Page 2 sur 2

Re: Travailler en Ecole pour financer ses études ?

Posté : lun. sept. 03, 2018 11:02 am
par lucascab
Il ne faut pas qu'il pense mais qu'il demande rapidement aux lycées de son périmètre. Il n'a rien à perdre s'il veut vraiment le faire. Mais c'est du travail aussi, bien payé par contre !

Re: Travailler en Ecole pour financer ses études ?

Posté : lun. sept. 03, 2018 2:27 pm
par Fengbao
Travailler pour financer ses études serait moins facile en école à régime militaire?

Re: Travailler en Ecole pour financer ses études ?

Posté : lun. sept. 03, 2018 3:05 pm
par schmetterling
Tu seras déjà payé , non ?

Re: Travailler en Ecole pour financer ses études ?

Posté : lun. sept. 03, 2018 8:35 pm
par father
La-erta a écrit :
lun. sept. 03, 2018 11:34 am
lucascab a écrit :
lun. sept. 03, 2018 11:02 am
Il ne faut pas qu'il pense mais qu'il demande rapidement aux lycées de son périmètre. Il n'a rien à perdre s'il veut vraiment le faire. Mais c'est du travail aussi, bien payé par contre !
Et quels sont les "pré-requis" ?
Ou plutôt quelles prépas "s'approvisionnent" en khôlleurs, dans quelles écoles, en visant quels profils (dépend de l'année dans l'école (1A ou 2A ?), dépend de la filière, du classement de l'intégration, de la prépa d'origine, autre ?) ?
Je sais: pas facile de répondre !!
Et remarque allant dans le sens de Schmetterling: je pense que beaucoup de nouveaux intégrés attendent d'avoir plus de vision sur ce que sera leur 1A, comment ils vont pouvoir s'organiser, etc... avant de s'engager dans un job étudiant, surtout avec un contrat de travail et/ou un engagement réciproque avec l'employeur (au sens large du terme).
Certainement que certains dont les parents sont du sérail (ont certains liens avec l'école, l'employeur, professeurs de lycées où il y a des prépas, plein d'autres situations...) ou dont des frère(s) et/ou soeur(s) ont déjà connu la chose peuvent s'engager plus rapidement et prendront les meilleures places; c'est de bonne guerre.
Cela releve surtout du bon sens et du réseau qu on développe...
Les profs de taupe cherchent des kholleurs qui assurent dans leur discipline. L exemple type est le normalien.
Si en plus il est passe par la prepa en question, pas besoin de faire les présentations.
Il peut commencer a kholler en sup.
Et comme il va continuer de faire des maths (illustration) son niveau n est pas prêt de baisser...
Sur Paris, beaucoup de prepa donc pas mal d opportunités. Pres de saclay, c est plus limité !
Le meilleur moyen de ne pas trouver c est de ne pas prospecter.

Re: Travailler en Ecole pour financer ses études ?

Posté : lun. sept. 03, 2018 8:56 pm
par schmetterling
oui, les khôlleurs sont surtout des normaliens je crois ( qui ont déjà un salaire )...je ne sais pas s'ils prennent beaucoup de centraliens ( comment dit-on maintenant ? )

Re: Travailler en Ecole pour financer ses études ?

Posté : lun. sept. 03, 2018 9:06 pm
par matmeca_mcf1
En 1999, le département de maths-info (avant la scission) de l'ENS Cachan avait interdit aux normaliens 1A de donner des kholles. Après en 2A, toutes les propositions d'heures de kholles annoncées sur les listes mails des élèves furent pour du Maple.

Re: Travailler en Ecole pour financer ses études ?

Posté : lun. sept. 03, 2018 9:11 pm
par schmetterling
Du Maple ?

Re: Travailler en Ecole pour financer ses études ?

Posté : lun. sept. 03, 2018 9:18 pm
par matmeca_mcf1
C'est un logiciel commercial de calcul symbolique. Il permet entre autres de calculer des dérivées symboliques, ou de trouver des primitives symboliques. Il était au programme de prépa à l'époque mais je ne le trouve plus dans les programmes actuels.