Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.

Modérateurs : JeanN, Michel Quercia

Avatar du membre
Jay Olsen
Messages : 2604
Enregistré le : mar. mai 13, 2014 9:12 pm
Classe : intégré

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par Jay Olsen » jeu. janv. 04, 2018 11:48 pm

polarshift a écrit :
dim. juil. 17, 2016 12:26 am
Il convient de distinguer les differentes formations d ingenieurs au sein de l ENM... Hors les techniciens supérieurs, l École forme deux sortes d ingenieurs s agissant des fonctionnaires : d une part les ingénieurs des travaux (ITM) qui seront prévisionnistes au sein de services de prévisions meteo aéro, meteo marine et previ generale ainsi que les responsables des services techniques et centres inter-départementaux. Ils ont donc vocation à faire de l operationnel essentiellement au sein de MeteoFrance. D autre part les ingénieurs météo (IM) sont recrutés parmi les polytechniciens et quelques uns via d autres filières (concours interne, ENS, sur titre) et ont vocation à constituer les cadres dirigeants et chefs de services centraux ainsi que l essentiel des chercheurs au sein du centre national de la recherche météorologique.
Il y a également maintenant des formations ENM également pour des élèves ingénieurs non fonctionnaires qui pourront, selon l' emploi visé en sortie d ecole, s orienter vers la recherche ou l exploitation.
Ca parait risqué de faire ingénieur météo civil, non ?
Vendue, merci

LasHorasSubterraneas
Messages : 243
Enregistré le : sam. nov. 25, 2017 5:52 pm
Classe : Onisep Lognes

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par LasHorasSubterraneas » ven. janv. 05, 2018 12:06 am

Les im n’ existent plus, fusionnés dans les ipef

Quant à météo hors météo-France, c’est un marché de niche
Chaque jour, elle prend le bus 129, puis le bus 115, puis le RER A jusqu'à la gare de Lognes dans le département de Seine-et-Marne.

Avatar du membre
Jay Olsen
Messages : 2604
Enregistré le : mar. mai 13, 2014 9:12 pm
Classe : intégré

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par Jay Olsen » ven. janv. 05, 2018 12:22 am

LasHorasSubterraneas a écrit :
ven. janv. 05, 2018 12:06 am
Les im n’ existent plus, fusionnés dans les ipef

Quant à météo hors météo-France, c’est un marché de niche
Et il est clair que chercher un taf dans un marché de niche, c'est compliqué
Vendue, merci

greg67
Messages : 188
Enregistré le : jeu. août 02, 2012 4:03 pm
Classe : PC

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par greg67 » ven. janv. 05, 2018 2:06 pm

Jay Olsen a écrit :
jeu. janv. 04, 2018 11:48 pm
Ca parait risqué de faire ingénieur météo civil, non ?
J'ai croisé des fonctionnaires anciens étudiants de l'ENM. D'après eux, c'est très tendu pour les étudiants civils de trouver du boulot (du moins en restant en France).
ancien klébérien PCSI2-PC2-5/2 ==>ensta bretagne (ex ensieta)

Avatar du membre
U46406
Messages : 6337
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par U46406 » ven. janv. 05, 2018 2:19 pm

Il me semble en effet que ça risque d'être très tendu pour les étudiants, en cas d'avis de tempête hivernale, à en croire le bulletin météo suivant :
https://www.youtube.com/watch?v=G5foV_GTyrQ
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

LucreBoy
Messages : 13
Enregistré le : ven. janv. 05, 2018 2:50 am

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par LucreBoy » ven. janv. 05, 2018 3:18 pm

Bonjour,

Il est important de croire en des rêves.

Cordialement,

KDY
Supelec
MVA
2 brevets
3 enveloppes Soleau

cocotut
Messages : 20
Enregistré le : sam. déc. 27, 2014 9:50 pm
Classe : MP*

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par cocotut » sam. janv. 06, 2018 10:40 am

patgat a écrit :
jeu. janv. 04, 2018 7:12 pm
Ma fille (ex MP) est en première année à l'ENM fonctionnaire.
C'est un petit groupe (30), y'a beaucoup de physique et de cours spécifiques à la prévision météo (les fronts, les nuages, les images satellites...). Pour le moment, peu de math et d'info, elle est un peu déçue. Pour faire de la recherche, je crois que c'est 25% de la promo et y'a un centre (Cerfacs) avec eux dans l'enceinte de Météo-France. Des anciens sont venus faire de la pub pour la station Dumont-Durville (Antarctique), y'a donc bien des endroits exotiques. On peut loger sur place (130 €/mois), mais ce n'est pas la joie.
Sur le même concours, on trouve ENSGéomatique, il y a peut être plus d'informatique et c'est la même grille de salaire. Après, dans les deux cas, on peut toujours passer le concours pour Ingénieur des Ponts et Forêt (Belle grille de fonctionnaire).
Si tu as d'autres questions...
Les logements sur le campus sont pas top ?
Et l'ambiance ? Il y a t-il une bonne vie associative ? Elle pourra se spécialiser quand même dans un ou deux ans en maths appliquées non ?
May the force be with you !

patgat
Messages : 77
Enregistré le : mar. oct. 10, 2017 11:15 am
Classe : Prof
Contact :

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par patgat » sam. janv. 06, 2018 8:52 pm

[/quote]
Les logements sur le campus sont pas top ?
Et l'ambiance ? Il y a t-il une bonne vie associative ? Elle pourra se spécialiser quand même dans un ou deux ans en maths appliquées non ?
[/quote]
Les logements sont petits, pas possible de faire la cuisine. Impossible de recevoir quelqu'un plus que quelques heures (faut un badge pour rentrer sur le site).
En troisième année, ils font un peu ce qu'ils veulent. Pour le moment, elle prévoit un semestre à l'N7 info.
Chose surprenante, pas de séjour à l'étranger obligatoire, comme dans les autres écoles.
Pour la vie associative, comparé à l'N7, c'est le néant. C'est des petites promos et contrairement aux ENS, y'a qu'une filière d'ingénieurs et une de BTS.

LasHorasSubterraneas
Messages : 243
Enregistré le : sam. nov. 25, 2017 5:52 pm
Classe : Onisep Lognes

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par LasHorasSubterraneas » sam. janv. 06, 2018 9:02 pm

I z’ ont qu’ à mutualiser leurs activités associatives avec d’ autres INP
Chaque jour, elle prend le bus 129, puis le bus 115, puis le RER A jusqu'à la gare de Lognes dans le département de Seine-et-Marne.

father
Messages : 6112
Enregistré le : mer. nov. 10, 2010 11:03 pm
Classe : 3J8VR2

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par father » dim. janv. 07, 2018 10:02 am

Au total c est vraiment pour les passionnés..

Hystérésis
Messages : 19
Enregistré le : mer. avr. 27, 2016 9:55 pm
Classe : PC*

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par Hystérésis » dim. janv. 07, 2018 10:52 am

Salut !

Je suis à l'origine du topic, donc apporter on grain de sel peut également être utile. De plus, j'ai un peu été dans le même cas que toi : j'aime beaucoup les maths (même si je n'ai pas été en MP), je voulais essentiellement les ENS (j'ai finalement eu Ulm, mais j'ai opté pour la météo), je voudrais faire de la recherche en physique atmo. Je suis actuellement en 2A à la météo, et je ne regrette pas du tout !!

Alors, il est effectivement plus difficile (dans la pratique) d'intégrer l'école en fonctionnaire qu'en civil. Jusqu'à l'an dernier, il y avait une dizaine de places fonctionnaire et une dizaine de places non-fonctionnaire (et toutes les places civiles n'ont pas été pourvues). L'an dernier, on ne sait pas trop pourquoi, il y a eu... 32 places fonctionnaire. C'est beaucoup, on ne sait pas trop comment ce sera dans la suite. Le nombre de places fonctionnaire offerts ne sont connus qu'assez tardivement (presque au moment de l'admission).
C'est le classement au concours TPE qui détermine qui seront fonctionnaires ou pas : mieux tu es classé, plus tu as de chance de voir ton voeu accepté (en fonctionnaire). (Mais il y en a qui sont bien classés et qui demandent quand même à être civiles parfois). Tu as ensuite un engagement pour rester à MF pendant 11 ans avec tes études (donc 3 ans d'études + 8 ans de travail chez MF après).
Normalement, on n'est pas "condamné à faire prévisionniste" si tu n'en as pas envie. En fait, tu as un logiciel sur lequel tu peux demander plusieurs cartes de paramètres (par exemple, le champ de température à 1000 hPa, la température à 5000 m d'altitude, etc.), et tu dois en déduire si oui ou non il y a des situations à risque. De plus, il existe plusieurs modèles, qui ne te sortent pas toujours les mêmes valeurs des champs, il faut également que les prévisionnistes sachent trancher entre les différents scénarios proposés. (C'est en très grandes lignes ce en quoi consiste le métier du prévisionniste).

On peut faire de la recherche (c'est d'ailleurs ce qui m'intéresse aussi). SI tu es civil, tu fais ce que tu veux. Si tu es fonctionnaire, c'est un peu plus compliqué. Je ne sais pas comment ça se passera pour la nouvelle promo de cette année, mais jusqu'ici (promos d'une bonne vingtaine de fonctionnaires en 3A, on peut passer un concours pour devenir fonctionnaire en 2A), il y avait places de thèse. Ca peut paraître peu, mais il n'y a souvent pas beaucoup de personnes motivés par une thèse (entre 4 et 5 par promo environ je crois).
Le centre de recherches météo (c'est en gros la section physique atmo du CNRS et de MF) est jusqte derrière l'école, et ils proposent chaque année BEAUCOUP de sujets de thèse. Néanmoins, il y a un certain nombre de sujets dits "prioritaires" qui doivent être pourvues en... priorité. Les élèves qui veulent faire une thèse choisissent dans cette liste un sujet qui leur plait, et passent devant une commission pour parler de leurs idées sur ce sujet - ce qu'ils envisagent de faire, etc. C'est la commission qui accorde ensuite les thèses.

Oui, on peut partir à l'étranger, c'est même encouragé. On a un stage de découverte professionnelle d'un mois en fin de la première année, un stage (si possible à l'étranger, en tout cas en dehors de MF) de deux mois en fin de la deuxième année, enfin un stage de 6 mois qui représente le dernier semestre de la 3ème année. On a en plus de ceci un "projet modélisation / innovation" de deux mois où le centre de recherche ou d'autres unités proposent des sujets, et on travaille dessus pendant deux mois par groupe de trois. Les thèmes sont assez variés. (Pour exemple, je vais travailler sur un sujet d'océanographie - je vais étudier les modèles de vagues pour voir s'ils sont en accord avec les observations en Finistère).
Enfin, nous avons également des projets informatiques en assez grande autonomie : il faut concevoir tel ou tel site en classe entière, où on se répartir les taches, etc.

En ce qui concerne les reconversions, désolée, je ne peux pas t'aider, je ne veux pas te dire de bêtises...

Pour le parcours : pour le 1er semestre de la 3A, tu peux aller OU TU VEUX, du moment où c'est cohérent avec ton projet professionnel. De plus, nous avons d'autres partenariats qui ne sont pas mentionnés sur le descriptif du parcours. Si tu optes pour la météo, ça pourrait être l'occasion de faire un semestre de maths appli - on n'a pas de partenariats avec le département de maths d'Ulm, mais on en a avec les géosciences...
Le big data, c'est à l'ENSEEIHT, une autre école toulousaine de l'INP ; je crois que c'est essentiellement de l'info et des stats - beaucoup d'optimisation et d'analyse bayésienne... il y a, ceci dit, pas mal de maths.

Et pour les missions... Ca arrive qu'on aille loin, oui ! Mais je ne peux te renseigner pour la fréquence de ce genre de missions, désolée !

Voilà voilà ! Mot de fin : je connais du monde en maths à Ulm, et le niveau n'est pas du tout le même évidemment. Donc si tu veux faire des maths et que tu en es sûr, l'ENS est mieux. Si tu veux faire quelque chose qui est plus appliqué et qu'un peu de physique ne te gêne pas, mets la météo quand même dans tes voeux. On y fait plus de maths que dans la plupart d'autres écoles d'ingé quand même, et on a la possibilité de faire de la recherche. Je ne regrette pas du tout la météo, même si on m'avait dit de ne pas y aller (pas super bien classé et en "incohérence" avec ma prépa...), bien au contraire !!

Et n'hésite pas à m'écrire si tu as des questions :)
IENM 2016
ex-PC*

Avatar du membre
Hibiscus
Messages : 1042
Enregistré le : ven. oct. 27, 2017 10:55 am
Classe : X2015

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par Hibiscus » dim. janv. 07, 2018 11:06 am

Juste pour ajouter que plusieurs noms de la climatologie qui sont passés par l'ENS (au hasard :oops: , Hervé Le Treut, notamment), disent beaucoup de bien de l'ENM, et vont dans le sens du post précédent.
2012-2015 Lycée masséna (Pcsi-PC*)
2015-2018 Ecole polytechnique
2018-2023 Université de Tokyo/Tohoku - Astrophysique

exhx
Messages : 838
Enregistré le : ven. déc. 13, 2013 7:57 pm

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par exhx » dim. janv. 07, 2018 12:19 pm

Bonjour,
patgat a écrit :
sam. janv. 06, 2018 8:52 pm
cocotut a écrit :
sam. janv. 06, 2018 10:40 am
Les logements sur le campus sont pas top ?
Les logements sont petits, pas possible de faire la cuisine. Impossible de recevoir quelqu'un plus que quelques heures (faut un badge pour rentrer sur le site).
J'ai fait une recherche rapide, certes ce n'est pas un 5 étoiles :
http://www.aeenm.fr/cadre-vie/la-residence/
Surface : 15 mètres carrés (chambre + salle de bain avec douche)
Loyer : 138 euros charges comprises
Chaque étage possède une cuisine commune, et des WC communs.
Une laverie est également à la disposition des résidents, avec 3 machines à laver et un sèche-linge.
MAIS
138 euros charges comprises à Toulouse!!!

Et vous vous plaignez?
Le moindre studio en ville doit coûter près du triple. Quant au fait qu'il faille un badge pour rentrer sur le site, cela ne doit pas avoir que des inconvénients...( en matière de sécurité par exemple )
Il faut comparer avec ce qui est comparable. Quand je vois cette annonce, je me dis que les logements proposés par l'ENM ont un très bon rapport qualité/prix:
https://www.leboncoin.fr/locations/1349 ... tm?ca=16_s
362€ CC
Surface 9 m2
A quelques mètres de la faculté de droit rue d'Embarthe, chambre meublée avec coin kitchenette douche et WC commun. Bon état, mezzanine Caution 312 € honoraire de location à la charge des locataires 121 € TTC dont 28 € TTC honoraires état des lieux. Disponible.

father
Messages : 6112
Enregistré le : mer. nov. 10, 2010 11:03 pm
Classe : 3J8VR2

Re: Ecole Nationale de Météorologie (Toulouse)

Message par father » dim. janv. 07, 2018 1:30 pm

Effectivement, 138€ pour un jeune paye pour etudier (si fonctionnaire), cela laisse de quoi se faire plaisir...

Merci hysteresis pour ton temoignage. Cela fait plaisir de constater la passion toujours presente.

J ai connu un cas voisin d un taupin qui avait centrale et a choisi l ign.

Tu as du subir une certaine pression pour accepter ulm.. qui a un département climato.
Comment as tu realise l arbitrage ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités