MCC et induction

Modérateurs : DOS MARTIRES, François Marcy

Répondre

Messages : 12

Enregistré le : 21 mars 2020 14:07

Classe : PT

MCC et induction

Message par Pierre Martin » 25 avr. 2020 21:52

Bonsoir, j'ai besoin de votre aide car il y a une équation du MCC que j'ai du mal à comprendre.
D'abord on suppose qu'il fonctionne en mode moteur, on reprend les quatre équations du MCC (loi des mailles, pfd, couple, tension), et on s’intéresse à celle de la tension qui la relie à la vitesse de rotation : e=K*omega. On la démontre avec la loi de faraday qui régit les phénomènes d'induction, et là je ne comprends pas. Je m'explique : Pour moi l'induction est un phénomène qui fait apparaitre une tension dans la spire (ou une fem) lorsque le flux du champ B varie. Donc dans le cas du MCC, en effet le flux varie lorsque la spire tourne (à cause des forces de laplace) et donc une tension e apparait et avec la loi de modération de lenz cette tension s'opposerait à la tension inititiale imposée à la spire. Donc e serait une tension parasite et donc une perte, alors que dans l'explication des quatre équations e est la tension réelle imposée à la spire (on lui soustrait à la tension U d'entrée les pertes dues à la résistance du fil...). Ce qui voudrait dire que e est une tension qui découle de la tension imposée au moteur et non des phénomènes d'induction. Mon problème est là : c'est cette incohérence entre la traduction de la loi de lenz et l'explication des équations.
Mais ducoup ce problème ne se présente pas si on fait tourner la MCC en alternateur puisque la tension réelle e aux bornes de la spire est bien due aux phénomènes d'induction (lorsque on met en rotation la spire dans le champ magnétique).
Voilà j'espère que j'ai étais clair sinon je tenterais de l'expliquer différement ! Merci d'avance pour vos réponses.

Messages : 2222

Enregistré le : 01 juin 2012 22:03

Re: MCC et induction

Message par Cortez » 26 avr. 2020 11:25

Je ne sais pas si ça peut t'aider, mais au cas où : https://www.tpline.eu/fr/cours/livres/MCC/MCC.php#p=1

Messages : 12

Enregistré le : 21 mars 2020 14:07

Classe : PT

Re: MCC et induction

Message par Pierre Martin » 26 avr. 2020 20:22

Merci beaucoup pour votre réponse, je viens de regarder mais je n'ai pas trouvé l'explication que je voulais, ce n'est pas grave je vais reformuler mon problème car je me rends compte que j'ai exposé beaucoup de choses pour un problème assez simple.
En fait cette tension e due au phénomène d'induction est en réalité une force contre électromotrice. Et donc c'est pour moi une tension parasite, et en la multipliant à l'intensité de la spire on obtient la puissance parasite qui est soustraite à la puissance absorbée. Or le problème est que dans l'arbre des pertes de puissances du MCC la puissance e*i est au centre de l'arbre et non sur les extrémités comme se trouvent toutes les autres puissances parasites ( pertes fer, joule, meca...). Voila ! Bonne soirée à tous

Messages : 85

Enregistré le : 27 mars 2016 19:51

Classe : MPSI et PCSI

Re: MCC et induction

Message par ProfDePrépa » 11 mai 2020 12:20

imagine que tu as ce moteur dans la main

Image

il n'est pas alimenté, il n'y a que lui.

Expérience 1 : tu lances le rotor de toutes tes forces, il tourne, puis ralenti jusqu’à s’arrêter. Ca peut mettre plus ou moins longtemps selon le frottement (tu ne le vois pas mais il y a eu une tension créé entre les deux fils qui dépassent)

Expérience 2 : d'une main tu mets en contact les deux fils l'un avec l'autre, et de l'autre tu lances le rotor de toutes tes forces. Le rotor reste à l'arrêt. Certes il tourne lorsque tu forces avec ta main (et tu créé un courant qui circule dans la boucle), mais dès que tu lâches il s’arrête tout de suite.

C'est l'equation e=Kw , tu viens d'imposer e=0 donc w=0

Pour moi ce n'est pas une perte
prépa PT → ENS → agreg SI → prépa MPSI PCSI
http://sciencesindustrielles.com

Messages : 12

Enregistré le : 21 mars 2020 14:07

Classe : PT

Re: MCC et induction

Message par Pierre Martin » 19 mai 2020 18:44

Oui je suis tout à fait d'accord avec votre exemple, e ici ne parait pas être une perte. Mais ce qui me pose problème c'est justement cette contradiction entre cette expérience simple et la définition de e : Bon en mode générateur aucun soucis puisque le flux varie (car on actionne mécaniquement le rotor) et donc d'après lenz on a appartition d'une tension. Mais si on est en mode moteur on envoie un courant dans la spire (qui constitue le rotor) et grâce aux forces de laplace notre rotor tourne (par def du fonctionnement du mcc et on est bien d'accord que pour l'instant on n'a pas rencontré de phénomènes d'induction). Mais maintenant que notre rotor tourne, le flux varie constament et d'après la loi de faraday (e=-dphi/dt) on retrouve une tension e aux bornes de la spire : mais d'après la loi de lenz "les phénomènes d'induction s'opposent aux cause qui leur ont donné naissance" et la en l'occurence e s'oppose à la tension initiale (qui a donné naissance à la rotation du moteur et donc aux phénomènes d'induction). Merci d'avance pour vos réponses !!

Répondre