Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Pourquoi faire une prépa, quelle prépa choisir, et toute autre question du même genre.

Messages : 1749

Enregistré le : 13 févr. 2018 09:22

Re: Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Message par matmeca_mcf1 » 08 juil. 2019 21:54

philgib a écrit :
08 juil. 2019 16:27
Je m'intéresse au génie civil, plus précisément aux ouvrages luttant contre la montée des eaux. Après ma formation "générale de base" j'envisage de me specialiser à Delft.
Quand je parlais de formation théorique à l'EPFL, je pensais surtout à la filière math. Les formations génie ...» seront moins théorique. Sur la formation aux art, je n'ai eu que des échos indirects de collègues qui connaissent des collègues qui enseignent aux arts. Je préfère laisser les anciens élèves ici présents décrire la formation qui y est donnée. Je vous conseille de regarder le syllabus de l'EPFL en génie civil http://edu.epfl.ch/studyplan/fr/propede ... enie-civil La première année semble contenir des cours commun avec génie mécanique et certainement d'autres filières.

Si vous décidez finalement de faire une prépa, je vous conseille de choisir votre école dans deux ans d'abord en fonction de la formation qui y est dispensé et de voir le prestige ou la sélectivité comme un critère moins important que l'adéquation de la formation avec vos projets professionnels. Pour ce que vous voulez faire, la première formation française d'ingénieurs qui me vient à l'esprit est http://ense3.grenoble-inp.fr/fr/formati ... esentation Il y en a sûrement d'autres mais je ne les connais pas toutes.
Ancien ENS Cachan (maths) 1999--2003
Enseignant-Chercheur à l'Enseirb-Matmeca (Bordeaux INP)
Les opinions exprimées ci-dessus sont miennes et ne reflètent pas la position officielle de l'école dans laquelle j'enseigne.

Messages : 178

Enregistré le : 25 janv. 2018 07:31

Classe : Ingé

Re: Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Message par Flyt » 13 juil. 2019 07:32

Contrairement aux avis avancés ici, je trouve sa démarche plutôt cohérente, il réfléchit juste à un "plan B" en cas d'échec (bon, il n'a pas encore décidé lequel de ses 2 options était le plan A et l'autre le plan B). Il n'a jamais dit qu'il souhaitait aller en prépa pour mieux se préparer ensuite à subir la 1A de l'EPFL. Il a juste dit qu'en cas de mauvais classement en Sup, il souhaiterait aller ensuite à l'EPFL (et réciproquement, en cas d'échec à l'EPFL, il irait en Sup), ce qui est plutôt une vision positive.

Pour revenir sur le sujet, vu que tu as l'air de bien savoir vers quel domaine te diriger, je dirais que l'EPFL t'offrira une formation assez rapidement orientée vers le génie civil, et plus spécialisée qu'aux Arts (si tu vas aux Arts, tu ne te spécialiseras pas avant Bac+3). De plus, aux Arts, à ma connaissance, il n'y a pas de formation explicite en génie civil (il y a bien du TP à Aix, du génie mécanique un peu partout, mais pas de génie civil). Ensuite, le niveau de l'EPFL est bien entendu extrêmement réputé, et la formation est de qualité -peut être plus pragmatique qu'aux Arts où, comme dans le système français en général, la formation scientifique est excellente, mais la pédagogie et la transmission du savoir sont de moins bonne qualité que dans les systèmes anglosaxons ou Suisse-. Ca, c'était le côté pile.

Côté face maintenant. En allant à l'EPFL, tu te fermeras un bon nombre de portes si tu souhaites revenir en Sup par la suite. Le niveau de la 1A à l'EPFL peut sensiblement être rapporté au niveau demandé en prépa, donc si tu échoues là bas, il est probable que tu n'excelles pas non plus en prépa. En plus, avec le chauvinisme ambiant dans les prépas, ton dossier pour intégrer une CPGE sera sans aucun doute moins bien considéré malgré le savoir acquis en une année à l'EPFL. En revanche, même en cas d'échec, la Sup t'offrira un solide bagage scientifique apprécié par l'EPFL (comme dit auparavant, il faudra donner un plus grand coup de collier une fois à l'EPFL, car le niveau n'en sera pas moins élevé), et je n'ai jamais connu d'échecs parmi des personnes issues de prépa et ayant intégré l'EPFL (à mon époque, l'intégration se faisait directement en 2 ou 3A, donc la sélection était peut-être plus drastique que maintenant ?). Ensuite, en faisant prépa + ENSAM, même si les Arts & Métiers ne proposent pas de formation en GC, tu peux tout à fait faire un Double diplôme à l'étranger (aux Pays Bas comme tu le proposais, mais aussi ... à l'EPFL). La sélection dans ce sens sera très faible voire inexistante (d'autant plus qu'une fois en école d'ingé, il suffit de travailler un minimum poiur s'assurer un très bon dossier). Ca t'assurera 2 diplômes, et donc une plus grande polyvalence. Enfin, la prépa et l'ENSAM t'offriront une formation moins spécialisée qui te permettra de faire évoluer ton projet professionnel à ta guise, car même si tu sembles décidé à aller en GC, il est fort probable que tu découvres d'autres domaines qui te plaisent tout autant voire plus lors de tes études.

Messages : 41

Enregistré le : 17 janv. 2019 18:29

Re: Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Message par drakstar64 » 13 juil. 2019 09:01

Pour ce qui concerne le GC, les Arts et Métiers du centre d'Angers ont ouvert récemment leur option "INFRASTRUCTURE" aux civils qui était jusqu'à présent réservé aux militaires. Cette option est ouverte à partir de la 2ième année, la 1ère année restant générale.

Messages : 11426

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Message par father » 13 juil. 2019 18:00

Bien vu
Et my Bad, prévoir un plan B n est nullement critiquable
Flyt a raison
On dispose maintenant d un peu plus de contexte..
La cible a l heure actuelle est : travaux maritimes
Ce qui me gêne davantage est l opposition entre ptsi/
Ensam d une part et epfl d autre part
L epfl a d énormes qualités mais je doute que les suisses soient les spécialistes de la montée des eaux
Par ailleurs, certaines écoles de génie civil justement sont peu accessibles aux PT...
A l epfl, un échec c est sortir du système sans le bachelor
En prepa, un échec c est ne pas avoir d ecole en sortant de prepa. C est rare.
Être dans le dernier quart en ptsi a Ginette ou à trifouillais les oies c est pas la même chose
Et ds le 1er cas, partir à epfl en perdant 1an n est pas vraiment une riche idée

La bonne démarche est de commencer par identifier les écoles de génie civil en France, celles qui sont accessibles à une pt.. ou Psi
Celles qui proposent une filière travaux maritimes (il y en a plusieurs)
Celles qui ont un accord avec une fac réputée dans le domaine
Les néerlandais sont effectivement doués pour cela
On sait pourquoi

Messages : 178

Enregistré le : 25 janv. 2018 07:31

Classe : Ingé

Re: Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Message par Flyt » 13 juil. 2019 21:11

father a écrit :
13 juil. 2019 18:00
A l epfl, un échec c est sortir du système sans le bachelor
En prepa, un échec c est ne pas avoir d ecole en sortant de prepa. C est rare.
Tout à fait, c'est un point non négligeable qui m'avait d'ailleurs fait refuser l'EPFL.

Messages : 9

Enregistré le : 30 juin 2018 10:51

Re: Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Message par olivier50 » 15 juil. 2019 19:13

A nuancer par le fait que la première année de l'EPFL est sanctionnée, non par un concours, mais par un examen. Si on a le niveau au départ (a priori ok avec sa mention TB), si on ne s'est pas fourvoyé dans le choix de filière (important), et si on a travaillé (très important et ça va souvent avec le point précédent, ça a de bonnes chances de passer dès la première année (et de très bonnes en deux ans). Si on passe son temps à boire des bières au bord du lac, ça peut être plus compliqué...

Messages : 11426

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Message par father » 16 juil. 2019 07:09

Cela fait bcp de « si »
Même si la taupe débouche sur des concours, il y a peu de chances de ne rien avoir.
Et si cela arrive, un minimum de travail permet de poursuivre en l3.
Sachant que ne rien avoir signifie un niveau qui n aurait sans doute pas permis de valider le bachelor de l epfl

Ajouter le fait qu être trilingue donne un petit avantage aux concours

Mais si le po cherche un beau cadre de l autonomie et une grosse structure visible à l international, epfl est un bon choix

Messages : 12

Enregistré le : 22 mai 2019 07:39

Re: Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Message par philgib » 08 août 2019 14:05

Merci à tous pour vos msgs, tout particulièrement à Flyt qui a réussi à lire entre mes lignes.
Le choix s'est finalement porté sur l'EPFL. Ca passe ou ça casse. Au moins on aura essayé ;-)

On sait très vite si on a fait ou non le bon choix lors de l'examen en janvier 2020 qui déterminera si a) on passe ou si b) on est peut-être autorisé à redoubler après 6 mois de mise à niveau, ou c) on est viré définitivement.. Dans tous les cas ... Ce sera un autre monde !

Messages : 11426

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Sup puis EPFL vs EPFL raté puis sup...

Message par father » 08 août 2019 22:24

Si c est ton rêve tu as raison de l assouvir
Tu pourras tjrs revenir au bercail si besoin est

Répondre