Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Modérateurs : Sylvie Bonnet, tomato

Répondre
PierreL
Messages : 4
Enregistré le : jeu. sept. 14, 2017 12:45 am

Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par PierreL » jeu. sept. 14, 2017 1:24 am

Bonjour à tous,

Alors voilà je sors de 3 ans de prépa BCPST, avec pour envie d'intégrer une école vétérinaire.

Seulement j'ai loupé le concours d'entrée à peu de choses et je suis aujourd'hui à AgroCampus Ouest, en formation d'ingénieur agronome.

Aujourd'hui je suis en plein questionnement sur mon avenir.
J'ai réfléchi depuis maintenant quelques années à ce que je souhaite faire professionnellement.

Dans le fond je voulais un métier avec un contact humain, proche des animaux mais aussi de la nature, avec une optique d'apporter mon expérience et mon savoir faire à autrui pour l'aider dans son quotidien. Etre praticien est pour moi une nécessité, et j'aurais bien voulu à terme alterner avec le rôle de professeur.

Dans la forme je ne souhaitais pas nécessairement être employé dans une entreprise, mais être dans une profession libérale. L'argent n'est pas mon letmotiv, juste de quoi se suffir pour vivre correctement.

C'est en réfléchissant à ces 2 aspects que véto est devenu une évidence.
Aujourd'hui je reste dessus et ne me projette pas du tout dans une formation d'ingénieur agronome dite "classique" dans les systèmes d'élevage ou les cultures.
C'est pourquoi je vis assez mal cette transition et me tourne vers vous.

Avez vous eu des parcours similaires ?
D'après la lecture du fond et de la forme de ce que je recherche, connaissez vous des débouchés qui pourraient me correspondre ?

Je vous remercie par avance si vous accordez de l'intérêt à ce message !

Je suis un peu perdu en ce moment...

Cordialement

father
Messages : 4570
Enregistré le : mer. nov. 10, 2010 11:03 pm
Classe : 3J8VR2

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par father » jeu. sept. 14, 2017 8:27 am

Pour la forme de ton activité, je te verrai bien consultant
Pour son contenu et le côté proche de la nature, prospecte du côté de la foresterie, eaux et forêts toussa

On a vu passer ici une fille passionné e d équidés dans le même cas que toi..
Elle a qd même fini ds le milieu equin apres une agro
Cela lui plaisait

Derniere option, tu fais veto apres agro
ou tu suis des etudes de veto a l etranger
Mais tu t y prends bien tard
Surtout si tu n y a pas reflechi avant
Tu as fini avec quel rang ?

Avatar du membre
LaMouette
Messages : 3208
Enregistré le : mar. mars 03, 2009 9:55 pm

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par LaMouette » jeu. sept. 14, 2017 8:47 am

L'ostéopathie animale te conviendrait très probablement.
Par contre depuis quelques années c'est le "boum" : ça a été la niche que tous les clients recherchaient et plusieurs écoles ont ouvert (de différentes qualités...). Maintenant c'est le rêve de carrière des jeunes filles passionnées d'équitation mais qui ne se sentent pas de faire une BCPST.
Ceci dit étant une cliente régulière... Un bon praticien, c'est dur à trouver. Ce n'est pas parce qu'il y a beaucoup de diplômés que tous sont bons. Certains galèrent à remplir leur carnet, alors qu'avec d'autres il y a un mois d'attente... Bref.


Voir aussi les pistes dans l'élevage, l'insémination, tout ça.
2009 - 2011 : Faidherbe, HX4-216, PC.
2011 - 2014 : Mines d'Alès - CIGMA
2013 - 2014 : IIT Kanpur (Inde) - Aerospace
Working now...

PierreL
Messages : 4
Enregistré le : jeu. sept. 14, 2017 12:45 am

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par PierreL » jeu. sept. 14, 2017 8:53 am

Tout d'abord merci pour ta réponse father !

Je suis allé regarder les informations sur le métier de consultant ! Ca se rapproche de pas mal de mes intérêts il est vrai. Après vers quels types de conseils se tourne-t-on, est ce que c'est uniquement nutritionnel, génomique ? Est ce qu'il y a moyen d'intégrer une notion de santé derrière cela ? Car je crains de me rapprocher d'objectifs plus de performance de production que de santé et de bien être animal.

Est ce tu sais ce que fais cette fille maintenant ? :)

Il est possible de rejoindre une école veto en France après ingénieur et en ayant fait 5/2 ?
J'avais déjà réfléchi pour veto à l'étranger, mais je me dis que tout quitter peut être dur ( la profession est une chose, mais tant que je peux retrouver un autre métier qui répondra à mes attentes Ca m'ira très bien ), et qu'il y a bien une voie à trouver en ingénieur.

Sinon aux écrits j'ai 442 et j'ai fini 570 après les oraux.

Tu étais en cursus ingénieur ?

PierreL
Messages : 4
Enregistré le : jeu. sept. 14, 2017 12:45 am

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par PierreL » jeu. sept. 14, 2017 8:55 am

Merci de ta réponse LaMouette !

Sais tu quelles écoles sont bien ? J'ai entendu dire que Rennes n'était pas mal

merov
Messages : 826
Enregistré le : jeu. déc. 19, 2013 2:49 pm

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par merov » jeu. sept. 14, 2017 9:45 am

Il est normal que tu soit déçu par rapport à ton objectif initial. Il te faut maintenant chercher à rebondir et surtout ne pas macérer dans ta déception jusqu'à la retraite :mrgreen:
PierreL a écrit :
jeu. sept. 14, 2017 1:24 am
Bonjour à tous,
Dans le fond je voulais un métier avec un contact humain, proche des animaux mais aussi de la nature, avec une optique d'apporter mon expérience et mon savoir faire à autrui pour l'aider dans son quotidien. Etre praticien est pour moi une nécessité, et j'aurais bien voulu à terme alterner avec le rôle de professeur.
Je ne reviendrai pas sur les possibilité de rattraper véto qui ont déjà été abordées par les autres posteurs. Beaucoup de métiers correspondant à ta description sont possible à partir de l'agro. Au delà de celui de consultant, ce sont tous les métiers pour lesquels tu apportes un conseil, un support technique à des gens liés à la production : agriculteurs, éleveurs, pépiniéristes, ... et j'en passe. Le plus souvent, ces fonctions tenues par des ingénieurs sont dans des structures centralisées , publiques, parapubliques, GIE, boite de conseils, ...).. et proposent leurs services à des producteurs. Ca répond à ta demande de proximité de la nature, de contact humain, ... La vraie difficulté est de choisir le domaine qui t'intéresse
PierreL a écrit :
jeu. sept. 14, 2017 1:24 am
Dans la forme je ne souhaitais pas nécessairement être employé dans une entreprise, mais être dans une profession libérale. L'argent n'est pas mon letmotiv, juste de quoi se suffir pour vivre correctement.
Tous les types d'emplois ... et tous les salaires sont possibles, selon ton niveau de responsabilité. En général, les ambitions et les attentes varient pendant le parcours de vie :D
PierreL a écrit :
jeu. sept. 14, 2017 1:24 am
C'est en réfléchissant à ces 2 aspects que véto est devenu une évidence.
Aujourd'hui je reste dessus et ne me projette pas du tout dans une formation d'ingénieur agronome dite "classique" dans les systèmes d'élevage ou les cultures.
Il n'y a pas de formation "classique". Il y a des parcours de formation que tu peux, à Rennes comme dans les autres agros, personnaliser pour faire ce que tu veux vraiment.
Sincèrementn je crois que tu peux trouver chaussure à ton pied.

merov
Messages : 826
Enregistré le : jeu. déc. 19, 2013 2:49 pm

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par merov » jeu. sept. 14, 2017 11:27 am

En complément, des chiffres intéressants ici : http://www.agrocampus-ouest.fr/infoglue ... me/metiers

sur les débouchés d'Agrocampus ouest.

Tu noteras, en termes de secteurs :
- 26 % dans organisations professionnelles agricole - instituts techniques
- 14% enseignement recherche
- 5 % cabinets d'étude et conseil

Et en termes de fonctions :
- 22% conseil - animation

Bien entendu, cela ne veut pas dire que tout cela te plairait mais montre juste qu'il y a des possibilités. Après, il faut que tu construise ton propre parcours. Les 2 premières années servent à choisir, la dernière à concrétiser :D

Avatar du membre
LaMouette
Messages : 3208
Enregistré le : mar. mars 03, 2009 9:55 pm

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par LaMouette » jeu. sept. 14, 2017 11:51 am

D'autres pistes : une amie avec un master de biologie a fait plusieurs emplois :
- consultante pour une boîte d'architectes : son rôle c'était de faire un état des lieux faune/flore avant un chantier (repérer les espèces protégées, proposer des moyens de les protéger ou de ne pas les abîmer, des alternatives, etc).
- ensuite elle est partie faire de l'étude des méthodes de chasse des loups en Russie pendant 3 mois (passionnant, mais faut aimer le froid, et attendre 6h dans la neige pour apercevoir un bout de fourrure à 200 m)
- aujourd'hui je ne sais plus ce qu'elle fait, c'est saisonnier (8 mois à fond, sans week-end ni vacances, puis 4 mois vides), avec le public il me semble. Elle est toujours dans l'environnement.

Pour tous ses emplois on lui demandait d'être bac+5 (en biologie, école d'ingénieur agronome ou "même type" d'études)


Je suis cliente d'une écurie de propriétaires, la gérante sort d'une école d'ingénieur agronome. Ses connaissances l'aident pour des trucs que des agriculteurs (son mari, et son beau-père...) connaissent déjà (gestion des patures, du fourrage, etc) mais elle a forcément un petit plus à apporter. Un autre exemple d'orientation pas "prévue sur le papier"...

Je ne connais pas les différentes valeurs des écoles d'ostéo, tu peux te renseigner sur les forums un peu plus spécialisés pour savoir. Attention, toutes les écoles sont privées, il faut les payer...
(de même, il faut aimer faire de la route. Ostéo tu vas avoir un peu de clientèle "petite" type chien qui pourront venir en cabinet, mais surtout beaucoup de vaches et de chevaux)


C'est un peu à toi de préciser tes envies en fait :
- avec une école d'agro, un tas de postes intéressants pour toi pourront s'ouvrir.
- une autre orientation (ostéo ou autre), si tu sais ce que tu veux faire...
- si vétérinaire c'est vraiment ce que tu veux à fond et que tu veux te donner les moyens pour y arriver (partir à l'étranger par exemple)

le mauvais plan : assistant vétérinaire, super bouché.
2009 - 2011 : Faidherbe, HX4-216, PC.
2011 - 2014 : Mines d'Alès - CIGMA
2013 - 2014 : IIT Kanpur (Inde) - Aerospace
Working now...

filraf
Messages : 14
Enregistré le : jeu. août 24, 2017 9:42 am

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par filraf » jeu. sept. 14, 2017 1:23 pm

T'inquiète pas, tu n'es pas le seul dans ce cas et ils nous faut bien rebondir via l'AGRO.

Gardons en tête nos Projets et profitons de la richesse de la formation d'AGRO pour s'en approcher le plus possible en 3° année.
S'il faut compléter, on doit pouvoir postuler à des Masters en sortie d'ingé AGRO et ainsi enrichir notre cursus dans le monde animal.

En tous cas, on a la chance d'être dans de bonnes écoles et il faut aussi regarder ce bon côté.

Rien ne nous dit qu'après quelques années de Véto, on n'aurait pas tout plaqué, comme cela arrive ....

Allez, on se serre les coudes et on y croit ... courage ! :idea:

PierreL
Messages : 4
Enregistré le : jeu. sept. 14, 2017 12:45 am

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par PierreL » ven. sept. 15, 2017 10:22 am

Merci à tous pour vos réponses !

Je réfléchis tranquillement, mais l'emploi de conseiller m'a l'air intéressant. A approfondir !

Avatar du membre
Aguila
Messages : 2993
Enregistré le : mer. févr. 27, 2008 8:02 pm
Classe : PostDoc
Localisation : Allemagne
Contact :

Re: Avenir d'un ingénieur agronome qui a raté véto

Message par Aguila » ven. sept. 15, 2017 1:45 pm

merov a écrit :
jeu. sept. 14, 2017 9:45 am
PierreL a écrit :
jeu. sept. 14, 2017 1:24 am
Bonjour à tous,
Dans le fond je voulais un métier avec un contact humain, proche des animaux mais aussi de la nature, avec une optique d'apporter mon expérience et mon savoir faire à autrui pour l'aider dans son quotidien. Etre praticien est pour moi une nécessité, et j'aurais bien voulu à terme alterner avec le rôle de professeur.
Je ne reviendrai pas sur les possibilité de rattraper véto qui ont déjà été abordées par les autres posteurs. Beaucoup de métiers correspondant à ta description sont possible à partir de l'agro. Au delà de celui de consultant, ce sont tous les métiers pour lesquels tu apportes un conseil, un support technique à des gens liés à la production : agriculteurs, éleveurs, pépiniéristes, ... et j'en passe. Le plus souvent, ces fonctions tenues par des ingénieurs sont dans des structures centralisées , publiques, parapubliques, GIE, boite de conseils, ...).. et proposent leurs services à des producteurs. Ca répond à ta demande de proximité de la nature, de contact humain, ... La vraie difficulté est de choisir le domaine qui t'intéresse
Enorme +1 à merov ! Le conseil est un débouché super important en Agro. Perso quand je lis ta description je vois plus un agro qu'un véto.
Typiquement le type de boulot que cite LaMouette:
LaMouette a écrit :
jeu. sept. 14, 2017 11:51 am
D'autres pistes : une amie avec un master de biologie a fait plusieurs emplois :
- consultante pour une boîte d'architectes : son rôle c'était de faire un état des lieux faune/flore avant un chantier (repérer les espèces protégées, proposer des moyens de les protéger ou de ne pas les abîmer, des alternatives, etc).
- ensuite elle est partie faire de l'étude des méthodes de chasse des loups en Russie pendant 3 mois (passionnant, mais faut aimer le froid, et attendre 6h dans la neige pour apercevoir un bout de fourrure à 200 m)
- aujourd'hui je ne sais plus ce qu'elle fait, c'est saisonnier (8 mois à fond, sans week-end ni vacances, puis 4 mois vides), avec le public il me semble. Elle est toujours dans l'environnement.
c'est tout à fait accessible depuis agro (même si on peut être moins précaire pour le coup)

Mais je te déconseille ostéo équin : c'est en plein boom, des formations très chère pour des débouchés faibles qui auparavant été suffisants mais ne le sont plus du tout

Il y a aussi beaucoup d'agro qui reprenne des exploitations

Bref mon conseil : ne te braque pas vis-à-vis de l'agro, il y a énormément de débouchés dont pleins qui peuvent correspondre à ce que tu veux.
Reste ouvert à toutes les possibilités, même celles que tu n'avait pas anticipé. Tu pourras te découvrir une passion pour tout autre chose aussi, ou simplement faire de belles découvertes.
Bref : laisse une chance à l'agro ;)

PS : je connais pleins de gens qui sont entrée en école en étant des "déçus de véto", la plupart sont très content de leurs job et ont choisi une spé qui n'a pas de rapport avec les animaux ;) Ils se sont juste découvert un autre intérêt ;)
2017-... : PostDoc IPK Gatersleben, Allemagne
2013-2016 : Thèse de génétique végétale, IRD Montpellier
2010-2013 : Montpellier SupAgro spé APIMET
2008-2010 : BCPST Masséna, Nice

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités