Segmentation d'un signal

Modérateurs : Quetzalcoatl, VDB

Répondre
Poppim
Messages : 31
Enregistré le : jeu. juin 11, 2015 8:13 am
Classe : MP 5/2

Segmentation d'un signal

Message par Poppim » mer. juin 06, 2018 12:39 pm

Bonjour,

Lorsqu'on étudie un signal qui dépend du temps, il peut être intéressant de le segmenter en courts intervalles (quelques dizaines de ms) afin de pouvoir considérer que le signal contenu dans chaque intervalle est stationnaire. Ca permet de faire une transformée de Fourier, chose qu'on ne pourrait pas faire autrement ?

J'ai lu que les fenêtres étaient étaient les uns sur les autres, c'est à dire que par exemple la 1ere est [0,25ms], la 2e [15,40ms], la 3e [30,55ms] etc... Pourquoi faire cela ?

Aussi, on conseil parfois d'appliquer une "fenêtre de Hamming" (un fonction en forme de cloche, en gros), pourquoi ?

Merci d'avance pour vos explications

Avatar du membre
fakbill
Messages : 11128
Enregistré le : mer. juil. 30, 2008 4:59 pm
Classe : Dr.-Ing

Re: Segmentation d'un signal

Message par fakbill » mer. juin 06, 2018 1:17 pm

Je ne sais pas ce que tu as compris de Fourier.
Fourier, ça analyse des signaux stationnaires. Par exemple, un dirac en fréquence, ça correspond à un sinus. OK ? Un sinus qui n’a donc pas de début ni de fin. Juste sin(omega t ).
En pratique, ton sinus a toujours un début et une fin donc c’est un sinus fois une fonction porte. Si tu passes en Fourier, ça donne un Dirac **convolué** par la TF d’une fonction porte qui est un sinc.
Plus ta porte est large, plus ton sinus dure, plus, en fourier, tu te rapproche d’un dirac.
On voit donc que la longueur de la plage temporelle de mesure à une influence sur le contenu en fréquence du signal.

Maintenant, si le signal n’est plus stationnaire, Fourier fait en gros n’importe quoi. L’idée la plus simple est de découper le signal en petites plages sur lesquelles on suppose qu’il est stationnaire. On fait alors Fourier de chaque petite plage mais donc on convolue à chaque fois par un sinc.
Maintenant si, au lieu d’une fonction porte, on découpe le signal en le multipliant par qqch de moins « raide », qqch qui ressemble un peu à un sinc alors en Fourier on va convoluer par un truc qui se rapporche d’une porte donc « c’est plus propre car on en crée pas de rebonds dans l’analyse spectrale comme quand on convolue avec un sinc.
Il existe tout une famille de fonctions entre le sinc et la porte qu’on appelle « fenêtres » et qui permettent de faire un compromis entre une découpe franche dans le domaine temporel et une découpe franche dans le domaine des fréquences.
Pas prof.
Prépa, école, M2, thèse (optique/images) ->ingé dans le privé.

Poppim
Messages : 31
Enregistré le : jeu. juin 11, 2015 8:13 am
Classe : MP 5/2

Re: Segmentation d'un signal

Message par Poppim » mer. juin 06, 2018 2:09 pm

Je te remercie d'avoir essayé de m'expliquer mais je n'ai pas tout compris. Qu'entends-tu par "on ne crée pas de rebonds dans l'analyse spectrale" ?
Si je prends un sinus, peu importe la taille de la "porte", j'obtiendrai toujours un unique dirac non ?
Je ne connais pas l'algorithme de la transformée d'une fourier, j'ai juste compris que c'était un peu comme le développement en série de fourier mais pour les fonctions non périodiques. On passe d'une somme de pics à une intégrale, c'est ce que j'ai compris...

Avatar du membre
siro
Messages : 2917
Enregistré le : dim. mai 01, 2016 8:09 pm
Classe : Cassandre

Re: Segmentation d'un signal

Message par siro » mer. juin 06, 2018 3:23 pm

Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Sylve
Messages : 150
Enregistré le : mer. mars 18, 2015 7:44 pm
Classe : Américaine

Re: Segmentation d'un signal

Message par Sylve » mer. juin 06, 2018 3:26 pm

La transformée de Fourier à temps court permet d'obtenir des informations sur l'évolution des fréquences excitées par ton signal dans le temps, et non plus seulement sur toute sa durée. Un exemple (fait il y a un certain temps par votre serviteur, simple sifflement) :

Image

La fonction de fenêtrage sert à effectuer la transformée de Fourier que sur des fenêtres temporelles de temps court (fonction nulle ailleurs). J'ai cru comprendre qu'en pratique on réalise simplement une FFT avec un nombre limité d'échantillons.

J'imagine aussi que les recouvrements des fenêtres servent à ne pas avoir de discontinuité dans le spectre, et obtenir ainsi une évolution plus continue des fréquences ?

Avatar du membre
fakbill
Messages : 11128
Enregistré le : mer. juil. 30, 2008 4:59 pm
Classe : Dr.-Ing

Re: Segmentation d'un signal

Message par fakbill » jeu. juin 07, 2018 1:19 pm

" J'ai cru comprendre qu'en pratique on réalise simplement une FFT avec un nombre limité d'échantillons."
mouais ça c'est vraiment le niveau 0 d'analyse temps/fréquence pour les raisons que j'expliquais ci-dessus.

Si on veut analyser un signal non stationnaire, on va vite se tourner vers d'autres methodes comme les ondelettes
Pas prof.
Prépa, école, M2, thèse (optique/images) ->ingé dans le privé.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité