Page 1  sur  4

Problème SI

Posté : 25 avr. 2018 10:26
par Wil
Bonjour,

http://concours.ensea.fr/portail/annales-ats-2010.html

Lors de la question 9, pour écrire les torseurs des actions mécaniques extérieures, notamment pour les liaisons pivots glissantes qui comprennent du frottement dans leurs liaisons, à priori le torseur de la pivot glissante est en A/B axe z : {X Y 0|L M 0} avec la symétrie du problème XZ on a seulement {X 0 0|0 M 0} mais elles comportent du frottements dans leurs liaisons donc concrètement, que cela signifie puisque dans ces torseurs je n'ai pas pris en comptes ces derniers ?

De même, l'hypothèse du placement à la limite du glissement, concrètement dans le calcul cela implique quoi ?

Merci d'avance.

Re: Problème SI

Posté : 25 avr. 2018 10:46
par Cortez
Pour une liaison pivot-glissant parfaite, avec la simplification attendue, ça donne : {X * 0|* M *}
En tenant compte du frottement et en se plaçant à la limite du glissement : {X * Z|* M *} avec Z = f.X (f : coeff de frottement). X est la composante normale de la résultante de l'A.M. et Z est sa composante tangentielle qui existe à cause de la prise en compte du frottement dans le guidage.

Re: Problème SI

Posté : 25 avr. 2018 10:57
par Wil
D'accord merci donc le frottement dans la liaison donne une composante en + suivant l'axe du guidage. Seulement pourquoi Z=f.X et pas -f.X ?
Puis, en tenant compte seulement du frottement on aurait donc cette résultante selon z mais pourquoi avoir dit en se plaçant à la limite du glissement, cela impose quoi de plus ?

Re: Problème SI

Posté : 25 avr. 2018 11:34
par Cortez
J'ai pas réfléchi au signe en effet. Il faut simplement que l'effort tangentiel que subit la partie mobile soit de signe opposé au signe de sa "tendance au mouvement" par rapport au bâti. "A la limite du glissement "impose l'égalité entre Z et fX. Sinon tu peux juste dire Z<=fX (sans parler du signe).

Re: Problème SI

Posté : 25 avr. 2018 12:06
par Wil
ça me va !
Dernière question qui me vient, pourquoi Z=-fX ,pourquoi serait-ce X,puisque X est normal au mouvement de translation du guidage ?

Re: Problème SI

Posté : 25 avr. 2018 12:13
par Cortez
Les lois de Coulomb sur le frottement sec donnent un lien entre composante normale (ici X) et composante tangentielle (ici Z) par l'intermédiaire du coefficient de frottement.

Re: Problème SI

Posté : 25 avr. 2018 12:17
par Wil
Ah oui..! Merci bien pour toutes ces réponses !

Re: Problème SI

Posté : 27 avr. 2018 11:06
par Wil
J'ai d'autres problèmes pour le sujet 2015 ;
http://concours.ensea.fr/portail/annales-ats-2015.html
Le torseur sol-roueavant est une pivot d'axe x0 en Ia : {X Y Z|0 M N} avec PB plan ZY {0 Y Z|0 0 0} repère Rl c'est ça ?

Comme la liaison n'est pas parfaite elle a un frottement de fait on a la résultante Y=-k Z car frottement suivant yl
Puis pour le torseur sol-rouearrière en Igd on a de même {0 Y Z|0 0 0} repère Rl mais la liaison étant parfaite il n'y a pas de résultante selon yl car pas de réaction tangentielle,donc il reste la seule résultante selon zl ?

Re: Problème SI

Posté : 27 avr. 2018 13:31
par Cortez
Wil a écrit :
27 avr. 2018 11:06
Le torseur sol-roue avant est une pivot
Surement pas. On attend une ponctuelle avec frottement là (ou une linéaire rectiligne en pb plan ce qui revient à une ponctuelle).

Re: Problème SI

Posté : 27 avr. 2018 13:52
par Wil
...
C'est évident maintenant que tu le dis, en pensant que la roue arrière était en liaison pivot(cf hyp), j'ai interprété la roue avant pareil...
Merci en tout cas, ça a déja + de sens et on a donc {0 0 Z|0 0 0} , avec frottements sur la composante suivant yl donc {0 Y Z|0 0} avec Y=-fZ à priori ?