DM de philo (HK)

Pour toutes les questions sur une discipline non présente au dessus.

Modérateur : Sylvie Bonnet

Répondre
PetitChaperonRouge
Messages : 1
Enregistré le : dim. avr. 12, 2009 4:24 pm

DM de philo (HK)

Message par PetitChaperonRouge » dim. avr. 12, 2009 5:06 pm

Bonjour à tous!
Je suis en hypo et le prof nous a donné l'intitulé suivant à traiter: En quoi le sentiment esthétique est-il un sentiment spécifique?
Je m'arrache les cheveux dessus depuis deux jours ^^' J'ai pas mal bossé Kant (Analytique du Beau, Critique du jugement...) et un petit peu Hegel (Esthétique). Pour Hegel je n'arrive pas du tout à savoir comment je peux l'exploiter dans le devoir, et Kant j'ai l'impression qu'il dit le contraire de ce que je dois démontrer. En effet il explique que le jugement esthétique est contemplatif et qu'il prétend à l'universalité puisque la contemplation de l'objet considéré (par le sujet) est désintéressée (enfin, c'est ce que j'ai compris...). Il dit également: "Lorsque je donne une chose pour belle, j'exige des autres le même sentiment; je ne juge pas seulement pour moi, mais pour tout le monde, je parle de la beauté comme si c'était une qualité des choses, je dit que la chose est belle...". La plupart des philosophes que j'ai étudiés jusqu'à présent semblent aspirer à une universalité du Beau, alors que moi, ce que je dois démontrer, c'est la relativité du sentiment esthétique (enfin je crois?). Et puis le mot "spécifique" me gêne, parce que "spécifique" c'est "propre à une espèce, à un groupe", et pas individuel, donc j'imagine que je ne dois pas traiter le sujet de la même manière... J'ai l'impression de ne même pas comprendre complètement le sujet, j'ai retourné chaque terme dans tous les sens mais j'en suis toujours au même point, et à force je patauge de plus en plus...

Quelqu'un pourrait-il m'aider un à clarifier le sujet et à définir les termes pour me "débloquer"?

Merci d'avance!

Avatar du membre
macbland
Messages : 1106
Enregistré le : jeu. juil. 05, 2007 2:33 am
Classe : ENS Lyon / L3

Re: DM de philo (HK)

Message par macbland » dim. avr. 12, 2009 8:01 pm

Bonjour,

Je pense que tu es en partie sur la bonne voie.
Cependant, tu fais fausse route sur un point : le terme de "spécifique" ne renvoie pas directement à l'idée de subjectivité ! D'ailleurs, s'il s'agissait de cela, parler de sentiment subjectif ne serait pas très original...
Plus intéressante est l'idée que le sentiment esthétique est un sentiment à part : ce n'est ni l'amour, ni la haine, ni la peur, ni la jalousie...
A partir de là, il peut être intéressant de jouer sur le double sens. Ne pourrait-on pas dire que le sentiment esthétique est spécifique non pas parce que je le ressens personnellement, mais parce qu'il se veut universel ? Dès lors, le sentiment esthétique serait un sentiment spécifique dans la catégorie des sentiments, peut-être même qu'il est plus qu'un sentiment puisqu'il n'est pas spécifique à chacun.
Toute la problématique me semble donc être contenue dans la dialectique entre subjectivité et universalité que tu peux traiter avec Hegel et Kant, effectivement. Tu peux peut-être également aller voir chez Diderot, dans son article "Beau", ou alors chez Plotin.

Une dernière remarque, tu dis "ce que je dois démontrer" : il n'y a rien que tu doives démontrer, il y a quelque chose que tu veux démontrer.

Bon courage !
2007-2009 : HK A/L & KH Lyon au lycée Lakanal, interne.
2009 : Admis à l'ENS de Lyon, filière Lettres & Arts.
2009-2010 : L3 Lettres modernes à l'université Lyon 2.

m_b
Messages : 67
Enregistré le : mar. janv. 27, 2009 9:34 pm

Re: DM de philo (HK)

Message par m_b » mer. avr. 15, 2009 4:17 pm

Attention à la distinction spécifique/particulier, ces deux termes sont équivoques.
Ils peuvent renvoyer aux notions individuel/universel (subjectif/objectif) comme à la différence entre ce sentiment spécifique et les autres sentiments. Kant donne au sentiment esthétique une subjectivité qui le classerait dans la catégorie "non-spécifique" si tu prends ce terme dans ce sens-là, mais une particularité (la prétention à l'universalité, l'envie d'attribuer à la qualité à la chose et non à notre sentiment en tant que sujet) qui le rangerait dans la catégorie "spécifique".

Comme souvent en philo, il ne faut pas se bloquer sur la polysémie des termes, mais au contraire s'en servir pour construire une problématique ;).

EDIT : Ouups, je viens de voir qu'un khâgneux avait déjà répondu, et je ne suis qu'un pauvre petit étudiant en Tle, oublie donc ce que je viens de te dire :lol:.

sithsw
Messages : 97
Enregistré le : mer. avr. 15, 2009 4:44 pm
Classe : KH

Re: DM de philo (HK)

Message par sithsw » mer. avr. 15, 2009 5:15 pm

Je vois que je ne suis pas le seul à m'y mettre aussi tard^^
J'ai pas mal retourné le sujet et il reste relativement hermétique. Mais je suis d'avis de traiter la singularité du sentiment esthétique. Fait indéniable, il existe un "sentiment esthétique", tous les philosophes s'accordent là dessus. Après, il faut choisir dans quel camp tu te situes: Platon ou Kant (pour ne citer que les plus importants car à l'origine de deux conceptions distinctes et, si l'on peut dire, établies). Ensuite tu peux donner ton propre raisonnement pour parvenir à donner ta réponse à la question. Vu l'intitulé du sujet, il est évident que le sentiment esthétique est spécifique. A nous de faire en sorte, en suivant notre bon vieil Aristote et sa Rhétorique, de nous montrer capables de persuader, si convaincre est impossible.^^
Et attention à bien distinguer sentiments et Sentiments. Quelques pistes: Le sentiment esthtétique est spécifique car il ne fonctionne pas comme la plupart des autres. Pour reprendre ce qu'a dit macbland, il est différent de l'amour, la haine, la peur, la jalousie... Cependant, l'amour, la haine et la jalousie répondent à un même fonctionnement logique et sont issus d'un même concept (voyons, nous sommes en plein dedans en cours...). Le sentiment esthtétique est spécifique en ce qu'il ne suit pas les mêmes "règles de fonctionnement" (si l'on peut parler ainsi). Réfléchis là dessus, car le sujet nous propose aussi ce chemin là: quelle est la nature de ce sentiment? est-ce vraiment un sentiment, au même titre que l'amour, la tristesse ou bien s'élève-t-il au-dessus de ces définitions courantes?

Bon j'arrête là, il faut que j'y retourne^^. J'espère qu'un hypo comme moi a pu éclairer un peu ta lanterne...

N'oublie pas, en philosophie, si certaines choses sont définies et établies, à des questions comme celle-ci c'est à toi de trouver un raisonement et une/ta réponse. Tu ne trouveras en revanche jamais de réponse toute faite à la question. C'est là le dur travail de réflexion qui nous incombe^^ Et ne te surcharges pas de lectures, car tu ne t'y retrouveras pas. On ne te demande pas de donner la réponse de Kant ou de Hegel mais la tienne, en t'inspirant de leurs travaux. Bon courage!
HK 08/09 Montesquieu
KH 09/10 Montesquieu

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité