CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.

Modérateurs : JeanN, Michel Quercia

Flyt
Messages : 92
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2018 8:31 am

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par Flyt » dim. nov. 11, 2018 12:55 pm

Dratui a écrit :
jeu. nov. 08, 2018 5:21 pm
- Les cours :
Pour moi, gros point faible. L'info tient la route, déjà c'est bien. Mais le reste... Les cours de maths sont d'une très grande difficulté pour tous ceux qui ne sont pas de MP, vraiment, et on comprend pas très bien pourquoi on est revenu à un rythme pire que celui de la prépa. Résultat, on taffe mal et on sait rien. Mention spéciale aux cours à 600 dans un amphi sans table, où l'on ne fait que lire des slides (car oui, nous n'avons pas de poly de maths). Pour les autres cours (les électifs), c'est très variable : certains sont d'une difficulté absurde, et d'autres sont évidents. Bref, pas très équilibré, et le tout est d'une qualité très moyenne. J'en viens à regretter la prépa (ou presque) sur ce plan. De plus, avec tout ça on finit souvent à 19h, ce qui coupe pas mal d'envies associatives.
Symptomatique des écoles d'ingé généralistes en France.

Les enseignants-chercheurs s'obstinent à proposer des cours relativement poussés et souvent très mal expliqués voire incompréhensibles à des étudiants dont 90% n'utiliseront jamais de près ou de loin ce qu'ils ont "appris" (et sur ces 90%, 98% ne retiendront d'ailleurs jamais rien à ces cours).
A l'inverse, bien que "dénoncé" pour le niveau scientifique plus médiocre, le système anglosaxon est bien plus pragmatique et en phase avec les attendus du marché du travail (en Master à l'étranger, 100% des cours que je suivais avaient été choisis -certes, parmi une liste proposée, mais on ne m'a jamais forcé à prendre un cours qui me semblait inutile-, à l'inverse, en France, les électifs proposés ne représentaient qu'une infime partie des cours dispensés, et ils semblaient souvent être du "bullshit").

Peut-être qu'un jour, les grandes écoles généralistes réaliseront qu'avec une majorité de leurs étudiants s'orientant vers des postes dans le conseil, l'audit ou le management plus généralement, les cours enseignés depuis 50 ans ne correspondent plus aux attendus actuels.

Avatar du membre
Puffin
Messages : 22
Enregistré le : mar. juil. 18, 2017 4:50 pm

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par Puffin » dim. nov. 11, 2018 1:09 pm

À ma connaissance ça reste des écoles d'ingénieur, si quelqu'un veut faire du conseil, audit ou management sans avoir à suivre de cours scientifiques il y a d'autres voies possibles. Sans un minimum d'enseignements scientifiques ça n'est plus une école d'ingénieurs. Le but de ces cours n'est pas tant d'obtenir des compétences utilisables (quasi personne ne recrute un jeune diplômé pour ce qu'il a eu comme cours) mais plutôt de donner une culture dans certains domaines et des méthodes de résolution de problèmes divers.

Après, certaines écoles en France font aussi le choix des électifs, d'autres en restent au tronc commun, d'autres encore font des électifs thématiques (options en 2 et 3ème années).

Du point de vue des profs, la plupart se moquent de pourquoi les étudiants sont dans leur cours (choisi / imposé par tronc commun / faisant partie de l'option / etc). Les optimistes (comme moi) pensent que tout le monde trouvera leur discipline géniale, les pessimistes imagineront que la plupart sont là parce que c'est obligatoire.

Flyt
Messages : 92
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2018 8:31 am

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par Flyt » dim. nov. 11, 2018 1:25 pm

Oui, j'en ai bien conscience, mais ne faut-il pas adapter le contenu des cours au marché du travail ? Car non, faire des cours de mathématiques ou autres ultra poussés dans un tronc commun (je m'en souviens encore) pour des étudiants qui n'en tireront rien, ça n'a aucun intérêt, c'est du ressort des options ou des spécialités. Avoir de bonnes bases et une culture scientifique multiple, c'est autrement plus utile pour un ingénieur généraliste, quelque soit le secteur vers lequel il se dirige.

J'ai un emploj qui s'apparente le plus à ce qu'on peut demander à un "ingénieur" généraliste -bien que dans un secteur bien spécifique- (je fais du management d'équipes, de la gestion de projet, du contrôle de coûts, mes souvenirs "scientifiques" me sont parfois utiles pour comprendre ce qu'on m'explique...), je suis donc un pur "produit" généraliste, et pourtant je pense sincèrement que l'école par laquelle je suis passé ne m'a apporté que très peu de choses utiles pour mon travail au quotidien. A l'inverse, mes expériences professionnelles et mes années d'études à l'étranger m'ont été bien plus favorables.

padpad
Messages : 4506
Enregistré le : lun. juin 21, 2010 6:57 pm

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par padpad » dim. nov. 11, 2018 1:29 pm

Puffin a écrit :
dim. nov. 11, 2018 1:09 pm
Du point de vue des profs, la plupart se moquent de pourquoi les étudiants sont dans leur cours (choisi / imposé par tronc commun / faisant partie de l'option / etc). Les optimistes (comme moi) pensent que tout le monde trouvera leur discipline géniale, les pessimistes imagineront que la plupart sont là parce que c'est obligatoire.
Sans oublier une troisième catégorie à C-S, ceux (celui) qui cumulent (e) la casquette de cheville ouvrière du nouveau cursus ET de professeurs d'une des matières dont certains se demandent pourquoi on lui a donné une telle place unifiée malgré la diversité de l'assistance et des parcours.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.

padpad
Messages : 4506
Enregistré le : lun. juin 21, 2010 6:57 pm

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par padpad » dim. nov. 11, 2018 1:31 pm

Flyt a écrit :
dim. nov. 11, 2018 1:25 pm
Oui, j'en ai bien conscience, mais ne faut-il pas adapter le contenu des cours au marché du travail ?

certes d'évidence .. mais pour avoir testé école d'ingé en France, école d'ingé à l'étranger, fac en France et fac à l'étranger, ce n'est pas à C-S 2018 que j'enverrais en priorité le SAMU adapter l'enseignement au marché du travail
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.

Avatar du membre
siro
Messages : 3226
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : Cassandre

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par siro » dim. nov. 11, 2018 6:55 pm

Flyt a écrit :
dim. nov. 11, 2018 12:55 pm
Les enseignants-chercheurs s'obstinent à proposer des cours relativement poussés et souvent très mal expliqués voire incompréhensibles à des étudiants dont 90% n'utiliseront jamais de près ou de loin ce qu'ils ont "appris" (et sur ces 90%, 98% ne retiendront d'ailleurs jamais rien à ces cours).
A l'inverse, bien que "dénoncé" pour le niveau scientifique plus médiocre, le système anglosaxon est bien plus pragmatique et en phase avec les attendus du marché du travail (en Master à l'étranger, 100% des cours que je suivais avaient été choisis -certes, parmi une liste proposée, mais on ne m'a jamais forcé à prendre un cours qui me semblait inutile-, à l'inverse, en France, les électifs proposés ne représentaient qu'une infime partie des cours dispensés, et ils semblaient souvent être du "bullshit").
Et au moins quand tu fais débarquer un centralien devait un truc avec du deep learning dedans, contrairement aux 3/4 des anglosaxons il se met pas à pleurnicher en hurlant parce que ça cause algèbre linéaire. :lol:
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Avatar du membre
Jay Olsen
Messages : 2711
Enregistré le : mar. mai 13, 2014 9:12 pm
Classe : intégré

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par Jay Olsen » dim. nov. 11, 2018 7:37 pm

Des enseignements adaptés au marché du travail ?
Pour ce qu'on y fait... On pourrait ne pas avoir de cours ça serait quasi pareil :lol:
Vendue, merci

ZerG77
Messages : 28
Enregistré le : dim. sept. 17, 2017 2:43 pm

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par ZerG77 » dim. nov. 11, 2018 11:26 pm

@Flyt

Je pense que tu comprends mal le système Nord Américain. Les bons étudiants aux USA font un Bachelor en 4 ans, et certains continuent en Phd très sélectif pour minimum 5 ans (c'est la voie royale). Les Msc sont des parcours plutôt professionnalisants principalement pour des étudiants étrangers voulant poursuivre leur carrière au USA, les meilleurs étudiants américains ne sont pas dans ces programmes. Par exemple Harvard ou Princeton ne proposent pas de Msc en mathématiques fonda(idem je pense en physique fonda), uniquement Bsc et Phd, les étudiants expulsés du programme Phd peuvent quand même recevoir un titre Msc après 2 ans. De toute manière après 4 années de Bachelor les étudiants américains ne peuvent pas vraiment s'endetter d'avangtage pour 1 ou 2 ans de plus, la plupart arrêtent ou continuent en Phd avec un salaire. Il doit y avoir des étudiants en réorientation aussi dans ces programmes, qui après un bachelor en X et quelques années passés dans le monde de l'entreprise visent une formation courte pour se réorienter sur un secteur porteur.Ex:MSc Machine learning/AI etc...

Parler de système anglo-saxon n'a pas de sens. Au USA/Canada le Bachelor est très généraliste, un étudiant en science du MIT doit suivre pas mal de cours de sciences humaines et sociales, math info physique, ce n'est souvent qu'au bout de 2 ans que l'étudiant choisit sa Major.
Au UK c'est tout le contraire, les étudiants ce sont déjà pas mal spécialisés au lycée, à Cambridge le Bachelor est en 3 ans et un étudiant commence dès le début sa Major. Par exemple en math les cours sont rapidement très théoriques, et l'étudiant n'étudiera que ça pour sa licence.

Enfin les universités US sont excellentes en sciences appliquées et fondamentales. Les parcours sont très différents du système français, je pense que beaucoup de taupins+ écoles A+ trouvent les cours aux USA faciles puisqu'ils arrivent dans des Msc Engineering beaucoup plus appliqués que leur parcours français, le parcours exigeant étant le Phd et non le Msc.
En fait pour continuer la formation correspondant à leur parcours français les étudiants des écoles A+ devraient continuer aux USA en Phd en Math/Math appli/physics /Electrical Engineering. Là ils pourraient faire de la theorie et de la science de haut niveau.

Avatar du membre
Puffin
Messages : 22
Enregistré le : mar. juil. 18, 2017 4:50 pm

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par Puffin » dim. nov. 11, 2018 11:37 pm

Flyt a écrit :
dim. nov. 11, 2018 1:25 pm
Oui, j'en ai bien conscience, mais ne faut-il pas adapter le contenu des cours au marché du travail ? Car non, faire des cours de mathématiques ou autres ultra poussés dans un tronc commun (je m'en souviens encore) pour des étudiants qui n'en tireront rien, ça n'a aucun intérêt, c'est du ressort des options ou des spécialités. Avoir de bonnes bases et une culture scientifique multiple, c'est autrement plus utile pour un ingénieur généraliste, quelque soit le secteur vers lequel il se dirige.
Ça revient à avoir un tout petit tronc commun sur la partie scientifique, c'est déjà souvent le cas.
Après on ne peut pas prévoir si chacun aura effectivement besoin de tout ce qui est enseigné en tronc commun, typiquement info, math, généralement un peu de méca, traitement du signal et automatique, peut-être un peu de chimie ou de biologie... Idéalement des edp et de l'optimisation mais là c'est moi qui rêve.

Notez aussi que la présence ou non d'un cours en tronc commun c'est loin d'être seulement l'E-C responsable qui le décide.
En option on peut discuter auprès du responsable pour faire évoluer la maquette, ou bien comme moi prendre en compte les avis des promos passées pour améliorer un cours donné mais aussi l'ensemble du cursus (possible en petit comité à l'échelle d'une option, beaucoup plus difficile pour le tronc commun).

Le prof a sans doute davantage la main sur le contenu (par opposition à l'existence même du cours) mais comme dit dans mon message précédent il se moque souvent de savoir que son cours est obligatoire et que les 3/4 des étudiants n'en ont rien à cirer et n'utiliseront jamais les connaissances associées.

Finalement, le "marché du travail" pour les écoles généraliste c'est beaucoup trop large pour proposer un tronc commun qui se limiterait à cet objectif. Il faut brasser un minimum les grandes catégories scientifiques, bon j'ai des souvenirs de méca des milieux continus un peu trop développée à l'ECP mais à l'inverse le cours de chimie m'a été utile sur mon premier job alors que j'était data scientist.

schmetterling
Messages : 551
Enregistré le : jeu. janv. 09, 2014 6:43 pm

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par schmetterling » mer. nov. 14, 2018 8:30 pm

Suite nouveau cursus CS/ Après une période de cours "classiques", mon fils suit une "coding week" à Metz ( qui sera poursuivi à Gif la semaine prochaine ) ou les étudiants vont créer une application pour l 'environnement si j'ai bien compris . Il est très enthousiaste, aux premières nouvelles les étudiants sont chouchoutés ( trajet et hôtel payé, raclette, soirées et super ambiance selon lui - je ne sais pas pour l'alcool... ) C'est une des électifs, ils sont 50 étudiants à être partis ( si j'ai bien compris ). Un autre groupe d'étudiants est parti à Rennes suivre un électif sur les réalités virtuelles.
Parent de trois jeunes:
PTSI-PT Arts / MPSI-PSI* CS / TS-SVT :D

Nicolas G
Messages : 410
Enregistré le : lun. juil. 16, 2012 11:33 am
Classe : 3A/M2

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par Nicolas G » ven. nov. 16, 2018 1:04 am

Jay Olsen a écrit :
mar. oct. 30, 2018 11:04 am
lucascab a écrit :
mar. oct. 30, 2018 9:53 am
Nicolas G a écrit :
mar. oct. 30, 2018 12:58 am
Je trouve bien que l'appel soit fait, c'est peut-être infantilisant et vu comme une perte de temps mais c'est un minimum de respect pour les professeurs et une cohérence vis-à-vis du diplôme délivré (après ça se débat, on peut dire que ce qui compte ce sont la formation et les connaissances et elles peuvent très bien être apprises hors cours, mais j'en suis pas convaincu et c'est un autre problème)
C'est surtout beaucoup d'argent public dépensé
J'avais raté cette énormité.
Cf viewtopic.php?f=37&t=63516

Coucou Jean Jacques
Je crois que je me suis mal exprimé. Je ne dis pas qu'il faut absolument aller au cours du type qui lit des slides qui'il a empruntés et qui fait ce cours par obligation, ou au super cours de "management de l'innovation" ou de "stratégie marketing" où tu apprends soit...rien soit à te comporter en mec sans scrupules pour gagner le plus d'argent possible. Je veux juste faire remarquer qu'il faut prendre ses responsabilités quand tu décides de boire en semaine, ne pas aller en cours parce que tu es encore trop bourré de la veille c'est assez triste.

Perso j'aimerais voir une diminution des cours sur slides et une augmentation des cours construits avec un poly, et qui ont une vraie cohérence. Mais ça a l'air d'aller à l'encontre de ça. Je serais curieux de voir justement comment sont faits les cours de CS, la qualité doit être très variable (et les messages postés semblent le confirmer). Parce que construire un cours, minuter chaque séance, réfléchir aux notations pour être cohérent et pas perdre les élèves, essayer de présenter de manière la plus exhaustive un domaine, en ayant un nombre de séances limité, faire le poly qui va avec, ça prend un temps de dingue. C'est super rare et je comprends qu'un prof soit déprimé parce que par exemple il donne un cours devant un amphi vide à des élèves qui ont préféré aller se murger la veille, qui ont choisi supaéro parce que l'école était prestigieuse même si ils n'en avaient rien à faire de l'aéro, mais bon c'est pas grave ils trouveront toujours un cabinet de conseil ou une boîte de sous-traitance qui sera bien contente d'avoir des A+, et ils auront leur diplôme en imprimant le cours la veille des partiels et en ne retenant de 3 années que les bars toulousains (dont certains sont très sympas d'ailleurs) et peut-être le semestre à l'étranger. cf le topic mentionné et beaucoup d'autres sur ce forum.

Quelque part je m'en fiche un peu. C'est juste que je commence plus ou moins à savoir ce que c'est d'essayer de dialoguer avec des profs ou l'administration pour essayer de changer le fond ou la forme des cours en école d'ingé, de trouver des personnes volontaires, d'autres beaucoup moins, d'organiser des petites conférences ou parfois même d'être speaker pour essayer de compléter les formations et toucher plus de monde que les seuls élèves ingénieurs. Faire des cours, je découvre aussi. Mais quand je vois qu'un tiers des messages sur le forum servent à demander comment rentrer dans la banque la plus prestigieuse ou juste gagner le plus d'argent possible, je me dis que c'est juste inutile. Ne pas aller en cours pour les élèves parce que le cours sera inutile, préparer son cours le plus rapidement possible pour le prof parce que les élèves ne viendront pas, c'est gagnant-gagnant. La solution serait juste de donner le diplôme après la réussite aux concours, ça ferait faire des économies à l'enseignement supérieur.

Pour être un peu moins pessimiste, je pense qu'à CS comme ailleurs, on peut appliquer ce bon conseil qu'un prof nous avait donné "en école d'ingé, prenez ce que vous avez à prendre"
Lycée Masséna PCSI 833 PSI 935 3/2 5/2 (2012-2015)
ENSIMAG (2015-2018) Master en mathématiques appliquées MSIAM (2016-2018)
Doctorat en mathématiques appliquées (tomographie médicale) (2018-20XX)

grenadine
Messages : 806
Enregistré le : sam. avr. 25, 2015 11:57 am

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par grenadine » ven. nov. 16, 2018 9:00 am

C'est l'oeuf ou la poule...

Les meilleurs cours font le plein. Mais, il faut un peu de charisme et faire du bon boulot.

Je ne pense pas qu'il y ait plus de jeunes attirés par les métiers de la finance. Ils posent leurs questions plus ouvertement. Et les posent, là où ils auront la chance d'obtenir une réponse.
Mum taupins MPSI-PSI/intègre et PTSI/PT :)

lucascab
Messages : 1220
Enregistré le : lun. août 26, 2013 3:52 pm

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par lucascab » ven. nov. 16, 2018 9:58 am

Surtout le jour où il y aura que 50% d'une promo qui sera diplômée, ça permettra de remplir un peu les amphis. "La peur" est un moteur assez puissant bien qu’extrême j'entends bien. J'entends beaucoup de monde dans mon entourage qui me dit que sélectionner/classer/noter c'est pas bien. Mais je reste convaincu que c'est la "moins pire" des solutions, la compétition et la peur de l'échec étant des vecteurs de progression importants
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant

padpad
Messages : 4506
Enregistré le : lun. juin 21, 2010 6:57 pm

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par padpad » ven. nov. 16, 2018 10:35 am

lucascab a écrit :
ven. nov. 16, 2018 9:58 am
Surtout le jour où il y aura que 50% d'une promo qui sera diplômée, ça permettra de remplir un peu les amphis. "La peur" est un moteur assez puissant bien qu’extrême j'entends bien. J'entends beaucoup de monde dans mon entourage qui me dit que sélectionner/classer/noter c'est pas bien. Mais je reste convaincu que c'est la "moins pire" des solutions, la compétition et la peur de l'échec étant des vecteurs de progression importants
Bah bah bah ....
Loin de moi de penser que Darwin était un c.. et en effet, la sélection par classement me semble une solution tout à fait acceptable. Mais encore faut-il que ce soit un classement intelligent qui porte
- pour des raisons de régularité sur des critères publiés et objectivables ( l'objectivation des notes, pardon aux profs présents mais comment dire ..)
- pour des raisons d'égalité sur une dose suffisante de compétences ou connaissances qui peuvent s'acquérir par le travail ( sur ce point là, l'expérience Sc Po de suppression de la CG est sans doute doctrinale et inquiétante mais aussi intéressante)
- pour des raisons d'utilité avec un équilibre raisonnable entre connaissances universitaires socle et connaissances pratiques/opérationnelles etc ..
- pour éviter de ne sélectionner que des abrutis bien pleins, sur une dose raisonnable de talent

Parce que même s'il y a toujours un aléa qu'il serait idiot de nier, il serait bon que les classements en question en cantonnent le % faute de quoi on peut aussi l'appeler tirage au sort ... APB était du tirage au sort assumé et scandaleux. Je crains que PSUP soit par certains côtés du tirage au sort planqué sous une boite noire, la complexité de la boite noire et l'absence de mesure de la "dérivée" à l'approche d'un changement de 0,001 d'une moyenne me semblant plus que suspect.

De ce point de vue là j'ai l'impression parmi les nombreux concours que j'ai pu passer d'en avoir passé pas mal ou le résultat relevait plus de la tactique foireuse de braquage que de la mesure classante d'une compétence. Et j'ai du mal à appeler "talent" le braquage du classement. De ce point de vue là, les concours d'entrée "d'mon temps" me semblaient être les moins criticables que j'ai pu passer. Ceux de sortie .. comment dire moins de 100% des gagnants avaient tenté leur chance :-)

Quant à la compétition et le stress comme moteur, j'ai plus de mal. La compétition m'emm.. profondément et je me fais un plaisir de tirer volontairement le 10° coup hors de la cible quand les 9 premiers étaient des mouches pour qu'on ne vienne pas m'emm.. à faire de la compét au niveau d'après, et la peur de l'échec me semble de manière générale plus un frein qu'un moteur ayant personnellement du mal à admettre que le coup de pied au c.. soit une énergie propulsive.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.

lucascab
Messages : 1220
Enregistré le : lun. août 26, 2013 3:52 pm

Re: CentraleSupelec nouveau cursus : vos retours

Message par lucascab » ven. nov. 16, 2018 11:27 am

Sur le fond je suis complètement d'accord avec toi padpad. Paradoxalement, la compétition m'emmerde aussi (au moins par certains aspects), je pensais juste que c'était sans doute la moins mauvaise des solutions
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités