Doutes et prépa...

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 25

Enregistré le : 23 juin 2006 13:13

Doutes et prépa...

Message par phantom » 22 oct. 2006 14:11

Bonjour !

A mon tour de venir faire part de mes doutes ici, en espérant qu'il y aura quelqu'un pour y répondre...

Voilà l'histoire : je suis actuellement en prépa PCSI ; pour le moment, cela se passe plutôt bien, hormis les maths où je coule un peu (beauoup), mais le reste peut aller. Je sais néanmoins que je ne travaille pas assez, alors je me suis posée la question de savoir pourquoi... et la réponse est, sans doute : parce que cela ne me plaît pas. Ce que l'on fait, je veux dire.

Je m'explique : j'ai chosi la filière PCSI parce que j'adore la physique, la chimie, et que les maths ne me dérangeaient pas encore trop. Et aussi parce que soi disant c'est une filière qui débouche sur pas mal de possibilités, etc.
J'aime toujours autant la physique chimie, je trouve très intéressant ce que l'on apprend dans cette filière, et pourtant je ne m'y sens pas à ma place. Parce que la science y occupe une trop grande part, qu'elle occupe toute la place, en fait. OK, je le savais, quand je m'y suis inscrite ; néanmoins, c'est beaucoup moins facile à vivre qu'à imaginer.
Le français, la philo, la façon de penser propre à l'univers littéraire me manque cruellement.
J'en ai assez de passer mon temps avec des gens pour qui le plus grand problème dans le monde est de savoir comment calculer une intégrale ou de ne pas savoir utiliser la formule de Taylor. J'en ai assez d'être entourée de gens qui ne savent même pas ce qu'est un livre, qui ne sont obsédés que par leur petite vie et leur future carrière d'ingénieur. J'en ai assez de ne faire que des maths, des maths, des maths et de me sentir coupable quand je vais au cinéma ou que je passe ma soirée à lire sans avoir fait mes exos.
J'avais posé ma candidature en Terminale pour une prépa littéraire, et j'avais été accepée. Et je me demande, et c'est horrible, si je n'aurais pas dû choisir la voie littéraire plutôt que scientifique... Et si, finalement, je m'étais trompée ?
Mais maintenant, que puis-je faire, à part me lamenter ?...

Merci d'avoir pris le temps d'avoir parcouru ce laïus, et merci beaucoup à ceux qui prendront la peine de me répondre...

Phantom.

Messages : 199

Enregistré le : 16 juil. 2006 12:20

Message par warrior89 » 22 oct. 2006 14:31

je pense que si t'as choisi une prépa scientifique au lieu d'une littéraire c'est qu'il y avait une raison. t'es peut etre gavée de sciences mais peut etre qu'en prépa littéraire tu serais gavée d'histoire et de littérature en disant : "j'en ai marre de ces gens qui discutent d'auteurs morts depuis des années à longueurs de journée"... faut pas regretter parce que tu ne peux pas etre sure d'avoir fait le mauvais choix. Et puis c'est qu'un moment, la prépa c'est pas un métier que tu garderas toutes ta vie (t'imagine si c'était ça! :shock: :lol: )
Te démoralise pas et fonce, t'oras largement le temps de te consacrer a tes passions plus tard... :wink:
PC au lycée Marceau (Chartres)

Messages : 809

Enregistré le : 25 avr. 2006 19:24

Localisation : Sur un plateau paumé...

Message par RP1700 » 22 oct. 2006 14:38

La formule de taylor on s'en fout, ce qui compte c'est les développements limités :twisted:

Ensuite, ne penses-tu pas que c'est assez immature comme attitude ? Faut pas t'attendre à être toute ta vie avec des gens qui vont te plaire. Si la section te plaît, si ce qu'on y fait t'intéresses, pourquoi partir ? (d'autant plus qu'il y a 2 heures de français par semaine :lol: )


Et puis aller en lettres l'année prochaine... pourquoi pas, et si jamais tu réalises que t'aimes pas les littéraires (car on a toujours tendance à croire que l'herbe est meilleure dans le pré du voisin, mais c'est pas forcément vrai), qu'est-ce que tu feras, tu iras en commerce ?

Et puis regardes les débouchées après prépa lettres, juste pour te faire une idée...

Enfin, même si tu vas en prépa lettres, tu culpabilieras aussi si tu vas glander au lieu de bosser...

Messages : 148

Enregistré le : 05 oct. 2006 10:24

Localisation : Paris - Orléans

Re: Doutes et prépa...

Message par sand » 22 oct. 2006 14:42

phantom a écrit :J'en ai assez de passer mon temps avec des gens pour qui le plus grand problème dans le monde est de savoir comment calculer une intégrale ou de ne pas savoir utiliser la formule de Taylor. J'en ai assez d'être entourée de gens qui ne savent même pas ce qu'est un livre, qui ne sont obsédés que par leur petite vie et leur future carrière d'ingénieur. J'en ai assez de ne faire que des maths, des maths, des maths.
J'avais posé ma candidature en Terminale pour une prépa littéraire, et j'avais été accepée. Et je me demande, et c'est horrible, si je n'aurais pas dû choisir la voie littéraire plutôt que scientifique... Et si, finalement, je m'étais trompée ?
Mais maintenant, que puis-je faire, à part me lamenter ?...
Que dire?
Ne penses-tu pas qu'en prépa littéraire tu en aurais eu assez des montagnes de paprasse à lire, des kilomètres de dissertations, assez des "thèse-antithèse-synthèse", assez des figures de styles et des philosophes?
Le problème, c'est qu'apparemment tu aimes des choses diamétralement opposées. En allant en PCSI, tu as tranché et tu as choisi la physique chimie, et tu regrettes l'absence de matières littéraires. En choisissant une voie littéraire tu aurais probablement souffert de l'absence de matières scientifiques. Mais en tout cas il faut que tu sacrifies l'un ou l'autre, et personne ne peut prendre cette décision à ta place. Pense à ce que tu aimerais faire de ta vie, à long terme. Ce n'est pas assez d'aimer un domaine, il faut aussi concevoir l'idée d'en faire son métier. Vas-tu plus vite te lasser des sciences dures ou des sciences humaines?
A mon avis, faire une prépa lorsqu'on n'est pas motivé n'est pas la meilleure des choses. Tu ne dois pas avoir peur d'abandonner, si tu es persuadée que cela n'est pas fait pour toi. Quitte à perdre une année.
Bon courage. :wink:

Messages : 25

Enregistré le : 23 juin 2006 13:13

Message par phantom » 22 oct. 2006 16:35

Ensuite, ne penses-tu pas que c'est assez immature comme attitude ?
Non. Tu n'as jamais douté de tes choix, peut-être ?
Faut pas t'attendre à être toute ta vie avec des gens qui vont te plaire.
Certes, mais à choisir, je préfèrerais être avec des gens qui me plaisent.


Ce que je n'ai peut-être pas bien exprimé à travers mon message, c'est que c'est surtout la mentalité qui règne dans la filière science qui me fait fuir, et non pas les sciences elles mêmes. C'est la mentalité étriquée des soi disant scientifiques, ceux-là mêmes qui ne savent pas qu'autour d'eux il y a un monde, qui me répugne et qui me fait soupirer le matin quand il est l'heure de se rendre en cours.
J'aime les sciences. Mais j'aurais aimé pouvoir rencontrer des gens avec qui parler de choses intéressantes (ie autre chose que des cours, des devoirs et des programmes de colles). J'aurais aimé pouvoir avoir des discussions avec des gens qui ont des opinions, sur des sujets que tous ces pseudos scientifiques jugent trop philosophiques et qu'ils condamnent avec un haussement de sourcil condescendant. Pouvoir parler avec des gens qui pensent à autre chose qu'aux maths. Et je me dis que de tels gens, j'aurais eu plus de chances d'en rencontrer en littéraire...
Cela dit, il est vrai qu'il faut faire un choix, et que la prépa ne dure que deux ans... Mais je ne peux m'empêcher de penser qu'au bout de ces deux ans, je saurais peut-être calculer des choses compliquées, modéliser des mouvements et analyser une réaction chimique, mais qu'intérieurement, je n'aurais pas évolué, je n'aurais pas changé d'un iota. Alors, quel est intérêt, outre celui d'avoir une assurance partielle de décrocher un boulot intéressant puisque, en effet, les débouchés en sciences sont bien plus élevés qu'en littéraire ? Mis à part ce côté très terre-à-terre des choses, où est l'intérêt ?

Avatar du membre

Messages : 3695

Enregistré le : 13 févr. 2004 15:11

Message par » 22 oct. 2006 16:57

phantom a écrit :Mis à part ce côté très terre-à-terre des choses, où est l'intérêt ?
Ca dépend de chacun. Tu n'as peut-être pas de chance au niveau de la classe dans laquelle tu es tombée.
Cependant, ce n'est pas un vulgaire "côté très terre-à-terre", il est très important de mettre toutes le chances de son côté pour s'assurer une vie décente dans le futur.

Messages : 26

Enregistré le : 09 sept. 2006 17:56

Message par Narkolud » 22 oct. 2006 16:58

Pour moi (vulgaire élève de PCSI), à voir comment tu réagis, tu ne doutes plus du tout de t'être trompée !
Donc, renseigne toi auprès de ton lycée s'il est encore temps de changer de voie, et sinon, abandonnes cette année comme ca tu pourras glander sans que ta conscience travaille et profites en pour devenir billingue, ce qui te permettra de mieux revenir en littéraire l'année prochaine !
En bref, assumes tes iddées car si tu restes en pcsi, tu vas mal le vivre (manque de motivation + insuportée par tes camarades).
élève en pcsi à champo (grenoble)

Messages : 84

Enregistré le : 12 sept. 2006 19:48

Message par sibylline » 22 oct. 2006 17:01

Tu parles d'esprits étriqué, mais dans le domaine tu sembles pas mal non plus... Ce n'est que le début de l'année, tout le monde ne se connait pas, de grande discusion viendront peut etre! Ou peut etre est-ce le fait même que tu es persuadé que les gens ne peuvent pas parler d'autre chose que des sciences qui te fait penser ça!!

Alors évidement, quand tu fait autant d'heure de science que nous pouvons en faire, quand on passe une large majorité de son temps en cours, bah forcément c'est un sujet qui reviend souvent!! Sans meme parler des science pures chez moi (je parlerai un peu toute seule étant donné que je suis la seule de la famille a avoir fait des étude scientifique), ils en ont pourtant marre de m'entendre parler de mon lycée, de mes profs, des gens de ma classe... Bah oui parce que en ce moment c'est une grande partie de ma vie, donc ça me trote pas mal dans la tete!!

Pourtant je te rassure, si un de mes parents lance le sujet, on peut aussitot repartir dans un grand débat politique où chacun défend ses idées, je suis en train de lire le daVinci codeet je gonffle tout le monde avec le fait que je le trouve passionnnant!!

Essai de parler des sujets qui t'interresse avec quelque personne de ta classe qui ont l'air receptif, tu verra peut etre les choses d'un autres oeil!!

Messages : 1049

Enregistré le : 23 oct. 2005 18:28

Classe : MP*, X07, Imperial

Localisation : Paris

Message par MooMooB » 22 oct. 2006 17:08

Dans ma classe, il y a un certains nombre de gens interessés par autre chose que les sciences... Ca doit dépendre des lycées... Mais je ne vois pourquoi reprocher aux taupins de penser à la prépa/concours/carrière, ils sont quand même là pour ça... Les juger pour ça, c'est assez reducteur non?
Que penses-tu de la filière ECS? Je connais des ex-PCSI qui se sont "recyclés" la-bas? Bon c'est sûr ya plu de physique, mais bon, cest déja ça :wink: .
MP*4, LLG ->Ecole Polytechnique X07

Messages : 25

Enregistré le : 04 sept. 2006 18:50

Message par .Lilas » 22 oct. 2006 17:13

Donc en gros si je comprends bien tes messages, si tu pouvais avoir les mêmes cours mais avec des autres gens, ce serait le paradis (en caricaturant un peu)?

Je ne sais pas si tu es dans une grande classe (genre 40 élèves) et si dans ton lycée il y'a aussi des prépas littéraires, auquel cas tu pourrais toujours aller discuter un peu avec eux. En plus ça me surprend un peu que tu ne trouves pas quelqu'un qui ait un autre intéret dans la vie que celui de calculer des intégrales. C'est peut-être que les gens qui t'entourent travaillent beaucoup sur leurs cours et n'ont du coup pas très envie de se prendre ensuite la tête sur des questions philosophiques. En fait ça me parait un peu exagéré de mettre tout le monde dans le même panier, il y'a surement des gens qui aimeraient discuter des mêmes sujets que toi, reste à les trouver.

Mais je ne peux m'empêcher de penser qu'au bout de ces deux ans, je saurais peut-être calculer des choses compliquées, modéliser des mouvements et analyser une réaction chimique, mais qu'intérieurement, je n'aurais pas évolué, je n'aurais pas changé d'un iota.
Détrompe toi, tu auras certainement changé après la prépa. Peut-être pas sur la plan "philosophique", mais il y'a bien un avant et après la prépa (c'est du moins mon impression). Et puis de toute manière, si tu persistes dans cette voie, tu auras largement le temps de te rattrapper sur ce que tu aimes après.
Alors, quel est intérêt, outre celui d'avoir une assurance partielle de décrocher un boulot intéressant puisque, en effet, les débouchés en sciences sont bien plus élevés qu'en littéraire ? Mis à part ce côté très terre-à-terre des choses, où est l'intérêt ?


décrocher un boulot intéressant: coté terre-à-terre qui me parait pourtant primordial!! :shock:


Et puis comme l'a dit RP1700 " on a toujours tendance à croire que l'herbe est meilleure dans le pré du voisin, mais c'est pas forcément vrai" . Ce serait dommage de prendre maintenant une décision sur un coup de tête, surtout en s'appuyant sur une vision un peu idéalisée de la prépa littéraire. Mais la période de septembre à Noël est pour beaucoup de monde la plus difficile, c'est normal de douter ;)

Si les sciences te plaisent vraiment, ce serait dommage de lacher à cause de l'ambiance de la classe, qui ne durera que deux ans. Maintenant, si même les sciences te rebutent, c'est un autre problème.

Bon courage :)

Répondre