Prépa à 24 ans

Pour les questions sur l'inscription informatique ou sur une inscription hors procédure.

Modérateurs : jowe_19, JeanN, Sylvie Bonnet

zede
Messages : 434
Enregistré le : dim. août 12, 2018 5:03 pm

Re: Prépa à 24 ans

Message par zede » sam. sept. 01, 2018 8:45 am

Hugo83 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 8:25 am
Tu parles de passer l'agreg mais préparer l'agreg dure un an
Au moins, un an au moins. ^^"


Pour en revenir à Nathan, ce qu'il dit n'est pas faux. C'est vrai qu'on imagine mal à 18 ans avoir changé à 24, sans compter ce que la vie peut ajouter à côté des études. Mais on ne doit pas lui reprocher si vertement.


Et puis la barrière de l'âge, il faut voir, ce n'est pas insurmontable. Et d'ailleurs, à la fac, elle est bien plus prononcée, sans que ce soit vécu comme un problème. C'est souvent même une richesse.

Mat.dd fera sans doute la part des choses en lisant les différents conseils et retours d'expérience: il gardera ce qui lui parle, ce qui lui semble juste ou prévisible en ce qui le concerne, prendra de la distance sur ce qui est juste pour un autre mais moins pour lui. C'est un des avantages à 24 ans, justement.

father
Messages : 10182
Enregistré le : mer. nov. 10, 2010 11:03 pm
Classe : 3J8VR2

Re: Prépa à 24 ans

Message par father » sam. sept. 01, 2018 9:26 am

Quelle logorrhée Nathan !
Faut vraiment que tu apprennes la concision.

Sur le fond, il y a 3 soucis dans ton discours 'poursuis tes reves', invariablement plaqué :

1. Ta méconnaissance des situations personnelles.
Math.dd a un master de math complet. Bien spécifique.
Et il rencontre des difficultés d insertion pro (d ou la réorientation envisagée).
Il a recu des conseils eclaires sur fpo et par mp.
Aucune nouvelle de lui depuis plusieurs mois....
Ce n est pas tres serieux. Cela donne l impression d avoir a faire a un velleitaire..
Un 2eme gus se pointe en disant : pareil pour moi.
Sa situation est forcément differente. On ne le connait ni d eve ni d adam. Aucun background. La 1ere etape du conseil c est de poser des questions sur son histoire..

2. Ta méconnaissance du monde du travail et de ses codes de recrutement.
Un gus de 30ans qui n a jamais travaillé durablement n atteindra sans doute jamais l entretien (face aux milliers de jeunes ingenieurs mecaniciens arrivant chaque annee sur le marché). Tu peux juger cela injuste mais c est la vie.

3. Ta méconnaissance du système educatif francais, dans toute sa complexité; pour illustrer un dut en 1an et 2 ans de formations dans un inp ou une mine (la l3 de math facilitera la sélection) apres 2 ou 3 d expérience sera bien mieux perçu d un recruteur. Avec un discours qui tient la route..

Hugo83
Messages : 164
Enregistré le : ven. juil. 18, 2014 11:34 pm

Re: Prépa à 24 ans

Message par Hugo83 » sam. sept. 01, 2018 9:37 am

zede a écrit :
sam. sept. 01, 2018 8:45 am
Au moins, un an au moins. ^^"
Oui, un an quand ça se passe bien et plusieurs années si ça se passe moins bien :mrgreen:
Ancien pipin de l'EPA
Désormais officier dans la Marine nationale

piroud
Messages : 4413
Enregistré le : mer. févr. 03, 2010 12:07 pm
Classe : ingénieur

Re: Prépa à 24 ans

Message par piroud » sam. sept. 01, 2018 9:42 am

Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 1:59 am
Sachez que certaines personnes reprennent des études à 30 ou 35 ans.
En general, quand on fait cela, c'est soit un diplome complementaire (type MBA) soit une re-orientation torale, tres rarement pour avoir un diplome de niveau equivalent a celui qu'on a deja
Sinon l'âge on s'en fiche l'important est qu'il fasse la formation qui lui permette de réaliser ses rêves.
L'age a quand meme des impacts tres concrets: difference avec les autres etudiants (a 24 ans, on a pas forcement envie de faire les memes choses qu'a 18)
Age de la retraite repousse
Etc
Mais oui il pourrait tenter les admissions // dans les écoles d'ingénieurs. Sans avoir le titre d'ingénieur il pourrait intégrer un Master et il se ferait embaucher sans problème dans une entreprise. Sauf qu'il devrait aussi perdre 1 an ou 2 pour se réorienter.
+ 2 ans contre + 5 ou 6...
Franchement vous tous là je vous trouve pas très sympas et pas encourageants. Dans certains cas vous dites à la personne qu'elle doit aller en prépa et pas en fac pour ne pas regretter etc et là vous pensez que c'est impossible. Dans les cas où des personnes n'aiment pas la CPGE et ils le disent clairement et veulent aller en IUT/fac vous leur dites quand même d'aller en CPGE et là quand une personne veut aller en CPGE depuis la fac vous lui dites qu'il ne vas pas y arriver...
Oui, on essaie de faire des conseils personnalises.
Et dans le cas que tu cites, la personne reve des Arts et a 18/19 ans. Si il revient dans 5 ou 6 ans avec un master de math en disant je veux repartir en prepas pour aller aux Arts, je lui deconseillerais cette idee
Si il veut faire de l'aérospatiale/automobile il aura besoin des maths mais surtout de la Physique et de la Chimie.
Non, il y a des dizaines de postes dans l'aero ou l'auto ou il n'y a pas besoin de physique/chimie /meca (genre dans les services qui suivent les systemes d'assurance qualite)
Il faut poursuivre ses rêves.
Sans doute, mais on n'est pas oblige de prendre la voie la plus longue ou la plus difficile
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Nathan22
Messages : 128
Enregistré le : lun. juil. 23, 2018 12:06 am

Re: Prépa à 24 ans

Message par Nathan22 » sam. sept. 01, 2018 10:47 am

Bonjour à tous,

Il a quand même dit qu'il voulait réellement aller en CPGE,voulant être ingénieur aérospatiale,faire une école d'ingénieur,que son Master était en Alternance avec des maths très spécifiques. Son Cursus ne lui permet pas de continuer. Il préférerait une voie généraliste. Il doit refaire un cursus pour avoir ce qu'il veut. Il préfère le lycée pour l'encadrement. Il cherche des études lui laissant de larges possibilités.

Je n'ai pas dit que ça allait être simple ,oui la différence d'âge sera peut-être pas facile au début ( Aussi il n'a pas besoin de le crier sur tous les toits). Mais vous savez à la fac dans ma promo en L1 il y avait un mec de 31 ans. L'élément le plus important est ce qu'il veut faire.

D'accord l'agrégation n'était pas un bon exemple. Mais prenons la thèse de Doctorat + une activité d'enseignement ? La plupart qui font une thèse de doctorat la font vers ces âges là. Et cela dure 3 ans.

Ce n'est pas un parcours normal mais il aura plus de maturité et si c'est expliqué je pense que ça ne posera pas de problème. J'ai lu de nombreux témoignages de personne reprenant des études et finissant à 30 ans réussissant à intégrer un travail. Enfin dans d'autres pays c'est plus courant d'arriver en Master vers les 30 ans et ce n'est pas si pénalisé qu'en France. Effectivement il pourra aller en IUT.

Si il veut poursuivre dans les maths appliqués il pourrait intégrer un Master ou une école plus rapidement c'est vrai.

La retraite de toute façon même en travaillant normalement ils vont la mettre à 80 ans pour tout le monde.

"Non, il y a des dizaines de postes dans l'aero ou l'auto ou il n'y a pas besoin de physique/chimie /meca (genre dans les services qui suivent les systemes d'assurance qualite)"

Oui Piroud je suis d'accord. Mais le domaine de l'aéronautique et du spatial c'est un secteur vaste.

On peut être --> Analyste de vol, Ingénieur calcul de structure,ingénieur maintenance aéronautique,ingénieur mécanique spatiale,ingénieur en propulsion, ingénieur intégrateur de satellite... Il y a l'astrochimie aussi, la dynamique des système gravitationnelle ,la Recherche privée....

Il dit aimer la Physique et la Chimie. Si il veut arrêter les Maths et faire un métier en lien avec la Physique et la Chimie il devra au moins reprendre deux ans d'études voir plus... A l'Université ou en CPGE. Mais si son souhait est d'aller en CPGE pour différentes raisons, pourquoi ne pas le laisser.

En CPGE il sera encadré, il aura le choix avec une formation généraliste en math, Physique et Chimie et un large choix d'école. Il sera remis à niveau. Si ça ne marche pas, et bien il retournera en fac/IUT comme vous dites si souvent et pourra toujours continuer.

Mais il est vraiment motivé à aller en CPGE.

Il y a des étudiants qui ont leur bac à 23 ans et vont en CPGE à 23/24 ( déjà vu sur ce forum ou d'autres) donc il devrait aussi pouvoir le faire.

C'est juste que si il veut se réorienter vers la Physique ou la Chimie je ne suis pas sûr que ça sera si rapide comme vous dites. Mais j'ai peut-être tord. Je lui conseille la CPGE justement pour lui laisser le choix de choisir là ou il veut aller. Après 2 ans de CPGE il aura une bonne idée des matières. Il y a aussi les Licences simples,les bi-licences ou les doubles cursus à l'Université. La majorité des Concours Universitaires (Pass ingénieur,Casting....) demandent de maîtriser 2 voir 3 disciplines... Les Math ne lui suffiront pas.

Si il veut intégrer l'ENAC, l'ISAE, l'ENSMA,l'ESTACA ou l'IPSA ou même Centrales, Mines..., il lui faudra de la Physique-Chimie...

Il prendra la décision qu'il estime la plus appropriée.

J'ai essayé de ne pas être trop long.
Modifié en dernier par Nathan22 le sam. sept. 01, 2018 1:52 pm, modifié 1 fois.

piroud
Messages : 4413
Enregistré le : mer. févr. 03, 2010 12:07 pm
Classe : ingénieur

Re: Prépa à 24 ans

Message par piroud » sam. sept. 01, 2018 11:16 am

Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 10:47 am
D'accord l'agrégation n'était pas un bon exemple. Mais prenons la thèse de Doctorat + une activité d'enseignement ? La plupart qui font une thèse de doctorat la font vers ces âges là. Et cela dure 3 ans.
La these est un travail de recherche, pas un apprentissage
J'ai lu de nombreux témoignages de personne reprenant des études et finissant à 30 ans réussissant à intégrer un travail. Enfin dans d'autres pays c'est plus courant d'arriver en Master vers les 30 ans et ce n'est pas si pénalisé qu'en France.
Le mot important dans ton texte est "repris". Lui n'aura jamais arrete. Pareil pour l'etranger, les personnes qui ont leur master a 30 ans ou plus, ils ont soit arreter leur etudes apres le bachelor puis bosser quelques annees, soit passe leur master en // de leur travail (genre cours le week end ou une journee par semaine)
Donc le recriteur, il veut une personne avec de lecperience pro.. bon courage a lui pour justifier 10 ans d'etudes
La retraite de toute façon même en travaillant normalement ils vont la mettre à 80 ans pour tout le monde.
Tu donnes aussi les chiffres du loto ? :roll:
"Non, il y a des dizaines de postes dans l'aero ou l'auto ou il n'y a pas besoin de physique/chimie /meca (genre dans les services qui suivent les systemes d'assurance qualite)"

Oui Piroud je suis d'accord. Mais le domaine de l'aéronautique et du spatial c'est un secteur vaste.

On peut être --> Analyste de vol, Ingénieur calcul de structure,ingénieur maintenance aéronautique,ingénieur mécanique spatiale,ingénieur en propulsion, ingénieur intégrateur de satellite... Il y a l'astrochimie aussi, la dynamique des système gravitationnelle ,la Recherche privée....
Tellement vaste qu'il y a des poste tel que ingenieur qualite, acheteur, responsable prod (liste loin d'etre exhaustive) ou il n'y a pas forcement besoin d'avoir un diplome d'inge et pour lesquels il pourrait postuler des maintenant ou moyennant un annee de formation (et ne pas repartir du niveau bac)
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Nathan22
Messages : 128
Enregistré le : lun. juil. 23, 2018 12:06 am

Re: Prépa à 24 ans

Message par Nathan22 » sam. sept. 01, 2018 11:38 am

Oui c'est une des rares formation où on est étudiant et on travaille.

Oui absolument d'accord avec ce que tu dis. Il devra justifier effectivement. Mais est-ce un problème ?

Haha je plaisantais. J'ai exagéré. Plutôt 65-68 ans...

Oui il aime bien le domaine des Affaires et les Sciences, il pourrait postuler à un poste d'acheteur, de responsable production etc. Oui il pourrait tout à fait faire une L3 ou un Master et travailler dans 2 ans. Car dans l'aéronautique il y a notamment les Matheux (et Matheuses) pour le lancement d'un satellite. Calculer la trajectoire etc... Aussi la modélisation mathématique ou le calcul scientifique au CEA.

Seulement la question c'est ce qu'il veut faire. Si il veut faire des études généralistes en Physique-Chimie-Math car ne sachant pas encore vraiment dans quel domaine aller. La CPGE est plus conseillée.

L'Orientation n'est jamais simple...

P.S. Record du message le plus court !!!

Avatar du membre
Hibiscus
Messages : 1716
Enregistré le : ven. oct. 27, 2017 10:55 am
Classe : Bac a fleurs

Re: Prépa à 24 ans

Message par Hibiscus » sam. sept. 01, 2018 11:57 am

Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 11:38 am
Car dans l'aéronautique il y a notamment les Matheux (et Matheuses) pour le lancement d'un satellite. Calculer la trajectoire etc... Aussi la modélisation mathématique ou le calcul scientifique au CEA.
C'est joli en pensée, mais t'as une idée du nombre de postes ouverts dans ce que tu dis ?
Cette année yavait 3 places au CEA pour rejoindre les équipes de model, les 3 qui l'ont pris étaient des gens ayant fini une superbe thèse, participé à plusieurs projets d'expédition ou de calcul auparavant, et ayant à peine 25 ans..
L'optimisme a ses limites..
Lycée Masséna (Pcsi-PC*) -- École polytechnique
Université de Tokyo | Tohoku - Thèse (Astrophysique)

piroud
Messages : 4413
Enregistré le : mer. févr. 03, 2010 12:07 pm
Classe : ingénieur

Re: Prépa à 24 ans

Message par piroud » sam. sept. 01, 2018 12:06 pm

Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 11:38 am
Oui c'est une des rares formation où on est étudiant et on travaille.
Comme toutes les formations en alternance. Pas si rare
Oui absolument d'accord avec ce que tu dis. Il devra justifier effectivement. Mais est-ce un problème ?
Oui, c'est un probleme. Quand tu es en competition avec plusieurs (des dizaines ?) d'autres postulants, ca sera tres genant d'avoir un gros malus
Seulement la question c'est ce qu'il veut faire. Si il veut faire des études généralistes en Physique-Chimie-Math car ne sachant pas encore vraiment dans quel domaine aller. La CPGE est plus conseillée.
La prepas+ecole n'est qu'un moyen, (comme tu le rappelles souvent), et la il y a des facons plus intelligente d'arriver a son objectif
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Nathan22
Messages : 128
Enregistré le : lun. juil. 23, 2018 12:06 am

Re: Prépa à 24 ans

Message par Nathan22 » sam. sept. 01, 2018 12:18 pm

Hibiscus a écrit :
sam. sept. 01, 2018 11:57 am

C'est joli en pensée, mais t'as une idée du nombre de postes ouverts dans ce que tu dis ?
Cette année yavait 3 places au CEA pour rejoindre les équipes de model, les 3 qui l'ont pris étaient des gens ayant fini une superbe thèse, participé à plusieurs projets d'expédition ou de calcul auparavant, et ayant à peine 25 ans..
L'optimisme a ses limites..
Oui le CEA ou le CERN, tu as raison c'est difficile. On va rester plus réaliste avec les métiers cités précédemment :

Analyste de vol, Ingénieur calcul de structure,ingénieur maintenance aéronautique,ingénieur mécanique spatiale,ingénieur en propulsion, ingénieur intégrateur de satellite... La dynamique des système gravitationnelle en M2 Pro notamment à l'Observatoire de Paris.

Dans le secteur automobile :L’ingénieur d’études,L’ingénieur méthodes,L’ingénieur qualité,L’ingénieur de maintenance ou L’ingénieur styliste/designer automobile.

Il y a des M2 Pro de Math appliqués à la Physique.

@Piroud c'est vrai je n'avais pas pensé aux formations en alternance.

Oui mais je garde ma vision optimiste des Patrons qui laissent la chance à un candidat avec un parcours atypique mais motivé et compétent. Si il est motivé et compétent, même en ayant suivi une formation de Pâtisserie avant. Je ne verrai aucun problème. Certes c'est atypique mais ça existe.

C'est un moyen comme d'autres. Mais si il veut intégrer une école d'ingé et qu'il ne sait pas si il veut travailler en Math, en Physique ou en Chimie, la CPGE est parfaite.

Vraiment si il n'a aucune envie de faire un Master de Math mais veut essayer la Physique ou la Chimie va falloir au moins entre 2 et 3 ans... (On n'entre pas en Master de Synthèse Organique/Sciences des Matériaux,Mécaniques des Fluides ou vraiment typé Physique/Chimie avec un Master de Math appliqués aux assurances.... )

Alors autant aller en CPGE qui laissent un large choix d'école d'ingé tout en étant suivi avec de bons cours et une approche pluridisciplinaire des sciences. Je pense qu'en CPGE il sera bien.

Certains reprennent à 30 ans donc à 24 il a toute sa vie devant lui.

J'ai compris la différence.Mais dans son cas il reprendrait des études en Physique/Chimie. Certains font X métier et changent après. Lui il a faut une Licence Math +Master assurance et il veut se réorienter en Math OU en Physique/Chimie en lien avec l'automobile/Aéronautique et spatial

Il devrait prendre un peu le temps de réfléchir à ce qu'il veut réellement faire. Si ça décision est prise qu'il se lance.

Tout a été dit, bonne journée à vous.
Modifié en dernier par Nathan22 le sam. sept. 01, 2018 1:45 pm, modifié 1 fois.

piroud
Messages : 4413
Enregistré le : mer. févr. 03, 2010 12:07 pm
Classe : ingénieur

Re: Prépa à 24 ans

Message par piroud » sam. sept. 01, 2018 12:43 pm

Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 12:18 pm
Oui mais je garde ma vision optimiste des Patrons qui laissent la chance à un candidat avec un parcours atypique mais motivé et compétent. Si il est motivé et compétent, même en ayant suivi une formation de Pâtisserie avant. Je ne verrai aucun problème. Certes c'est atypique mais ça existe.
Ce n'est plus de l'optimisme, c'est de la naivete :roll:
C'est un moyen comme d'autres. Mais si il veut intégrer une école d'ingé et qu'il ne sait pas si il veut travailler en Math, en Physique ou en Chimie, la CPGE est parfaite.

Vraiment si il n'a aucune envie de faire un Master de Math mais veut essayer la Physique ou la Chimie va falloir au moins entre 2 et 3 ans... (On n'entre pas en Master de Synthèse Organique/Sciences des Matériaux,Mécaniques des Fluides ou vraiment typé Physique/Chimie avec un Master de Math appliqués aux assurances.... )

Alors autant allé en CPGE qui laissent un large choix d'école d'ingé tout en étant suivi avec de bons cours et une approche pluridisciplinaire des sciences. Je pense qu'en CPGE il sera bien.
Il a deja un master. A un moment, il savoir assumer les choix que l'on fait et regarder vers le futur. On peut changer de voie, evoluer, mais repartir 5 ans en arriere, est rarement une bonne solution
Certains reprennent à 30 ans donc à 24 il a toute sa vie devant lui.
Tu n'as pas compris la difference entre le cas de math.dd et la reprise d'etude apres une activite professionnelle
Il devrait prendre un peu le temps de réfléchir à ce qu'il veut réellement faire. Si ça décision est prise qu'il se lance.
La dessus, on est d'accord
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

padpad
Messages : 4558
Enregistré le : lun. juin 21, 2010 6:57 pm

Re: Prépa à 24 ans

Message par padpad » sam. sept. 01, 2018 12:49 pm

Il me semble que ça a déjà été dit et redit, mais c'est dommage de confondre
- c'est louable et à encourager de vouloir "reprendre des études / changer de voie"
- c'est de salubrité publique d'avertir qqn sur les obstacles propres à la prépa quand on a 7 ans de plus que la moyenne des taupins, un autre rythme de vie, un autre regard etc ..
Bref .. father notamment l'a déjà dit, il y a sans doute d'autres voies plus adaptées à obtenir le "même résultat".

Sinon, merci à Nathan pour Sachez que certaines personnes reprennent des études à 30 ou 35 ans., you made my day.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.

Flyt
Messages : 158
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2018 8:31 am

Re: Prépa à 24 ans

Message par Flyt » dim. sept. 02, 2018 8:07 am

Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 10:47 am
Il préfère le lycée pour l'encadrement. Il cherche des études lui laissant de larges possibilités.
Comme il a été dit, la prépa prépare à un concours, elle ne forme pas à un métier. Il y a des voies plus rapides et éfficaces pour devenir ingénieur avec son profil. Pourquoi ne pas passer par un IUT, rentrer dans "l'aérospatiale" ou l'automobile en tant que technicien et suivre une formation parallèle (CNAM...) pour avoir le titre d'ingénieur ? Il perdra moins de temps, aura une formation orientée pratique, et surtout, il lui sera sans doutes plus facile d'entrer dans la domaine aéro (l'automobile, je ne connais pas) avec un statut de technicien que d'ingé (bon, il n'aura évidemment pas le même salaire).
J'ai en tête une connaissance, tout droit sortie d'un DUT, embauchée directement en CDI avant la fin de ses études dans une boite aéro pour faire de la méthode.
Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 10:47 am
D'accord l'agrégation n'était pas un bon exemple. Mais prenons la thèse de Doctorat + une activité d'enseignement ? La plupart qui font une thèse de doctorat la font vers ces âges là. Et cela dure 3 ans.
Sauf qu'ils bossent en parallèle en tant qu'assistant chercheur ou bien au sein d'entreprises et cotisent pour leur retraite.
Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 10:47 am
Ce n'est pas un parcours normal mais il aura plus de maturité et si c'est expliqué je pense que ça ne posera pas de problème. J'ai lu de nombreux témoignages de personne reprenant des études et finissant à 30 ans réussissant à intégrer un travail. Enfin dans d'autres pays c'est plus courant d'arriver en Master vers les 30 ans et ce n'est pas si pénalisé qu'en France. Effectivement il pourra aller en IUT.
Visiblement tu n'es pas allé travailler beaucoup à l'étranger....
Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 10:47 am
En CPGE il sera encadré, il aura le choix avec une formation généraliste en math, Physique et Chimie et un large choix d'école. Il sera remis à niveau. Si ça ne marche pas, et bien il retournera en fac/IUT comme vous dites si souvent et pourra toujours continuer.
A 28 ou 29 ans ? :mrgreen:
Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 10:47 am
Mais il est vraiment motivé à aller en CPGE.
Il y a des étudiants qui ont leur bac à 23 ans et vont en CPGE à 23/24 ( déjà vu sur ce forum ou d'autres) donc il devrait aussi pouvoir le faire.
C'est marginal comme exemple. On en voit quelques uns passer avec ce profil, mais peu "repasser" une fois ingé. Ce serait intéressant d'avoir leur retour sur la faisabilité d'une prépa à cet age.
Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 10:47 am
Si il veut intégrer l'ENAC, l'ISAE, l'ENSMA,l'ESTACA ou l'IPSA ou même Centrales, Mines..., il lui faudra de la Physique-Chimie...
Honnêtement, en n'ayant pas fait de physqiue depuis 6 ans, en ayant suivi un cursus universitaire en maths visiblement de bas niveau, et en ayant, disons le, déjà plusieurs années d'études dans les pattes (sorti d'école d'ingé à 22 ans, je ne me voyais pas continuer des études, aussi bien pour mes neurones que l'envie d'entrer sur le marché du travail), peut-il raisonnablement espérer l'une de ces écoles ...

Flyt
Messages : 158
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2018 8:31 am

Re: Prépa à 24 ans

Message par Flyt » dim. sept. 02, 2018 8:13 am

piroud a écrit :
sam. sept. 01, 2018 12:43 pm
Nathan22 a écrit :
sam. sept. 01, 2018 12:18 pm
Oui mais je garde ma vision optimiste des Patrons qui laissent la chance à un candidat avec un parcours atypique mais motivé et compétent. Si il est motivé et compétent, même en ayant suivi une formation de Pâtisserie avant. Je ne verrai aucun problème. Certes c'est atypique mais ça existe.
Ce n'est plus de l'optimisme, c'est de la naivete :roll:
Oui. Dans l'épicerie du coin, on trouvera peut être ça louable, mais chez Airbus ou un autre groupe aéro (même dans des PME), on s'interrogera longuement sur la cohérence d'un profil avec de tels revirements. Pour info, dans certaines entreprises, les profils trop chaotiques ou loufoques sont estampillés d'un tampon "incohérent", et l'embauche dans le groupe en question est alors définitivement fermée. Je ne citerai pas ici les boites en question, mais j'en connais déjà quelques unes dans l'aéro qui utilisent ce genre de pratiques.

Nathan22
Messages : 128
Enregistré le : lun. juil. 23, 2018 12:06 am

Re: Prépa à 24 ans

Message par Nathan22 » dim. sept. 02, 2018 11:19 am

Flyt a écrit :
dim. sept. 02, 2018 8:07 am
Pourquoi ne pas passer par un IUT, rentrer dans "l'aérospatiale" ou l'automobile en tant que technicien et suivre une formation parallèle (CNAM...) pour avoir le titre d'ingénieur ? Il perdra moins de temps, aura une formation orientée pratique, et surtout, il lui sera sans doutes plus facile d'entrer dans la domaine aéro avec un statut de technicien que d'ingé (bon, il n'aura évidemment pas le même salaire).
J'ai en tête une connaissance, tout droit sortie d'un DUT, embauchée directement en CDI avant la fin de ses études dans une boite aéro pour faire de la méthode.
Bonjour Flyt. Ton pseudo me fait penser au film "In the Air" avec George Clooney. Je ne savais pas qu'on pouvait avoir un métier dont la fonction était de licencier des gens. Hier soir j'ai lu qu'en Suède les entreprises pouvaient facilement virer des employés mais qu'en contrepartie elles donnent une compensation financière où une formation pour travailler ailleurs.

Oui ils donnent des cours aux étudiants de Licence. Ah oui cela serait une autre voie possible. Un DUT GMP, Génie électrique ou génie thermique. Oui c'est une formation pratique. Ceux du DUT Sciences des Matériaux de ma région ils ont comme projet un propulseur de satellites et ils en ont 5-6 des projets de ce type. Cela pourrait être une option de suivre une formation au Cnam. Ah c'est un bel exemple.

Flyt a écrit :
dim. sept. 02, 2018 8:07 am
Visiblement tu n'es pas allé travailler beaucoup à l'étranger....
Je ne suis pas ingé comme Piroud hein mais je ne suis qu'en L2 Chimie... Je commencerai à travailler après mon M2 ou pendant ma thèse.
Flyt a écrit :
dim. sept. 02, 2018 8:07 am
A 28 ou 29 ans ? :mrgreen:

Je n'espère pas... Ah oui c'est marginal.
Flyt a écrit :
dim. sept. 02, 2018 8:07 am
Honnêtement, en n'ayant pas fait de physqiue depuis 6 ans, en ayant suivi un cursus universitaire en maths visiblement de bas niveau, et en ayant, disons le, déjà plusieurs années d'études dans les pattes (sorti d'école d'ingé à 22 ans, je ne me voyais pas continuer des études, aussi bien pour mes neurones que l'envie d'entrer sur le marché du travail), peut-il raisonnablement espérer l'une de ces écoles ...
Je comprends parfaitement... Oui à un moment on a envie de travailler. Tu as un parcours similaire au sien ?
Flyt a écrit :
dim. sept. 02, 2018 8:07 am
Oui. Dans l'épicerie du coin, on trouvera peut être ça louable, mais chez Airbus ou un autre groupe aéro (même dans des PME), on s'interrogera longuement sur la cohérence d'un profil avec de tels revirements. Pour info, dans certaines entreprises, les profils trop chaotiques ou loufoques sont estampillés d'un tampon "incohérent", et l'embauche dans le groupe en question est alors définitivement fermée. Je ne citerai pas ici les boites en question, mais j'en connais déjà quelques unes dans l'aéro qui utilisent ce genre de pratiques.

Pardon mais je n'ai toujours pas compris en fait.. Flyt quelle est la différence entre une personne qui fait 5 ans d'étude de Math et qui se réoriente en Physique/Chimie en lien avec l'aéronautique et quelqu'un qui travaille pendant 5 ans dans X métier et qui se réoriente aussi. Si il se réoriente où est le problème ? Si j'étais le patron je penserais : Lui il a fait 5 ans de pâtisserie pour aller dans la Biologie et l'autre il a fait 5 ans de Math pour aller dans la Physique. Ils se sont trompés de voies et ont changé. C'est compréhensible.

Mais je pense que vous voulez dire qu'il n'a pas forcément besoin de se réorienter vu qu'il possède des compétences en Math.

L'IUT y'aura aussi la barrière d'âge mais ce n'est pas un problème.Si il va en IUT il devra quand même se spécialiser (Les débouchés sont différents d'un GMP, GEI, GT...). Et quel DUT Choisir ? D'ailleurs il peut intégrer une GE en venant d'un IUT( mais autant aller en CPGE ya plus de places et c'est ce qu'il veut).

Je comprends absolument vos points de vues. Ce qui me dérange vraiment c'est qu'il veut rester dans une formation généraliste et avoir le choix. J'espère vraiment qu'il aime une partie des maths pouvant déboucher dans l'aéronautique. Je ne voudrais pas qu'il fonce tête baissée dans un IUT alors qu'il ne sait pas vraiment ce qu'il veut faire... C'est pour ça que la CPGE lui laisse encore 2 ans pour se décider...

Si il va faire 2 ans d'IUT autant aller en CPGE... 3 ans c'est vraiment important dans une vie ?

En tout cas qui ne tente rien n'a rien.

Bonne journée à vous

P.S. Merci de partager vos expériences du Monde du Travail / Je viens de m'apercevoir que son message d'origine date du 26 Mai et qu'il s'est connecté pour la dernière fois le 9 Août... J'espère qu'il va lire nos réponses...

Et qu'il nous tiendra au courant surtout...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité