Témoignages de double-diplômés ?

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Modérateurs : Sylvie Bonnet, tomato

Répondre
clmlzr
Messages : 14
Enregistré le : dim. juin 17, 2018 1:45 pm

Témoignages de double-diplômés ?

Message par clmlzr » ven. août 03, 2018 9:04 pm

Bonjour à tous,

Après quelques recherches sur le forum, je n'ai trouvé aucun post qui répondait pleinement à mes interrogations à propos des double-diplômes. Je fais appel à vous pour recueillir un maximum d'opinions, ou d'expériences personnelles vis à vis des double-diplômes, quels qu'ils soient.

Je voudrais savoir ce qu'un double diplôme apporte selon 2 aspects :
- D'un point de vue personnel : que vous a apporté le DD ? (culture, langue, ...)
- D'un point de vue professionnel : les DD sont-ils particulièrement valorisés ou non? Si oui sous quels aspects (linguistique, académique, ...) ?

Finalement, qu'est ce qui rend un double-diplôme "mieux" ou du moins plus enrichissant/valorisé professionnellement qu'un échange, avec une université parfois plus prestigieuse (échanges moins sélectifs que les DD ?) ?

J'en appelle donc aux étudiants qui sont en cours de DD, et surtout aux double-diplômés dans le monde du travail, sûrement plus à même de témoigner. Il n'y a pas de réponse évidente, aucun problème à enfoncer des portes ouvertes, elles ne le sont peut-être pas pour tout le monde !

Merci d'avance de vos réponses ! :D
2016-2018 : PTSI/PT* (Couffignal)
2018-? : Arts et Métiers ParisTech - Metz

Avatar du membre
Hibiscus
Messages : 1326
Enregistré le : ven. oct. 27, 2017 10:55 am
Classe : Bac a fleurs

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par Hibiscus » sam. août 04, 2018 3:27 am

Je vais faire court et large. (ca commence bien).
clmlzr a écrit :
ven. août 03, 2018 9:04 pm
- D'un point de vue personnel : que vous a apporté le DD ? (culture, langue, ...)
Ca depend en general beaucoup de "ou", "avec qui", et "tafaitquoi".
Une annee de recherche, avec un mini-cours de temps en temps, c'est forcement riche. Mais faut parler la langue locale, si ce n'est pas un pays anglophone. Au moins un minimum.
Partir dans un pays anglophone en etant B2 pour ameliorer son anglais, par contre, je trouve ca con. Mais on me contredira rapidement :mrgreen:
Avoir une attirance pour le pays, ou son ambiance si elle differe radicalement de celle francaise me semble quasi-necessaire. Mais finalement, c'est valable meme pour un "touriste de travail".
clmlzr a écrit :
ven. août 03, 2018 9:04 pm
- D'un point de vue professionnel : les DD sont-ils particulièrement valorisés ou non? Si oui sous quels aspects (linguistique, académique, ...) ?
Un diplome local presente des avantages locaux indeniables. Si en plus de ca, le diplome est locale, mais dans un nom d'universite qui fait tourner les tetes, cette reputation est un atout professionnel.
Linguistique, dans le cas d'une LV2/3 a mes yeux. On apprend son allemand de vie quotidienne en cours, on fait 1 an a TU Munich, on peut revenir en pouvant presenter un peu de science en allemand, ce qui ne s'apprend pas vraiment en France.
Academique, ca depend d'ou tu viens.
Un normalien qui part faire un semestre a l'etranger va difficilement ne pas etre decu par la qualite des cours theoriques.
Il peut etre interessant, par exemple de voir comment on fait de la recherche ailleurs, et en quoi les approches se completent.

A part ca, je ne pense pas qu'il y ait une vraie raison derriere la mystification de ces doubles-diplomes, dont on parle un peu tout le temps et un peu partout.
Dans une bonne partie des cas, il servent a rien de special, personnellement ou non. "Ah vous avez vecu six mois en Grande-Bretagne. D'accord".
Lycée Masséna (Pcsi-PC*)
École polytechnique (X2015)
Université de Tokyo/Tohoku - Thèse (Astrophysique)

clmlzr
Messages : 14
Enregistré le : dim. juin 17, 2018 1:45 pm

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par clmlzr » sam. août 04, 2018 9:12 am

Merci beaucoup pour ta réponse !

Donc un double diplôme avec le KTH (par exemple) c'est bien vu et ca peut servir professionnellement mais en suède, par contre de retour en France c'est plutôt pour les magnets sur le frigo? :lol:

Et pour ce qui est de partir dans un pays dont tu maîtrises déjà la langue avec l'intention de la perfectionner, qu'est ce qui te fait dire que c'est con ?
2016-2018 : PTSI/PT* (Couffignal)
2018-? : Arts et Métiers ParisTech - Metz

Avatar du membre
Hibiscus
Messages : 1326
Enregistré le : ven. oct. 27, 2017 10:55 am
Classe : Bac a fleurs

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par Hibiscus » sam. août 04, 2018 12:34 pm

Partir 6 mois a KTH et chercher un poste en france ne sera pas forcement une experience plus valorisante qu'une autre..
clmlzr a écrit :
sam. août 04, 2018 9:12 am
Et pour ce qui est de partir dans un pays dont tu maîtrises déjà la langue avec l'intention de la perfectionner, qu'est ce qui te fait dire que c'est con ?
Je me suis peut etre mal exprime. Je veux dire que si le premier but est la langue, bof.
Ca reste un avis tout a fait personnel, et amplement contestable.
Lycée Masséna (Pcsi-PC*)
École polytechnique (X2015)
Université de Tokyo/Tohoku - Thèse (Astrophysique)

clmlzr
Messages : 14
Enregistré le : dim. juin 17, 2018 1:45 pm

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par clmlzr » sam. août 04, 2018 12:52 pm

Ok, je vois. Merci pour ton avis !
2016-2018 : PTSI/PT* (Couffignal)
2018-? : Arts et Métiers ParisTech - Metz

Flyt
Messages : 82
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2018 8:31 am

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par Flyt » dim. août 05, 2018 10:56 am

Tout dépend ce que tu vises en sortie d'école.

- Si tu souhaites rester travailler en France, un diplôme d'une université Européenne (KTH, polytechnique Milan...) sera pas mal valorisé. Dans une moindre mesure, les diplômes issus de grandes universités Anglo-saxonnes seront également valorisés (Berkeley, Columbia, Melbourne, Imperial...).
Pourquoi les seconds sont moins valorisés alors que sur les classement internationaux, les universités sont mieux réputées ? On va dire que c'est essentiellement l'ADN des universités anglo saxonnes dont le formation théorique / scientifique est plus éloignée du système français.

- pour bosser à l'étranger, un diplôme du pays est en général un grand point positif; mais il faut faire attention. Pour les universités anglo-saxonnes, les recruteurs regardent davantage le rang du candidat que l'obtention de son diplôme.

- D'un point de vue purement culturel et personnel, aller dans une université éloignée (Singapour, Chine, NZ, Australie par ex) apporte un réel plus, car tu n'es pas comme souvent à KTH, Polytechnique Milan, imperial, Polytechnique Montreal... entouré de dizaines d'étudiants français. De plus, ça permet de montrer au recruteur que tu es mobile (parce que faire un DD à Imperial, c'est souvent moins loin -en termes de temps de trajet- pour un parisien que d'aller à Centrale Supelec :mrgreen: ).

Moralité de l'histoire :
Si tu veux travailler en France / Europe, privilégie une université Européènne ou un mastodonte Anglosaxon (Harvard, Columbia, Berkeley, Oxford...).
Si tu souhaites bosser hors Europe, tente une université située dans le pays où tu souhaites bosser ou bien un des mastodontes précédents.
Si tu veux un enrichissement culturel, n'hésite pas à voir loin, vers des universités réputées tout en ne grouillant pas de français (les universités de Melbourne, celle de Sydney, Christchurch, Auckland... sont des exemples types -peu "francisées", très bien classées à l'international et dans leur pays, le seul inconvénient étant financier -environ 40 à 60k€ l'année-).

clmlzr
Messages : 14
Enregistré le : dim. juin 17, 2018 1:45 pm

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par clmlzr » dim. août 05, 2018 12:50 pm

Donc difficile de réunir dépaysement et intérêt professionnel...

Pour ce qui est de travailler dans le pays du double-diplôme, j'ai une autre question un peu spéciale :lol:, est-ce qu'un DD dans un pays peut être plus valorisé en France si l'on projette de travailler dans une boîte originaire de ce pays ? Par exemple un DD en Suède pour aller chez Volvo France, en Espagne pour Seat, etc..

Merci en tout cas pour ta réponse, et je suis évidemment ouvert à d'autres opinions/témoignages !
2016-2018 : PTSI/PT* (Couffignal)
2018-? : Arts et Métiers ParisTech - Metz

Avatar du membre
bullquies
Messages : 6470
Enregistré le : mar. avr. 17, 2012 9:19 pm
Classe : Thé à la

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par bullquies » dim. août 05, 2018 2:04 pm

salut,

je veux bien répondre au message de départ plus tard, mais pour
Pour ce qui est de travailler dans le pays du double-diplôme, j'ai une autre question un peu spéciale :lol:, est-ce qu'un DD dans un pays peut être plus valorisé en France si l'on projette de travailler dans une boîte originaire de ce pays ? Par exemple un DD en Suède pour aller chez Volvo France, en Espagne pour Seat, etc..
non c'est inutile. Les entités sont presque complètement indépendantes et ne se croisent que rarement. Le diplôme ne t'aidera pas plus pour Volvo que pour Fiat (toutes choses égales par ailleurs)

clmlzr
Messages : 14
Enregistré le : dim. juin 17, 2018 1:45 pm

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par clmlzr » dim. août 05, 2018 4:52 pm

D'accord je m'en doutais, merci ! :)
2016-2018 : PTSI/PT* (Couffignal)
2018-? : Arts et Métiers ParisTech - Metz

Flyt
Messages : 82
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2018 8:31 am

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par Flyt » dim. août 19, 2018 10:25 am

bullquies a écrit :
dim. août 05, 2018 2:04 pm
salut,

je veux bien répondre au message de départ plus tard, mais pour
Pour ce qui est de travailler dans le pays du double-diplôme, j'ai une autre question un peu spéciale :lol:, est-ce qu'un DD dans un pays peut être plus valorisé en France si l'on projette de travailler dans une boîte originaire de ce pays ? Par exemple un DD en Suède pour aller chez Volvo France, en Espagne pour Seat, etc..
non c'est inutile. Les entités sont presque complètement indépendantes et ne se croisent que rarement. Le diplôme ne t'aidera pas plus pour Volvo que pour Fiat (toutes choses égales par ailleurs)
Enfin sauf si tu veux être PDG d'Air France, quoique pour plaire aux syndicats, l'idéal serait d'être diplômé d'une école française, syndiqué CGT voire le must du must, SNPL, faire ce que la direction, euh pardon, les salariés t'imposent... et accepter un smic. :mrgreen:

Avatar du membre
bullquies
Messages : 6470
Enregistré le : mar. avr. 17, 2012 9:19 pm
Classe : Thé à la

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par bullquies » dim. août 19, 2018 11:04 am

J'attends le jour où le pdg viendra me demander si je veux du poisson ou du poulet dans l'avion, aux côtés de ceux qui créent vraiment la valeur.

Flyt
Messages : 82
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2018 8:31 am

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par Flyt » dim. août 19, 2018 9:07 pm

bullquies a écrit :
dim. août 19, 2018 11:04 am
J'attends le jour où le pdg viendra me demander si je veux du poisson ou du poulet dans l'avion, aux côtés de ceux qui créent vraiment la valeur.
L'exemple que tu cites est assez intéressant, car il fut une époque où, pour un job étudiant, j'étais steward pour une compagnie aérienne.
Le fait est qu'avec un job subalterne comme celui ci, on arrive plus facilement à visualiser les failles dans la gestion de l'entreprise, et les facteurs permettant de rectifier ces défauts sont alors évidents. Dans mon cas, ce n'étaient que des exemples imperceptibles en tant que PDG de la compagnie, mais qui pouvaient rendre un passager extrêmement mécontent. Cependant, la direction d'une telle compagnie est tellement rigide que la communication entre la base et le sommet est inexistante.

En ce sens, ta remarque semble juste de sens, mais n'est-il pas préférable d'instaurer une remontée des remarques / conseils depuis les petites mains jusqu'au grand boss plutôt que de demander au PDG d'aller "voir en bas comment ça se passe" ? Dans une entreprise où je suis passé ponctuellement, chaque collaborateur avait la possibilité de remonter une remarque / faille à son manager, et chaque manager avait, une fois par mois, une réunion avec le PDG, afin d'évaluer les propositions. Une de ces propositions a permis à l'entreprise d'économiser près de 300k€ annuellement. C'était cependant une entreprise à taille réduite (500 personnes) où ce genre de remontées est plus aisée que dans les boites du cac40.

Fin du détour avec le sujet :D

Avatar du membre
bullquies
Messages : 6470
Enregistré le : mar. avr. 17, 2012 9:19 pm
Classe : Thé à la

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par bullquies » dim. août 19, 2018 10:54 pm

Flyt a écrit :
dim. août 19, 2018 9:07 pm
bullquies a écrit :
dim. août 19, 2018 11:04 am
J'attends le jour où le pdg viendra me demander si je veux du poisson ou du poulet dans l'avion, aux côtés de ceux qui créent vraiment la valeur.
L'exemple que tu cites est assez intéressant, car il fut une époque où, pour un job étudiant, j'étais steward pour une compagnie aérienne.
Le fait est qu'avec un job subalterne comme celui ci, on arrive plus facilement à visualiser les failles dans la gestion de l'entreprise, et les facteurs permettant de rectifier ces défauts sont alors évidents. Dans mon cas, ce n'étaient que des exemples imperceptibles en tant que PDG de la compagnie, mais qui pouvaient rendre un passager extrêmement mécontent. Cependant, la direction d'une telle compagnie est tellement rigide que la communication entre la base et le sommet est inexistante.

En ce sens, ta remarque semble juste de sens, mais n'est-il pas préférable d'instaurer une remontée des remarques / conseils depuis les petites mains jusqu'au grand boss plutôt que de demander au PDG d'aller "voir en bas comment ça se passe" ? Dans une entreprise où je suis passé ponctuellement, chaque collaborateur avait la possibilité de remonter une remarque / faille à son manager, et chaque manager avait, une fois par mois, une réunion avec le PDG, afin d'évaluer les propositions. Une de ces propositions a permis à l'entreprise d'économiser près de 300k€ annuellement. C'était cependant une entreprise à taille réduite (500 personnes) où ce genre de remontées est plus aisée que dans les boites du cac40.

Fin du détour avec le sujet :D
Il est donc naturel de partager les gains supplémentaires dus à la productivité accrue parmi les salariés, plutôt que de la réserver à un employé (ou à une poignée d'employés), puisqu'il ne peuvent pas fonctionner indépendamment les uns des autres.

clmlzr
Messages : 14
Enregistré le : dim. juin 17, 2018 1:45 pm

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par clmlzr » dim. août 26, 2018 2:27 pm

Je reste ouvert aux témoignages de double-diplômés, pour en savoir plus sur ce que vous avez vécu et ce que cela vous a apporté. :roll:
2016-2018 : PTSI/PT* (Couffignal)
2018-? : Arts et Métiers ParisTech - Metz

lucascab
Messages : 1175
Enregistré le : lun. août 26, 2013 3:52 pm

Re: Témoignages de double-diplômés ?

Message par lucascab » dim. août 26, 2018 3:36 pm

Faudrait des questions un peu plus précises. Je pourrais te pondre un pavé sur mes deux ans au Canada, mais j'ai un peu la flemme.

Niveau langue pas grand chose. Niveau culture c'est cool mais je connaissais déjà. Niveau amusement, voyages, là c'est vraiment pas mal. Niveau cours c'était cool aussi.

Professionnellement ça fait super bien illusion quand même, même si j'ai rien appris de "plus" au CAnada par rapport à la France
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant-Consultant confirmé

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités