[FAQ] Procédure de classement des voeux SCEI

Tout ce qui peut vous intéresser sur un concours spécifique, ou plusieurs

Modérateurs : JeanN, Sylvie Bonnet, Quetzalcoatl

Verrouillé
Avatar du membre
Quetzalcoatl
Messages : 9598
Enregistré le : mer. déc. 18, 2002 8:09 pm
Classe : Prof
Localisation : Metz
Contact :

[FAQ] Procédure de classement des voeux SCEI

Message par Quetzalcoatl » sam. juil. 17, 2010 7:53 am

Le site SCEI dit tout ce qu’il faut savoir, mais comme les questions reviennent, un petit rappel sur la phase d’entrée dans les écoles :
(présentation un peu plus simple du post détaillé : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=7&t=21087)


Que dois-je prendre en compte pour classer mes vœux sur SCEI ?

Uniquement ce que je souhaite être, faire et devenir plus tard et m’astreindre à en faire un ordre strict et complet ; ne pas attendre le résultat complet des concours, ce n'est pas ma place qui doit déterminer mon choix existentiel.
Pour cela je me renseigne le plus possible sur la scolarité et les débouchés. La vie à l’école et le prestige de l’école, ça compte aussi, mais en second, tant que c’est compatible ou que ça renforce ce que je veux être plus tard. Je ne laisse pas un mauvais classement choisir mon orientation. Pour classer, je m’imagine être reçu ici ou là, ce qui veut dire que je ne serai pas reçu aux écoles classés derrière ; parfois on se rend compte au moment du résultat que l’on préférait l’autre école, classée derrière et dont on est automatiquement démissionné.


Quelle est l’erreur la plus grave de conséquence et la plus fréquente, hélas ?

Classer l’école E que l’on préfère, devant une autre école E’, sous prétexte, par exemple que la deuxième est plus prestigieuse, ou qu’on n’a de toutes façons aucune chance d’y être appelé, qu’on aimerait voir à quelle place on est sur liste d’attente, ou parce qu’on a carrément oublié de faire ou vérifier le classement initial jusqu’à cet endroit de la liste, ou parce qu’on croit à la légende ci-dessous… Des élèves se sont ainsi trouvés appelés là où ils ne voulaient pas alors qu’ils auraient été admis dans une école qu’ils préféraient.


Quelle est la deuxième erreur ?

Peu de retour sur celle là, mais ne pas oublier de répondre à chaque tour jusqu’au bout tant qu’on n’ a pas mis « oui définitif » ou « démission ».


Quelle est cette fameuse « grosse légende » ?

Classer une école en premier, fait plaisir à l’école et elle cherchera plus à m’avoir : comme je rêve de A, mais que je ne pense pas l’avoir et que je pense être juste pour B, et que je ne veux pas aller à C , je classe BAC au lieu de ABC, mon vrai classement, pour pousser B à me prendre ; eh bien non, ça ne sert à rien de positif, sauf à se rendre compte pour certains qu’en fait ils sont devant le dernier pris à A et doivent aller à B, qu’ils ont indûment annoncer préférer. Toujours respecter sa préférence sans autre considération.


Je ne suis pas pris au premier tour là où je voulais, comment ça bouge , comment ça avance entre deux tours ?

Les affectations ne peuvent bouger que si des élèves ne prennent pas le choix qui leur est proposé et sortent des débouchés de SCEI : démissionner pour faire 5/2, aller en fac, partir à l’étranger, ne pas se présenter à la rentrée de l’école en « oui » (« oui définitif » ou « oui mais ») ou espérer un meilleur choix, mais ne voulant pas du choix en cours, répondant « non mais ». Toutes ces actions libèrent potentiellement des places dans les écoles , qui seront reproposées au prochain tour.


Entre chaque tour, pourquoi seules les listes d’attente bougent ?

Entre chaque tour, SCEI prend en compte les démissions, "non mais", qu’il peut répercuter sur chaque file d’attente de façon certaine, sans refaire tourner l’algorithme d’affectation, sans prendre de risques de proposer à tort une admission .


Je suis premier sur liste d’attente après le premier tour : ce sera bon au prochain tour, au troisième?

On ne peut pas le savoir : c’est très rare sur les écoles les plus recherchées qui font leur promotion en général du premier coup ; mais ça peut arriver aussi sur d’autres écoles : en effet les responsables de l’appel peuvent appeler plus d’élèves que de places en anticipant les démissions ( de 5/2 surtout ) ; ça permet d’aller globalement plus vite , mais ils prennent aussi un risque d’avoir une promo trop grosse : ils n’utiliseront la file d’attente qu’une fois épuisé leur « surbooking ». Le rang du dernier pris sur file d’attente est quelque chose qui varie beaucoup entre écoles et d’une année sur l’autre .


Pourquoi on nous fait attendre aussi longtemps entre les deux premiers tours ?

Car l’appel nécessite la présence de tous les responsables d’appels qui fixent le nombre de places à appeler et que ceux qui démissionnent prennent de toutes façons le temps de la réflexion, et qu’on ne peut pas les en empêcher. Pour minimiser l’attente, comme en post bac où ça bouge peu, il faudrait que « 5/2 » soit un choix à classer comme un autre, mais 5/2 ce n’est pas un concours. Le "surbooking" diminue le nombre de gens concernés .


Je ne veux pas du choix qu’on me propose , j’en suis sûr, puis je rester en « oui mais » ?

Oui, tu peux, mais tu ne contribues pas à faire bouger le système et si tout le monde fait comme ça, rien ne bouge jusqu’à la rentrée, où il faut se décider et donc tu ne verras pas non plus ton attente se satisfaire. Alors si tu es sûr de ne pas vouloir de cette proposition, ne laisse pas "oui mais".




Plus de détails dans le post de l'année dernière : viewtopic.php?f=7&t=21087 . Procédure SCEI: voeux, tours d'appel: comprendre et agir
A vos classements !

MXH



origine de la FAQ : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=7&t=26549
Les hôpitaux sont les lieux les plus dangereux de France : c'est là qu'on y meurt le plus.

Matthieu Rigaut
Physique PC*, Image Fabert (Metz)
Cours, DM, DS, TD donnés à mes étudiants
Me prévenir par MP pour modérer un message

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités