Quid des métiers avec probas?

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Modérateurs : Sylvie Bonnet, tomato

Avatar du membre
LeStyx
Messages : 95
Enregistré le : sam. mai 02, 2015 3:55 pm
Classe : MP

Quid des métiers avec probas?

Message par LeStyx » mer. déc. 06, 2017 6:18 pm

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis en MP* (5/2) dans une prépa à Paris.

Actuellement je suis en recherche d'une direction à mes études, plusieurs directions m'intéressant particulièrement, y compris les probas pour lesquelles j'ai développé un véritable amour l'an dernier! Je fais mon TIPE sur une branche des probas cette année, alors que je faisais de la physique l'an dernier.

Bref, travailler dans les probas m'intéresserait vraiment. :)

Cependant, je n'ai pas vraiment envie d'enseigner, et faire de la recherche pure ne m'intéresse pas si c'est en mathématiques (+ thèse qui m'effraie mais c'est un autre problème), et mon souhait est de travailler dans le privé, pour avoir un métier très stimulant à long terme et surtout dans une visée de performance. (En plus je suis peu pédagogue)

Le problème arrive: je ne vois pas dans quel domaine je pourrais travailler qui utilise abondemment les probas, et j'ai encore moins une idée d'un métier précis. (Le dernier point est normal). En effectuant des recherches, j'ai eu quelques idées mais ça reste assez maigre hélas. (Par exemple un mélange de probas et médecine, génétique, semble possible et clairement intéressant)

L'idéal serait donc de travailler dans le secteur privé, en maniant des probas à un niveau assez élevé (en restant quand même au courant de la recherche qui se fait par exemple) dans un emploi "stimulant" (difficile à définir, certes). Faire de la recherche en soi ne m'effraie pas tant que ça, tant que ce n'est pas pur et sans application que je puisse voir et utiliser par moi même.

Avez vous des suggestions, des idées de voies, secteurs, métiers qui iraient dans ce sens?

Merci beaucoup :)
MP*

siro
Messages : 1589
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : framboise

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par siro » mer. déc. 06, 2017 6:29 pm

Tu auras le temps de trouver un métier. Tu veux faire des proba ? Intègre une ENS (payé ou non), un magistère, l'X ou une école spécialisée maths app et proba (l'ENSAE surtout). Ensuite tu auras deux ou trois ans pour bien pousser dans le domaine et te faire ta propre idée.

Ce qui est sûr, c'est qu'un étudiant avec de solides connaissances en proba et qui sait coder trouvera très facilement du boulot bien payé et avec un gros potentiel.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Avatar du membre
Hibiscus
Messages : 262
Enregistré le : ven. oct. 27, 2017 10:55 am
Classe : X2015

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par Hibiscus » mer. déc. 06, 2017 8:00 pm

siro a écrit :
mer. déc. 06, 2017 6:29 pm
Ce qui est sûr, c'est qu'un étudiant avec de solides connaissances en proba et qui sait coder trouvera très facilement du boulot bien payé et avec un gros potentiel.
Hélas (ou tant mieux, ça dépend), lesdites connaissances n'ont pas besoin d'être solides.
Il suffit de faire le premier pas sur la pente fatale de la prostitution de l'excellence du savoir mathématique, et la vente de son âme au Dieu argent.

La dite âme pesant, bien sur, 21grammes, ce qui exclut évidemment la restitution de votre âme à Dieu par les PTT avec un timbre normal, même à grande vitesse, toute surcharge au-dessus de 20 grammes étant taxée aux frais du destinataire, c'est à dire en l'occurrence le Père banquier, le Fils trader et le Saint-Esprit financier, c'est pourquoi, au moment de votre agonie, je vous conseille, monsieur l'aspirant-mathfinancières, de vous coller deux timbres à l'âme, afin de faire bonne impression à l'heure cruciale entre toutes de votre comparution devant les pieds nickelés de la Sainte Trinité de Wall Street..

Sinon, ouais. T'en fais pas, t'aimes les probas, tu gagneras bien ta vie.
2012-2015 Lycée masséna (Pcsi-PC*)
2015-2018 Ecole polytechnique
2017-8/?? X/Université de Tokyo - Astrophysique

Avatar du membre
LeStyx
Messages : 95
Enregistré le : sam. mai 02, 2015 3:55 pm
Classe : MP

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par LeStyx » mer. déc. 06, 2017 9:42 pm

Le fameux Dieu-Argent... Ce n'est pas l'appât qui m'attire, bien que mon attrait pour le privé soit soutenu par les écarts de rémunération

Mais y-a-t-il d'autres débouchés dynamiques que la finance en probas? En lien avec la biologie, thermodynamique, etc? Parce que ça me semble reposer sur des organismes publics plus qu'autre chose dans la plupart des cas, c'est ce que je redoute en partie aussi
MP*

Avatar du membre
Hibiscus
Messages : 262
Enregistré le : ven. oct. 27, 2017 10:55 am
Classe : X2015

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par Hibiscus » mer. déc. 06, 2017 9:55 pm

Alors. Aujourd'hui, tout le monde raffolle des mathapp, beaucoup de secteurs confondus.
A noter, les trois chaires majeures, Marchés en Mutation, Modélisation Mathématique et Biodiversité, la data Science, et Risques Financiers.

Beaucoup de projets en bio, Modèles de population en sciences de la vie notamment.
Beaucoup de projets liés à l'INRIA, sont plutôt à la mode.
Beaucoup d'applications en EDP pour la physique, donc aussi recrutable par des boites privées qui ont besoin de résolutions fines de systèmes d'edp par approches statistiques et probabilistes.
Plusieurs applications en Evolution de Populations et Systèmes de Particules en Interaction (tu parlais de thermo, on rejoint un peu), avec des contrôles dynamiques, et Randomized Optimization.
Beaucoup d'applications en images (Signal, image Probabilités numériques Apprentissage Statistique)
Si tu vas chercher un peu plus méchant en théorie, t'as des trucs genre Algèbres max-plus et mathématiques de la décision

Je me rends compte que je parle de domaines, pas de métiers, mais bon, tu peux extrapoler et estimer les possibilités déjà..
2012-2015 Lycée masséna (Pcsi-PC*)
2015-2018 Ecole polytechnique
2017-8/?? X/Université de Tokyo - Astrophysique

darklol
Messages : 669
Enregistré le : dim. avr. 19, 2015 12:08 am

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par darklol » mer. déc. 06, 2017 11:04 pm

Ça dépend de ce que tu appelles « niveau assez élevé ». Si pour toi ça correspond au niveau prépa/L3, alors ouais tu trouveras ton bonheur dans le privé. Mais si tu parles de probas pures niveau M2 et +, oublie, il n’y a que dans la recherche académique où tu pourras vraiment t’amuser.
ENS Lyon

father
Messages : 4940
Enregistré le : mer. nov. 10, 2010 11:03 pm
Classe : 3J8VR2

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par father » jeu. déc. 07, 2017 10:24 am

Un peu caricatural
Des grosses boites sont pretes a payer des phd pour des recherches de haut niveau
Peu nombreuses effectivement
Apres si c est pour faire de la grosse theorie, l academique prend le pas.
Mais d une part il faut savoir ce qu on veut faire (theorie ou applications)
L eternel debat entre maths pures ou appliquées
D autre part, on peut relever d un statut public et faire des recherches soutenues par le secteur prive...
Dans le domaine de la réassurance y a moyen de se faire plaisir. Mais cela relève du secteur financier
Donc du veau d or (?)

bastiat
Messages : 12
Enregistré le : mer. déc. 06, 2017 3:34 pm
Classe : 56

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par bastiat » jeu. déc. 07, 2017 10:33 am

Joueur de poker, c'est une piste

siro
Messages : 1589
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : framboise

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par siro » jeu. déc. 07, 2017 11:39 am

darklol a écrit :
mer. déc. 06, 2017 11:04 pm
Ça dépend de ce que tu appelles « niveau assez élevé ». Si pour toi ça correspond au niveau prépa/L3, alors ouais tu trouveras ton bonheur dans le privé. Mais si tu parles de probas pures niveau M2 et +, oublie, il n’y a que dans la recherche académique où tu pourras vraiment t’amuser.
Hum oui et non... tu peux aussi t'amuser en high tech là où y'a de la recherche appli (c'est un peu plus appliqué que la recherche académique, mais pas tant que ça plus).
Dans tous les cas, les postes techniques haut niveau sont quand même plutôt ciblés pour les docteurs.

Après, faut se dire que pour nombre de jeunes qui étudient les sciences à haut niveau, y'a un moment où la foi pour étudier des aspects très fonda/théoriques s'étiole pour laisser place au besoin et à l'envie de s'attaquer à des choses plus concrètes. Et c'est souvent à ce moment-là qu'ils glissent vers le privé (non sans succès s'ils ont envie d'y aller à fond).
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

darklol
Messages : 669
Enregistré le : dim. avr. 19, 2015 12:08 am

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par darklol » jeu. déc. 07, 2017 1:21 pm

Oui mais en high tech tu vas faire des stats, tu feras pas des diffusions.

Et pour répondre à father, des grosses boîtes prêtes à payer des PhD oui mais c’est surtout pour la valeur du diplôme en lui-même, ou alors si c’est un PhD en maths appliquées/informatique qui sert directement le domaine de la boîte. Si c’est un PhD en maths pures (ou n’importe quel autre domaine qui relève de la théorie pure), tu t’en serviras jamais. Tu évoques le secteur de la finance: les banques adorent recruter des PhD en physique théorique, ça n’est pas vraiment pour leurs connaissances en mécanique quantique.

Donc à nouveau, tout dépend de ce qu’on appelle « niveau assez élevé ». Si c’est niveau prépa/L3, c’est à dire les connaissances de base en proba qui servent dans énormément de domaines appliqués, ok aucun soucis. Mais de toutes façons, un point important évoqué par Siro, les élèves se rendent comptent bien vite qu’ils n’ont en fait pas envie de faire de maths à « haut niveau » (et ça inclut donc les probas), donc ça règle la question.
Modifié en dernier par darklol le jeu. déc. 07, 2017 1:24 pm, modifié 2 fois.
ENS Lyon

siro
Messages : 1589
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : framboise

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par siro » jeu. déc. 07, 2017 1:22 pm

C'est l'idée : si on aime les maths app, autant en faire un max en école/fac. La reconversion se passant de toute façon très bien, sauf à vraiment le faire exprès...
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Avatar du membre
LeStyx
Messages : 95
Enregistré le : sam. mai 02, 2015 3:55 pm
Classe : MP

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par LeStyx » jeu. déc. 07, 2017 4:51 pm

Merci pour toutes ces réponses. J'ai regardé attentivement " Evolution de Populations et Systèmes de Particules en Interaction" et ça m'a l'air très intéressant (j'aime beaucoup la thermo)

Par un peu complexes j'entends "plus complexes que ce que je fais". Après, s'il n'y a pas de débouchés dans les probabilités M2 je ferai sans

Ça ne m'étonne pas que l'attrait pour les maths fondamentales diminue avec le temps, je le vois par rapport au nombre de gens qui veulent faire de la recherche avant/après la prépa
La recherche pure ne m'intéresse pas cependant donc si les douches sont effectivement maigres avec des probabilités "difficiles" de type M2 je me contenterai peut être de probas simple.

Merci à Siro pour les diverses possibilités

Quid de la quantique? Beaucoup de probas dedans non? Et ça tend peut être à se privatiser avec des projets (je dis bien projets) de type ordis quantiques?
MP*

siro
Messages : 1589
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : framboise

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par siro » jeu. déc. 07, 2017 5:00 pm

Les aspects physiques et mathématiques de la physique quantique sont TRÈS distincts, pour le coup. Je doute qu'il y ait beaucoup de gens qui soient au fait dans les deux domaines, parce que contrairement à la méca flu ou la dynamique de populations, se forger une ""intuition"" en méca Q (y compris dans sa réalisation concrète, sur la façon de mesurer, etc) est un boulot en soi, parce que la théorie mindfuck beaucoup plus l'intuition.
(Non mais qu'il soit aisé de se forger une intuition dans les autres disciplines, mais beaucoup plus qu'en PQ.)

Par contre, y'a peu de proba en physique quantique. C'est plus de l'analyse (EDP sur Schrödinger), de l'algèbre (sur les opérateurs en méca Q), et un peu de systèmes dynamiques pour les gens bizarres. (A voir en info quantique, mais je pense pas que les proba courent les rues non plus.)

Bref. Fais une formation en maths appli, complète avec des majeures/mineures dans les domaines "concrets" qui te branchent, et dans un an ou deux tu auras les idées plus claires sur ce que tu veux/ne veux pas faire. Mais garde un tronc matheux conséquent.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Avatar du membre
Hibiscus
Messages : 262
Enregistré le : ven. oct. 27, 2017 10:55 am
Classe : X2015

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par Hibiscus » jeu. déc. 07, 2017 5:13 pm

LeStyx a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 4:51 pm
Quid de la quantique? Beaucoup de probas dedans non? Et ça tend peut être à se privatiser avec des projets (je dis bien projets) de type ordis quantiques?
siro a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 5:00 pm
Par contre, y'a peu de proba en physique quantique. C'est plus de l'analyse (EDP sur Schrödinger), de l'algèbre (sur les opérateurs en méca Q), et un peu de systèmes dynamiques pour les gens bizarres. (A voir en info quantique, mais je pense pas que les proba courent les rues non plus.)
Je suis pas icfp, mais je rejoins siro sur ce point. Les théoriciens en physique mathématiques dédiés PhyQ font assez peu de probas en pratique, même si ça peut sembler surprenant.
Par contre, ya quelques nuages de probabilités, (comme un nuage de lait) dans certaines approches qui touchent la quantique :
Toute la partie simulation et analyse statistique des détecteurs et expériences qui ont pour but de manipuler des objets quantiques.
Ya une approche proba en théorie quantique des champs, et en systèmes complexes. (avec entropie et mesure de diversité, lois multi-variées et corrélations en tous genre)
Ya des applications des modèles probabilistes (transition) dans le développement des lasers, mais bon..
C'est pas quantique, mais ça me fait penser que ya des tarés qui mettent des probas hardcore dans les projets sur le CMB.
(non siro, va ranger tes tachyons et autres horreurs dans le placard :roll: ).
Sinon, Tu parlais d'info, ya des trucs en optimisation stochastique et dynamique du stockage d'informations (dans un ordi supposé quantique).
2012-2015 Lycée masséna (Pcsi-PC*)
2015-2018 Ecole polytechnique
2017-8/?? X/Université de Tokyo - Astrophysique

siro
Messages : 1589
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : framboise

Re: Quid des métiers avec probas?

Message par siro » jeu. déc. 07, 2017 5:27 pm

Hibiscus a écrit :
jeu. déc. 07, 2017 5:13 pm
Je suis pas icfp, mais je rejoins siro sur ce point. Les théoriciens en physique mathématiques dédiés PhyQ font assez peu de probas en pratique, même si ça peut sembler surprenant.
Parce que les proba utilisées sont assez simples, conceptuellement. Ensuite c'est des grosses EDP/manipulations de structures algébriques. Rien à voir avec des estimations fines comme en théorie des jeux.
Par contre, ya quelques nuages de probabilités, (comme un nuage de lait) dans certaines approches qui touchent la quantique :
Toute la partie simulation et analyse statistique des détecteurs et expériences qui ont pour but de manipuler des objets quantiques.
Cf plus haut : pas convaincu que le coeur de la difficulté soit le jeu avec les outils de proba. (en méca Q)
Ya une approche proba en théorie quantique des champs, et en systèmes complexes. (avec entropie et mesure de diversité, lois multi-variées et corrélations en tous genre)
Les systèmes dynamiques sont moins des jeux avec les probas qu'avec la théorie de la mesure (même s'il existe des liens forts entre).
C'est pas quantique, mais ça me fait penser que ya des tarés qui mettent des probas hardcore dans les projets sur le CMB.

De toute façon, bosser sur le CMB alors que les modèles de cosmo sont pour le moment écrits avec le cul (ou par un bonobo avec des gants de boxe...) :mrgreen:
Sinon, Tu parlais d'info, ya des trucs en optimisation stochastique et dynamique du stockage d'informations (dans un ordi supposé quantique).
L'OS est un paradigme très fort (même en méca, cf la mécanique statistique... le problème à deux corps stochastique est mal maîtrisé, alors le reste...), mais je sais pas si c'est le paradigme dominant/à la mode en ce moment. /o\

Bref : les proba, y'a du boulot, surtout dans les secteurs à la mode (je suis sûr qu'on peut trouver des réseaux neuronaux stochastiques :mrgreen: )
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : C.A.P.T.P et 4 invités