Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Pourquoi faire une prépa, quelle prépa choisir, et toute autre question du même genre.

Modérateurs : jowe_19, JeanN, Quetzalcoatl, Sylvie Bonnet, Marc Ménétrier

Nico31000
Messages : 4
Enregistré le : mar. juin 05, 2018 9:50 am
Classe : IENAC

Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par Nico31000 » mar. juin 05, 2018 10:01 am

Bonjour à tous,

Je tiens à vous informer à propos du véritable salaire donné aux élèves Enac Fonctionnaire.
Vous pouvez voir un peu tout et n'importe quoi sur wikipedia et même sur le site officiel de l'Enac.

Ce salaire est dépend de la grille IEEAC et vous pouvez en faire la simulation sur ce site :
https://www.emploi-collectivites.fr/gri ... 0/6113.htm

En utilisant la calculatrice vous obtiendrez 1300€. De source sure pour l'année 2017-2018 les élèves de première année ont touché : 1240€ net par mois
La seconde année ce salaire sera identique. Puis la troisième année il sera de 2200€ environ.

On est donc très loin des 2200€ annoncés sur le site de l'Enac : http://www.enac.fr/fr/ingenieur-enac-fonctionnaire

Je cite :
En devenant élève ingénieur ENAC fonctionnaire, vous bénéficierez d’une scolarité gratuite et rémunérée, de l’ordre de 2 300 euros par mois en moyenne pendant les 3 ans de scolarité. Vous profiterez également d’un stage de pilotage, entièrement gratuit, qui peut vous conduire jusqu’au brevet de pilote privé avion.

A l’issue de la formation, les Ingénieurs ENAC fonctionnaires rejoignent la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) avec un salaire de 59 000 euros bruts annuels en début de carrière.
La formation a lieu sur notre campus de Toulouse.


Ceci est donc FAUX. Vous ne toucherez pas 59000€ bruts annuels en début de carrière. Faites la simulation encore une fois sur https://www.emploi-collectivites.fr/gri ... 0/6113.htm pour vous en convaincre.

Donc prenez bien cela en considération avant de faire un choix Fonctionnaire et Privé car vous allez vous engager sur 8 ans !

Je voulais juste fournir une information juste à tous.

Bon choix à tous et espérant que obtiendrez bientôt satisfaction dans vos résultats.

Nico

LoneCat
Messages : 149
Enregistré le : mer. avr. 18, 2018 3:15 pm

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par LoneCat » mar. juin 05, 2018 12:51 pm

J'ai du mal à croire qu'un site aussi officiel dise n'importe quoi. La différence (pour les 2300 €) ne pourrait-elle pas s'expliquer par le calcul d'un salaire dans un cas (avec une grille salariale), et une rémunération dans l'autre, avec d'éventuelles primes (le site semble en indiquer une douzaine possible) ?

Sinon la plaquette IENAC 2018 indique : "à l'issue de la formation, les ingénieurs ENAC fonctionnaires rejoignent la DGAC avec un salaire de 40 000€ brut annuel". Donc les 59 000€ brut semblent très exagérés (en tout cas quand ils sont présentés comme un salaire).

Avatar du membre
patgat
Messages : 219
Enregistré le : mar. oct. 10, 2017 11:15 am
Classe : Prof
Localisation : Toulon
Contact :

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par patgat » mar. juin 05, 2018 2:11 pm

Salut,

Ma fille est à Toulouse INP ENM. En première année, elle touche 1233,66 €/net par mois. C'est conforme à l'ENAC et à la grille : https://www.emploi-collectivites.fr/gri ... 0/5863.htm

Mais l'année prochaine, elle sera à environ 2000€/net par mois, car elle a une prime de 900€ en plus, prime non indiquée sur le site...
D'ailleurs, les grilles des ingénieurs de l'état sont très proches, mais les primes peuvent être très importantes (voir les contrôleurs aériens).

Moi aussi, l'an dernier, j'avais été impressionné par brochure envoyée par l'ENAC...
M. T+ENS Cachan (B4)
Mme M+ENSIETA
Ainé PT+INP ENSEEIHT - Polytechnique Montréal
Fille MP+INP ENM
Dernier MP*

Nico31000
Messages : 4
Enregistré le : mar. juin 05, 2018 9:50 am
Classe : IENAC

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par Nico31000 » mer. juin 06, 2018 5:19 pm

La-erta a écrit :
mar. juin 05, 2018 12:23 pm
Question: à quoi ça sert et que fait un "ingénieur-fonctionnaire ENAC" ?
Un ingénieur fonctionnaire Enac travaille pour la DGAC et appartient à un corps d'ingénieurs à effectif restreint qui sont très spécialisés sur l'exploitation de l'aviation civile. Ca ne fait pas rêver sur le papier par rapport à de la conception d'avion comme à SupAero. Mais il faut garder à l'esprit qu'on ne fabrique plus de nouveaux avions mais qu'on a encore plein de chose à améliorer sur le transport aérien et la sécurité aérienne.
Les carrières sont multiples avec beaucoup de possibilité de changement.
Donc beaucoup d'avantage mais vu la difficulté pour y rentrer (cf le rang du dernier entrant chaque année même à CPP c'est pas Easy) vous ne devez donc pas signer juste parce que sur un site Enac ou dans une ancienne plaquette on a communiqué des chiffres erronés. Heureux d'apprendre d'ailleurs que la plaquette 2018 reflète maintenant la réalité. L'erreur vient peut être de primes anciennement allouées et qui ne le sont plus. C'est tellement complexe une paie de fonctionnaire.

Que mon message soit clair : Si vous le pouvez à l'issue du classement engagez vous comme ils disent. Ca vaut le coup.

duffayy
Messages : 62
Enregistré le : mar. mai 22, 2018 10:33 pm
Classe : TS

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par duffayy » mer. juin 06, 2018 6:08 pm

Nico31000 a écrit :
mer. juin 06, 2018 5:19 pm
La-erta a écrit :
mar. juin 05, 2018 12:23 pm
Question: à quoi ça sert et que fait un "ingénieur-fonctionnaire ENAC" ?
on ne fabrique plus de nouveaux avions mais on a encore plein de chose à améliorer sur le transport aérien et la sécurité aérienne.
On ne fabrique plus de nouveaux avions ? Je me permet de mettre en doute ce que vous venez d'affirmer. Que ça soit dans le domaine du civil ou du militaire, l'innovation est à son paroxysme et les derniers nouveaux venus européens tels que l'A350XWB ou encore l'A320neo sont encore tout neufs et nécessitent encore pas mal d'étude. Et Airbus a certes réduit son budget R&D (il me semble) mais ils sont constamment en recherche pour de nouveaux appareils ou de nouvelles fonctionnalités grâce au fameux concurrent outre-Atlantique, qui force à rester à tout prix dans une logique d'innovation pure et dure ;)

Enfin bref, mon message n'apporte pas grand chose au débat mais il faut toujours garder en tête qu'avec tous les nouveaux enjeux tels que l'environnement et la consommation en kérosène; l'ingénierie aéronautique a encore de beaux jours devant elle.
Après ça n'enlève en rien l'aspect très intéressant et complet qu'est celui d'un Ingénieur ENAC Fonctionnaire. Il y a tout un tas de choses à faire encore dans le domaine de la sécurité aérienne notamment, comme vous le dites.

EDIT : Je suis assez amateur dans tout ce monde qu'est l'aéronautique, il se peut que je dise des choses peu vraies mais c'est le ressenti que j'ai en tout cas. N'hésitez pas à me contredire sur certains points^^
[2017 - 2018] TS (Section Internationale)
[2018 - 2019] PCSI Lycée Michelet

piroud
Messages : 4399
Enregistré le : mer. févr. 03, 2010 12:07 pm
Classe : ingénieur

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par piroud » mer. juin 06, 2018 6:40 pm

duffayy a écrit :
mer. juin 06, 2018 6:08 pm
Nico31000 a écrit :
mer. juin 06, 2018 5:19 pm
La-erta a écrit :
mar. juin 05, 2018 12:23 pm
Question: à quoi ça sert et que fait un "ingénieur-fonctionnaire ENAC" ?
on ne fabrique plus de nouveaux avions mais on a encore plein de chose à améliorer sur le transport aérien et la sécurité aérienne.
On ne fabrique plus de nouveaux avions ? Je me permet de mettre en doute ce que vous venez d'affirmer. Que ça soit dans le domaine du civil ou du militaire, l'innovation est à son paroxysme et les derniers nouveaux venus européens tels que l'A350XWB ou encore l'A320neo sont encore tout neufs et nécessitent encore pas mal d'étude. Et Airbus a certes réduit son budget R&D (il me semble) mais ils sont constamment en recherche pour de nouveaux appareils ou de nouvelles fonctionnalités grâce au fameux concurrent outre-Atlantique, qui force à rester à tout prix dans une logique d'innovation pure et dure ;)

Enfin bref, mon message n'apporte pas grand chose au débat mais il faut toujours garder en tête qu'avec tous les nouveaux enjeux tels que l'environnement et la consommation en kérosène; l'ingénierie aéronautique a encore de beaux jours devant elle.
Après ça n'enlève en rien l'aspect très intéressant et complet qu'est celui d'un Ingénieur ENAC Fonctionnaire. Il y a tout un tas de choses à faire encore dans le domaine de la sécurité aérienne notamment, comme vous le dites.

EDIT : Je suis assez amateur dans tout ce monde qu'est l'aéronautique, il se peut que je dise des choses peu vraies mais c'est le ressenti que j'ai en tout cas. N'hésitez pas à me contredire sur certains points^^
les programmes que tu cites ne sont pas des nouveaux modeles comme a pu l'etre A380 ou l'A400M. ils necessitent beaucoup moins d'etudes et de recherche. A l'heure actuelle, la R&D en aeronautique est a un niveau bas (il y a toujours des etudes et recherches, ne serait ce que pour "occuper" un certain nombre d'equipes mais pas de gros nouveau projet) et quasiment aucune embauche chez Airbus)
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

duffayy
Messages : 62
Enregistré le : mar. mai 22, 2018 10:33 pm
Classe : TS

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par duffayy » mer. juin 06, 2018 10:15 pm

Je suis d'accord avec toi pour l'A320neo qui garde le même fuselage que le ceo etc... mais l'A350XWB a été totalement repensé par Airbus. Ils ont absolument pas utilisé les plans de l'A330/A340, et même le cockpit a été revu ! (certes, avec bcp de ressemblance avec celui de l'A380, mais pas exactement pareil). Après, je l'accorde, ça n'a rien à voir avec l'A380, mais on peut pas dire que nous sommes au point mort. En tout cas Boeing prépare un projet de 797 qui d'après les rumeurs (qui sont ce qu'elles sont - seulement des rumeurs) serait monocouloir, en directe concurrence avec l'A321neo (LR ou standard) donc ça m'étonnerait qu'Airbus ne prépare rien de son côté. On ne voit que la face émergée de l'iceberg, il y a pas mal de plagiat et quasiment "d'espionnage" dans cette industrie et je pense pas qu'on soit au courant de tout. Mais tu gagnes un point, mon exemple de l'A320neo était peu représentatif.

Ce qui est sûr, c'est que c'est pas le meilleur moment pour entrer sur le marché du travail en tant qu'ingénieur aéronautique mais on a vu bien pire^^. Comment sais-tu qu'Airbus n'embauche personne (je doute pas de ce que tu dis mais j'ai toujours trouvé ces informations difficiles à obtenir).

EDIT : Il me semble également que maintenir ces avions en état de marche est un dilemme pour Airbus. J'avais discuté avec une ingénieure responsable des matériaux pour l'A350XWB et elle m'a affirmé que, même quand un avion est sorti, il nécessite encore beaucoup de recherche (les premières versions sont plus lourdes, plus gourmandes en kérosène, plus fragiles etc...). Une petite armée d'ingénieurs s'occupe de faire des modifications pour les prochaines livraisons. Pour reprendre l'exemple de l'A350, il y a par exemple eu une version modifiée pour Iberia qui a repensé les winglets et pleins d'autres petits trucs techniques trop complexes pour moi. Tout ça pour dire, vous avez raison, il y a moins d'innovation et de budget recherche qu'au début des années 2000, mais cette innovation n'est pas non plus au point mort. Mais encore une fois vous avez l'air d'être un professionnel du secteur (ENSAM ?), moi non, j'ai surement tort sur certains points.
[2017 - 2018] TS (Section Internationale)
[2018 - 2019] PCSI Lycée Michelet

duffayy
Messages : 62
Enregistré le : mar. mai 22, 2018 10:33 pm
Classe : TS

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par duffayy » jeu. juin 07, 2018 11:30 am

La-erta a écrit :
jeu. juin 07, 2018 10:17 am
Nouveau petit revers pour l'A 380: une compagnie de location qui n'arrive plus à placer ses deux A 380 auprès des compagnies aériennes a décidé de vendre ceux-ci en pièce détachée.
Cet avion était-il une fausse bonne idée ?
Reste qu'une partie de la R&D de ce projet servira ou a déjà servi pour d'autres.
La R&D de l'A380 a énormément aidé pour l'A350 et les cockpits des futurs avions qu'Airbus prévoit (ils ont repensé bcp de choses et informatisé encore plus le tout). Sinon, pour le reste, il sert pas trop... L'idée innovante du fuselage ovale de l'A380 ne servirait que pour un double-decker. Mais si un ingénieur ou quelqu'un qui s'y connait passe par ce thread, ce sujet m'intéresse : A quel point est-ce que les plans de l'A380-800 seront utiles dans le futur ? :?

Pour ce qui est de la revente en pièce détachée, il me semble que la compagnie en question dont vous parlez (qui par ailleurs n'est pas une compagnie de location) est Singapore Airlines. Ils ont fait les calculs, et ces deux A380 en question sont vieillissants (ils ont 10 ans, ce qui est pas tant que ça pour un avion mais quand même) et nécessitent une maintenance extrême. Les gérants de la compagnie ont vite fait le calcul^^ résultat : il me semble que chaque A380 rapportera 50 millions de dollars à la compagnie. De quoi acheter un joli A320neo flambant neuf ou un demi 787 (car les compagnies prestigieuses bénéficient de remise de plus de 30% par rapport au prix catalogue). :D

Je pense personnellement que l'A380 est une réussite technologique mais un échec sur le plan commercial (si vous avez l'impression d'avoir déjà entendu cette phrase, c'est normal, je l'invente pas, c'est les analystes qui le disent). Dommage que l'effort qu'a produit Airbus pour surpasser le légendaire 747 ne soit pas récompensé comme il se doit... C'est là où le marché de l'aérien est intéressant : l'innovation technologique ne suffit pas, il faut que le produit final corresponde parfaitement aux attentes d'un marché qui change tous les 10 ans. Sachant qu'un avion comme l'A380 prend quasiment ce temps à être conçu, il faut prévoir les futures attentes des compagnies. Sur ce point, Airbus s'est trompé en pensant que les années 2000 seraient rythmées par les gros porteurs pour répondre à un marché qui explose (le 11 septembre a sûrement aussi beaucoup changé la donne) : c'est finalement les bi-réacteurs ayant une plus faible capacité mais beaucoup plus économes en carburant qui gagnent^^ comme le 787 (ou l'A350 mais lui est plus en concurrence directe avec le B777). :|

PS : Désolé pour ce gros pavé, je sais pas si quelqu'un le lira mais ce sujet me passionne et être concis n'a jamais été mon point fort. ;)

EDIT : Airbus a revisité ses A380 en "A380plus" (pas vraiment neo, mais dans l'idée de le rendre plus léger etc...). J'en ai vu un au salon du Bourget : Winglets, cabine réaménagée, plus légers, enfin bref encore un succès technologique. On oublie pas que Emirates en a déjà commandé 36 et Singapore Airlines (celle qui se sépare de deux anciens A380, justement) en a commandé 4 ou 5 de mémoire. Du coup, l'A380 n'a pas encore dit son dernier mot : n'oublions pas que niveau confort et silence etc... il est vainqueur face aux concurrents (747-800, 777-300 etc...) et il permet également de n'utiliser qu'une place de parking aux aéroports pour énormément de passagers (une économie considérable). Dans le domaine du voyage de luxe, on fait pas mieux que l'A380; il se peut que la tendance s'inverse dans les années à venir !!
[2017 - 2018] TS (Section Internationale)
[2018 - 2019] PCSI Lycée Michelet

father
Messages : 10044
Enregistré le : mer. nov. 10, 2010 11:03 pm
Classe : 3J8VR2

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par father » jeu. juin 07, 2018 1:10 pm

Bien que profane, je lis ces posts avec intérêt..
Cela semble intéressant également pour des taupins, qu ils comprennent que leur job integrera de la conception, de l amélioration.. et tout ceci dans un contexte de marché..

piroud
Messages : 4399
Enregistré le : mer. févr. 03, 2010 12:07 pm
Classe : ingénieur

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par piroud » jeu. juin 07, 2018 2:32 pm

duffayy a écrit :
mer. juin 06, 2018 10:15 pm
Je suis d'accord avec toi pour l'A320neo qui garde le même fuselage que le ceo etc... mais l'A350XWB a été totalement repensé par Airbus. Ils ont absolument pas utilisé les plans de l'A330/A340, et même le cockpit a été revu ! (certes, avec bcp de ressemblance avec celui de l'A380, mais pas exactement pareil).
1er vol de l'A350XWB en 2013, certification en 2014. Nous sommes en 2018, le plus gros de la R&D est passee
duffayy a écrit :
mer. juin 06, 2018 10:15 pm
mais on peut pas dire que nous sommes au point mort.
j'ai utilise bas, pas mort :wink:
duffayy a écrit :
mer. juin 06, 2018 10:15 pm
Ce qui est sûr, c'est que c'est pas le meilleur moment pour entrer sur le marché du travail en tant qu'ingénieur aéronautique mais on a vu bien pire^^. Comment sais-tu qu'Airbus n'embauche personne (je doute pas de ce que tu dis mais j'ai toujours trouvé ces informations difficiles à obtenir).
si tu t'interesses un petit peu au marche du travail en ingenierie, ce n'est pares tres difficile d'avoir les tendances. il est tres connu qu'Airbus n'embauche que tres peu en R&D, et qu'il faut obligatoirement passer par la case presta (regarde les post de Jay Olsen). De plus, je vois passer les offres sur le reseau emploie des Arts, et en 5 ans, je n'ai du voir passer que 4 ou 5 offres en r&D chez Airbus
duffayy a écrit :
mer. juin 06, 2018 10:15 pm
EDIT : Il me semble également que maintenir ces avions en état de marche est un dilemme pour Airbus. J'avais discuté avec une ingénieure responsable des matériaux pour l'A350XWB et elle m'a affirmé que, même quand un avion est sorti, il nécessite encore beaucoup de recherche (les premières versions sont plus lourdes, plus gourmandes en kérosène, plus fragiles etc...). Une petite armée d'ingénieurs s'occupe de faire des modifications pour les prochaines livraisons.
tu melanges, 2 choses, la maintenance (maintenir un avion en etat de marche) et la R&D "vie serie" (ie les modifications faites après le demarrage de la production). Et cette R&D vie serie necessite beaucoup moins de monde que le developpement d'un nouveau produit
duffayy a écrit :
mer. juin 06, 2018 10:15 pm
Pour reprendre l'exemple de l'A350, il y a par exemple eu une version modifiée pour Iberia qui a repensé les winglets et pleins d'autres petits trucs techniques trop complexes pour moi
pour reprendre ton exemple, le design de l'A350XWB a necessite de developer une nouvelle aile (inclus les winglets), peut etre la recherche de nouveau materiaux et procedes. les winglets modifies sont donc uniquement les winglets et sans doute une bonne partie du design avait deja ete faite

duffayy a écrit :
mer. juin 06, 2018 10:15 pm
Mais encore une fois vous avez l'air d'être un professionnel du secteur (ENSAM ?)
non, pas professionnel du secteur, mais j'ai suffisamment de connaissance qui y bosse pour avoir une bonne idee de celui-ci
duffayy a écrit :
mer. juin 06, 2018 10:15 pm
C'est là où le marché de l'aérien est intéressant : l'innovation technologique ne suffit pas, il faut que le produit final corresponde parfaitement aux attentes d'un marché qui change
valable pour absolument tous les secteurs, pas uniquement l'aeronautique
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

duffayy
Messages : 62
Enregistré le : mar. mai 22, 2018 10:33 pm
Classe : TS

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par duffayy » jeu. juin 07, 2018 3:47 pm

Je suis d'accord avec vous sur tous les points, merci pour la correction. Je ne connaissais pas le nom qu'on donne à la R&D post-production "vie série". ;)

Par contre pour ce qui est du dernier point, je tiens à préciser 2-3 choses. Tout est une question de nuance : effectivement, je me suis mal exprimé; j'ai dis cela d'une façon qui laisse entendre que ce n'est pas le cas pour les autres secteurs. Ce que je voulais dire, c'est que c'est particulièrement un challenge pour le secteur aérien. Il fluctue plus que les autres, et est également extrêmement dépendant de l'économie mondiale (plus qu'une voiture, par exemple). A la moindre crise économique les carnets de commande de Boeing ou d'Airbus se vident. Pour reprendre l'exemple de la voiture, c'est évident que là aussi les effets se feront ressentir mais pas autant. (du moins, je crois ?)
J'ai discuté la dernière fois avec un CDB Air France. Ce qui rend ce marché si spécial et instable etc... c'est le fait que la majorité des revenus des compagnies "major" (type Air France, British Airways, Lufthansa, United Airlines etc...) dépendent des businessmen car c'est la business class qui remplie les caisses. Pas la first, ni l'éco (vous le saviez sûrement déjà mais je précise tout de même pour que ma pensée soit claire). Du coup, moindre problème économique = les businessmen voyagent moins = la plus grande source de revenus d'une compagnie qui disparaît. C'est le schéma résumé qu'il m'a tendu pour me montrer à quel point c'est un secteur qui est, en moyenne, plus dépendant et incertain que les autres.

Sans parler de l'explosion du marché qui a créée de nouvelles contraintes avec des aéroports surchargés, un ciel toujours plus rempli et toujours plus difficile à contrôler etc... A cela, on rajoute encore une nouvelle contrainte, car un avion prend un temps fou à être conçu et par conséquent, anticiper la demande que le marché aura au moment de la production du dit avion est un défi qui je pense, est encore plus important que pour le marché automobile, ou le marché des trains (pour rester dans le secteur du transport). Un des seuls domaines qui me paraît tout aussi difficile à anticiper est la robotique puisque c'est tout neuf et au final et on connaît pas trop les attentes futures des usagers ou des sociétés qui viendront à l'utiliser^^. Encore une fois je dis peut-être 100% de choses fausses mais c'est ce que je pense. Je serais tout aussi ravi d'être contredit du moment que je comprend pourquoi. ;)
[2017 - 2018] TS (Section Internationale)
[2018 - 2019] PCSI Lycée Michelet

duffayy
Messages : 62
Enregistré le : mar. mai 22, 2018 10:33 pm
Classe : TS

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par duffayy » jeu. juin 07, 2018 3:55 pm

Ce que je constate en relisant le thread, c'est que je me suis effectivement totalement emporté lors de mon tout premier message en parlant "d'innovation à son paroxysme". Disons que je parlais plus des toutes nouvelles technologies du secteur aérien en général alors que nous parlions d'Airbus. J'avais donc faux et en plus j'étais hors sujet !

PS : Cette discussion serait encore plus pimentée si on avait accès aux programmes futurs d'Airbus; dommage qu'ils gardent ça pour eux :(
:D
[2017 - 2018] TS (Section Internationale)
[2018 - 2019] PCSI Lycée Michelet

piroud
Messages : 4399
Enregistré le : mer. févr. 03, 2010 12:07 pm
Classe : ingénieur

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par piroud » jeu. juin 07, 2018 5:10 pm

duffayy a écrit :
jeu. juin 07, 2018 3:47 pm
Je suis d'accord avec vous sur tous les points, merci pour la correction. Je ne connaissais pas le nom qu'on donne à la R&D post-production "vie série". ;)
c'est le nom donne dans l'automobile. dans l'aero, ils utilisent peut etre un terme different
duffayy a écrit :
jeu. juin 07, 2018 3:47 pm
Par contre pour ce qui est du dernier point, je tiens à préciser 2-3 choses. Tout est une question de nuance : effectivement, je me suis mal exprimé; j'ai dis cela d'une façon qui laisse entendre que ce n'est pas le cas pour les autres secteurs. Ce que je voulais dire, c'est que c'est particulièrement un challenge pour le secteur aérien. Il fluctue plus que les autres, et est également extrêmement dépendant de l'économie mondiale (plus qu'une voiture, par exemple). A la moindre crise économique les carnets de commande de Boeing ou d'Airbus se vident. Pour reprendre l'exemple de la voiture, c'est évident que là aussi les effets se feront ressentir mais pas autant. (du moins, je crois ?)
c'est bien d'etre enthousiaste mais ce que tu dis n'est pas tellement vrai. les commandes d'Airbus ou de Boeing sont moins affectees par les crises economiques que l'automobile. Simplement parce que les cycles aeronautiques sont beaucoup plus long. donc quand une compagnie commande des avions, ils sont livres plusieurs annees plus tard, donc meme lorsque les commande stoppent, l'effet est lisse (c'est ce qui se passé avec l'A380 ou Airbus peut reduire sa cadence sans trop de casse). en 2008, dans l'auto, ca a ete violent (avec des baisses d'effectifs de 30 a 50%, du chomage technique, des usines fermees quasiment du jour au lendemain), beaucoup plus que dans l'aero
duffayy a écrit :
jeu. juin 07, 2018 3:47 pm

J'ai discuté la dernière fois avec un CDB Air France. Ce qui rend ce marché si spécial et instable etc... c'est le fait que la majorité des revenus des compagnies "major" (type Air France, British Airways, Lufthansa, United Airlines etc...) dépendent des businessmen car c'est la business class qui remplie les caisses. Pas la first, ni l'éco (vous le saviez sûrement déjà mais je précise tout de même pour que ma pensée soit claire). Du coup, moindre problème économique = les businessmen voyagent moins = la plus grande source de revenus d'une compagnie qui disparaît. C'est le schéma résumé qu'il m'a tendu pour me montrer à quel point c'est un secteur qui est, en moyenne, plus dépendant et incertain que les autres.
le schema est vrai mais ce n'est pas plus incertain que pour d'autres secteurs (dans l'auto, les revenues de Renault dependent essentiellement des gammes Clio et Megane, pour Apple, la source principale, c'est l'Iphone, etc)
duffayy a écrit :
jeu. juin 07, 2018 3:47 pm

Sans parler de l'explosion du marché qui a créée de nouvelles contraintes avec des aéroports surchargés, un ciel toujours plus rempli et toujours plus difficile à contrôler etc... A cela, on rajoute encore une nouvelle contrainte, car un avion prend un temps fou à être conçu et par conséquent, anticiper la demande que le marché aura au moment de la production du dit avion est un défi qui je pense, est encore plus important que pour le marché automobile, ou le marché des trains (pour rester dans le secteur du transport). Un des seuls domaines qui me paraît tout aussi difficile à anticiper est la robotique puisque c'est tout neuf et au final et on connaît pas trop les attentes futures des usagers ou des sociétés qui viendront à l'utiliser^^. Encore une fois je dis peut-être 100% de choses fausses mais c'est ce que je pense. Je serais tout aussi ravi d'être contredit du moment que je comprend pourquoi. ;)
plusieurs points, pour l'auto, on estime que le marche va plus changer dans les 10 prochaines annees (electrification, autonomie, etc) que lors des 90 annees passes, donc l'aero est loin d'etre le seul secteur ou il y a des contraintes, mais c'est vrai que le temps de conception long est un vrai defi dans l'aero
la robotique, c'est loin d'etre un secteur neuf (tu penses sans doute aux robots type droides de Star Wars, mais c'est peanuts en terme de % dans le domaine de la robotique)

En tout cas, ca fait plaisir de voir qu'il y a toujours des passionnes par l'ingenierie et les produits techniques
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Flyt
Messages : 152
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2018 8:31 am

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par Flyt » jeu. juin 07, 2018 7:08 pm

Nico31000 a écrit :
mer. juin 06, 2018 5:19 pm
Mais il faut garder à l'esprit qu'on ne fabrique plus de nouveaux avions mais qu'on a encore plein de chose à améliorer sur le transport aérien et la sécurité aérienne.
Ah bon ? En ce moment, les programmes des années passées d'Airbus et Boeing, permettent de ne pas introduire de nouvel appareil avant 2025, par contre, ce n'est pas pour autant qu'ils ne sont pas en train de développer de nouveaux appareils / nouvelles évolutions... En plus, il faut pouvoir occuper le surplus d'ingés embauchés lors de la précédente décennie.
Nico31000 a écrit :
mer. juin 06, 2018 5:19 pm
Donc beaucoup d'avantage mais vu la difficulté pour y rentrer (cf le rang du dernier entrant chaque année même à CPP c'est pas Easy)
Subjectif.
Nico31000 a écrit :
mer. juin 06, 2018 5:19 pm
Vous ne devez donc pas signer juste parce que sur un site Enac ou dans une ancienne plaquette on a communiqué des chiffres erronés.
Toutes les écoles gonflent leurs chiffres où laissent du flou sur leurs sources.

Sinon, dernier commentaire personnel : il faut envisager une carrière dans sa globalité, pas sur la rémunération en école. Pour côtoyer des ingés fonctionnaires ENAC au quotidien, il faut dire qu'ils sont très formatés, et qu'il est par conséquent nécessaire d'adhérer au mode de travail d'un fonctionnaire pour s'engager dans cette voie.

AhBon
Messages : 1
Enregistré le : mer. juin 20, 2018 9:45 pm

Re: Choix ENAC Fonctionnaire - IEEAC

Message par AhBon » mer. juin 20, 2018 10:00 pm

Bonsoir,

Je confirme pour les 3800 € nets en sortie d'école pour un IEEAC (voire 4000 € pour certains postes et en région parisienne).
Le site posté plus haut ne reprend que la part indiciaire du traitement, sans les "primes".
Vous pouvez faire une vraie simulation à cette adresse : https://dgac.github.io/simupaye/
(un IEEAC commence au grade normal échelon 2 avec souvent un niveau EVS >= 10)

Là où l'ENAC magouille, c'est sur les 59k bruts calculés avec la conversion brut/net du privé... :lol:
Les 40k cités dans une autre plaquette ne correspondent à rien.

Sinon, le traitement est bien de l'ordre de 1200 € la première année puis entre 2000 et 2300 € les 2e et 3e années (source : 2016, ça n'a pas dû changer).

Voilà, si cela peut permettre d'y voir plus clair...

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 20 invités