Doutes sur l'ingénierie, je suis perdu

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.

Modérateurs : JeanN, Michel Quercia

father
Messages : 7037
Enregistré le : mer. nov. 10, 2010 11:03 pm
Classe : 3J8VR2

Re: Doutes sur l'ingénierie, je suis perdu

Message par father » lun. avr. 09, 2018 10:28 pm

Tu vois bien que tu portes intérêt a une profession/salaire/mode de vie
Beaucoup de concurrence évidemment..
Certains du forum tentent leur chance avec un diplôme d inge..

Avatar du membre
-L-C-
Messages : 203
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 9:55 pm
Classe : Ingénieur (ENSIIE)

Re: Doutes sur l'ingénierie, je suis perdu

Message par -L-C- » mar. avr. 10, 2018 12:15 pm

Hello,

Pour répondre à quelques interrogations :
Je ne sais pas où je vais, j'ai souvent peur de regretter de continuer dans la voie de l'ingénierie après la prépa et je me dis que si je dois me réorienter, mieux vaut le faire après 2 ans de prépa qu'après 5 ans post-bac.
Et tu as bien raison. Par contre si tu te réorientes je pense qu'il faut que tu trouves ce que tu veux faire avant. Et c'est le plus compliqué. Mais si tu vis pas mal ta situation actuelle, et que tu peux intégrer une école, ça vaut peut être le coup de continuer un peu ET de réfléchir à côté aux différentes options. Ce qui est sûr c'est que les élèves en prépa ne passent pas du tout assez de temps pour réfléchir à leur futur.
Je ne sais en fait pas si je pourrais me plaire dans le domaine de l'ingénierie, malgré que l'on entend souvent dire qu'un ingénieur c'est très varié.
Ingénieur est très varié, si varié que ça ne veut rien dire en fait.
Je ne sais pas si c'est ma vocation. Les sciences me plaisent à "suivre" d'actualité, à lire de temps en temps dans des revues, mais l'idée de "concevoir" les technologies futures, de trouver des solutions à des problèmes etc.. ne me dis absolument pas. J'ai l'impression d'être bon en sciences sans pour autant en être passionné, ni même intéressé à certains moments.
Tu surestimes énormément le travail de beaucoup d'ingénieurs. D'ailleurs les passionnés en science sont souvent frustrés parce qu'ils n'utilisent pas vraiment toute l'étendu des sciences qu'ils ont apprise et la complexité qu'il en découle. Un boulot d'ingénieur finalement, c'est aussi bien comprendre le métier, faire preuve de bon sens et savoir utiliser les outils du marché. Et beaucoup de politique/léchage de bottes/appropriation du travail des autres si tu veux monter dans la hiérarchie (je trolle un peu).
Du coup je ne sais pas du tout si j'aurai intérêt à poursuivre en école d'ingénieur ou pas. Mon problème est que je trouve qu'on n'a pas une idée précise de à quoi s'attendre au bout des 5 ans d'études.
Tu n'es pas le seul loin de là. Le problème c'est qu'on peut difficilement expliquer ce qu'est le boulot car ça va dépendre du poste, de l'entreprise ... Et que même en sorti d'école, en étant très spécialisé tu vas pouvoir accéder à tout un tas de type de boulot complètement différent. Il arrive souvent qu'en sortie d'école, un élève ne soit toujours pas fixé sur ce qu'il aimerait faire exactement (bienvenue dans le monde adulte).
Je suis également perdu par rapport au classement donné aux écoles, aux salaires promis et surtout à la controverse qu'on peut lire sur internet. Personnellement je n'ai pas un très bon niveau, en plus de ne pas avoir de motivation, je me limte donc aux concours CCP/E3A. Et de ce fait la question qui reviens souvent c'est de savoir si il vaut la peine d'intégrer une école "basse", telle que les écoles de milieu de CCP (supméca etc...) ou encore les écoles polytech. Surtout qu'il y a de plus en plus d'ingénieurs à cause de ces formations très accessibles depuis la fin de terminale. Peut-on mener la carrière voulue à partir de ces écoles, où seules les grandes écoles type centrale permettent d'accéder à des postes intéressants.
Avoir une école très connue va t'aider toute ta vie pour évoluer ou trouver un nouveau poste. Ca attire l'oeil. Et vu que le recruteur ne se base souvent sur pas grand chose pour sélectionner un CV (avant l'étape de l'entretien), ça joue énormément. Pendant l'entretien, le recruteur sera influencé par le prestige de l'école. Il est indéniable que c'est un gros avantage. Par contre l'écart de salaire est présent dans certaines entreprises (souvent les grandes entreprises) qui ont des grilles, mais il est beaucoup moins prononcé dans beaucoup d'autres boîtes. En fait, ton salaire va dépendre beaucoup du poste convoité et du secteur. Sachant qu'une grande école ouvre plus de possibilités, tu auras plus de choix et donc plus de contrôle sur ta paie. Tout dépend donc de ce que tu appelles "poste intéressant". Si c'est avoir un poste haut placé dans une entreprise du CAC40, alors ton école va avoir beaucoup de poids. Ce type de poste, où tu fais réunion, compte rendu de réunion et où tu prends des décisions qui vont avoir un impact négatif fort sur la vie pro et perso de tes équipes, ce n'est pas ce qui explique mon érection du matin.

Personnellement, je viens d'une école peu connue, et je suis peut être dans un domaine particulier (informatique et maths, très dspécialisé recherche opérationnelle / statistiques) avec un profil particulier (intéressé par le technique, peu par le management). Les grandes boîtes ne me font pas rêver, je m'ennuie chez elles. Dans mon cas, je suis peu défavorisé par mon école et je travaille avec des gens qui ont fait des écoles beaucoup plus connues. Ces gens là ont fait le même choix de carrière que moi et ils ne sont pas favorisés par rapport à moi d'un point de vue hiérarchique/salaire une fois entré dans l'entreprise. Pour te donner une idée, dans ma première boîte, en région parisienne, j'ai commencé à 37k fixe, même salaire qu'un mines paris entré en même temps que moi. Par contre je ne me fais pas d'illusion, ils ont peut être eu moins besoin de faire leur preuve pour y arriver et auront un avantage sur moi au départ si nous postulons pour la même offre.
Et en terme de salaire, je vois d'un côté que "les ingénieurs sont ceux qui gagnent le plus en france", "40 000€ par an quelques années après l'obtention du diplôme, même avec une petite école d'ingé" etc... puis de l'autre côté sont dénoncés la désinformation de l'ingénierie : le jeune ingénieur gagnerait en réalité peu, travaille en général beaucoup pour espérer structurer sa carrière, et commence dans des petites boîtes où le travail est plus qu'ennuyeux, où il est une erreur de faire ingé pour une autre raison que la passion.
En région parisienne, 40k ça peut être plié dès la première année. Par contre la vie est chère ^^
Je ne sais pas si les ingénieurs gagnent le plus en france (dépend du poste / secteur), mais en tout cas c'est un job qui peut être assez planqué honnêtement (toujours selon les postes). Autour de moi, on ne fait pas trop d'heures. On gagne dès le départ plus que 70% des français. On est pas emmerdé par la hiérarchie, on est pas surveillé. Et les augmentations du moins au départ sont plutôt bonnes par rapport à d'autres métiers.
Franchement je ne connais pas trop de métier dont l'équilibre temps de travail/salaire/pénibilité est aussi bon. Après, tout dépend encore une fois de ton poste et ambition, mais ça manque pas de boulot un peu plan-plan. Je vois plus de gens proches du bore out que du burn out ^^
Qu'auriez-vous à conseiller ? Pensez-vous que c'est une bonne chose que d'intégrer une école d'ingénieurs en étant dans le flou ?
Réfléchis bien à ce que tu veux faire. Continue jusqu'aux concours sauf si tu es certain de ton choix d'orientation ou que finir l'année devient trop pénible. Essaye de contacter des ingénieurs pour mieux comprendre leur métier et comprendre surtout l'étendue des boulots qui te seront accessible. Et intéresse toi à l'informatique et aux maths, c'est un super domaine :p
"L'enfant est le père de l'homme" (William Wordsworth)

Avatar du membre
Jay Olsen
Messages : 2662
Enregistré le : mar. mai 13, 2014 9:12 pm
Classe : intégré

Re: Doutes sur l'ingénierie, je suis perdu

Message par Jay Olsen » mar. avr. 10, 2018 6:21 pm

gauthier13 a écrit :
lun. avr. 09, 2018 11:13 am


Oui je me suis effectivement renseigné avec le métier d'actuaire, j'ai pris contact avec certains actuaires et finalement je ne pense pas que ça soit quelque chose qui puisse me plaire. Je me suis également penché sur les cadets, on verra si j'y suis pris.
Merci mec, j'espère vraiment que dans le lot des 4339 candidats y a un bon paquet de touristes comme toi.
Ca laissera de meilleures chances aux candidats sérieux :)
Vendue, merci

lucascab
Messages : 1144
Enregistré le : lun. août 26, 2013 3:52 pm

Re: Doutes sur l'ingénierie, je suis perdu

Message par lucascab » mar. avr. 10, 2018 7:13 pm

-L-C- a écrit :
mar. avr. 10, 2018 12:15 pm
Si c'est avoir un poste haut placé dans une entreprise du CAC40, alors ton école va avoir beaucoup de poids. Ce type de poste, où tu fais réunion, compte rendu de réunion et où tu prends des décisions qui vont avoir un impact négatif fort sur la vie pro et perso de tes équipes, ce n'est pas ce qui explique mon érection du matin.
Pourquoi tant de négativité. Les patrons ne sont pas que des démons, et si des entreprises sont magnifiques et prospères c'est aussi parce qu'il y a des gens extraordinaires qui font ce boulot.

Il y a des décisions qui ont des impacts ultra positifs, d'autres ultra négatifs, mais catégoriser gratuitement comme ça, ça sent plus la frustration qu'autre chose (ce qui dénote par rapport au reste du message qui n'est pas (trop) dans la frustration).
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant-Consultant confirmé

Avatar du membre
-L-C-
Messages : 203
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 9:55 pm
Classe : Ingénieur (ENSIIE)

Re: Doutes sur l'ingénierie, je suis perdu

Message par -L-C- » mer. avr. 11, 2018 10:05 am

lucascab a écrit :
mar. avr. 10, 2018 7:13 pm
Pourquoi tant de négativité. Les patrons ne sont pas que des démons, et si des entreprises sont magnifiques et prospères c'est aussi parce qu'il y a des gens extraordinaires qui font ce boulot.

Il y a des décisions qui ont des impacts ultra positifs, d'autres ultra négatifs, mais catégoriser gratuitement comme ça, ça sent plus la frustration qu'autre chose (ce qui dénote par rapport au reste du message qui n'est pas (trop) dans la frustration).
Je n'ai pas parlé de patrons ? Et je n'ai pas dit que toutes les décisions avaient des impacts négatifs.
Mais je t'accorde le point de la provoc un peu gratuite. C'est surtout pour qu'on se rende compte que ce qui est appelé communément "poste intéressant" (i.e poste bien placé dans la hiérarchie dans une entreprise de renom - bien que cette vision de carrière commence à s’essouffler) est en fait un boulot assez pauvre techniquement et où certaines décisions peuvent aller à l'encontre de tes principes moraux, décision que tu devras prendre sous la pression de la hiérarchie. Je n'ai pas apporté de jugement moral sur ce type de travail, je ne considère pas que les gens qui le font sont de mauvaises personnes, juste je ne m'y vois pas du tout.

En tout cas, le sujet n'est pas forcément de débattre de ça, mais il peut être intéressant pour l'auteur du topic de réfléchir sur ce qu'il appelle "poste intéressant".
"L'enfant est le père de l'homme" (William Wordsworth)

lucascab
Messages : 1144
Enregistré le : lun. août 26, 2013 3:52 pm

Re: Doutes sur l'ingénierie, je suis perdu

Message par lucascab » mer. avr. 11, 2018 11:07 am

D'accord avec toi sur le fond que tu essayes d'apporter à celui qui a posté.
N'empêche que dans la partie quotée de mon post, tu parles de :
"poste haut placé dans une entreprise" --> j'appelle ça patron
"tu prends des décisions qui vont avoir un impact négatif fort sur la vie pro et perso de tes équipes" --> aucune nuance là dedans, comme si ils ne prenaient que des mauvaises décision.

Parfaitement d'accord sur le fait que ce sont des postes avec un niveau technique nul, ce sont surtout des administrateurs.
Pas d'accord sur les décisions allant à l'encontre des principes moraux. Pas besoin d'être à leur place pour être confronté à ce genre de décision, ça peut arriver à tous les échelons et à tous postes. C'est un faux problème.

Enfin tout à fait d'accord pour arrêter de débattre là-dessus, c'est en effet moins pertinent que d'essayer de faire réfléchir l'auteur :)
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant-Consultant confirmé

Avatar du membre
Jay Olsen
Messages : 2662
Enregistré le : mar. mai 13, 2014 9:12 pm
Classe : intégré

Re: Doutes sur l'ingénierie, je suis perdu

Message par Jay Olsen » mer. avr. 11, 2018 9:03 pm

Si le niveau technique n'était pas nul mais au moins minimal, certaines boites se porteraient mieux.
Par exemple si la création et la mise en service d'un produit aurait du mettre deux ans, et qu'au bout de 4 ans on se voit toujours pas s'en sortir, annoncer la bouche en coeur que tout sera réglé d'ici six mois n'est pas l'idée la plus géniale du siècle.
Vendue, merci

Avatar du membre
Tinky Winky
Messages : 3
Enregistré le : mer. mars 14, 2018 1:44 am
Classe : ENSTA Bretagne
Localisation : Brest

Re: Doutes sur l'ingénierie, je suis perdu

Message par Tinky Winky » mar. avr. 17, 2018 12:36 am

Tout d’abord je te conseille de te focaliser sur les concours et d’y aller à fond, ne pense pas à quelle école, quel métier, ce n’est clairement pas le moment. Tu auras l’occasion d’y repenser plus tard lors du choix de l’école.

Ensuite, si cela peut te rassurer, nous sommes beaucoup à nous sentir perdus à un moment ou un autre en prépa et à douter sur notre avenir puisque finalement beaucoup d’entre nous arrivent à ce stade simplement par leur bon niveau académique et non par une quelconque vocation.

Enfin, sache que ces études d’ingénieurs dans lesquelles tu t’es lancé sont les études qui te donneront accès à la plus large palette de métiers. Bien sûr au début de notre carrière nous ferons quelque chose en fort lien avec ta spécialisation mais ensuite tout est possible : technique, gestion de projet, management, entrepreneuriat, conseil, éducation... L’ingénieur ce n’est pas qu’un illuminé en blouse blanche qui s’extasie devant une bielle-manivelle ou une led arduino ;)!

Pour te donner un exemple, j’ai parlé à un ancien élève militaire de mon école (quand elle s’appelait encore L’Ensieta). Il a d’abord étudié la pyrotechnie, puis est parti en double-diplome à l’Ensma. Fnalement il s’est intéressé au nucléaire et a poursuivi ses études à l’INSTN, et a travaillé pour la Marine sur les sous-marins nucléaires. Il a ensuite quitté l’armée pour travailler chez Areva sur des projets en lien avec les centrales nucléaires en Scandinavie.
Un autre diplomé a lui étudié l’architecture des véhicules à l’Ensta, puis a fait un double-diplome en école de commerce pour finalement travailler dans une banque où il gère une équipe qui développe de nouvelles cartes bleues.
Un autre jeune diplomé à lui réalisé son rêve en créant sa startup en Chine où il fabrique des jouets avec des imprimantes 3D.
Tout cela peut paraître anecdotique mais c’est pour te montrer que vraiment tout est possible et que tu dois voir la prépa et l’école d’ingénieur comme la plus grande source d’opportunités possible ;).

Sur ce bon courage pour les concours et j’espère que tu retrouveras la motivations!
2017 - 2020 ENSTA Bretagne
2018 - 2019 CTU Prague (european master of automotive engineering)

Les automobiles c’est bien

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités