Contrôleur aérien : une opportunité d'arbitrage

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Modérateurs : Sylvie Bonnet, tomato

Répondre
franc3sco
Messages : 134
Enregistré le : sam. sept. 29, 2007 1:13 pm
Classe : Intégré

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par franc3sco » lun. sept. 03, 2018 2:46 pm

father a écrit :
dim. août 12, 2018 5:58 pm
Esperons que leurs radars soient moins «brumeux»
Puisque l on parle gros sous, que cela donne t il chez nos voisins suisses et belges ?
J ai vu que la suisse acceptaient les candidatures françaises (neanmoins exclues du guidage militaire ce qui se comprend)...
Pour la suisse:

https://www.skyguide.ch/wp-content/uplo ... L-2016.pdf

Page 56:

"Les employé-e-s au bénéfice de la CCT des contrôleurs-euses de la
circulation aérienne ont perçu en 2016 un salaire nominal moyen de
CHF 185 546. Cette somme comprend une majoration annuelle en
raison de la responsabilité particulière qu’ils assument, d’un montant
moyen de CHF 25 352. L’entreprise verse en sus des indemnités pour
les horaires irréguliers, le travail de nuit et du dimanche et d’autres
activités spécifiques, ainsi que les frais."

(Ancienneté moyenne : 16 ans)

Belgocontrol:

https://www.belgocontrol.be/fr/faq-atc#atc10
Donc 6200 euros brut/mois minimum après qualification.

Eurocontrol:

https://atco.eurocontrol.int/

Environ 6000 euros supernet/mois après qualification.
Lycée Camille Vernet (Valence) 2007-2010
Ecole des Mines de Nantes 2010-2013
Ingénieur 2013 - 2019
ENAC stagiaire TSEEAC 2019 -

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité