cas par cas, consulter les sites des écoles qui t'intéressent), on n'intègre pas une école d'ingénieur en cours de cursus. Donc on n'entre pas en école pour le master : l'école d'ingénieur, c'est un programme en 3 ans (L3 - M1 - M2).
- Si tu veux faire un ou deux ans de prépa en France puis partir au Canada, rien ne t'en empêche : c'est à toi de voir quelles sont les conditions d'admission dans l'université qui t'intéresse, de leur envoyer ton dossier, de plaider ta cause. [u]Mais rien n'est automatique, c'est à toi de construire ton dossier et de postuler ![/u]
- Tes stages, tu les fais où tu veux. Tu cherches, tu postules et tu défends ta cause. Que ça soit au Royaume Uni, au Brésil ou en Chine, ou au fin fond de la Bretagne, ou à Paris, c'est pareil ;).


Pour les bourses :
- si tu étudies dans certains établissements en France tu as celle du Crous. Certaines écoles (celles qui ne sont pas servies par le Crous) ont leur propres bourses. Ces bourses ne servent pas à payer des études à l'étranger mais à t'aider à subvenir à tes besoins en France, elles ne seront donc pas assez élevées pour payer tes frais là-bas, et de toute façon, à l'étranger tu n'y auras plus droit.
- il y a des bourses un peu exotiques, comme la bourse à la mention TB, si elle existe encore. Elle n'est pas non plus énorme...
- le conseil général de la région (celui où tu résides / celui où tu fais tes études) donnes parfois des bourses pour les élèves qui partent à l'étranger (faut pas non plus s'attendre à ce que ça soit mirobolant, ils ont déjà du mal à payer l'APL...).
- au sein d'une école (donc une fois que tu y es acceptée), il y a parfois des bourses de l'association des anciens élèves. Ca dépend de l'école.
- peut être que l'université destination au Canada a aussi des bourses, c'est à voir chez eux.
Faidherbe, Mines d'Alès, IIT Kanpur (Inde) - Aerospace
"faire accepter à son chef de projet que non, même avec 9 femmes, on va pas sortir un bébé par mois..."

Avatar du membre
LaMouette
Messages : 3789
Enregistré le : mar. mars 03, 2009 9:55 pm

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par LaMouette » lun. sept. 19, 2016 9:30 am

A mon avis, si ton objectif est de partir au Canada, tu as cinq pistes pertinentes :


1) Tu postules pour la prochaine rentrée, directement après ton bac, et y fait l'intégralité de tes études. Tu feras tes stages où bon te semble.

2) Tu fais une prépa puis une école d'ingénieur, tu choisis une école d'ingénieur qui a des partenariats avec les universités que tu vises au Canada, en double diplôme (2 ans) ou en échange (6 mois ou un an). En plus de ça tu fais tes stages où bon te semble. Avantage de cette solution : une fois que ton école accepte de t'envoyer en DD ou en échange (souvent sur des critères de résultats scolaires + motivation), toutes les démarches sont facilitées et tu as parfois une exemption des frais d'inscription.

3) Tu obtiens une licence en France (3 ans d'université ou 2 ans de prépa + 1 an d'école d'ingénieur) et tu postules en master pour l'université canadienne qui t'intéresse. Tu fais tes stages où bon te semble.

4) Tu fais ton cursus en France (université ou prépa + école) et ton stage de fin d'études au Canada.

5) Tu fais ton cursus en France (université ou prépa + école), demande une année de césure (généralement entre L3 et M1, ou entre M1 et M2) et va la passer au Canada. Pendant cette année, tu fais ce que tu veux tant que ton école française l'accepte (que ça soit l'étude du laponais, la chasse au caribou ou un stage/CDD d'un an).


Bon, tu as peut être d'autres possibilités. Peut être que si tu prends la solution 1, tu peux faire un échange ou un DD en France, il faut voir ce que propose l'université canadienne dans laquelle tu es admise.
Mais si tu fais autre chose, ça tourne très vite au bidouillage et au bricolage : ça n'est probablement pas impossible, mais ça sera plus compliqué. Tu ne peux pas tout faire à la carte (1 an là, puis 1 an là, et un autre là...) sans prendre un risque (tu n'auras le diplôme d'un établissement que si tu y suis son cursus) et sans te compliquer la vie (tu n'auras aucun chemin tracé, tu devras te débrouiller pour défendre ton cas à chaque changement d'établissement). Et franchement, je trouve ça moins pertinent de faire du bidouillage.



Sachant que si tu fais tes études dans un pays A, tu es libre de chercher un emploi dans un pays B. Le Canada est moins éloigné culturellement de la France que la Chine.
Voir aussi le VIE, quand tu seras diplômée (cherche sur internet ce que c'est si tu ne connais pas), mais les places sont chères (il y a du monde qui postule !).
Faidherbe, Mines d'Alès, IIT Kanpur (Inde) - Aerospace
"faire accepter à son chef de projet que non, même avec 9 femmes, on va pas sortir un bébé par mois..."

Fissa
Messages : 37
Enregistré le : ven. juil. 08, 2016 9:32 pm
Classe : T°S

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Fissa » mer. sept. 21, 2016 1:17 pm

Merci beaucoup de prendre le temps de me faire une réponse développée !!
Sur les cinq pistes que tu m'as proposées je pense choisir la première ou la deuxième, ce sera en fonction des moyens. :)
[quote="LaMouette"]A mon avis, si ton objectif est de partir au Canada, tu as cinq pistes pertinentes :


1) Tu postules pour la prochaine rentrée, directement après ton bac, et y fait l'intégralité de tes études. Tu feras tes stages où bon te semble.

2) Tu fais une prépa puis une école d'ingénieur, tu choisis une école d'ingénieur qui a des partenariats avec les universités que tu vises au Canada, en double diplôme (2 ans) ou en échange (6 mois ou un an). En plus de ça tu fais tes stages où bon te semble. Avantage de cette solution : une fois que ton école accepte de t'envoyer en DD ou en échange (souvent sur des critères de résultats scolaires + motivation), toutes les démarches sont facilitées et tu as parfois une exemption des frais d'inscription.

[/quote]

J'ai simplement peur de me dire que je vais faire toutes mes études au Canada, sachant que je n'y suis jamais allée ... D'où l'idée de faire une année-test (mais pas trop test quand même parce que c'est une année d'études quand même) mais je pense que si c'était aussi facile beaucoup plus de gens le feraient ...
J'aime beaucoup beaucoup beaucoup l'idée de passer "une année là, une autre ici" comme tu dis mais idem c'est pas si facile que ça ... Je vais donc essayer de combler avec des stages assez longs dans le cas où je fais l'intégralité de mes études au Canada. :)
Et encore je ne suis même pas sûre de ce que je veux faire et la prépa me fait tellement peur que j'ai l'impression de contourner le problème en partant en université au Canada (en fait j'espère que le fait de partir à l'aventure va me motiver sachant que je sens que je serai particulièrement stimulée si je pars à l'étranger comme ça pour faire mes études). :\

Pater
Messages : 6847
Enregistré le : mar. avr. 22, 2014 10:56 am

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Pater » mer. sept. 21, 2016 11:22 pm

Comme toujours dans la vie, il y a des forces qui attirent et des forces qui repoussent. On vient de découvrir que tu avais peur de la prépa. Il eut été plus rapide de commencer par cela !
On pourrait notamment commencer par comprendre pourquoi tu en as peur (image, niveau...) et t'expliquer pourquoi cette peur est infondée.
C est particulièrement vrai si tu choisis bien ta prépa. Cela tombe bien on est là pour t y aider.
La prépa a ses qualités et ses défauts... mais tu as peu de chances de trouver un autre système où tu seras autant encadrée avec de grandes chances d'aller jusqu'au master (c'est plus compliqué dans certains systèmes etrangers qui écrèment chaque année)
Tu as d'ailleurs d'autres alternatives peut être moins 'en rupture' que MacGill (j espère que tu es fluent in english) que ce soit en France (INSA, UT et plein d'autres solutions que tu n'imagines pas : CPES H4, institut charpak à Villebon...)
ou à l'étranger (Belgique, Suisse mais c'est généralement plus spécialisé) qui seront bien moins couteuses qu'une année pour voir à 16k€

PS : J espère que tu aimes la neige car il est dit qu'il faut vivre un hiver au Québec avant de s y installer. Pour le coup, oui tu peux parler d'une année test !

Avatar du membre
LaMouette
Messages : 3789
Enregistré le : mar. mars 03, 2009 9:55 pm

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par LaMouette » jeu. sept. 22, 2016 9:24 am

Sachant que tu peux parfois ajouter l'année de césure au double diplôme... Bon faut pas être pressé de gagner de l'argent.


Après, bon. Moi j'ai toujours été très indépendante vis à vis de ma famille, j'attendais avec impatience de partir de chez mes parents, je ne voyais aucun inconvénient à continuer mes études à l'autre bout de la France, je rêvais d'ailleurs et d'aventures. Et j'avais envie d'exotisme. Alors forcément, je vais te dire [b]"vas-y, le Canada c'est pas non plus si différent de la France, la culture est différente mais tu ne pars pas non plus au Cambodge, et puis t'es une grande fille, tu n'es pas loin d'être majeure, tu as ton cerveau et tes deux jambes, il n'y a aucune raison que tu n'y arrives pas."[/b]

Mais si tu sens que vraiment, pour toi c'est pas possible de partir trop loin, de ne pas voir ta famille assez souvent, si tu t'en sens incapable, et bien reste en France.

Il faut juste doser soigneusement les pour et les contre. Voir si tes parents peuvent se le permettre (financièrement), et [u]réfléchir à ce que tu regretteras le plus : être partie ou n'être pas partie.[/u]

L'idéal pour l'année test aurait été de prendre une année entre la première et la terminale pour partir là-bas, dans une famille, et aller au lycée... Avec le Rotary Club par exemple. C'est parfois encore faisable entre le lycée et le supérieur (et c'est une idée). Si ça te branche... L'avantage, c'est que tu vis dans une famille, tu n'es pas "abandonnée" dans la nature.


Tu dis que la prépa te fait "tellement peur'" : qu'Est-ce que qui te fait peur au juste ?
(c'est pas non plus une formation qui va à tout le monde. Mais c'est très bien pour les gens qui ont besoin d'une surveillance rapprochée, d'être encore un peu maternés, d'être soutenus et d'avoir des objectifs court terme dans leurs études : pour ceux qui ne veulent pas trop quitter le lycée, quoi...).

Ce n'est pas une question de contournement. C'est plutôt savoir ce que tu veux faire (maintenant, plus tard). ;)
Faidherbe, Mines d'Alès, IIT Kanpur (Inde) - Aerospace
"faire accepter à son chef de projet que non, même avec 9 femmes, on va pas sortir un bébé par mois..."

Fissa
Messages : 37
Enregistré le : ven. juil. 08, 2016 9:32 pm
Classe : T°S

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Fissa » ven. sept. 23, 2016 8:23 pm

Je viens d'aller sur le site de l'INSA, et effectivement ça a l'air très intéressant ! Je comprends pas pourquoi je passe à côté de ça après autant de recherches ...

Ce dont j'ai peur :

J'ai surtout peur de me faire des illusions, parce que pour moi c'est tellement un rêve de partir étudier à l'étranger et/ou de réussir mes études que si ce n'est pas comme je l'imagine je serais ... déçue ? Je pense avoir peur de regretter ?

Ce qui me fait peur en prépa c'est comme on peut s'en douter le niveau exigé, peur de me concentrer exclusivement dessus. Surtout je ne connais pas mon niveau, j'ai l'impression d'être bonne parfois et parfois nulle quand je vois les autres qui y arrivent mieux que moi, j'arrive pas à avoir d'avis constant, et surtout je ne peux pas savoir si je serai capable de suivre la cadence en cours de prépa sachant qu'au lycée on est près de 35 élèves dont 32 environ qui font le bordel et qui perturbent le cours ce qui fait que j'ai l'impression que le niveau de celui qui suit le mieux est basé sur la capacité d'abstraction du bazar autour ......
Et quand je fais des tests pour savoir pour quelles études/quels métiers je suis faite, où il faut cocher une ou quelques réponses maximum parmi tout un choix, je n'arrive vraiment pas à me décider car presque tout m'intéresse ... Donc en allant en prépa j'ai peur de passer à côté de ce qui aurait vraiment été fait pour moi.

Et enfin j'ai pas vraiment envie de parler de mon projet de partir à l'étranger à une conseillère d'orientation parce que j'ai déjà du mal à faire totalement confiance pour ce qui concerne les voies d'étude à l'intérieur du pays, donc si c'est pour parler d'études à l'étranger ... Et je préfère aussi éviter d'en parler parce qu'en général c'est les gens qui n'ont rien à dire qui vont se mettre en travers et empêcher ce qui pourrait être réalisé. Enfin je parle sans connaîssance de cause j'ai jamais eu de rdv conseiller d'orientation même si au lycée tous les débuts d'année on nous dit "c'est hyper important je vous ferai passer obligatoirement chacun chez le conseiller d'orientation au moins 2 fois" *tousse* :roll:

Est-ce que vous vous êtes aussi posé ces questions avant d'aller en prépa ? :(

(Et sinon justement je pense être capable de partir à l'étranger mais j'ai peur de me rendre compte que ce n'est pas comme j'imaginais, ou de me rendre compte là-bas qu'il y a plein de choses dont je ne me rendais pas compte ici et qui en fait sont mieux ici ... serais-je fragile ? :D )

Avatar du membre
train epicycloidal
Messages : 1375
Enregistré le : mar. juin 01, 2010 10:35 pm
Classe : CAC40
Localisation : Valaam
Contact :

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par train epicycloidal » sam. sept. 24, 2016 12:13 am

[quote="Fissa"]Je viens d'aller sur le site de l'INSA, et effectivement ça a l'air très intéressant ! Je comprends pas pourquoi je passe à côté de ça après autant de recherches ...
Est-ce que vous vous êtes aussi posé ces questions avant d'aller en prépa ? :(
[/quote]
Pense bien à l’UTC.

L’INSA fait essentiellement valoir sa position académique (meilleure école post-bac). Sauf que n’importe quel élève de prépa aurait pu s’y rendre. Et beaucoup d’élèves ayant raté leurs concours y poursuivent leurs études après la prépa.

Au contraire, l’UTC joue plus sur sa différence par rapport au système prépa et sur la personnalisation du cursus.

C’est un point de vue externe et très partiel. Mais tous les élèves de l’INSA que j’ai raconté me paraissaient un peu « frustrés » (ce sont de bons ingénieurs industriels, mais le stéréotype de ce type d’ingénieur, c’est plutôt le gadzart). Au contraire, parmi les étudiants de l’UTC, j’ai observé une multitude de projets (entrepreneuriat, code, vie associative externe à l’école, etc.) encouragés par leur administration à coups d’aménagement du cursus.

Je me permets ce commentaire partial pour aller à l’encontre de l’idée suivant laquelle INSA > UTC. Elle ne me paraît pas correspondre à la réalité et surtout à l’évolution des deux écoles.

Pater
Messages : 6847
Enregistré le : mar. avr. 22, 2014 10:56 am

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Pater » sam. sept. 24, 2016 12:31 am

Il ne me semble pas avoir lu dans ce post que Insa>UTC
pour autant ton témoignage est intéressant mais je ne le trouve pas suffisamment étayé.
Certaines Insa encouragent entrepreneuriat, la vie associative y est très développée (fut elle interne) et cela fait longtemps qu'elle propose des filières pour les sportifs de haut niveau, les artistes... etc
Peux-tu développer le sujet ?
PS : davantage de choix de filières dans les Insa, plus nombreuses au demeurant que les UT

Pater
Messages : 6847
Enregistré le : mar. avr. 22, 2014 10:56 am

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Pater » sam. sept. 24, 2016 12:48 am

Tu n'es pas fragile mais indécise. A la limite mieux vaut se poser ce genre de questions maintenant qu'au milieu de ta prépa
Par contre évite le cliché, la prairie est plus verte ailleurs (alors que visiblement tu n'en sais rien. C'est vrai au printemps mais pas sous 1m de neige :D
Oublie les CIO cela ne t apportera rien (en dehors des fascicules de l'Onisep) et encore moins si tu envisages de partir à l'étranger.
Sur la thématique 'j'aime plein de choses', tu ne fais pas un bon diagnostic car en pratique, les systèmes universitaires sont davantage spécialisés. Bien que tu puisses choisir une majeure et une mineure, tu devras faire des choix plus vite qu'en prépa où le choix s'opère à l'entrée en école (bac+2) si elle est spécialisée, à bac+3 parfois voire à bac+4 pour les plus généralistes comme certaines centrales.
Si tu nous disais, je veux travailler dans le génie civil, on pourrait te proposer d'autres voies que la prépa (dont l'étranger) parce que tu n'en feras pas en prépa. Mais ce choix te restera possible au sortir de la prépa (voire à bac+1) Par contre si tu fais un bachelor d'electrical engineering, tu ne feras jamais de genie civil/architecture. ou alors ce sera trèès long.
Pour les regrets, le meilleur moyen d'en avoir c'est de ne pas tenter; et ce quelque soit ton choix.
Tu as parfaitement le droit de te tromper (surtout si tu es financée). Par contre si tu fais un an au Québec et que cela ne te plait pas (y a pas de raison), tu devras repartir au niveau BAC en France. Avec un léger handicap car APB privilégie les primo-accédants.
Supposons que tu fasses une prépa en France que choisirais-tu : PCSI PTSI ou BPCST ?

Fissa
Messages : 37
Enregistré le : ven. juil. 08, 2016 9:32 pm
Classe : T°S

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Fissa » sam. sept. 24, 2016 10:47 am

train epicycloidal : Effectivement l'UTC me paraît intéressante aussi, du coup, je dois me baser sur des expériences et plus d'arguments comme l'a dit Pater . (: J'ai toutefois remarqué que l'UTC proposait moins d'universités partenaires à l'étranger.

Pater : Comment savoir ce dans quoi je veux travailler ? :/ Parce que j'ai l'impression que ce qu'on fait après le lycée est quand même très différent du lycée, la façon de voir les choses, de les travailler, utiliser, peut-être que quelque chose qui ne me plaît pas au lycée me plairait par la suite et inversement ... Cependant je sais que je suis intéressée par :
- l'informatique/numérique (quoique concevoir des pc pourrait m'intéresser au début mais je ne vois pas quoi innover de plus, je cherche quelque chose qui puisse avoir un côté créatif)
- le développement durable (sans me dire que je vais devoir enfiler une veste orange fluo et aller sur une colline pour tâter de l'éolienne)

En gros j'aimerais être capable de concevoir et m'épanouir dans quelque chose de créatif/artistique, et être dans une branche qui me permette de travailler dans au moins deux domaines (par exemple dans certaines branches de l'informatique, à part faire des ordis plus fins ou des imprimantes plus performantes, il n'y a pas vraiment de côté artistique, ou alors e ne sont pas des ingénieurs qui s'en occupent).
C'est pour ça que je dis que j'ai peur de passer à côté de ce qui aurait été fait pour moi parce que limite j'ai l'impression que ce n'est pas ingénieur qu'il faut faire ... En même temps ingénieur = création ? Je suis perdue pour ça aussi du coup. :/

Oui effectivement c'est le risque de commencer tout le cursus à l'étranger. :/
Modifié en dernier par Fissa le sam. sept. 24, 2016 11:23 am, modifié 1 fois.

Fissa
Messages : 37
Enregistré le : ven. juil. 08, 2016 9:32 pm
Classe : T°S

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Fissa » sam. sept. 24, 2016 10:51 am

Ah oui et du coup je pense prendre MPSI ou PCSI.

Sur le site de Studyrama où il y a une liste d'une vingtaine de spécialités d'ingénieur je suppose que ce qui serait intéressant pour moi serait :
- Environnement bâtiment énergie
- [i]Smart grids[/i] et [i]Smart city [/i]
- Systèmes industriels ?
- Droïdes et drones (toute nouvelle spécialité donc pas encore de chiffres sur l'insertion professionnelle, le salaire, etc)
- autres ?

Par contre, pour la spécialité droïdes et drones, quelle est la différence entre ces robotos et ceux fabriqués dans le domaine de la mécatronique ?
Je trouve que droïdes et drones serait une spécialité qui me conviendrait :

Cursus
Les enseignements scientifiques et techniques de cette spécialité portent sur :
• le filtrage stochastique des mesures ;
• la robotique, localisation dans l’espace, systèmes embarqués, R.d.Formes ;
• les capteurs, automatique, temps réel, sécurité des données ;
• les communications mobiles numérique et probabilités d’erreur associées ;
• l’électronique numérique, énergie embarquée ;
• l’intégration sur I-Pad, smartphone, PC, normalisations, législation, etc.

(Tout m'intéresse)

Débouchés et métiers
Ils sont nombreux. Les débouchés existent dans les domaines civils et militaires pour la surveillance de zones (feux de forêts, recherche de personnes en cas d’avalanche, etc.) ; pour l'analyse et le suivi de progression de culture pour le milieu agricole ; en audiovisuel pour donner une vision dynamique vue du ciel ; dans l'aide à la décision…

(Le côté aider/audiovisuel m'intéresse beaucoup, est-ce qu'on peut imaginer que cette spécialité peut être reliée à ce qui touche à l'environnement et l'énergie par ex ?)

Compétences visées
• En R&D : savoir concevoir (et pré-industrialiser) toute une gamme de droïdes et drones en fonction des applications potentielles à partir d’un cahier des charges établi par le client.
• En production : avoir les compétences classiques d’un ingénieur de production
Dans les autres domaines (gestion, communication, management, etc.) : compétences classiques que tout ingénieur du domaine doit posséder.

(Excellent pour moi les deux car il n'y pas à avoir que des compétences en conception mais il est aussi attendu quelques compétences en production ce qui pour moi est complémentaire)

Je ne sais pas s'il existe d'autres écoles pour cette spécialité autre que l'Esigetel qui me paraît bien, et l'Efrei qui est relié mais du coup je ne comprends pas la différence entre les deux (l'Efrei est plus informatique technique ?). Cependant après quelques recherches certains disent que ce sont des écoles CTI et d'autres qui disent que non ...?

Sinon : Du coup vaut-il intégrer l'Esigetel en prépa intégrée ou faire d'abord 2 ans de prépas et voir si je peux avoir le choix avec des écoles publiques comme Polytech Paris Sud, cependant c'est pas sûr que je puisse intégrer celle-ci vu le niveau exigé...

A vous de me dire si je me plante ou pas ? :(

Pater
Messages : 6847
Enregistré le : mar. avr. 22, 2014 10:56 am

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par Pater » sam. sept. 24, 2016 4:08 pm

Effectivement c'est plutôt brouillon
Comment dire, tu passes vite du coq à l'ane ! Essaie de poser des questions fermées et précises...

Il y a plus de 200 écoles d'ingénieurs CTI; c'est factuel et non sujet à caution : http://www.cti-commission.fr/
L'esigetel et l'efrei en font partie... mais elles sont privées (apparemment cela ne te dérange pas). Pour les différences va sur leur site et regarde les options de 3A. C'est souvent éclairant
Tu trouveras également une liste des écoles accessibles depuis une prépa ici :https://www.scei-concours.fr/statistiques/stat2015/psi.html
une référence : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=24&t=55173

Vu les écoles que tu cites, tu dois habiter le sud de paris. Si tu es prête à aller à l'étranger tu n'es pas obligée d'y rester
Polytech Orsay difficile d'accès ? non pas du tout... en voiture peut être. Quelles sont tes sources ?

Concernant les accords avec des facs étrangères fais attention. D'abord la qualité prime sur le nombre. Ensuite un accord qui fonctionne pour 1 étudiant tous les dix ans c'est classe sur une plaquette mais cela ne vaut pas grand chose.
Toutes les écoles ne sont pas logées à la même enseigne en matière d'international mais globalement si tu veux tu peux
Accessoirement, l'UTC se rapproche de ses cousines UTT et UT belfort pour élargir les destinations

Pour les secteurs que tu cites :
L'informatique : tu peux être créatif au niveau du soft : http://www.ingenieur-imac.fr/
Développement durable : c'est vague tu parles d'énergie dite renouvelable ? tu as quelques chose contre l'éolien (une école spécialisée dans l'éolien cela n'existe pas)
Robotique/mécatronique/drones ... des dizaines d'écoles sur ce créneau

Ingénierie et créativité. Tout dépend ce que tu entends par créativité. Si c'est une question de design, ce n'est pas l'objectif 1er d'un ingénieur mais certaines écoles proposent une telle spécialité ou un accord avec Ensci-les ateliers : http://www.ensci.com/

Tu dois bien faire la part des choses entre :
- Un secteur : Aeronuatique, Energie...
- Des disciplines : mécanique, automatique...
Pour fabriquer une drone, tu vas utiler de la méca, de la mécanique du vol, de l'automatique, de la reconnaissance des formes...
Dans ton 1er job d'ingé tu ne seras pas spécialiste de tout cela mais d'une spécialité.
Des écoles existe sur ce créneau : ensma et estaca par exemple

Globalement, si tu n'es pas décidée sur une spécialité particulière, tu n'as pas forcément intérêt à choisir une post bac spécialisée.
Choisis plutôt des écoles à spécialités multiples (INSA, UT..) ou une prépa. Et pourquoi pas une PTSI ?

Avatar du membre
LaMouette
Messages : 3789
Enregistré le : mar. mars 03, 2009 9:55 pm

Re: France ou Canada, Canada ou France

Message par LaMouette » mer. sept. 28, 2016 8:01 am

Sur le regret : on souffre plus des regrets (= de n'avoir pas fait quelque chose) que de remords (= de l'avoir fait).

Si ton rêve c'est d'aller au Canada, j'ai envie de te dire de te démener pour y aller...
Quand j'étais gamine, je voulais un poney. Quand j'ai été ado, je voulais aller en Inde, c'était ma lubie. Après, j'ai commencé à aimer la physique, je voulais fabriquer des avions.
Je n'ai pas eu l'école de mes rêves, pourtant j'ai donné de moi-même durant ma prépa (mais c'est la vie, tout le monde ne part pas avec les mêmes pions). J'ai eu une autre école, j'ai rencontré des gens formidables, j'ai fini par aller fabriquer des avions, et j'ai passé une année entière en Inde. Je m'achète mon poney en ce moment.
Bon, bah je n'ai pas pris les chemins que j'avais prévu (je n'ai pas fait de césure pour aller en Inde mais j'y suis allée pour étudier. Je n'ai pas fait l'école de mes rêves, j'en ai trouvé une autre qui m'a aussi permis d'arriver à mes fins, j'ai pas eu mon poney étant petite, je l'aurais en étant grande !), mais finalement, ça se réalise.

Il faut s'en donner les moyens, et ne pas croire qu'il n'y a qu'un seul chemin.

Réussir tes études, c'est vague. Tu as plein de moyens de réussir tes études. Tu veux bosser dans les sciences, tu n'as pas un trop gros poil dans la main, pas de lacunes et tu es volontaire ? Bah il n'y a aucune raison que tu ne réussisses pas tes études.
Tu veux aller à l'étranger ? Il y a plein de moyens d'y aller. Erasmus, les stages, les échanges, les doubles diplômes, la césure, les vacances, le VIE...

Si tu ne te sens pas prête pour partir dans un an, ou que ça coûte trop cher, et bien fais une prépa, une école et arrange toi pour faire tous tes stages là-bas + un double diplôme ou un échange.



Le niveau exigé en entrée en prépa n'est pas plus haut qu'un bon niveau de terminale. Si tu t'en sors bien cette année, que tu as de bonnes notes sans bosser à fond tous les soirs et week-end, tu as les moyens d'aller en prépa.
Du bazar, tu en auras probablement moins cette année (le bac, ça stresse un peu les gens, ça en calme !) et pas du tout en prépa (j'ai eu des classes de 40/45 quasiment silencieuses).

Pour moi, la prépa a pour avantage principal d'aider ceux qui ont encore besoin d'être un peu "tenus par la main" : le cours est rédigé, on te donne des TDs sélectionnés, tu as des évaluations régulièrement, les groupes sont faibles numériquement (comparativement à la fac). Tu passes 10h par semaine avec chaque prof, ils finissent par bien te connaître.
Et puis, ça te laisse deux ans de plus pour souffler et te demander ce que tu veux faire. Tu n'entres encore que dans une case bien large à l'issue de laquelle tu as pas mal de possibles.


Je me suis posé des questions avant la prépa, principalement de si j'en étais capable.
Il s'est avéré que les premiers jours, ça a été la révélation pour moi : j'étais exactement là où je "devais" être.
Finalement la sup a été compliquée et difficile, j'avais du mal à trouver un rythme qui me convenait, je me mettais beaucoup la pression... La spé a été bien plus facile pour moi, alors que le travail est plus intensif, j'avais de meilleures notes et une meilleure confiance en moi.
Je me suis posé beaucoup de questions sur les écoles, mais finalement, une fois arrivée, j'étais satisfaite de ce que j'avais.
Et puis des questions sur l'orientation, on s'en pose encore après la fin de ses études... A 25 ans, je me demande environ une fois par semaine ce que je vais faire "plus tard"...

Et non, tu n'es pas fragile, juste indécise, comme le dit si bien Pater. C'est normal de ne pas réussir à se projeter quand on a 17/18 ans. C'est normal aussi d'avoir peur de l'inconnu.
Faidherbe, Mines d'Alès, IIT Kanpur (Inde) - Aerospace
"faire accepter à son chef de projet que non, même avec 9 femmes, on va pas sortir un bébé par mois..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité