Suppression de la prépa?

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 793

Enregistré le : 12 avr. 2010 14:45

Classe : #_#

Re: Suppression de la prépa?

Message par Yamashita Ren » 10 juil. 2014 11:28

Professeur Rectangle a écrit :
padpad a écrit : au goût prononcé du système Français pour s'occuper plus et mieux des premiers de la classe que des autres.
Cette affirmation est contredite par les deux faits suivants :
1) Très fort échec scolaire des surdoués, car rien ou presque n'est prévu pour eux (il échouent notamment par ennui ou inhibition intellectuelle).
2) Les programmes actuels sont prévus pour être suivi par des élèves ayant un retard mental léger. Est-ce vraiment le signe qu'on ne s'occupe que des meilleurs ?
Si t'es en échec scolaire, t'es pas premier de la classe :mrgreen:
Mais je vois que padpad t'as déjà fait la même réflexion ...
Au moment où ils sont premiers de la classe. Mais si on s'occupe mal d'eux ils peuvent chuter, et c'est le cas de moult surdoués.
Vous oubliez de prendre en compte le temps qui passe.
Pas faux, pas faux ...
Sauf qu'un surdoué premier de la classe, si tu veux t'occuper de lui, faut accepter qu'il ait un rythme d'apprentissage différent du reste de la classe ... or, jusqu'en Terminale, le système scolaire est basé sur l'uniformité des classes.
"Was mich nicht umbringt, macht mich stärker" Nietzsche citant Alexandre le Grand dans Le Crépuscule des idoles (1888)
"Ce qui ne me tue pas me fortifie." Traduction de Patrick Wotling
Encore faut-il survivre ;)

Messages : 4575

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Suppression de la prépa?

Message par padpad » 12 juil. 2014 14:39

le paragraphe quoté n'est pas le principal, mais il est intéressant quand même
Résultats du baccalauréat à Paris, le 4 juillet 2014. (FRED DUFOUR / AFP)
Par Salomé Legrand

Mis à jour le 08/07/2014 | 08:18 , publié le 07/07/2014 | 17:39

Myriam Bourhail a obtenu 21,03 de moyenne au baccalauréat. Mais ce ne sont pas seulement ses notes qui font la une : les origines sociales de la meilleure bachelière du cru 2014, "fille d'ouvrier" et "d'origine marocaine", sont beaucoup mises en avant.

Montage photo réalisé à partir d'une capture d'écran du site de "L'Union-L'Ardennais", le 7 juillet 2014.Montage photo réalisé à partir d'une capture d'écran du site de "L'Union-L'Ardennais", le 7 juillet 2014. (L'UNION / FRANCETV INFO)

Or, comme le rappelle Slate.fr, lundi 7 juillet, ce n'est pas cette dernière caractéristique qui rend sa réussite "éclatante et symbolique". Francetv info en profite pour revenir sur les trois idées reçues, plus ou moins vraies, sur les inégalités à l'école.
Les élèves de milieux modestes réussissent moins bien que les autres : VRAI

Selon l'Observatoire des inégalités, "58% des élèves des sections pour jeunes en difficulté au collège sont issus de catégories sociales défavorisées, 2 % sont enfants de cadres supérieurs." Concrètement, le taux de réussite au bac passe de 80,2% à 96,2% selon que l’élève a un parent ouvrier ou cadre supérieur. De plus, 90% des enfants d’enseignants entrés en sixième en 1995 ont obtenu le bac environ sept années plus tard, contre 40,7% des enfants d’ouvriers non-qualifiés. Enfin, parmi les enfants d’ouvriers qui ont eu leur bac en 2012, 31 % l’ont eu dans une filière générale, une proportion qui s'élève à 75% chez les enfants de cadres supérieurs.

"En France, le statut économique, social et culturel des parents explique, aujourd'hui, une plus grande part de la variation des scores des élèves qu'en moyenne dans l'ensemble des pays de l'OCDE", assène en écho l'Insee en résumé de son rapport [PDF] sur l'évolution du nombre d'élèves en difficulté face à l'écrit. En bref, l'école française est davantage reproductrice d'inégalités sociales que celle des autres pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques. Et cela s'aggrave. "En 1996, un enfant d’enseignant avait 8,5 fois plus de chances d’être bachelier qu’un enfant d’employé de service. En 2002, c’était 15,7 fois plus", a calculé l'Observatoire des inégalités.

"L'écart des scores moyens entre les élèves socialement défavorisés et les élèves socialement favorisés augmente en France entre 2000 et 2009 et se situe désormais à 96 points", 16 points au dessus de la moyenne de l'OCDE qui, elle n'a pas évolué sur la même période, note l'lnsee. Et "l'accroissement de cet écart s'explique principalement par la baisse des résultats des élèves les moins favorisés".
Les enfants d'immigrés réussissent moins bien que les autres : FAUX

Pas moins bien, et même mieux. En réalité, cette donnée de l'origine géographique impacte bien moins les résultats des élèves que leur origine sociale. "Les immigrés rencontrent les mêmes difficultés que les catégories modestes en général, en particulier une école taillée sur-mesure pour les milieux favorisés", souligne une note de l’Observatoire des inégalités.

De plus, une étude [PDF] du ministère de l'Education nationale met en évidence qu'à niveau social équivalent, les enfants d'immigrés "sont même plutôt meilleurs". "Ils ont des aspirations scolaires beaucoup plus ambitieuses que les autres élèves", précise le document, qui pointe aussi que les parents immigrés "sont plus nombreux à souhaiter que leur enfant poursuive ses études jusqu’à 20 ans et plus et croient aussi plus fréquemment à l’utilité des diplômes de l’enseignement supérieur".

Explication : "Ils se positionnent de manière plus positive par rapport au système éducatif français, alors que pour beaucoup de parents non-bacheliers, les difficultés scolaires de leur enfant seraient plus souvent vécues comme la poursuite de leur propre échec."
et pas mal de liens sur les études ds la page

http://www.francetvinfo.fr/societe/educ ... 41525.html
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 795

Enregistré le : 13 mars 2012 10:36

Classe : MP*

Re: Suppression de la prépa?

Message par charlestiran » 12 juil. 2014 14:50

Cela me fait rire quand même ces histoires de surdoués mal accompagnés : ces élèves très bons dans les petites classes qui tout d'un coup deviennent mauvais. Pour des parents c'est compréhensible qu'avoir un enfant en dessous de la moyenne c'est pas facile à accepter mais de là à dire que le système scolaire ne s'occupe pas des surdoués :lol:

Si le concept de surdoué a un sens, il y en a quand même pas mal à qui le système scolaire réussit particulièrement bien.
2011-2012 : PCSI
2012-2013 : MPSI
2013-2014 : MP* (ENS Rennes // Ponts)
2014-2015 : MP* (ENS Ulm // X)

X2015

Messages : 793

Enregistré le : 12 avr. 2010 14:45

Classe : #_#

Re: Suppression de la prépa?

Message par Yamashita Ren » 12 juil. 2014 14:54

C'est que le mot "surdoué" est plutôt mal choisi car les surdoués ne sont en rien des surhommes :roll:
Eux aussi ont leurs faiblesses.
"Was mich nicht umbringt, macht mich stärker" Nietzsche citant Alexandre le Grand dans Le Crépuscule des idoles (1888)
"Ce qui ne me tue pas me fortifie." Traduction de Patrick Wotling
Encore faut-il survivre ;)

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Suppression de la prépa?

Message par Jay Olsen » 12 juil. 2014 15:08

charlestiran a écrit :Cela me fait rire quand même ces histoires de surdoués mal accompagnés : ces élèves très bons dans les petites classes qui tout d'un coup deviennent mauvais. Pour des parents c'est compréhensible qu'avoir un enfant en dessous de la moyenne c'est pas facile à accepter mais de là à dire que le système scolaire ne s'occupe pas des surdoués :lol:

Si le concept de surdoué a un sens, il y en a quand même pas mal à qui le système scolaire réussit particulièrement bien.
Ah ben non
Un surdoué aura tendance à être mauvais dans les petites classes et très bon quand il fait ce qu'il aime
Dans mon cas c'était la sup spé.
Vendue, merci

Messages : 61

Enregistré le : 24 mai 2014 19:50

Re: Suppression de la prépa?

Message par Professeur Rectangle » 13 juil. 2014 00:51

charlestiran a écrit :Si le concept de surdoué a un sens
Si vous ne connaissez pas le concept, n'hésitez pas à vous renseigner.
Je ne peux que vous conseiller d'apprendre à faire des recherches sous Google ou d'investir dans un dictionnaire.

Messages : 61

Enregistré le : 24 mai 2014 19:50

Re: Suppression de la prépa?

Message par Professeur Rectangle » 13 juil. 2014 01:04

Yamashita Ren a écrit :C'est que le mot "surdoué" est plutôt mal choisi car les surdoués ne sont en rien des surhommes :roll:
On ne les a pas appelés surhomme d'un autre côté. :D

Mais c'est vrai que le terme est dangereux : certaines personnes (même sur ce forum) se sentent personnellement menacé par le concept de surdoué. Cela mène à :
1) nier l'existence des surdoués
2) refuser de prendre en charge les besoins spécifiques de ces enfants
3) discriminer ou s'en prendre aux surdoués.

Une affaire qui illustre bien ces points : http://www.liberation.fr/societe/2012/0 ... ole_789364
C'est l'histoire d'un enfant surdoué qui a subit un certain nombre de discriminations, d'humiliations avant d'arriver au bord du suicide.

Dans mon dernier message, je n'ai pas été très tendre avec Charlestiran. Mais regardez les conséquences sur les enfants de ses idées malsaines. Il est inadmissible qu'un "professeur" soutienne une idéologie discriminatoire menant des enfants au suicide.

Messages : 4575

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Suppression de la prépa?

Message par padpad » 13 juil. 2014 10:38

Tout à fait d'accord.

J'ignore ce qu'il en est en France, mais dans d'autres pays, la surdouance fait depuis un bon moment l'objet d'une attention particulière dans la formation initiale des profs de tous niveaux, notamment petits niveaux (en matière de détection), et dans la formation permanente ( en matière cette fois de gestion spécialisée).

Mais si on rencontre parfois un regrettable "négationnisme" de la surdouance, on rencontre aussi malheureusement un ""effet de mode"" qui conduit parfois certains parents à penser qu'un gamin qui fait l'andouille 90% du temps et critique le prof à tout va est nécessairement un surdoué, notamment quand c'est leur rejeton, et non pas un éventuel hyperactif en manque de ritaline ( c'est moins chic ) ou un p'tit connard mal élevé par des grands connards ( c'est encore moins chic). Le même "effet de mode" consiste aussi ensuite, mais cette fois pour les concernés ( Marcel Aymé :-) ) directement à s'auto déclarer surdoués "parce que ca sonne bien" alors qu'ils sont tout au plus plus "doués" que la moyenne ( ce qui en prépa ...) et alimente gentiment le recrutement des Mensa ( ou de l'université de Guernon -Kassovitz) .

Si quelqu'un a le courage un jour de corriger la page http://fr.wikipedia.org/wiki/Surdou%C3%A9 ca serait de salut public. Elle contient pas mal de choses exactes, mais se contredit à plaisir et effectue une salade russe tout à fait regrettable entre les concepts, les termes etc ..
Modifié en dernier par padpad le 13 juil. 2014 18:23, modifié 1 fois.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 149

Enregistré le : 14 juin 2013 17:15

Classe : none

Re: Suppression de la prépa?

Message par lafayette911 » 13 juil. 2014 18:14

"on rencontre aussi malheureusement un ""effet de mode"" qui conduit parfois certains parents à penser qu'un gamin qui fait l'andouille 90% du temps et critique le prof à tout va est nécessairement un surdoué, notamment quand c'est leur rejeton, et non pas un éventuel hyperactif en manque de ritaline ( c'est moins chic ) ou un p'tit conanrd mal élevé par des grands connards ( c'est encore moins chic)"


J'adooooooooooooore....c'est tellement bien résumé. En fait pourquoi ne pas dire doué, cela est suffisant et évite le gonflement des chevilles tout à fait préjudiciable à l'individu.

Aux USA dans les écoles élémentaires il y a des tests (gratuits et effectués sur les classes de 1rst grade) intégrés au système pour repérer les élèves "gifted and talented" mais on n'en fait pas tout un plat et ils continuent leur chemin avec les autres, la seule différence est qu'on leur fait faire plus de ce qu'ils aiment et qui les passionne plus souvent.

Messages : 1953

Enregistré le : 12 avr. 2014 23:26

Classe : Jône

Localisation : Boue

Re: Suppression de la prépa?

Message par Der RHDJ » 14 juil. 2014 19:59

padpad a écrit :on rencontre aussi malheureusement un ""effet de mode"" qui conduit parfois certains parents à penser qu'un gamin qui fait l'andouille 90% du temps et critique le prof à tout va est nécessairement un surdoué, notamment quand c'est leur rejeton, et non pas un éventuel hyperactif en manque de ritaline ( c'est moins chic ) ou un p'tit connard mal élevé par des grands connards ( c'est encore moins chic).
En parlant de connards et d'enfants hyperactifs,
http://odieuxconnard.wordpress.com/2014 ... t-dexcuse/

(Et encore merci au premier à avoir mentionné ce site sur le forum.)
2012-2013 : 1/2 insouciante
2013-2014 : 3/2 arrogante
2014-2015 : 5/2 aigrie ET arrogante
X2015
Coët en GU - Médaille du Mythe échelon Platine - Vaneau d'Or

Répondre