Prestigeophobie

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 2735

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Prestigeophobie

Message par Jay Olsen » 12 juil. 2014 14:13

Ciou a écrit :J'ai l'impression qu'effectivement c'est bien l'enseignement de la physique qui est en cause. On nous envoie dans les calculs sans essayer de nous faire comprendre le sens physique qui se cache derrière ni les potentielles applications de tel ou tel calcul.

Je me suis rendu compte de cella en passant de la sup à la spé :

En sup j'avais un prof qui était adepte des exercices "stupides" d'applications directe du cours sur des exemples saugrenus (genre les trajectoires de billes ou mieux le pendule dans un cerceau en rotation). Même si le prof était très bon, je n'avais aucun goût pour la physique parce que ça ne servait à rien de faire du calcul pour ... faire du calcul.

En spé, mon prof m'a littérallement transmis l'amour de la physique parce qu'il essayait de nous faire passer le sens physique et l'intérêt pratique de ce que l'on étudié avant tout. Et je me suis mis à adorer la physique qui me permettait de comprendre plein d'objets et de phénomênes qui nous entourent. De plus, j'ai "débridé" mon esprit archi-rigoureux de MP matheux pour gagner en esprit physique et en capacité à faire des approximations et des modèles ce qui paradoxalement m'a aidé aussi en maths pour la résolution de certains exercices.

Après je ne pense pas, que retirer tout le formalisme mathématiques derrière la physique soit la solution. J'ai conscience qu'on peut faire de la belle voir très belle physique ecpérimentale avec quasiment aucune théorie ( je fais personnellement un projet de recherche en méca flu à l'ESPCI alors que je n'ai aucune notion mathématique sur le dit sujet pour l'instant, ce qui ne ne m'a pas empêché ,avec mes camarades, de construire une manip super intéressante) . Néanmoins, je pense que sans outils mathématiques on ne peut pas comprendre d'où viennent les résultats importants, voir les origines du phénomêne physique que l'on étudie. Ainsi le calcul permet pour moi d'avoir un sens physique "en profondeur" à l'opposé du sens physique "superficiel" que les nouveaux programmes (en tout cas au lycée car en prépa je ne peux pas juger ...) favorise : on sait beaucoup de truc sur plein de domaines différents mais dès qu'on gratte un peu c'est le néant car on a appris par coeur des trucs sans réellement comprendre d'où ils venaient.
Pas paradoxalement
Vendue, merci

Messages : 157

Enregistré le : 29 août 2011 10:36

Classe : Elève-ingénieur

Re: Prestigeophobie

Message par Ciou » 12 juil. 2014 14:17

Paradoxalement pour certains un peu trop à cheval sur la rigueur bien sûr. Je n'ai pas marqué le soupçon d'ironie
2011-2012 HX5 218/MP* Faidherbe
2013-2016 ESPCI Paris
2016-2017 Master ICFP Physique Quantique

Messages : 807

Enregistré le : 25 janv. 2012 14:24

Localisation : 92

Re: Prestigeophobie

Message par AlbanXIII » 12 juil. 2014 14:26

lucas.g a écrit :Seulement, les exercices à la con qui comme l'explique bien Raphaëlle ne sont que des exos de maths la rigueur en moins ne présentent que peu d'intérêts, à mon avis, puisqu'ils sont en général abordés comme une simple "application" d'une somme de connaissances apprises par coeur et d'astuces (j'aime beaucoup l'exemple des billes, à qui on fait vraiment faire n'importe quoi en prépa :D). Qu'on laisse plutôt de la place à des problèmes ouverts qui demandent de réfléchir à une certaine modélisation etc.
Pour illustrer, on dirait presque que c'est fait exprès : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=7&t=50719
ESPCI (au siècle dernier) / Thèse (électronique & télécoms) / Ingé R&D
"It is not only not right, it is not even wrong," - W. Pauli

Messages : 795

Enregistré le : 13 mars 2012 10:36

Classe : MP*

Re: Prestigeophobie

Message par charlestiran » 12 juil. 2014 14:59

Personnellement si je n'aime pas la physique c'est parce que je ne la trouve pas suffisamment formalisée et mathématisée. Peut-être que c'est pas le cas de tout le monde, mais il y en a quand même certains qui n'adhèrent tout simplement à la philosophie physicienne. Si l'on apprécie l'abstraction, l'auto suffisance et le détachement au réel des maths, il n'y a a priori aucune raison pour aimer la physique, non ?
2011-2012 : PCSI
2012-2013 : MPSI
2013-2014 : MP* (ENS Rennes // Ponts)
2014-2015 : MP* (ENS Ulm // X)

X2015

Messages : 2735

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Prestigeophobie

Message par Jay Olsen » 12 juil. 2014 15:07

AlbanXIII a écrit :
lucas.g a écrit :Seulement, les exercices à la con qui comme l'explique bien Raphaëlle ne sont que des exos de maths la rigueur en moins ne présentent que peu d'intérêts, à mon avis, puisqu'ils sont en général abordés comme une simple "application" d'une somme de connaissances apprises par coeur et d'astuces (j'aime beaucoup l'exemple des billes, à qui on fait vraiment faire n'importe quoi en prépa :D). Qu'on laisse plutôt de la place à des problèmes ouverts qui demandent de réfléchir à une certaine modélisation etc.
Pour illustrer, on dirait presque que c'est fait exprès : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=7&t=50719
J'ai pas compris le rapport entre l'ARQS et la méca spatiale :o
Vendue, merci

Messages : 642

Enregistré le : 22 août 2008 18:56

Classe : Post doc

Re: Prestigeophobie

Message par Penangol » 12 juil. 2014 15:29

Jay Olsen a écrit :Le concerto en physique c'est quand tu commences à sortir le logiciel de modélisation numérique pour prendre en compte toutes les interactions *physiques* dans ton airbus.
Pas du tout d'accord.
C'est quand tu sais démontrer que si l'univers est régi par les mêmes lois hier et aujourd'hui, alors l'énergie est conservée. Qu'avec un modele simple, tu peux estimer quels lasers utiliser pour refroidir un atome, et que ca marche. Bref, c'est le moment où tu n'as plus besoin de faire explicitement les calculs pour suivre le raisonnement. Mais je ne vois pas comment tu veux arriver là en ayant jamais fait de calculs ?!
X2008 -> M2 ENS CFP -> PhD au LKB -> Postdoc JSPS à l'Université de Tokyo
Peer reviewed publication is science. Train for it with Emergent Scientist (EmSci), the hands-on open access journal for students !

Messages : 490

Enregistré le : 01 sept. 2007 18:54

Localisation : Toulouse

Re: Prestigeophobie

Message par Kaito » 12 juil. 2014 15:41

Je m'inquiète aussi du niveau en mathématiques des prochaines générations. J'ai donné des cours de maths à des terminale S, et j'ai été assez troublé de voir la tournure qu'avait pris le programme, et le niveau des élèves aujourd'hui.

On décide de rajouter les matrices au programme de TS, mais ils ne savent pas ce que, si ce n'est "un tableau avec des chiffres et qu'on peut multiplier entre eux". Super les mecs, si c'était pour leur apprendre ça on aurait pu s'abstenir non ?
Je demande pas de leur apprendre ce qu'est un espace vectoriel ou une application linéaire à ce niveau, mais ne serait-ce que les introduire à ce que c'est une matrice et à quoi ça sert (leur dit qu'en gros, "une matrice, c'est un genre de fonction", ça les cadre un minimum et ils savent "un peu" ce qu'ils manipulent. Pas juste une tableau avec des chiffres). Car si c'est pour leur balancer des notions, ne pas leur expliquer ce que c'est, les faire manipuler sans qu'ils comprennent ce qu'ils font, personnellement je ne vois pas l'intérêt (et ça peut même être contre productif).

Ou même la question du bac cette année qui a provoqué un scandale et des pétitions, au point que la "difficulté suprême" du bac de mathématiques fasse la une des informations, c'était de montrer que $ \forall n , \bar{z^n} = \bar{z}^n $... Sachant que la question était guidée (on démontrait à la question d'avant que $ \bar{z_1 z_2} = \bar{z_1}\bar{z_2} $).
Ils sont tellement habitués à être pris par la main et guidés de A à Z comme des bébés à la moindre question, que dès qu'on leur dit pas "montrer par récurrence que", ils ne pensent pas à faire la récurrence.

Donc pour résumer en physique, on n'apprend pas le sens physique.
En maths, on apprend pas à raisonner mais juste à appliquer bêtement ce qu'on a déjà vu 100 fois en cours. :(
> ISAE-SUPAERO
> ONERA
> Safran Aircraft Engines
> Airbus Group

Messages : 866

Enregistré le : 02 mars 2011 17:04

Classe : X2013

Re: Prestigeophobie

Message par Someone1348 » 12 juil. 2014 16:35

Quid de la méca q? J'ai l'impression que justement sans le formalisme mathématique on serait très vite perdu et incapable d'en tirer quelque chose. Je sais que ça ne concerne pas tout le monde en école, mais certains aspects calculatoires de la physique de prépa permet de progresser un peu dans les bases.
Lycée Kléber PCSI 2 -> PC* -> X2013

Messages : 2735

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Prestigeophobie

Message par Jay Olsen » 12 juil. 2014 19:21

Penangol a écrit :
Jay Olsen a écrit :Le concerto en physique c'est quand tu commences à sortir le logiciel de modélisation numérique pour prendre en compte toutes les interactions *physiques* dans ton airbus.
Pas du tout d'accord.
C'est quand tu sais démontrer que si l'univers est régi par les mêmes lois hier et aujourd'hui, alors l'énergie est conservée. Qu'avec un modele simple, tu peux estimer quels lasers utiliser pour refroidir un atome, et que ca marche. Bref, c'est le moment où tu n'as plus besoin de faire explicitement les calculs pour suivre le raisonnement. Mais je ne vois pas comment tu veux arriver là en ayant jamais fait de calculs ?!
En expliquant, pour tous les domaines de la physique, que si tu laisses tomber un truc au dessus du sol, il tombe. Pas plus compliqué que ça
Vendue, merci

Messages : 642

Enregistré le : 22 août 2008 18:56

Classe : Post doc

Re: Prestigeophobie

Message par Penangol » 13 juil. 2014 00:37

Oui, et justement, ça, ce n'est pas de la physique : )
X2008 -> M2 ENS CFP -> PhD au LKB -> Postdoc JSPS à l'Université de Tokyo
Peer reviewed publication is science. Train for it with Emergent Scientist (EmSci), the hands-on open access journal for students !

Répondre