Page 1 sur 3

Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 10:05 am
par Akusa
Bonjour,
J'ai eu l’occasion de discuter avec des élèves de l'ENS et quelques professeurs au sujet de l'utilité de l'agrégation si on veut travailler dans l'industrie. Je me place ici dans le cas d'une agrégation en mécanique. De ces discussions, deux idées sont ressorties :
- L'agrégation serait un inconvénient car ça reste un concours pour devenir professeur du secondaire. De ce fait, mettre la ligne dans ton CV disant que t'as été agrégé pourrait être mal vu par les recruteurs car ce n'est pas en adéquation avec une carrière en industrie.
- L'agrégation serait un vrai plus sur le CV car ça montre un certain niveau dans un domaine particulier et ça permettrait au candidat de se démarquer.

Du fait que l'ENS reste encore assez portée sur la recherche académique et/ou l'enseignement, c'est assez difficile d'avoir un avis objectif sur la question. Comme je sais qu'il y a un panel assez large de personnes sur le forum, j'aimerais savoir ce que vous en pensez.

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 10:38 am
par U46406
Mieux vaut un doctorat.

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 10:47 am
par Cortez
Akusa a écrit :
jeu. juil. 06, 2017 10:05 am
J'ai eu l’occasion de discuter avec des élèves de l'ENS et quelques professeurs au sujet de l'utilité de l'agrégation si on veut travailler dans l'industrie
Aucun intérêt à mon avis. Le doctorat sur un truc pointu par contre...

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 11:53 am
par LaMouette
Aucun intérêt.

L'agrégation, c'est un concours d'entrée dans la fonction publique, au même titre que le CAPES.
C'est un concours donc on suppose que si tu l'as = tu prends le poste.
Tu peux refuser le poste (et donc l'agrégation), mais en ce cas, il n'y a pas trop de cohérence à avoir passé le concours :roll: (sauf si c'était ton "plan B" et que le "plan A" a marché).


Franchement le "certain niveau" dans un domaine particulier bof. On préférera souvent une personne opérationnelle qu'un dieu des mathématiques théoriques. Ou alors on prend quelqu'un avec un doctorat.

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 11:57 am
par U46406
LaMouette a écrit :
jeu. juil. 06, 2017 11:53 am
Tu peux refuser le poste (et donc l'agrégation)
Pas trop d'intérêt à mentionner alors sur le CV le fait d'avoir été désagrégé par les services du Ministère...

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 12:23 pm
par Akusa
Merci pour toutes ces réponses.

Pour préciser un peu, on peut garder l'agreg un certain nombre d'années :
- Tu finis tes études à l'ENS donc tu peux la garder 1 an de plus
- Tu fais une thèse donc tu peux la garder 3 ans de plus

Pour discuter un peu plus de mon cas, je compte faire après mon M2 une thèse donc ça serait pour savoir si ça vaut vraiment le coup pendant ces années de la repasser sachant que je ne compte pas l'utiliser. La comparaison serait plus entre M2 + thèse et M2 + thèse + agreg.
Mais d'après ce que vous dites, avoir l'agrégation ne serait pas un si grand plus que ça dans un CV surtout à côté d'un doctorat. Le corps enseignant de l'ENS nous vend l'agrégation comme, en quelque sorte, un graal et qui est même très utile en industrie alors qu'en réalité c'est beaucoup plus nuancé que ça. Je m'en doutais un peu et vos dires ont l'air de confirmer mon intuition.

Si d'autres personnes veulent intervenir, n'hésitez pas.

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 12:26 pm
par Hamrock
U46406 a écrit :
jeu. juil. 06, 2017 11:57 am
LaMouette a écrit :
jeu. juil. 06, 2017 11:53 am
Tu peux refuser le poste (et donc l'agrégation)
Pas trop d'intérêt à mentionner alors sur le CV le fait d'avoir été désagrégé par les services du Ministère...
En fait, t'es réellement agrégé à partir du moment où tu commences ton premier cours. Donc, même si t'acceptes un poste, il faudra attendre cet instant pour être agrégé (d'ailleurs, le "seul" papier officiel qui prouve qu'un prof est agrégé est sa feuille de paie). Comme dit plus haut, la proposition se garde quelques années.

Dans le cas où tu n'acceptes pas de poste, tu ne seras jamais agrégé, par contre, tu pourras mettre un joli "reçu X à l'agrégation de Y" sur ton CV.

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 1:17 pm
par C.A.P.T.P
X appartenant bien sûr à {1,...,10}.

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 1:36 pm
par LaMouette
Oui voilà. D'autant plus que Hamrock nous confirme que l'on est agrégé qu'en donnant son premier cours... Si tu ne comptes jamais donner ce premier cours, je ne vois pas trop l'intérêt de passer le concours.
Akusa a écrit :
jeu. juil. 06, 2017 12:23 pm
Le corps enseignant de l'ENS nous vend l'agrégation comme, en quelque sorte, un graal et qui est même très utile en industrie alors qu'en réalité c'est beaucoup plus nuancé que ça. Je m'en doutais un peu et vos dires ont l'air de confirmer mon intuition.
Oui voilà. Je ne vois vraiment pas à quoi cela peut être utile, vraiment... Ce n'est que l'admission à un concours, pas un diplôme. Que tu sois reçu à un concours de prof ++, ton employeur s'en fiche un peu, il ne t'embauche pas pour enseigner.

Après, pour quelqu'un pour qui ça représente un plaisir/défi personnel, pourquoi pas.
Pour quelqu'un qui envisage de devenir prof, là c'est pertinent.

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 1:47 pm
par Hamrock
L'agrégation veut "juste" dire que tu es un super généraliste de ta discipline. Pour certains postes dans le privé, ça peut être très bon, pour d'autres, ça ne sert à rien. En tout cas, c'est toujours original sur un CV et donne toujours un a priori positif du candidat (sauf pour les drh anti-fonctionnaire/prof/ect. :mrgreen: ).

Pour revenir aux postes du privé où c'est le plus utile, j'aurait tendance à donner (de manière générale) les agrégations de shs/lettres gagnantes. Une agreg d'économie ou de socio se vend très bien (pour les métiers associés, hein...).

Aujourd'hui, dans les ENS, l'agreg n'est plus un passage obligé (à Cachan, en tout cas...). J'ai même un prof qui ne me l'a pas recommandée pour faire de la recherche (oui, des profs de normale sup' peuvent ne pas recommander l'agreg :shock: ), en me parlant d'une année perdue. Les normaliens (des sciences dures/ingé) voulant aller dans le privé peuvent privilégier un DD avec une école d'ingé (mais 70% passent encore l'agreg, chiffre tiré de mon chapeau, à vérifier), les autres avec sciences pipo/école d'épicier.

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 2:11 pm
par Akusa
En tout cas dans mon département, ils poussent encore beaucoup les gens à passer l'agrégation. Il est pratiquement impossible de faire le cursus 2 ans ENS + 2 ans école d'ingé pour avoir le double diplôme.
Pour étayer mes propos, lors de la présentation général avec le président de l'ENS, il a présenté tous les cursus possibles : cursus agrég, cursus ARPE, cursus "ingénieur" (2 ans ENS + 2 ans école d'ingé). J'ai eu ensuite une présentation spécifique de mon département fait par le responsable du département et la, comme par magie, le cursus "ingénieur" avait disparu. Pour pouvoir espérer le faire, il fallait batailler avec l'administration...
Pour donner un exemple de ma promo, sur à peu près 30 élèves en M1, 3 élèves sont partis en année ARPE et le reste en agreg sachant que parmi eux, à peine 5 maximum veulent vraiment l'agreg et devenir professeur à terme.
Après, avec Paris-Saclay, ça a l'air de bouger doucement. On a eu une présentation en fin d'année d'agreg sur les nouveaux parcours possibles pour les entrants. Dans cette présentation, ils ont mis cette fois qu'on pouvait faire le cursus "ingénieur". C'est un peu tard pour nous mais espérons que les nouveaux entrants ne se fassent pas avoir.
Tu peux répondre en MP si tu veux pas le dire là Hamrock. T'es actuellement à l'ENS Cachan ? Si oui, t'es dans quel département si c'est pas trop indiscret ?

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 2:21 pm
par U46406
> ARPE

Les visiteurs comme moi ne connaissent pas votre jargon d'ENS...

édit - c'est :
Année de Recherche Pré-doctorale à l'Etranger (ARPE)
http://www.ens-cachan.fr/etudes/diplome ... anger-arpe

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : jeu. juil. 06, 2017 2:24 pm
par Hamrock
C'est vrai que l'histoire de l'agreg à l'ENS diverge selon la version officielle et officieuse (et pour l'avis de mon prof, je précise qu'il ne s'agit pas de l'avis général, de son propre aveu).

Mhmm, en cette période de l'année, puis-je encore dire que j'y suis ? Cela dit, je suis encore dans mon appart à Cachan... :lol:
Je préfère ne rien dire sur moi, même en mp (comme ça, je peux raconter des conneries sur fpo, sans stress :mrgreen: ), mais je ne suis pas au DGM (par contre, je connais assez ce cher A, 4eme de l'agreg l'année dernière, justement, qui en est issu :wink: ).

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : ven. juil. 07, 2017 8:29 am
par father
Quelques points en vrac
Tu es rentre a cachan en 14..
Qu as tu fait l annee passee ?
Un m2, une prepa agreg, une annee a l étranger ?

L agreg est assez generale.
Du coup c est plus logique de la preparer avant le m2 qui prepare a la thèse.
L avantage, c est que tu peux valider je crois en enseignant pendant la these
Passer l agreg pendant la thèse.. pas hyper utile si tu es sur de viser l industrie

Pour les ecoles d inge. Il me semblait que certaines paritech vous prenaient avec les x en format 18mois.
1an de cours et 6mois de pfe. Aux ponts, de mèche avec cachan, ou a l ensta par ex. Je croyais qu il fallait l agreg mais on m avait assuré du contraire.
Cela ne t empeche pas de faire un m2 pendant cette annee.
D ailleurs tu peux toujours tenter les cursus spécialisés des mines mais la c est un peu tard...

Pour sa carrière, il faut toujours se bagarrer.
C est aussi vrai dans le public
Autre option tu demandes une annee blanche pour ton projet.

Pour ta thèse, pense aux cotutelles.
Et si tu la fais a p6, pense aux collège des ingenieurs.
Tu seras bien plus affûté que la plupart des inge français.

Re: Agrégation et ingénierie, quoi en penser ?

Posté : ven. juil. 07, 2017 10:06 am
par Akusa
Pour un peu détaillé mon cas, j'ai fait L3 - M1 - année d'agreg (cette année) et maintenant je vais entrer en M2R pour sûrement poursuivre en thèse. Du fait que je n'ai pas eu l'agreg, je voulais savoir si c'était vraiment utile d'essayer de la repasser de mon côté l'année prochaine et pendant ma thèse sachant que je ne compte pas enseigner. L'agreg serait un plan C sachant que le plan A serait de travailler en industrie et le plan B en labo de recherche public.

Oui, pour les écoles d'ingé, je sais qu'avec les Ponts c'est 1 an de cours + 6 mois de stage de fin d'étude mais ça reste encore très minoritaire et je confirme, pour les Ponts du moins, que l'agreg n'est pas un prérequis.

Comment marche les cotutelles ?