Page 6 sur 6

Re: usinage

Posté : sam. janv. 13, 2018 2:39 am
par Ytterbium
Hamrock a écrit :
ven. janv. 12, 2018 7:30 pm
http://etudiant.lefigaro.fr/article/biz ... 30109b1d6/

Fin de l’usinage. :shock:

Que va faire l’assoc gadzart ?
Est-ce que c'est une vraie disparition, ou un renommage ? Un peu comme la pseudo-dissolution de la Khômiss à l'X en 2013 ?

Re: usinage

Posté : sam. janv. 13, 2018 1:23 pm
par Jay Olsen
Centrale et les arts dans la même veine, tu es sérieux Lucas ?

Re: usinage

Posté : sam. janv. 13, 2018 3:04 pm
par lucascab
J'ai pas du tout dit ça. J'ai dit qu'à mon avis il était possible de faire de la techno à Centrale (je pensais notamment à Lyon d'ailleurs), pas que c'était le coeur de la formation. Ca n'empêche que je peux me tromper, c'est juste l'impression que j'avais

Re: usinage

Posté : sam. janv. 13, 2018 8:09 pm
par Jay Olsen
Je crois pas que tu puisses y faire de la techno, en mode joints et boulons..
On reste sur des sciences plus nobles :mrgreen:

Re: usinage

Posté : sam. janv. 13, 2018 8:42 pm
par Hamrock
Il y a l’IFMA (maintenant Sigma Clermont) dans le style A&M. D’ailleurs, c’est le "lot de consolation" conseillé par les profs de SI en PT pour ceux qui n’ont pas eu A&M.

Re: usinage

Posté : dim. janv. 14, 2018 9:02 pm
par Hamrock
Ça peut aussi marquer la renaissance d'une école qui effrayait, il faut le dire, pas mal d'étudiants pour ses pratiques (fantasmées ou non).

Re: usinage

Posté : dim. janv. 14, 2018 9:13 pm
par lucascab
Je pense honnêtement que ça va pas s'arrêter mais c'est à voir. On en saura pas plus avant septembre. De toute façon, je vois vraiment pas comment l'école pourrait empêcher l'usinage. Ils vont pas embaucher quelqu'un pour faire la sécurité toutes les nuits... Et quand bien même il y aurait toujours un moyen.

Et pour le commentaire de pivet, je vois pas l'intérêt. C'est juste gratuit. Rassure toi les GAFA, BAXT ou NATU ne sortiront pas de l'X non plus (ni de Centrale, ni des POnts, ni de Supaéro,...). On fait quoi une fois qu'on a dit ça ?

Et je vois pas le rapport avec le corporatisme (qui existe bine ailleurs aussi). Le fait qu'on soit hors jeu des IT, ok c'esst pas idéal mais au moins la stratégie de l'Ecole a le mérite d'être claire

Re: usinage

Posté : dim. janv. 14, 2018 9:23 pm
par Jay Olsen
Il y a des informaticiens Français au GAFA hein, y compris des centraliens, des normaliens, et même des mecs d'écoles post bac !

Re: usinage

Posté : jeu. janv. 18, 2018 11:32 am
par siro

Re: usinage

Posté : jeu. janv. 18, 2018 11:36 am
par siro
lucascab a écrit :
dim. janv. 14, 2018 9:13 pm
Je pense honnêtement que ça va pas s'arrêter mais c'est à voir. On en saura pas plus avant septembre. De toute façon, je vois vraiment pas comment l'école pourrait empêcher l'usinage. Ils vont pas embaucher quelqu'un pour faire la sécurité toutes les nuits... Et quand bien même il y aurait toujours un moyen.
Y'a toujours un moyen. Une interdiction formelle n'a pas que pour but d'empêcher la tenue d'un usinage. Elle a aussi pour but de décapiter (métaphoriquement) sans remords tout contrevenant : tu joues, ok, mais si t'es pris la main dans le sac, ou pire si l'usinage entraîne des délits, tu es viré/traîné en justice. Bref, le risque avant interdiction était incertain, après interdiction il est mortel (métaphoriquement encore une fois).

(Note : je ne me prononce pas pour ou contre l'usinage. Même si je goûte fort peu aux pratiques de groupe standardisées,tout en reconnaissant que la plupart du temps elles se déroulent bien, la pression de groupe reste et restera toujours une grosse altération du libre-choix de participer ou non.)

Après, si les anciens veulent préserver l'usinage, qu'ils prennent des sanctions en interne préventivement à chaque débordement pendant un usinage AVANT que l'école ne s'en émeuve, c'est aussi simple que ça.

Re: usinage

Posté : jeu. janv. 18, 2018 3:04 pm
par lucascab
Tout à faut d'accord avec toi. Je suis pour que les délits soient ultra sanctionnés (par l'école, par la SOCE, par la justice). Cela fera réfléchir les suivants à deux fois avant de se lancer dans des entreprises douteuses. Par contre empêcher les étudiants de faire quoi que ce soit (parce que c'est bien de ça dont il retourne, entre l'usinage et n'importe quelle activité étudiante la ligne est très fine), je suis totalement contre.

Re: usinage

Posté : jeu. janv. 18, 2018 3:10 pm
par lucascab
Lire les commentaires sur l'article du Monde --> vomir sur tant d'ignorance et de jugement hâtif

J'aurais vraiment pas dû les lire, mais c'est dur de s'en empêcher

Re: usinage

Posté : jeu. janv. 18, 2018 3:23 pm
par siro
lucascab a écrit :
jeu. janv. 18, 2018 3:04 pm
Tout à faut d'accord avec toi. Je suis pour que les délits soient ultra sanctionnés (par l'école, par la SOCE, par la justice). Cela fera réfléchir les suivants à deux fois avant de se lancer dans des entreprises douteuses. Par contre empêcher les étudiants de faire quoi que ce soit (parce que c'est bien de ça dont il retourne, entre l'usinage et n'importe quelle activité étudiante la ligne est très fine), je suis totalement contre.
Si la SOCE tient à l'usinage, elle a intérêt à anticiper les réactions de l'administration. Politiquement, c'est préférable.
Encore une fois, une interdiction de [insérer pratique étudiante sur un campus de plusieurs centaines voire milliers d'élèves avec une administration qui n'a pas une quantité de surveillants conséquente et de toute façon c'est pas leur job] ça n'a PAS pour but d'empêcher, mais juste de pouvoir se retourner contre quelqu'un en cas de problème. C'est une histoire de responsabilité, pas de prévention.

Je me rappelle de la première rentrée de PPZ (notre directeur bien-aimé) à Cachan, où un incident a eu lieu lors d'une soirée (je passe les détails). Sa réponse a été l'interdiction pure et simple des soirées pendant plusieurs mois sur le campus (initialement le délai n'a pas été spécifié). Résultat : soirées sauvages dans les résidences, au lieu que ça se passe dans des locaux contrôlés et adaptés pour (avec présences de membres du BDE/assoce sobres et formés aux gestes qui sauvent).

Il faut être totalement idiot pour penser une seconde qu'une interdiction prévient quoi que ce soit sans un contrôle adapté (par exemple les interdictions sur la route en voiture préviennent, vu qu'il y a des forces de l'ordre payées pour surveiller... ce qui est tenable en partie parce que c'est rentable, et en partie parce que c'est suivi d'effets politiquement positifs ; ça fait toujours bon genre de dire "7% de morts en moins sur les routes cette année").
Par contre, ça permet de se dédouaner après-coup et éventuellement de sauver son cul en cas de mort. ("On l'avait interdit, c'est pas nous les fautifs.")

C'est toujours une question de responsabilité, pas de prévention. Pour une vraie prévention, il faut plus qu'une pétition de principe et deux phrases sur un bout de papier, même si ce bout de papier c'est la Constitution. Il faut une vraie action politique, et ça coûte CHER (et c'est jamais politiquement payant à court-terme).
[C'est d'ailleurs pour ça que les gouvernements sont si friands de loi : pas cher à produire, super bon plan en com, et zéro conséquence politique négative derrière vu que c'est pas appliqué. :mrgreen: ]

Re: usinage et gouvernement par le numérique...

Posté : jeu. janv. 18, 2018 3:40 pm
par U46406
siro a écrit :
jeu. janv. 18, 2018 3:23 pm
C'est d'ailleurs pour ça que les gouvernements sont si friands de loi : pas cher à produire, super bon plan en com, et zéro conséquence politique négative derrière vu que c'est pas appliqué. :mrgreen:
Les lecteurs devront se focaliser sur le MrGreen...
car en partie grâce aux ingénieurs informatiques et au numérique, les gouvernements sont en train d'évoluer (pour que les lois soient appliquées) :
- the goal should be to reshape current governments into forms more suitable for modern life : technologically savvy, data-driven
http://www.bbc.com/future/story/2018011 ... o-fix-them

Re: usinage

Posté : ven. janv. 19, 2018 10:15 am
par Hazherty
pivet a écrit :Ne pas oublier que les premiers demandeurs de cet arrêt de PTV sont les professeurs qui voient 1 semestre partir en fumée tant cet amusement de potache pompe de l'énergie qui serait mieux canalisée ailleurs
Après avoir bataillé pour avoir une école, c'est un aveu de faiblesse de ne pas aller en cours (même mal en point) et un manque de respect envers soi-même :lol: