Le debating

Pour toutes les questions sur une discipline non présente au dessus.

Modérateur : Sylvie Bonnet

Avatar du membre
Ka0
Messages : 153
Enregistré le : jeu. juin 05, 2008 3:22 pm

Message par Ka0 » lun. juil. 14, 2008 8:55 pm

Epistémologie : pédant, langage d'initié ? Si on peut même plus parler correctement... Et le savoir j'espère que ce n'est pas le BO qui le dicte, de telles bases de philosophies tiennent plutôt de la culture générale ; a fortiori pour des futurs scientifiques.

edp
Messages : 585
Enregistré le : lun. mars 24, 2008 2:41 pm
Localisation : IDF

Message par edp » lun. juil. 14, 2008 9:28 pm

Tente ce terme dans la rue, j'ai des doutes qu'il soit compris de grand monde. L'autre jour j'ai été amené à parler de ce sur quoi je travaillais en recherche auprès d'agriculteurs. Si j'avais commencé à employer des termes mathématiques pour ma recherche principale, et de dire que je faisais de l'épistémologie des sciences économiques en second, je pense que je n'aurais été compris de personne ; et pourtant, j'ai pu expliquer le principe des questions que je me posais à des personnes qui ont arrêté leurs études jeunes, travail à la ferme oblige.

Je n'ai pas employé le terme épistémologie, j'ai expliqué en quoi le mode de construction de la pensée économique m'intéressait. Je me suis mis au niveau de mon auditoire, je ne lui ai pas claqué la porte au nez en disant que je faisais de l'épistémologie, ou en employant les termes de dynamique sur des tores invariants de systèmes dynamiques dans des espaces bornologiques.
Maître de Conférences en Maths Appliquées
Docteur ès Sciences, section Mathématiques Appliquées
Agrégé de Mathématiques
M1 de Philosophie
A mes heures perdues, musicien et théophile

Avatar du membre
Blinis
Messages : 438
Enregistré le : lun. juin 04, 2007 5:46 pm

Message par Blinis » lun. juil. 14, 2008 9:37 pm

Langage d'initié sans doute. Pédanterie, ça dépend de quelle manière on l'utilise. Cela dit c'est valable pour tout : dans mon entourage, personne n'a la moindre idée de ce qu'est " l'Ecole Normale Supérieure " ;) .
"Quoi d'étonnant si la prison ressemble aux usines, aux écoles, aux casernes, aux hôpitaux, qui tous ressemblent aux prisons ?"
Michel Foucault

Avatar du membre
Ka0
Messages : 153
Enregistré le : jeu. juin 05, 2008 3:22 pm

Message par Ka0 » lun. juil. 14, 2008 9:41 pm

Tout à fait d'accord avec toi. Je voulais juste dire qu'un jeune étudiant peut tout à fait employer certains mots comme celui-ci sans que ça fasse pédant, sans pour autant qu'il soit initié ou spécialiste en philo ou histoire des sciences... L'ensemble des mots inusités dans le langage courant est bien plus large que celui des termes spécifiques à une discipline (comme tes termes mathématiques).

edp
Messages : 585
Enregistré le : lun. mars 24, 2008 2:41 pm
Localisation : IDF

Message par edp » lun. juil. 14, 2008 9:44 pm

Blinis a écrit :Langage d'initié sans doute. Pédanterie, ça dépend de quelle manière on l'utilise. Cela dit c'est valable pour tout : dans mon entourage, personne n'a la moindre idée de ce qu'est " l'Ecole Normale Supérieure " ;) .


Oui tu as raison, je sais ce que c'est ! Dans ma famille on était persuadé que les études se finissaient deux ans maxi après le bac ... Alors parler des ENS ...
Maître de Conférences en Maths Appliquées
Docteur ès Sciences, section Mathématiques Appliquées
Agrégé de Mathématiques
M1 de Philosophie
A mes heures perdues, musicien et théophile

Avatar du membre
Quetzalcoatl
Messages : 9598
Enregistré le : mer. déc. 18, 2002 8:09 pm
Classe : Prof
Localisation : Metz
Contact :

Message par Quetzalcoatl » lun. juil. 14, 2008 9:57 pm

edp a écrit :
Blinis a écrit :Langage d'initié sans doute. Pédanterie, ça dépend de quelle manière on l'utilise. Cela dit c'est valable pour tout : dans mon entourage, personne n'a la moindre idée de ce qu'est " l'Ecole Normale Supérieure " ;) .


Oui tu as raison, je sais ce que c'est ! Dans ma famille on était persuadé que les études se finissaient deux ans maxi après le bac ... Alors parler des ENS ...


Après lui avoir expliqué, ma grand-mère m'a demandé dans quoi j'allais devenir ingénieur après l'ENS. :roll:

Il n'en demeure pas moins qu'ici, dans le contexte du forum relié à internet (donc à des dicos en ligne), utiliser un mot un peu barbare au détour d'une phrase ne fait pas pédant. Enfin je trouve. L'utiliser de vive voix face à sa boulangère, oui, mais ce n'est la boulangère qui consulte ce forum. De même 10 ou 15 mots par posts serait lourd.

Mais découvrir un nouveau mot de temps en temps n'est pas déplaisant.

Pour ma petite pierre au débat : en fait, il n'y a que l'épistémologie que j'aime vraiment. Ou du moins suffisamment pour en lire. Pour le reste, c'est toujours discutable. J'ai un tas d'arguments pour dire que la physique est la reine des disciplines (notamment -- et surtout -- parce qu'elle est au coeur d'un peu tout : l'épistémo, les maths, l'approche expérimentale, les sciences de la natures, ...) C'est bien simple : les profs de physique comprennent presque tous les profs de science (au niveau BAC +2) de par leur formation même. En revanche, un prof de maths aura du mal à comprendre un prof de chimie s'il n'a pas suivi des modules optionnels de chimie ... Mais bon, je sais que je suis un peu partisan ! :mrgreen:
Les hôpitaux sont les lieux les plus dangereux de France : c'est là qu'on y meurt le plus.

Matthieu Rigaut
Physique PC*, Image Fabert (Metz)
Cours, DM, DS, TD donnés à mes étudiants
Me prévenir par MP pour modérer un message

edp
Messages : 585
Enregistré le : lun. mars 24, 2008 2:41 pm
Localisation : IDF

Message par edp » lun. juil. 14, 2008 10:11 pm

Tu as tout à fait raison, j'ai toujours été impressionné par l'étendue de la culture des physiciens et en même temps le fait de savoir expliquer par des termes simples ce qu'ils font ; d'ailleurs un de mes copains, après l'ENS Lyon et l'agreg de physique, a fini Professeur de Médecine !
Maître de Conférences en Maths Appliquées
Docteur ès Sciences, section Mathématiques Appliquées
Agrégé de Mathématiques
M1 de Philosophie
A mes heures perdues, musicien et théophile

Avatar du membre
Blinis
Messages : 438
Enregistré le : lun. juin 04, 2007 5:46 pm

Message par Blinis » lun. juil. 14, 2008 11:52 pm

J'ai souvent trouvé aberrant que l'on n'inculque pas quelques bases d'épistémo aux taupins durant leur parcours en prépa, et qu'on leur impose en contrepartie un programme de français qui peut être bien souvent assez foireux ( cf. celui de cette année qui est particulièrement visqueux ).
Deux années de théorie de la connaissance à un rythme de prépa compléterait une panoplie indispensable au scientifique, le rendant peut-être plus conscient de la portée et des limites des outils qu'il utilise.
"Quoi d'étonnant si la prison ressemble aux usines, aux écoles, aux casernes, aux hôpitaux, qui tous ressemblent aux prisons ?"
Michel Foucault

Avatar du membre
Raska
Messages : 191
Enregistré le : sam. juil. 12, 2008 10:30 am
Classe : Ulm Bio
Localisation : Chaumont / Paris

Message par Raska » mar. juil. 15, 2008 4:32 pm

Merci beaucoup pour l'explication de l'épistémologie ! = "étude philosophique des sciences".....ça doit être incroyable et intéressant, non ? C'est une approche tout à fait originale des sciences, je présume...
Je ne suis pas encore aller sur Wikipédia pour compléter ce que vous m'avez tous expliquer (d'ailleurs merci encore) mais je pense avoir compris le principe.

Pour l'induction, je connais en physique avec le magnétisme et l'électro-magnétisme étant donné que notre prof nous avait expliqué ce que c'était que le champ magnétique représenté par le vecteur B, etc, etc,.... en vu du concours général.

Mais je ne savais pas que l'induction existait en philosophie ! Je fonce me renseigner ! :wink:
Chaumont : Oudinot : 01-08
Nancy : Poincaré : BCPST : 08-09 1A / 09-10 2B / 10-11 2A
Paris : ENS : 11-12 Bio

QuentinL
Messages : 1262
Enregistré le : sam. août 25, 2007 7:32 pm

Message par QuentinL » mar. juil. 15, 2008 5:35 pm

C'est un type de raisonnement tout simplement, non ?
L'opposé de la déduction..

edp
Messages : 585
Enregistré le : lun. mars 24, 2008 2:41 pm
Localisation : IDF

Message par edp » mar. juil. 15, 2008 5:35 pm

Induction est synonyme d'inférence, i.e. tu déduis de quelques observations des comportements généraux. D'autres te l'expliqueront mieux que moi.

Au fait concernant le debating, voici un autre sujet humoristique traité lors du debating X-ENA-ENSAE-Sciences Po il y a quelque temps ; comme vous le verrez, c'est un sujet tout aussi léger que celui cité plus haut : la cuisine britannique est meilleure que la cuisine française.
Maître de Conférences en Maths Appliquées
Docteur ès Sciences, section Mathématiques Appliquées
Agrégé de Mathématiques
M1 de Philosophie
A mes heures perdues, musicien et théophile

QuentinL
Messages : 1262
Enregistré le : sam. août 25, 2007 7:32 pm

Message par QuentinL » mar. juil. 15, 2008 5:49 pm

edp a écrit :Induction est synonyme d'inférence, i.e. tu déduis de quelques observations des comportements généraux. D'autres te l'expliqueront mieux que moi.

Au fait concernant le debating, voici un autre sujet humoristique traité lors du debating X-ENA-ENSAE-Sciences Po il y a quelque temps ; comme vous le verrez, c'est un sujet tout aussi léger que celui cité plus haut : la cuisine britannique est meilleure que la cuisine française.


Oui voila, c'est ce à quoi je pensais. Quand on complète une suite logique, on raisonne par induction, par exemple.

Avatar du membre
Raska
Messages : 191
Enregistré le : sam. juil. 12, 2008 10:30 am
Classe : Ulm Bio
Localisation : Chaumont / Paris

Re: Le debating

Message par Raska » mer. juil. 16, 2008 2:11 pm

edp a écrit :Au fait concernant le debating, voici un autre sujet humoristique traité lors du debating X-ENA-ENSAE-Sciences Po il y a quelque temps ; comme vous le verrez, c'est un sujet tout aussi léger que celui cité plus haut : la cuisine britannique est meilleure que la cuisine française.

ça me rappelle un jeu qu'on avait fait quand j'était encore scout (guide d'europe).
En fait, maintenant que j'y pense, c'était un debating mais en français.
Il y avait deux groupes et chaque groupe avait sa championne pour un thème spécifique :
Par exemple, à un moment :
- une devait défendre le papier WC
- et une autre les feuilles de bananier !
Original aussi, non ? :mrgreen:

Hum hum....bon....passons l'anecdote et revenons à des choses plus sérieuses...
Chaumont : Oudinot : 01-08
Nancy : Poincaré : BCPST : 08-09 1A / 09-10 2B / 10-11 2A
Paris : ENS : 11-12 Bio

edp
Messages : 585
Enregistré le : lun. mars 24, 2008 2:41 pm
Localisation : IDF

Re:

Message par edp » mer. juil. 16, 2008 2:58 pm

QuentinL a écrit : Quand on complète une suite logique, on raisonne par induction, par exemple.


Oui ! Et d'ailleurs lorsque tu écris dans un texte de maths en français "par récurrence, on a ...", en anglais cela devient "by induction".
Maître de Conférences en Maths Appliquées
Docteur ès Sciences, section Mathématiques Appliquées
Agrégé de Mathématiques
M1 de Philosophie
A mes heures perdues, musicien et théophile

edp
Messages : 585
Enregistré le : lun. mars 24, 2008 2:41 pm
Localisation : IDF

Re: Le debating

Message par edp » mer. juil. 16, 2008 3:05 pm

Raska a écrit :ça me rappelle un jeu qu'on avait fait quand j'était encore scout (guide d'europe).
En fait, maintenant que j'y pense, c'était un debating mais en français.
Il y avait deux groupes et chaque groupe avait sa championne pour un thème spécifique :
Par exemple, à un moment :
- une devait défendre le papier WC
- et une autre les feuilles de bananier !
Original aussi, non ? :mrgreen:

Hum hum....bon....passons l'anecdote et revenons à des choses plus sérieuses...


:lol: :lol: :lol:

Vous étiez les M. Jourdain du debating.

Je suis allé sur la page du debating, visiblement il s'est maintenant "démocratisé" : on est passé de 4 à 9 écoles !
Maître de Conférences en Maths Appliquées
Docteur ès Sciences, section Mathématiques Appliquées
Agrégé de Mathématiques
M1 de Philosophie
A mes heures perdues, musicien et théophile

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités