Franchement la prépa...

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 830

Enregistré le : 11 août 2012 17:28

Localisation : Strasbourg

Re: Franchement la prépa...

Message par arreuh » 13 août 2013 21:48

Adolorante a écrit : La véritable question est "dans quelle mesure peut-on savoir que l'on est fait pour faire une prépa ou non en terminale ?".
De manière générale, je pense que le profil "gros glandeur (en term)" avec beaucoup de capacités est assez bien adapté à la prépa (même si l'acclimatation peut être un peu compliquée), pour le reste des profils ça devient déjà beaucoup plus compliqué.
2010-2012 Henri Loritz (Nancy) : PCSI -> PSI*
2012-2014 Supélec (Metz) -> Semestre à Singapour
2014-2015 CentraleSupélec (Chatenay/Gif) : Option énergie fossile, Master II : Génie Civil et Environnement

Messages : 866

Enregistré le : 02 mars 2011 17:04

Classe : X2013

Re: Franchement la prépa...

Message par Someone1348 » 13 août 2013 21:58

Adolorante a écrit :
Someone1348 a écrit :
Polleny a écrit : Mais ici dans aucun cas je ne dénigre la prépa, je vous dis simplement que si comme moi ça ne vous convient pas, il y a d'autres solutions pour devenir ingé.
Voilà où est le problème.Il ne faut pas s'obstiner à croire que la seule voie est Bac S -> Prépa. Il y a tellement de gens qui y vont par défaut, parce que c'est prestigieux et réputé. Après il ne faut pas dire que c'est la faute du système si on choisit une voie qui ne nous convient pas. Il y en a qui sont "contents" en prépa et qui ne le seraient pas en médecine, et vice-versa, comme il y en a qui sont malheureux en prépa et qui ne le seraient peut être pas en prépa intégrée, en école d'ingé post-bac, en fac... La sélection est assez riche pour permettre à chacun de se construire un parcours adapté.
Dites moi, on vous a mis un couteau pour vous forcer à faire prépa?
La véritable question est "dans quelle mesure peut-on savoir que l'on est fait pour faire une prépa ou non en terminale ?".
Et la réponse est très difficile. Ma sup s'est honnêtement très mal passée et j'ai largement remonté la pente en spé.
C'est clair. Mais on ressent quand même une différence de motivation entre les gens... Il y a ceux qui font prépa parce qu'ils étaient bon en terminale et puis leurs profs leur ont dit que c'était bien. Ils ont tendance à moins bien tenir le stress de la prépa (normal, ils sont un peu moins motivés...). Il y a ceux qui sont surs de vouloir la faire, qui veulent telle ou telle école, qui ont déjà un objectif en tête quoi, et à mon avis ils tiennent beaucoup mieux. Presque tout le monde que je connais à eu un coup de blues en prépa, la différence était comment ils s'en remettaient, et c'est normal s'ils s'en remettent pas bien s'ils sont en prépa parce que papa, maman, le prof les ont poussés.

Je suis aussi assez d'accord avec arreuh, en général si déjà en terminale on est obligés de beaucoup bosser et si on stresse, il faut se poser des questions pour la prépa.
Lycée Kléber PCSI 2 -> PC* -> X2013

compte supprimé

Re: Franchement la prépa...

Message par compte supprimé » 13 août 2013 21:59

Exactement, un mec qui bosse en TS est condamné à avoir une CCP (sauf si les résultats sont énormes bien sûr)

Messages : 2408

Enregistré le : 11 nov. 2009 16:49

Re: Franchement la prépa...

Message par Adolorante » 13 août 2013 22:03

arreuh a écrit :
Adolorante a écrit : La véritable question est "dans quelle mesure peut-on savoir que l'on est fait pour faire une prépa ou non en terminale ?".
De manière générale, je pense que le profil "gros glandeur (en term)" avec beaucoup de capacités est assez bien adapté à la prépa (même si l'acclimatation peut être un peu compliquée), pour le reste des profils ça devient déjà beaucoup plus compliqué.
Un "gros glandeur" peut ne pas arriver à se mettre au travail, et là l'acclimatation ne se fait juste pas. J'en ai eu un exemple pendant deux ans, un mec qui foutait absolument rien mais qui était septième en maths en sup, qui rendait une question par DM, etc... Il a pas été pris en étoile, résultat il a séché la majorité des cours de spé et s'est retrouvé dans le bas du classement en non-étoilée.
Dubblee a écrit :Exactement, un mec qui bosse en TS est condamné à avoir une CCP (sauf si les résultats sont énormes bien sûr)
Le major de ma classe en TS bossait à bonne fréquence, avec des résultats pas si énormes (16/17 de MG, 19 en maths/physique) et il va à Centrale Paris.
Actuaire associé.
Ne répond pas aux questions sur l'actuariat par MP sauf besoin de confidentialité. Posez plutôt votre question sur forum.

Messages : 866

Enregistré le : 02 mars 2011 17:04

Classe : X2013

Re: Franchement la prépa...

Message par Someone1348 » 13 août 2013 22:04

Bof c'est pas ça que je voulais dire, et j'espère que ce ne soit vraiment que du sarcasme dans ta réponse... Mais si on commence à devoir beaucoup travailler en terminale et qu'on est pas très motivé on risque de vivre très mal la prépa. On s'en fout du résultat, s'il a CCP, X ou Centrale (c'est pas le but de ce topic). La prépa a une grosse part de psychologique aussi... Et vaut mieux être motivé. Si déjà on est stressé en terminale, qu'on bosse jusque tard le soir, et qu'on fait prépa parce que... euh, parce que oui, il ne faut pas s'étonner qu'après on le vive mal en disant que c'est la faute du système.
En somme, oui, c'est la faute du système... du système d'orientation pour les études post-bac (même du système qui oriente les gens en bac S parce que "c'est bien").
Lycée Kléber PCSI 2 -> PC* -> X2013

Messages : 2408

Enregistré le : 11 nov. 2009 16:49

Re: Franchement la prépa...

Message par Adolorante » 13 août 2013 22:05

Someone1348 a écrit :Bof c'est pas ça que je voulais dire, et j'espère que ce ne soit vraiment que du sarcasme dans ta réponse... Mais si on commence à devoir beaucoup travailler en terminale et qu'on est pas très motivé on risque de vivre très mal la prépa. On s'en fout du résultat, s'il a CCP, X ou Centrale (c'est pas le but de ce topic). La prépa a une grosse part de psychologique aussi... Et vaut mieux être motivé. Si déjà on est stressé en terminale, qu'on bosse jusque tard le soir, et qu'on fait prépa parce que... euh, parce que oui, il ne faut pas s'étonner qu'après on le vive mal en disant que c'est la faute du système.
En somme, oui, c'est la faute du système... du système d'orientation pour les études post-bac (même du système qui oriente les gens en bac S parce que "c'est bien").
Là encore ça dépend. Si le mec passe son temps à bosser l'histoire-géo et les SVT c'est pas non plus si grave.
Actuaire associé.
Ne répond pas aux questions sur l'actuariat par MP sauf besoin de confidentialité. Posez plutôt votre question sur forum.

Messages : 202

Enregistré le : 08 févr. 2013 18:32

Classe : MP

Re: Franchement la prépa...

Message par BStinson » 13 août 2013 22:06

Ah merde je pensais que c'était un topic où chaucn donnait une fin de phrase à Franchement la prépa ...
Par exemple : franchement la prépa ... c'est fini pour moi :D

Messages : 866

Enregistré le : 02 mars 2011 17:04

Classe : X2013

Re: Franchement la prépa...

Message par Someone1348 » 13 août 2013 22:07

Oui, enfin j'ai pas précisé non plus, mais je pense que mes propos sont compréhensibles. (pour le sarcasme je répondais à Dubblee)

Et oui, c'est fini pour moi aussi :mrgreen: la grosse question que je me pose c'est si je garde ou jete mes cours ^^
Lycée Kléber PCSI 2 -> PC* -> X2013

Messages : 202

Enregistré le : 08 févr. 2013 18:32

Classe : MP

Re: Franchement la prépa...

Message par BStinson » 13 août 2013 22:10

Je vais à l'ENSAE alors j'ai eu le plaisir de bruler (pendant un feu de camp) mes cours de Physique, Chimie, SI et langues :D

Messages : 830

Enregistré le : 11 août 2012 17:28

Localisation : Strasbourg

Re: Franchement la prépa...

Message par arreuh » 13 août 2013 22:11

Adolorante a écrit :
arreuh a écrit : Un "gros glandeur" peut ne pas arriver à se mettre au travail, et là l'acclimatation ne se fait juste pas. J'en ai eu un exemple pendant deux ans, un mec qui foutait absolument rien mais qui était septième en maths en sup, qui rendait une question par DM, etc... Il a pas été pris en étoile, résultat il a séché la majorité des cours de spé et s'est retrouvé dans le bas du classement en non-étoilée.
Je suis entièrement d'accord. Mais le fait de rater sa prépa et de se réorienter peut parfois permettre de se mettre un peu au boulot en fac ou en IUT (alors que le "branleur" de term à tendance à continuer à ne pas ouvrir un cahier quand il arrive en fac).
2010-2012 Henri Loritz (Nancy) : PCSI -> PSI*
2012-2014 Supélec (Metz) -> Semestre à Singapour
2014-2015 CentraleSupélec (Chatenay/Gif) : Option énergie fossile, Master II : Génie Civil et Environnement

Répondre