Page 1 sur 1

Helmholtz

Posté : dim. avr. 15, 2018 11:57 pm
par Mosalahmoh
Salut ! J ai pas vraiment compris la modelisation adiabatique reversible .Merci :)
15238293980601583740985.jpg
15238293980601583740985.jpg (2.74 Mio) Vu 305 fois
1523830293047734972965.jpg
1523830293047734972965.jpg (2.94 Mio) Vu 301 fois

Re: Helmholtz

Posté : lun. avr. 16, 2018 8:32 am
par Hibiscus
Le titre est pas terrible, et les images sont très.. torticolis-inducing.

Qu'est ce qui ne te plaît pas dans la modélisation adiabatique réversible ?

On cherche à faire un modèle simple, dans lequel
-le résonateur est une cavité fermée qui communique avec l'extérieur par l'intermédiaire d'un petit tube
-les dimensions sont petites devant la longueur des ondes acoustiques
-l'air est un gaz parfait ;
-la bouteille est parfaitement thermiquement isolée, (en tous cas dans les échelles de temps mises en jeu au passage d'une onde acoustique)
-tous les effets dissipatifs, frottement de l'air sur les parois, les pertes par rayonnement acoustique par ex, n'ont pas d'influence sur la fréquence propre (négligée)

Re: Helmholtz

Posté : lun. avr. 16, 2018 11:25 am
par Mosalahmoh
Hibiscus a écrit :
lun. avr. 16, 2018 8:32 am
Le titre est pas terrible, et les images sont très.. torticolis-inducing.

Qu'est ce qui ne te plaît pas dans la modélisation adiabatique réversible ?

On cherche à faire un modèle simple, dans lequel
-le résonateur est une cavité fermée qui communique avec l'extérieur par l'intermédiaire d'un petit tube
-les dimensions sont petites devant la longueur des ondes acoustiques
-l'air est un gaz parfait ;
-la bouteille est parfaitement thermiquement isolée, (en tous cas dans les échelles de temps mises en jeu au passage d'une onde acoustique)
-tous les effets dissipatifs, frottement de l'air sur les parois, les pertes par rayonnement acoustique par ex, n'ont pas d'influence sur la fréquence propre (négligée)
Je comprend comment elle est quasistatique (je suis mpsi by the way )