Sujet de physique ou philo de la physique ?

Modérateurs : Quetzalcoatl, VDB

Répondre
urafil
Messages : 2
Enregistré le : dim. mars 10, 2019 2:54 pm

Sujet de physique ou philo de la physique ?

Message par urafil » mar. avr. 02, 2019 6:58 pm

Bonjour,
Je préviens, je n'ai aucun repère dans les types d'écoles, les filières et autres. Et j'ignore comment fonctionne la recherche.
J'ai une question sur les spécialités, l'organisation de la recherche. Et aussi sur la liberté de faire des recherches svp ?

D'abord, à partir de quel niveau un étudiant d'un cursus de recherche, peut commencer à travailler sur un sujet de recherche ?

Ensuite, un sujet d'un chercheur anglais : Julian Barbour (si j'ai saisi) est d'essayer de montrer que supprimer la notion de temps dans la physique ne produit aucun changement. (Il fait ces recherche hors des structures de recherches, en indépendant).

Si en France, ce sujet devait faire l'objet de recherches, comment cela se ferait il en pratique pratique et pragmatique ?

Déjà, mes a priori; est qu'en France, il n'y a pas de recherche sur ce type de sujet. Et comme la spécialisation est obligatoire pour les chercheurs, les expérimentés seraient trop spécialisés sur des sujets pour être intéressés de travailler sur celui-ci. Il serait donc plus probable que ce soit un sujet pour un ou des jeune(s) chercheurs ?

D'autre part, faudrait-il un philosophe de la physique (ou des sciences ou autre ?) qui dégage des pistes de vérifications qu'il donnerait à des physiciens ? Ou est-ce que c'est un sujet pour un physicien intéressé par les fondements de la physique ?

Et enfin, s'il y avait des établissements scolaires les plus adaptés à un tel sujet en France, et idem pour des lieux de recherche (fac, CEA, CNRS, labo, etc) ce serait lesquels ?

Avatar du membre
U46406
Messages : 8861
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Sujet de physique ou philo de la physique ?

Message par U46406 » mar. avr. 02, 2019 7:08 pm

Quelques éléments pour te guider.

Julian Barbour est né en 1937.

En France, il y a Étienne Klein, pas jeune. "né un 1er avril" (et ce n'est pas une blague)
SPOILER:
Private joke destiné à padpad : pas taper ! :oops: Je suis pas jeune moi non plus...
Étienne Klein est passé par l'actuellement CentraleSupélec.


> à partir de quel niveau un étudiant d'un cursus de recherche, peut commencer à travailler sur un sujet de recherche ?
en général en 2e année de Master (Master M2).
Des petits génies peuvent commencer plus tôt.


Dis nous si tu es en terminale ? Et si tu fais un ParcourSup ?
Et question écoles, si tu vises l'ENS Ulm ou Polytechnique ? Si tu es plutôt mathématiques que physique ?
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

urafil
Messages : 2
Enregistré le : dim. mars 10, 2019 2:54 pm

Re: Sujet de physique ou philo de la physique ?

Message par urafil » mar. avr. 02, 2019 8:53 pm

Ce n'est pas dans l'optique de faire un cursus, c'est pour savoir si en France, des recherches sur de tels sujets sont possibles ou pas.

J'ai vu l'âge de J. Barbour, et j'ai vu aussi qu'il n'y avait quasi qu'Etienne Klein en France sur ce sujet. Sauf que le labo associé "LARSIM" ne regroupe que 5-6 membres, les sujets présentés sont des "questionnements", je le trouve aussi très (trop) proche des collisionneurs et vu les enjeux, ils pourraient être tentés de mettre plus en avant des thèses qui le feraient tourner que d'autres qui s'en passeraient, d'autant plus si le thème n'est pas très académiques comme celui de Barbour.

D'autre part, il semble qu'Etienne Klein ait beaucoup publié à l'attention d'un public large, voire du grand public sur les thèmes fondamentaux dont le temps. Il s'en est fait le porte parole, parfaitement d'ailleurs (même ses problèmes de plagiat sont très regrettables) par contre, je n'ai pas vu de travail de recherche oersonnel sur un thème comme Barbour pour la suppression du temps en physique.

Donc "en pratique", je ne vois pas le LARSIM s'occuper d'un tel sujet avec de vraies recherches dessus.

Pour CentraleSupélec, c'est par rapport à EK donc ? Car c'est une école d'ingé, ce n'est pas censé être la plus adapté pour ce type de recherche ?

D'autre part, en pratique, j'ignore si un "philosophe de la physique" pourrait vraiment travailler sur un tel sujet car il y a beaucoup de pistes de "vérifications" possibles sur des théories complexes et retirer la notion de temps pour voir ce qu'elles donneraient, ce ne serait pas trop éloigné des méthodes de philo ?

Avatar du membre
U46406
Messages : 8861
Enregistré le : mer. juil. 27, 2016 7:38 pm
Classe : shadow CCO nobo CMT
Contact :

Re: Sujet de physique ou philo de la physique ?

Message par U46406 » mer. avr. 03, 2019 9:42 am

Pour celui qui veut faire de la philosophie genre Raphaël Enthoven, il faut suivre un cursus du genre Khâgne littéraire A/L puis Normale Sup.

Ceux qui veulent vraiment de l'épistémologie scientifique auront plutôt intérêt à faire une prépa sciences MPSI ou PCSI (maths ou physique), ou l'équivalent du genre CPES PSL.

(Je te fais une autre remarque par Message privé.)



PS Et je rajoute ceci : qui dit recherche, doit aussi prendre en compte la question du budget de la recherche. Qui finance ?
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités