Travailler en suisse

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Modérateurs : Sylvie Bonnet, tomato

La-erta
Messages : 783
Enregistré le : lun. mai 28, 2018 10:01 am

Re: Travailler en Suisse ou en Allemagne plutôt qu'en France ?

Message par La-erta » mar. mars 19, 2019 9:49 am

U46406 a écrit :
lun. mars 18, 2019 3:37 pm
La-erta a écrit :
lun. mars 18, 2019 2:10 pm
Je ne sais pas si l'industrie baisse encore en France.
Les médias en parlent de temps en temps, des fermetures d'usines ici ou là (lisez par exemple le journal économique Les Échos). Et des ouvertures de fablab 4.0
Bah certaines industries (assez peu) disparaissent car ne correspondant plus au marché ou n'ayant pas suffisamment évolué par rapport à la concurrence et d'autres se créent ou croissent (malheureusement trop peu), l'important étant le solde. Il est à peu près stable en ce moment.

2 sources parmi d'autres, datant de quelques mois quand même :

https://www.usinenouvelle.com/editorial ... ce.N784424

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Art ... ie-en-2018

Ce n'est pas parce que les médias mettent en exergue quelques cas particuliers, et que les politiques se mettent alors à sur-réagir alors qu'ils n'ont rien à y faire, qu'il faut généraliser.

Par exemple, l'acierie ASCOVAL fabriquait certains produits 30% plus cher que des concurrents à qualité similaire; elle n'était donc plus viable. Pourtant les institutionnels (état, collectivités...) étaient prêts à y mettre 160 ou 180 millions d'argent public (donc ponctionné aux contribuables et personnes morales privées), alors que ça relève du secteur privé, pour aider sa reprise par une société qui n'a même pas pu aligner 10 millions.
Et pour sauver 280 emplois alors que le secteur privé en crée (chiffres de 2017) 685 par jour (pas énorme quand même).
On a évité une belle gabegie encore.
Si on raisonne budget et qu'on se recentre sur le forum ce serait intéressant de calculer combien de places supplémentaires d'internat de CPGE on peut créer avec un budget de 160 millions sur les 5 prochaines années; je dirais entre 1500 et 2000, création ET fonctionnement pendant 5 ans mais je ne suis pas spécialiste. Et là on reste dans du "régalien".

Constantin3
Messages : 11
Enregistré le : sam. oct. 07, 2017 12:27 am

Re: Travailler en Suisse ou en Allemagne plutôt qu'en France ?

Message par Constantin3 » mar. mars 19, 2019 12:49 pm

La-erta a écrit :
mar. mars 19, 2019 9:49 am
U46406 a écrit :
lun. mars 18, 2019 3:37 pm
La-erta a écrit :
lun. mars 18, 2019 2:10 pm
Je ne sais pas si l'industrie baisse encore en France.
Les médias en parlent de temps en temps, des fermetures d'usines ici ou là (lisez par exemple le journal économique Les Échos). Et des ouvertures de fablab 4.0
Bah certaines industries (assez peu) disparaissent car ne correspondant plus au marché ou n'ayant pas suffisamment évolué par rapport à la concurrence et d'autres se créent ou croissent (malheureusement trop peu), l'important étant le solde. Il est à peu près stable en ce moment.

2 sources parmi d'autres, datant de quelques mois quand même :

https://www.usinenouvelle.com/editorial ... ce.N784424

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Art ... ie-en-2018

Ce n'est pas parce que les médias mettent en exergue quelques cas particuliers, et que les politiques se mettent alors à sur-réagir alors qu'ils n'ont rien à y faire, qu'il faut généraliser.

Par exemple, l'acierie ASCOVAL fabriquait certains produits 30% plus cher que des concurrents à qualité similaire; elle n'était donc plus viable. Pourtant les institutionnels (état, collectivités...) étaient prêts à y mettre 160 ou 180 millions d'argent public (donc ponctionné aux contribuables et personnes morales privées), alors que ça relève du secteur privé, pour aider sa reprise par une société qui n'a même pas pu aligner 10 millions.
Et pour sauver 280 emplois alors que le secteur privé en crée (chiffres de 2017) 685 par jour (pas énorme quand même).
On a évité une belle gabegie encore.
Si on raisonne budget et qu'on se recentre sur le forum ce serait intéressant de calculer combien de places supplémentaires d'internat de CPGE on peut créer avec un budget de 160 millions sur les 5 prochaines années; je dirais entre 1500 et 2000, création ET fonctionnement pendant 5 ans mais je ne suis pas spécialiste. Et là on reste dans du "régalien".
Si on laisse faire complément le privé, il n'y aura presque plus d'industrie en France. Les entreprises et actionnaires sont aujourd'hui apatrides et ont une visions à court et moyen terme (et encore). Seul un état peut avoir une vision à long terme et proposer une véritables politique industrielle.

Tobias
Messages : 34
Enregistré le : sam. févr. 16, 2019 4:46 pm

Re: Travailler en suisse

Message par Tobias » mar. mars 19, 2019 1:51 pm

https://www.usinenouvelle.com/article/g ... ce.N797115

Bizaremment on n entends jamais parler de licenciement chez des editeurs logiciels ni non plus dans les banques ni assurances,

lucascab
Messages : 1330
Enregistré le : lun. août 26, 2013 3:52 pm

Re: Travailler en suisse

Message par lucascab » mar. mars 19, 2019 2:41 pm

Tobias a écrit :
mar. mars 19, 2019 1:51 pm
https://www.usinenouvelle.com/article/g ... ce.N797115

Bizaremment on n entends jamais parler de licenciement chez des editeurs logiciels ni non plus dans les banques ni assurances,
:lol: :lol: :lol: t'étais où il y a 10 ans ?
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant

La-erta
Messages : 783
Enregistré le : lun. mai 28, 2018 10:01 am

Re: Travailler en Suisse ou en Allemagne plutôt qu'en France ?

Message par La-erta » mar. mars 19, 2019 2:59 pm

Constantin3 a écrit :
mar. mars 19, 2019 12:49 pm
La-erta a écrit :
mar. mars 19, 2019 9:49 am
U46406 a écrit :
lun. mars 18, 2019 3:37 pm

Les médias en parlent de temps en temps, des fermetures d'usines ici ou là (lisez par exemple le journal économique Les Échos). Et des ouvertures de fablab 4.0
Bah certaines industries (assez peu) disparaissent car ne correspondant plus au marché ou n'ayant pas suffisamment évolué par rapport à la concurrence et d'autres se créent ou croissent (malheureusement trop peu), l'important étant le solde. Il est à peu près stable en ce moment.

2 sources parmi d'autres, datant de quelques mois quand même :

https://www.usinenouvelle.com/editorial ... ce.N784424

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Art ... ie-en-2018

Ce n'est pas parce que les médias mettent en exergue quelques cas particuliers, et que les politiques se mettent alors à sur-réagir alors qu'ils n'ont rien à y faire, qu'il faut généraliser.

Par exemple, l'acierie ASCOVAL fabriquait certains produits 30% plus cher que des concurrents à qualité similaire; elle n'était donc plus viable. Pourtant les institutionnels (état, collectivités...) étaient prêts à y mettre 160 ou 180 millions d'argent public (donc ponctionné aux contribuables et personnes morales privées), alors que ça relève du secteur privé, pour aider sa reprise par une société qui n'a même pas pu aligner 10 millions.
Et pour sauver 280 emplois alors que le secteur privé en crée (chiffres de 2017) 685 par jour (pas énorme quand même).
On a évité une belle gabegie encore.
Si on raisonne budget et qu'on se recentre sur le forum ce serait intéressant de calculer combien de places supplémentaires d'internat de CPGE on peut créer avec un budget de 160 millions sur les 5 prochaines années; je dirais entre 1500 et 2000, création ET fonctionnement pendant 5 ans mais je ne suis pas spécialiste. Et là on reste dans du "régalien".
Si on laisse faire complément le privé, il n'y aura presque plus d'industrie en France. Les entreprises et actionnaires sont aujourd'hui apatrides et ont une visions à court et moyen terme (et encore). Seul un état peut avoir une vision à long terme et proposer une véritables politique industrielle.
Si l'industrie française va mal c'est la faute des méchants capitalistes et non pas parce que des multiples couches de lois, décrets, règlements, obligations, droits successoraux pour les PME, contraintes diverses et variées empêchent depuis 40 ans les structures industrielles moyennes et même petites d'investir et de pouvoir exporter avec des chances correctes face à la concurrence.
Et effectivement on devrait en revenir à un plan quinquennal et bien sûr l'Etat a une très bonne vision du long terme; il ne réagit d'ailleurs jamais dans l'urgence et ne prend que des décisions réfléchies et raisonnables basées sur des études économiques sérieuses et indépendantes. :mrgreen:
Mais bon revenons en à nos p'tits suisses, état confédéral et à direction collégiale qui ne doit certainement pas servir d'exemple au risque de plomber la superbe croissance économique française grâce à laquelle notre pays est champion du plein emploi et de la richesse individuelle.

djam92
Messages : 55
Enregistré le : mer. nov. 29, 2017 4:59 pm

Re: Travailler en suisse

Message par djam92 » mar. mars 19, 2019 6:52 pm

lucascab a écrit :
mar. mars 19, 2019 2:41 pm
Tobias a écrit :
mar. mars 19, 2019 1:51 pm
https://www.usinenouvelle.com/article/g ... ce.N797115

Bizaremment on n entends jamais parler de licenciement chez des editeurs logiciels ni non plus dans les banques ni assurances,
:lol: :lol: :lol: t'étais où il y a 10 ans ?
j'entends parler de licenciements massifs en vue, avec le rapprochement de DB et Commerzbank?

djam92
Messages : 55
Enregistré le : mer. nov. 29, 2017 4:59 pm

Re: Travailler en suisse

Message par djam92 » mar. mars 19, 2019 7:00 pm

Est ce qu'une cause importante des difficultés de l'industrie en France, ça n'est pas la culture anti-industrie des élites françaises et leur mirage d'économie tertiarisée à 100%? Avec une hiérarchie des savoirs, des diplômes... qu'un retrouve un peu ici. Avec l'impression que n'existent que les très grands groupes et leur ignorance des PME et ETI.
C'est intéressant de regarder la culture de certains terroirs comme ... la Vendée, proche du plein emploi, avec bcp de petites entreprises industrielles, souvent familiales.
Certes elles n'offrent pas des salaires délirants, mais je ne suis pas sûre que les gens qui y bossent aient une folle envie de passer le Rhin pour gagner plus...

Avatar du membre
U46406
Messages : 8596
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Travailler en France dans l'industrie

Message par U46406 » mar. mars 19, 2019 7:06 pm

djam92 a écrit :
mar. mars 19, 2019 7:00 pm
C'est intéressant de regarder la culture de certains terroirs comme ... la Vendée
Sans oublier les vieilles dynasties historiques des maîtres de forges :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AEtre_de_forges

ou des grandes familles comme celle de la Fondation Deutsch de la Meurthe :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation ... la_Meurthe
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

djam92
Messages : 55
Enregistré le : mer. nov. 29, 2017 4:59 pm

Re: Travailler en France dans l'industrie

Message par djam92 » mar. mars 19, 2019 8:14 pm

U46406 a écrit :
mar. mars 19, 2019 7:06 pm
djam92 a écrit :
mar. mars 19, 2019 7:00 pm
C'est intéressant de regarder la culture de certains terroirs comme ... la Vendée
Sans oublier les vieilles dynasties historiques des maîtres de forges :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AEtre_de_forges

ou des grandes familles comme celle de la Fondation Deutsch de la Meurthe :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation ... la_Meurthe
à propos de forges, dans les années 80, au Creusot, là où on forge les culs de cuves nucléaires, les très mauvais élèves étaient envoyés faire chaudronnier...
Quelques décennies après les industries concernées pleurent de ne pas trouver suffisamment de soudeurs / Chaudronniers à recruter...

Avatar du membre
U46406
Messages : 8596
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Travailler en Alsace ou en Allemagne ou en Suisse ?

Message par U46406 » mar. mars 19, 2019 8:28 pm

Diogene ? (tu es démasqué !)

Et Paname75 ne conseillerait pas non plus de faire ingénieur agro-alimentaire en Alsace :

- Alsace : Le fabricant de céréales pour le petit déjeuner Sevenday liquidé
https://www.bfmtv.com/economie/alsace-l ... 55587.html
https://fr.news.yahoo.com/alsace-fabric ... 32832.html
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

djam92
Messages : 55
Enregistré le : mer. nov. 29, 2017 4:59 pm

Re: Travailler en Alsace ou en Allemagne ou en Suisse ?

Message par djam92 » mar. mars 19, 2019 8:30 pm

U46406 a écrit :
mar. mars 19, 2019 8:28 pm
Diogene ? (tu es démasqué !)

Je ne suis pas Diogène, si c'est à moi que ça s'adresse. Y aurait-il une internationale creusotine sur ce forum? :D

djam92
Messages : 55
Enregistré le : mer. nov. 29, 2017 4:59 pm

Re: Travailler en suisse

Message par djam92 » mar. mars 19, 2019 8:39 pm

Je ne dis pas que l'industrie c'est beau, merveilleux et la solution à tous les problèmes, mais juste que ça existe et que ça peut ne pas être inintéressant.
La fermeture des petits sites industriels c'est terrible pour le personnel de production mal formé plus que pour les cadres techniques. Si on parle en tant qu'intérêt du travail pour des ingénieurs, l'industrie est un secteur à prendre en considération. Tout le monde n'a pas envie de passer sa vie derrière un ordinateur dans une métropole. Ce qui peut très bien en intéresser d'autres.

La-erta
Messages : 783
Enregistré le : lun. mai 28, 2018 10:01 am

Re: Travailler en suisse

Message par La-erta » mar. mars 19, 2019 8:52 pm

djam92 a écrit :
mar. mars 19, 2019 7:00 pm
Est ce qu'une cause importante des difficultés de l'industrie en France, ça n'est pas la culture anti-industrie des élites françaises et leur mirage d'économie tertiarisée à 100%? Avec une hiérarchie des savoirs, des diplômes... qu'un retrouve un peu ici. Avec l'impression que n'existent que les très grands groupes et leur ignorance des PME et ETI.
C'est intéressant de regarder la culture de certains terroirs comme ... la Vendée, proche du plein emploi, avec bcp de petites entreprises industrielles, souvent familiales.
Certes elles n'offrent pas des salaires délirants, mais je ne suis pas sûre que les gens qui y bossent aient une folle envie de passer le Rhin pour gagner plus...
+1

La-erta
Messages : 783
Enregistré le : lun. mai 28, 2018 10:01 am

Re: Travailler en suisse

Message par La-erta » mar. mars 19, 2019 8:55 pm

djam92 a écrit :
mar. mars 19, 2019 8:39 pm
Je ne dis pas que l'industrie c'est beau, merveilleux et la solution à tous les problèmes, mais juste que ça existe et que ça peut ne pas être inintéressant.
La fermeture des petits sites industriels c'est terrible pour le personnel de production mal formé plus que pour les cadres techniques. Si on parle en tant qu'intérêt du travail pour des ingénieurs, l'industrie est un secteur à prendre en considération. Tout le monde n'a pas envie de passer sa vie derrière un ordinateur dans une métropole. Ce qui peut très bien en intéresser d'autres.
+1

Il y a corrélation entre taux d'industrialisation et taux d'emploi en Europe de l'ouest et en Europe centrale (hors pays disposant de ressources naturelles significatives qui faussent la donne).

howlili
Messages : 49
Enregistré le : lun. juin 20, 2016 12:32 am

Re: Travailler en suisse

Message par howlili » mer. mars 20, 2019 12:25 am

C'est aussi ce qui m'a frappée en arrivant en Suisse: l'économie est beaucoup plus locale / de proximité.

(poour revenir au post de départ)
Et puis comme a été dit plus haut ya pas d'élitisme / engouement pour les diplomes. Tout le monde est considéré pour son propre talent, que ce soit du manuel, de l'artistique, du technique...! :)
Ca vaut aussi pour l'ingéniérie ou les diplomé.e.s de HES sont aussi considéré.e.s que les diplomé.e.s dune 'EPF et occupent les memes postes, modulo bien sur les cours suivis! Il n'y a pas de grille de salaire comme en France! :D

Par contre il faut être conscient du climat pro-suisse / anti-étrangers. Tout ce qui vient de Suisse (y compris les formations) y ait mieux considéré que ce qui vient d'ailleurs... Comme dit plus haut l'OP risque de subir ce biais au début...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités