Suppression de la prépa?

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 4561

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Suppression de la prépa?

Message par padpad » 09 juil. 2014 11:35

Ragoudvo a écrit :
Système auto-entretenu.
C'est bien ce que dit Pisa, en l'attribuant non pas directement à la sélection sociale mais au goût prononcé du système Français pour s'occuper plus et mieux des premiers de la classe que des autres.

Alors fonçons donc dans l'excès inverse, supprimons les classements, déterrons Summerhill et Merlin (pas l'enchanteur, celui de Vincennes) et tout ira bien.

Tout ira d'ailleurs encore mieux si on va au bout de la logique, et que comme le vice est dans le classement, on supprime aussi le classement Pisa ..

cassez le pluviomètre, il pleuvra moins.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 5614

Enregistré le : 14 juin 2005 19:29

Re: Suppression de la prépa?

Message par Ragoudvo » 09 juil. 2014 11:45

C'est amusant comme avec toi, dès qu'on énonce un fait vérifié maintes fois (en l'occurrence, oui, le système français dépense plus pour les gamins riches et forts à l'école que pour les pauvres en échec scolaire), on est suspecté de vouloir casser tout le système.

Messages : 4561

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Suppression de la prépa?

Message par padpad » 09 juil. 2014 12:36

Ben ça peut s'expliquer.

A moitié parce que j'ai toujours eu une grande méfiance pour les détenteurs de vérités, surtout quand ils y ajoutent un peu en les recopiant. ( NB : je en parle pas spécifiquement de toi ni de ton post précédent). Dans ces cas là, afficher la négation de la contraposée de leur thèse est souvent amusant. Aux excès près, la négation de la contraposée de leur thèse devrait leur plaire, ben non .

A moitié parce que avant de m'attribuer une position, il est bon de s'assurer que je plaisante ou que je suis sérieux, ce que mon expression brouillonne, j'en conviens, ne facilite pas.
Modifié en dernier par padpad le 09 juil. 2014 14:15, modifié 1 fois.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 5614

Enregistré le : 14 juin 2005 19:29

Re: Suppression de la prépa?

Message par Ragoudvo » 09 juil. 2014 13:48

Le problème c'est le "aux excès près" qui ne donne pas vraiment envie de discuter quand tu arrives. Par exemple, je ne caricature jamais ta position en disant "le système français est le meilleur et il faut surtout ne jamais rien changer"...

Messages : 4561

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Suppression de la prépa?

Message par padpad » 09 juil. 2014 19:19

Certes, certes .. je reconnais volontiers l'excès (de forme).

Mais je continue de penser que cet excès, affiché et sinon facilement détectable est moins propice à influencer (couillonner) le chaland qui passe que ( ce que je perçois de certaine) autre forme de présentation.

La présentation sous forme de vérité scientifique, avérée, démontrée ( je pense à des annexes fort intéressantes citées plus haut il me semble , je n'ai pas le courage de rechercher tut le topic) de conclusions dans ce domaine me met mal à l'aise ( litote).

En effet, une "démonstration" sur un forum fortement scientifique a tendance par raccourci normal à se transformer en une vérité ( en tous cas bien sur sous conditions des qq axiomes fondateurs de l'univers mathématique dans lequel on fait la démo).

Et là, sur un domaine qui relève plus de la sociologie, discipline dont le caractère totalement scientifique m'échappe un peu, j'ai un peu l'impression qu'on pose l'hypothèse "politique" qu'on veut démontrer, et ensuite on ""démontre"" que les faits ne se barrent pas en courant devant l'hypothèse.

Il me semble qu'on se fatigue moins à évacuer ne serait-ce que par la confrontation aux faits l'hypothèse contraire, pas du tout à chercher ou évacuer une hypothèse différente et que en ce qui concerne la causalité, on s'exonère pas mal de la démontrer.

Encore une fois je ne prétends pas avoir démonté dans mon petit coin les """démos""" en question, mais leur forme et leur présentation font tinter les clochettes de mon esprit critique, et me donnent l'impression qu'on démontre ce qu'on a envie de démontrer, ce qui prouve que ce qui est avancé n'est pas stupide, mais ne prouve pas que c'est pour autant la réalité/vérité/seule hypothèse etc ..
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 61

Enregistré le : 24 mai 2014 19:50

Re: Suppression de la prépa?

Message par Professeur Rectangle » 10 juil. 2014 03:14

padpad a écrit : au goût prononcé du système Français pour s'occuper plus et mieux des premiers de la classe que des autres.
Cette affirmation est contredite par les deux faits suivants :
1) Très fort échec scolaire des surdoués, car rien ou presque n'est prévu pour eux (il échouent notamment par ennui ou inhibition intellectuelle).
2) Les programmes actuels sont prévus pour être suivi par des élèves ayant un retard mental léger. Est-ce vraiment le signe qu'on ne s'occupe que des meilleurs ?

Messages : 61

Enregistré le : 24 mai 2014 19:50

Re: Suppression de la prépa?

Message par Professeur Rectangle » 10 juil. 2014 03:15

Ragoudvo a écrit :C'est amusant comme avec toi, dès qu'on énonce un fait vérifié maintes fois (en l'occurrence, oui, le système français dépense plus pour les gamins riches et forts à l'école que pour les pauvres en échec scolaire), on est suspecté de vouloir casser tout le système.
Ah bon ? D'où viennent ces chiffres ?

Messages : 61

Enregistré le : 24 mai 2014 19:50

Re: Suppression de la prépa?

Message par Professeur Rectangle » 10 juil. 2014 03:49

Prenons un exemple : deux familles avec un enfant unique. La famille A "riche" paye 6000€ d'impôts par ans, et une autre, la famille B "pauvre", qui n'est pas imposable (par exemple dans les 18 000€).

Dans la famille riche, chaque membre rapporte en moyenne 2000€/an.

Dans la famille pauvre,
- chaque membre rapporte en moyenne 0€/an.
- la bourse (échelon 2) coûte 2490€/an
- l'accès au HLM représentera facilement une réduction de loyer 500€/mois (c'est une sous-approximation) soit 6000€/an

On n'a pas tout compté (notamment pas la TVA à 20%, pas la gratuité des concours en prépa qui représente environs 1000€ pour deux ans ou 2000€ pour 3 ans, et il y a beaucoup de boursiers en prépa), et déjà l'enfant pauvre coûte plus de 10000€/an plus cher que l'enfant riche. Reste le coût de la formation. Il faudrait une différence de plus de 10000€/an entre les deux formations pour compenser.

Messages : 4561

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Suppression de la prépa?

Message par padpad » 10 juil. 2014 08:27

Professeur Rectangle a écrit :
padpad a écrit : au goût prononcé du système Français pour s'occuper plus et mieux des premiers de la classe que des autres.
Cette affirmation est contredite par les deux faits suivants :
1) Très fort échec scolaire des surdoués, car rien ou presque n'est prévu pour eux (il échouent notamment par ennui ou inhibition intellectuelle).
par définition, les premiers de la classe ne sont PAS en échec scolaire.

je ne dis (cite) pas que le système s'occupe mieux des surdoués que des autres, je dis (cite) que le système s'occupe de surfer sur ceux qui réussissent et de les pousser en avant et non d'aider ceux qui ne réussissent pas, dont les surdoués font souvent partie.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 61

Enregistré le : 24 mai 2014 19:50

Re: Suppression de la prépa?

Message par Professeur Rectangle » 10 juil. 2014 10:11

padpad a écrit :par définition, les premiers de la classe ne sont PAS en échec scolaire.
Au moment où ils sont premiers de la classe. Mais si on s'occupe mal d'eux ils peuvent chuter, et c'est le cas de moult surdoués.
Vous oubliez de prendre en compte le temps qui passe.


C'est le fameux paradoxe du roi immortel de la logique temporelle.
  1. Le roi est celui qui possède le titre de "roi". Si le roi meurt, un autre est nommé à sa place.
  2. Est immortel celui qui est toujours vivant.
De 1 on obtient que le roi est toujours vivant. De 2 on en déduit qu'il est immortel.

Répondre