EPFL Section Maths (partage de retour d'expérience)

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.

Modérateurs : JeanN, Michel Quercia

Verrouillé
Papa poule
Messages : 8
Enregistré le : jeu. févr. 08, 2018 10:23 am

EPFL Section Maths (partage de retour d'expérience)

Message par Papa poule » dim. févr. 25, 2018 1:20 pm

Bonjour à tous les futurs bacheliers terminale S,
Je souhaite alerter les élèves qui aiment les maths et souhaitent s'orienter vers l'EPFL (section maths).

Les points négatifs :
1) Tout d'abord, la réalité des chiffres :-)
Sur une promotion d'environ 200 élèves mi-septembre de la première année, seule une cinquantaine (en moyenne) aura son bachelor. Ce qui contredit les chiffres qu'on lit parfois sur un taux de réussite de 50%...car la sélection sévère se poursuit en seconde année et 3ieme année....
PS : j'ai les chiffres des 10 dernières années...

2) Le niveau de l'enseignement
Il y a un écart significatif entre le niveau en maths d'une terminale S et celui requis pour suivre correctement l'enseignement en première année de l'EPFL (section maths). D'ailleurs certains étudiants Suisse l'ont bien compris et suivent 2 ans avant l'EPFL un enseignement spécifique concentré exclusivement sur les maths et la physique (spécificité de la maturité en Suisse, cad le BAC local)

3) La qualité de l'enseignement
C'est le point dur : La course de l'EPFL pour recruter des enseignants chercheurs qui publient pour obtenir une bonne notation internationale de l'Ecole est compréhensible, mais un grand chercheur ne fait pas forcément un bon pédagogue... Le pire reste les profs de langue allemande qui baragouinent le Français et restent collés face au tableau à écrire leurs démonstrations (les preuves). Autant dire qu'il faut se préparer à être autodidacte :-)

4) L'absence de suivi individuel
Comme pour les facs en France, l'EPFL donne rendez-vous à ses étudiants aux examens de fin de semestre, avec parfois un examen blanc mais dont le niveau peut être très différent du vrai. Tout au long du semestre, il y a bien des coachs qui essaient de conseiller et des Travaux dirigés toutes les semaines, mais l'étudiant a du mal à percevoir son niveau réel en l'absence de contrôle continu ou de colles (genre prépa).

5) La Mise A Niveau (MAN)
Après le premier semestre, les étudiants (entre 30% et 40% de la promo de septembre !) qui échouent (moyenne < 3,5/6) sont envoyés en MAN.
On pourrait penser que cette remise à niveau est une excellente idée, mais disons que la réalité est plus sombre. En effet, le niveau de maths requis au cours de la MAN passe à un niveau proche de la première S, donc à des années lumières du niveau du premier semestre. Au final, la MAN est bien trop différente de l'enseignement en première année de l'EPFL pour être profitable. Elle a principalement 2 effets : décourager les étudiants à redoubler, et empêcher les étudiants de suivre le second semestre ce qui sera un lourd handicap l'année suivante s'ils redoublent.

6) Le logement en Suisse
Un étranger (Français par ex) ne peut pas se porter caution pour un appartement loué pour ses enfants car il est très difficile de lancer une action en justice à l'internationale pour récupérer des loyers impayés. Donc la location par une agence est très difficile. La location de chambre reste le meilleur moyen, mais on trouve parfois des mauvais logeurs qui profitent (prix élevé, mauvais accueil) de la très grosse demande de location pour étudiant à Lausanne.

Les points positifs :
1) L'EPFL a des moyens financier très important, ceci dit, c'est surtout vrai pour la section micro-technique (l'horlogerie est un grand sponsor).
2) L'organisation administrative de l'EPFL est efficace (la Suisse...)
3) Les locaux sont magnifiques.

Conclusion :
Un étudiant Français de très bon niveau pourra réussir en section maths de l'EPFL mais il aura aussi la possibilité de partir en classe étoilée d'une bonne prépa MPSI/PCSI pour entrer à l'ENS ou Polytechnique. Les sections orientées sciences de l'ingénieur sont à privilégier car elles ont des moyens financiers hors du commun. Un bon élève de terminale S doit réfléchir à 2 fois avant d'y aller...car contrairement à la prépa, il n'y a pas plusieurs choix possibles d'écoles au concours en fonction des résultats, ça passe ou ça casse.

Avatar du membre
Hamrock
Messages : 2067
Enregistré le : mer. juin 17, 2015 10:40 am

Re: EPFL Section Maths (partage de retour d'expérience)

Message par Hamrock » dim. févr. 25, 2018 1:49 pm

Vous avez déjà fait le même message : viewtopic.php?f=24&t=42162&p=905744#p905744

Était-ce bien la peine d’en refaire un plutôt que de compléter celui existant ?
Comparatif général des prépas : viewtopic.php?f=20&t=66791

Classement personnalisable des Grandes Ecoles et des Lycées (màj 2018) : viewtopic.php?f=24&t=55173

Avatar du membre
siro
Messages : 2845
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : Cassandre

Re: EPFL Section Maths (partage de retour d'expérience)

Message par siro » dim. févr. 25, 2018 3:16 pm

Non non c'est très bien de faire un nouveau topic.

On pourrait même l'intituler : "l'EPFL ne fait pas plus de miracles qu'ailleurs : saison 13 épisode 234".
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Sayaku
Messages : 69
Enregistré le : mar. sept. 22, 2015 4:53 pm

Re: EPFL Section Maths (partage de retour d'expérience)

Message par Sayaku » dim. févr. 25, 2018 4:31 pm

Oui d'accord avec Hamrock, Papa Poule a déjà écrit un message similaire sur ce forum la semaine dernière, je ne vois pas non plus l'intérêt d'en réécrire un.

Suis Français en 2ième année "Sciences et Technologies du Vivant" et j'ai un point de vu complètement différent. Mes potes Français qui sont en section ingénierie sont dans l'ensemble très content d'être là.

A savoir que la section maths est de loin la section la plus dur/sélective a l'EPFL et où il y a le plus fort taux d'échec. En section ingénierie c'est quand même beaucoup moins violent. Le taux d'échec varie énormément d'une section a une autre. En ingénierie/info c'est autour de 50%, en Maths/physique d'après ce que j'ai entendu c'est plus vers 70% d'échec. A l'opposé en architecture il n'est que de 25-30%. Toutes sections confondues on arrive bien a 50%, sachant que les sections d'ingénierie sont beaucoup plus peuplées.
La grande majorité des Français qui vont a l'EPFL vont plutôt dans les sections ingénierie/info. En effet, l'intérêt d'aller a l'EPFL c'est de profiter de ces infrastructures qui sont vraiment impressionnantes. En ingénierie on a de super labos, de super matériels..... Ceci est aussi valable pour les sections chimie/matériaux/physique. Ce qui est clairement un gros plus. Un pote en physique a fait son projet semestriel de 1ière année de master dans un des labos du centre de recherche du Swiss Plasma Center situé sur le campus de l'EPFL.
Développé à partir de l’ancien Centre de recherches en physique des plasmas (CRPP), ce dernier a été sélectionné en 2013 par le consortium Eurofusion comme l’une des trois installations du continent directement impliquées dans la mise au point du réacteur de fusion thermonucléaire ITER, les deux autres se trouvant en Allemagne et en Grande-Bretagne.
Par contre, pour la section maths aucun avantage d'aller a l'EPFL, autant aller en prépa (MP). Bien que j'ai une copine Française en 3ième année maths qui semble s'y plaire.....D'ailleurs, d'après elle il n y a presque pas de Français dans cette section (comparé aux sections d'ingénierie/info), on retrouve principalement des Suisses. Un Français qui veut faire de la recherche en mathématiques aura tout intérêt a faire prépa+ENS. L'avanatge d'aller a l'EPFL ne saute pas aux yeux mise a part profiter d'un campus très agréable a vivre.
Autre précision, micro-technique ce n'est pas que l’horlogerie. Très peu d'étudiants en micro vont travailler dans l'horlogerie une fois diplômés (inférieur a 15%). Les étudiants de micro s'orientent plus vers la robotique (un bon tiers), les technologies spatiales, les technologies médicales, les nanotechnologies ou même en optique appliquée.
La section micro n'a pas plus de moyen que les autres sections d'ingénierie. Il n y a qu'a aller dans les labos Life Sciences, de mécanique ou de physique pour s'en apercevoir.
Modifié en dernier par Sayaku le dim. févr. 25, 2018 4:55 pm, modifié 3 fois.

miejo
Messages : 665
Enregistré le : ven. févr. 27, 2009 8:00 pm

Re: EPFL Section Maths (partage de retour d'expérience)

Message par miejo » dim. févr. 25, 2018 4:33 pm

Finalement, si c'était à refaire, que feraient tes enfants ? Et comment ont ils reussi ?
parent d'étudiants

LGaudet
Messages : 88
Enregistré le : lun. juin 13, 2011 4:21 pm
Classe : prof BCPST
Localisation : Rennes

Re: EPFL Section Maths (partage de retour d'expérience)

Message par LGaudet » dim. févr. 25, 2018 5:09 pm

viewtopic.php?f=24&t=42162&p=905744#p905744

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Alfabadi123, Poudi et 3 invités