Page 1 sur 2

un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : lun. sept. 24, 2018 5:37 pm
par padpad

Re: un joli parcours sup

Posté : lun. sept. 24, 2018 6:18 pm
par U46406
Merci pour cet article, je viens à l'instant de le mettre en commentaire à l'attention de la CFDT et de l'UNEF :
- Parcoursup : au delà de l’algorithme, la tension entre démocratisation et méritocratie
https://loeilducese.fr/parcoursup-au-de ... itocratie/

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : lun. sept. 24, 2018 6:26 pm
par piroud
padpad a écrit :
lun. sept. 24, 2018 5:37 pm
https://www.lemonde.fr/campus/article/2 ... 01467.html
tres bel exemple montrant qu'il faut s'accrocher, que realiser ses reves est possible (mais toujours prevoir un plan B :wink: ), et que faire des choix en fonction de ses preferences plutot que de classements plus ou moins serieux est possible

un joli parcours journalistique risquant de finir en queue de poisson

Posté : lun. sept. 24, 2018 6:44 pm
par U46406
Question classements, j’en profite pour indiquer qu'un célèbre palmarès, et parfois décrié – par les prépas de proximité – ne sera plus disponible dans votre médiathèque locale dans quelques mois...

Actualités

Le magazine « L'Étudiant » cesse sa parution papier début 2019 et envisage des suppressions de postes

21.09.2018
https://www.lemonde.fr/actualite-medias ... _3236.html

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : lun. sept. 24, 2018 6:50 pm
par zede
piroud a écrit :
lun. sept. 24, 2018 6:26 pm
padpad a écrit :
lun. sept. 24, 2018 5:37 pm
https://www.lemonde.fr/campus/article/2 ... 01467.html
tres bel exemple montrant qu'il faut s'accrocher, que realiser ses reves est possible (mais toujours prevoir un plan B :wink: ), et que faire des choix en fonction de ses preferences plutot que de classements plus ou moins serieux est possible

L'exception qui confirme la règle, bof. Un bel exemple, heureux pour lui, sincèrement, mais de là à croire que il n'y a qu'à pour que ça devienne la norme, ou pire: le faire croire, bof bof bof.

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : lun. sept. 24, 2018 8:39 pm
par padpad
63% des jeunes et de 1/3 à plus de la moitié du gouvernement sont passés par l'apprentissage

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : lun. sept. 24, 2018 9:15 pm
par zede
padpad a écrit :
lun. sept. 24, 2018 8:39 pm
63% des jeunes
Pardon ?


Soit je vous ai mal compris, soit vous faites erreur. (je penche pour la première solution ^^")
Ceci dit, je n'ai rien contre l'apprentissage, mais en revanche, je mets tout cela en situation, dans le contexte français (qui n'est pas le contexte suisse, ou allemand, en matière d'apprentissage d'une part, et en matière de valorisation de filières déconsidérées en France d'autre part).

Re: 63 % des jeunes suisses passent par l'apprentissage

Posté : mar. sept. 25, 2018 10:49 am
par U46406
zede a écrit :
lun. sept. 24, 2018 9:15 pm
padpad a écrit :
lun. sept. 24, 2018 8:39 pm
63% des jeunes
Pardon ?
63 % des jeunes suisses passent par l'apprentissage.
https://www.swissinfo.ch/fre/economie/f ... -/43737182

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : mar. sept. 25, 2018 10:52 am
par zede
zede a écrit :
lun. sept. 24, 2018 9:15 pm
padpad a écrit :
lun. sept. 24, 2018 8:39 pm
63% des jeunes
Pardon ?
Soit je vous ai mal compris, soit vous faites erreur. (je penche pour la première solution ^^")
Qu'est-ce que j'ai bien fait de préciser ^^".

Merci ! (c'est une info qui en plus de m'être utile, m'a étonné - je travaille dans l'apprentissage en france et je sous-estimais de bonne foi même les chiffres suisses).

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : mar. sept. 25, 2018 11:09 am
par U46406
Par contre, je crois que quelqu'un a dit que même en Suisse et en Allemagne, les passerelles pour sortir de la voie apprentissage sont tout de même moins évidentes que ce que les messages du fil ici laissent entendre...


- peut être complétée par une maturité professionnelle
(commentaire : professionnelle, la maturité, professionnelle...)

et donc elle peut le faire, elle peut...

- idem pour :
moyennant certaines conditions
https://fr.wikipedia.org/wiki/Formation ... _en_Suisse

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : mar. sept. 25, 2018 11:42 am
par padpad
@zede :-) .. mais l'apprentissage en CH n'est pas complètement comparable à l'apprentissage en FR

@U* : certes mais la encore tu replaques un modèle français sur le raisonnement.
tu regardes "comment sortir de l'apprentissage" ... c'est une préoccupation bien française. En Suisse osef l'argement. Le fait d'être passé par l'apprentissage n'est pas plus un frein à obtenir un boulot intéressant et des postes à respo que le fait d'être passé par une voir théorique n'est une garantie d'atteindre plus vite son niveau de Peter.

et encore c'était pire avant la supression du SM obligatoire long, vu que dans une grande partie des grosses boites, les promotions civiles suivaient fidèlement les "augmentations de grade au militaire", qui n'ont jamais été, dirons nous pour rester poli, une garantie de compétence universitaire .. mais en revanche éventuellement un "brevet de capacité managériale"

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : mar. sept. 25, 2018 1:45 pm
par padpad
La-erta a écrit :
mar. sept. 25, 2018 1:39 pm
L'apprentissage ne comporte pas que des filières techniques mais aussi des filières bancaires, de service, médicales, administratives...ce qui est aussi le cas en France sauf qu'elles sont souvent dévalorisées et traitées comme des voies de délestage et ne sont pas assez souvent des filières professionnelles voulues et choisies donc avec un niveau moyen proportionnel à la motivation des élèves...
technique n'a pas la même signification en français que technologique. Il y a de la technique bancaire, de la technique médicale, de la technique administrative.
La-erta a écrit :
mar. sept. 25, 2018 1:39 pm
Revenir vers un système "généraliste" tel que nous le connaissons en France nécessite probablement parfois d'avoir la capacité de se remettre à niveau.
le présupposé que véhicule ce "remettre à niveau" qui plus est "intransitif" ( remettre à quel niveau ? social ? socio-cul ? technologique ? technique ? intellectuel ? prétention ? ) me rappelle le célèbre dessin paru il y a bien longtemps dans l'Etudiant


EN coupe, une rue ..
EN haut, sur le trottoir, un ingénieur des Mines avec une bulle disant "j'ai fait les mines pour épater la galerie"
En dessous, dans une galerie souterraine, une douzaine de mineurs casqués avec une bulle "tu sais ce qu'elle te dit la galerie ? "

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : mar. sept. 25, 2018 2:59 pm
par U46406
La-erta a écrit :
mar. sept. 25, 2018 2:15 pm
Niveau scolaire pour retourner vers des études plus généralistes
Pour rappel, je pense qu'il faut lire ce que padpad a indiqué / m'a indiqué :
padpad a écrit :
mar. sept. 25, 2018 11:42 am
@U* : certes mais la encore tu replaques un modèle français sur le raisonnement.
tu regardes "comment sortir de l'apprentissage" ... c'est une préoccupation bien française. En Suisse osef largement. Le fait d'être passé par l'apprentissage n'est pas plus un frein à obtenir un boulot intéressant et des postes à respo que le fait d'être passé par une voir théorique n'est une garantie d'atteindre plus vite son niveau de Peter.
Et d'où le fait qu'il a tenu à donner la composition du gouvernement, pour bien montrer que en Suisse ce n'est pas un frein (ce n'est pas moi qui l'ai dit et su, je ne fait que lire ce que padpad a indiqué, de par sa très bonne connaissance du système suisse).

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : mer. sept. 26, 2018 10:32 am
par grenadine
Enfin, il est difficile pour un français de comprendre le système suisse car celui-ci est tellement différent.

La différence démarre dès le collège parfois la dernière année de primaire.

On peut dire pour faire simple que le collège mène soit vers l'apprentissage soit vers le lycée à maturité commerciale (bac plus orienté profession commerciale) soit vers le lycée général (bac général soit sciences, langues ou latin : avec des options...bref).

Dans une classe d'âge, environ 20% des élèves ont une maturité. Ils se destinent aux études supérieures = fac. Je ne vous en parle pas...aucun intérêt ici.

Il faut donc proposer autres choses aux autres élèves (80%) :

- maturité commerciale qui permet d'aller à la fac dans certaines filières et/ou entrer dans le monde professionnel.

- apprentissage : dès la fin du collège (c.o.)

Mais il ne faut pas voir l'apprentissage comme un cap ou bac pro. Pour certains métiers peut-être (garagistes, boulanger....). Encore que l'apprenti est vraiment pris en charge par le maître d'apprentissage. Il apprend...vraiment le métier.

Il y a aussi des apprentissages de commerce, c'est ceux-ci qui attirent les jeunes.
Cela correspond à une formation sur le tas qui vous ferait obtenir un bac stmg + un bts et cela en alternance.
C'est l'idée pour un français.
L'intérêt est multiple : la boîte forme le jeune et lui apprend le métier, lui faire découvrir l'enteprise, lui propose des formations internes sans fin, lui inculque la culture de l'entrprise.
Le jeune, lui, à un job, il est presque autonome, il est reconnu et promu si il bosse, il se forme sans frais.

Bref, j'ai un ami qui a une maturité commerciale et qui est l'un des plus grands banquier suisse. Il s'est formé en banque sur le tas et a bien sûr suivi des formations spécialisées etc...

Son parcours est absolument impensable en France 😉

Re: un joli parcours comme (PcensuréP) devrait les favoriser

Posté : mer. sept. 26, 2018 11:23 am
par padpad
ah Grenadine, je me sens moins seul :-)