Le succès est il conditionné par le seul travail?

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 435

Enregistré le : 08 janv. 2007 19:42

Classe : 3A méca

Message par steff_57 » 10 juil. 2008 00:03

HXN-PRIM a écrit :L'hypothèse de l'intervention de la génétique dans le talent n'est que balourdise.
...
Le talent trouve sa source bien ailleurs, car il faut en convenir, les prédispositions, l'ingéniosité et la virtuosité naissent et fleurissent avec l'éducation.

Seule une éducation qui met l'enfant en contact permanent avec la matière, la connaissance et qui sollicite de manière constante la vivacité, le raisonnement, la critique permet à terme d'atteindre ce que vous appelez succès et ce que j'appelle conséquence.

Je n'ai vraiment lu ce qui a été dit sur ce topic, donc si c'est hs désolé ; mais pourquoi dire ça HXN-PRIM :roll: . Les gens les mieux placés pour dire ces choses, ce sont les maîtres et maîtresses au primaire et maternelle, demandes leur, tu ne trouveras sûrement personne pour confirmer ce que tu dis. Si dès le primaire, il y a une différence de niveau flagrante entre certains élèves, c'est que les gens n'ont pas les même capacités à la naissance. Ne dis pas que c'est avant l'entrée dans les premiers classes que l'éducation s'est vraiment faîte...impossible

Messages : 53

Enregistré le : 19 mai 2008 22:36

Localisation : 59 - Cambrai

Message par M@xime » 10 juil. 2008 00:07

steff_57 a écrit : Je n'ai vraiment lu ce qui a été dit sur ce topic, donc si c'est hs désolé ; mais pourquoi dire ça HXN-PRIM :roll: . Les gens les mieux placés pour dire ces choses, ce sont les maîtres et maîtresses au primaire et maternelle, demandes leur, tu ne trouveras sûrement personne pour confirmer ce que tu dis. Si dès le primaire, il y a une différence de niveau flagrante entre certains élèves, c'est que les gens n'ont pas les même capacités à la naissance. Ne dis pas que c'est avant l'entrée dans les premiers classes que l'éducation s'est vraiment faîte...impossible
Ayant appris a lire et à compter (à un niveau basique, certes) uniquement grace à mes parents avant meme l'entrée dans les premières classes, ce qui m'a valu d'ailleurs mes années d'avance, je ne serais pas aussi catégorique.

Environnement, part d'inné... que sais-je? En fait, on peut dire ce qu'on veut, on n'en sais rien! :lol:
Ancien Eleve de Terminale S, Lycée Fenelon, Cambrai.
Année de Sup' : PCSI 1 à Henri Wallon, Valenciennes.
Année de Spé' : PCE. Meme lycée.

Messages : 102

Enregistré le : 29 juin 2008 22:58

Classe : PC*

Localisation : Paris

Message par strv_77 » 10 juil. 2008 00:13

steff_57 a écrit :

Je n'ai vraiment lu ce qui a été dit sur ce topic, donc si c'est hs désolé ; mais pourquoi dire ça HXN-PRIM :roll: . Les gens les mieux placés pour dire ces choses, ce sont les maîtres et maîtresses au primaire et maternelle, demandes leur, tu ne trouveras sûrement personne pour confirmer ce que tu dis. Si dès le primaire, il y a une différence de niveau flagrante entre certains élèves, c'est que les gens n'ont pas les même capacités à la naissance. Ne dis pas que c'est avant l'entrée dans les premiers classes que l'éducation s'est vraiment faîte...impossible
Donc tu penses vraiment que tout ce qui se passe en dehors de l'école ne joue aucun rôle ?
Autant on peut partir de l'hypothèse que peut-être à la naissance tout le monde est sur un même pied d'égalité, autant tout ce qui se passe après (de mon point de vue en tout cas) joue un grand rôle, et même avant les premières classes . Notamment tout ce qui concerne l'environnement de l'enfant, aussi futile que cela puisse paraitre, les jouets des différents bébés ne sont pas forcément tous les memes et jouent différement sur le cerveau de l'enfant. Enfin bref on ne peut pas dire que les différences de niveaux ne peuvent se créer qu'à partir du primaire

Messages : 141

Enregistré le : 08 déc. 2007 18:52

Localisation : Paris

Message par Kerivu » 10 juil. 2008 01:38

Autant on peut partir de l'hypothèse que peut-être à la naissance tout le monde est sur un même pied d'égalité
C'est, comme tu le dis, une hypothese.
as-tu une preuve?
On peut donc aussi faire l'hypothese inverse sans trop de souci vu les connaissances sur le domaine des personnes du forum...
On ne fait donc que de discuter de differentes opinions mais aucun element prouvé n'apparait ici donc...

Cependant, a mon avis:
on ne peut pas dire que les différences de niveaux ne peuvent se créer qu'à partir du primaire
.
+1
(mais ce n'est qu'un avis!)
2007/2009: MPSI/PSI*

Messages : 1307

Enregistré le : 09 déc. 2006 18:37

Message par koala (h4pc*) » 10 juil. 2008 09:41

j'ajouterai qu'il me paraît très improbable que tout le monde naisse sur un pied d'égalité en ce qui concerne les capacités intellectuelles, alors que ce n'est pas vrai pour les autres types de capacités (vous allez dire que c'est ma nature chimiste qui ressort)

Messages : 28

Enregistré le : 02 juin 2008 13:55

Message par MyoRel » 10 juil. 2008 09:48

Je propose qu'on ferme le topic.

Les digressions à 2 centimes me saoulent.
Ceci est une signature.

Messages : 43

Enregistré le : 02 mai 2008 19:55

Message par choum » 10 juil. 2008 10:58

MyoRel a écrit :Je propose qu'on ferme le topic.

Les digressions à 2 centimes me saoulent.
+1

De toute façon, tout est ici une question d'opinion à la base et je crois que le debat est vain tant il touche à des connaissances obscures(intelligence qui pourrait le definir??), et des engagements politiques personnels: innegalité(?):education? Niveau social? Disposition intellectuelle à reussir heritée??

+

Messages : 9598

Enregistré le : 18 déc. 2002 19:09

Classe : Prof

Localisation : Metz

Message par Quetzalcoatl » 10 juil. 2008 12:55

steff_57 a écrit :Les gens les mieux placés pour dire ces choses, ce sont les maîtres et maîtresses au primaire et maternelle, demandes leur, tu ne trouveras sûrement personne pour confirmer ce que tu dis. Si dès le primaire, il y a une différence de niveau flagrante entre certains élèves, c'est que les gens n'ont pas les même capacités à la naissance.
Il est possible d'être déjà en échec scolaire à 3 ans. Si, si. Et pas qu'un peu !

Le problème (dixit les maîtres et maîtresses que je connaît fort bien) ce n'est pas tant l'éducation nationale (quoique) que ce qu'il se passe à la maison. Entre ceux qui sont dehors dès qu'ils rentrent, livrés à eux-mêmes, donc qui ne font pas leurs devoirs, n'apprennent pas leurs leçons et dont le modèle est un grand frère placé dans un centre d'accueil et les fistons qui rentrent et pour qui on vérifie les devoirs (et on lui en rajoute si nécessaire), ce n'est ni l'enfant, ni l'éducation nationale qui crée une si grande différence. Mais l'environnement familial.

Le problème de l'éducation nationale, c'est que dans ces cas là, on ne peut RIEN faire (même si l'enfant a un gros retard, il est impossible de forcer les parents à faire suivre aux gosses des cours "particuliers", même chose si le gamin est quasiment aveugle ou s'il a de gros problème d'orthophonie). Ca s'appelle la liberté parentale !

Donc, au final, peu importe qu'on naisse tous "intrinséquement" avec un même cerveau. Le facteur numéro 1, c'est la famille. L'éducation nationale arrive en 2 et peut, régulièrement, améliorer un peu les choses. Notez aussi que les promotions sociales ne viennent pas en une génération mais en deux ou trois. Par exemple les footbaleurs professionnels issus de milieu "difficiles" avaient déjà des parents (en fait le père) dans le milieu du foot (de bas niveau, certes, mais déjà dans le milieu).

C'est pour cela que si c'est vrai que peu de fils / fille d'ouvrier font polytechnique, j'aimerais bien savoir ce qu'il en est du pourcentage à 2 générations.
Les hôpitaux sont les lieux les plus dangereux de France : c'est là qu'on y meurt le plus.

Matthieu Rigaut
Physique PC*, Image Fabert (Metz)
Cours, DM, DS, TD donnés à mes étudiants
Me prévenir par MP pour modérer un message

Messages : 101

Enregistré le : 26 juin 2007 12:55

Message par HXN-PRIM » 10 juil. 2008 12:59

Chiffres que j'ai deja donné :

La proportion des élèves d’origine modeste dans les quatre plus grandes écoles - Polytechnique, Ena, HEC et Normale sup - a chuté de 29 % au début des années 50 à seulement 9 % au milieu des années 90. Même Bourdieu n’aurait pu imaginer une telle reproduction sociale des élites. Employés et ouvriers, qui représentent encore aujourd’hui plus de 60 % de la population active, n’envoient que 6 % de leurs enfants à l’Ena, moins de 1 % à Polytechnique, 3,4 % dans les écoles de commerce et 6,1 % dans les écoles d’ingénieurs. Dans le même temps, la part des enfants de cadres et de professions intellectuelles supérieures (cadres, chefs d’entreprise, enseignants du second degré ou du supérieur, etc.) atteint 85 % des institutions les plus prestigieuses et 62 % de l’ensemble des élèves des grandes écoles.
Les 4/5 des personnes sur prepas.org sont des gosses de riches, les autres sont des candidats à la bourgoisie.

L’amitié par excellence est celle des gens vertueux.

Il y a une mauvaise ambiance sur le forum, quasi belliqueuse.

Messages : 9598

Enregistré le : 18 déc. 2002 19:09

Classe : Prof

Localisation : Metz

Message par Quetzalcoatl » 10 juil. 2008 13:16

HXN-PRIM a écrit :Chiffres que j'ai deja donné :
Ce ne sont pas ceux que j'ai demandé ... :roll:

Ce phénomène existe mais est différent de ce dont on parle.
Les hôpitaux sont les lieux les plus dangereux de France : c'est là qu'on y meurt le plus.

Matthieu Rigaut
Physique PC*, Image Fabert (Metz)
Cours, DM, DS, TD donnés à mes étudiants
Me prévenir par MP pour modérer un message

Répondre