Doutes et prépa...

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 1647

Enregistré le : 09 oct. 2005 12:56

Localisation : Besançon

Message par Sylvie Bonnet » 22 oct. 2006 22:09

Bon, on arrête de monter sur ses grands chevaux....
Pour Phantom (of the paradise?) votre vie, c'est vous qui la ferez. Si vos condisciples vous déplaisent, bossez seule et voyez vos amis en dehors. Il n'y a pas de quoi dramatiser et en faire des tirades. Attention de ne pas faire porter aux autres la responsabilité de votre propre malaise, ça n'aide pas à y remédier.
Il semble que débuter des études supérieures (en prépa ou ailleurs) génère des attentes importantes. Tant mieux! Mais il faut du temps quelquefois. Ma nièce attendait beaucoup du cours préparatoire. On lui avait dit qu'elle y apprendrait à lire. Elle est rentrée le premier soir extrèmement dépitée: elle n'avait pas appris à lire, et du coup, elle n'avait pas du tout l'intention de retourner à l'école... on y perdait son temps!
Sylvie Bonnet

Messages : 233

Enregistré le : 25 févr. 2004 21:01

Localisation : en l'air

Message par Pif-Pof » 23 oct. 2006 07:32

Parce que je me suis déjà mise en retard sur le Topikatroll de Trowa, je réponds juste un petit truc ici:

phantom a écrit :
Dans la série, les scientifiques aussi peuvent faire dans la caricature, es-tu vraiment sûre de pouvoir discuter de l'EPR, de RMN ou de théorie de l'information avec des purs littéraires ?
Et si je n'ai pas envie de tels sujets de discussion ?
Phantom, oui ces sujets ne t'intéressent pas ... mais ne penses tu pas qu'ils peuvent passionner d'autres personnes? La culture et les débats ne se résument pas qu'à la philosophie/littérature/histoire etc. Tu ne trouves pas ton compte dans ce monde là, mais ce n'est pas nécessaire de le dénigrer de la sorte. Tu as choisi tes études, c'est que quelque part ça t'intéresse. Je pense juste que pour l'instant tu satures de cette ambiance: essaye de prendre l'air, de voir d'autres personnes qui ne font pas la même chose que toi et repenche toi sur la question d'ici peu.
Et si tu ne trouves toujours pas ton compte, c'est que tu t'es effectivement peut être trompée de voie.


Quelqu'un qui passe son temps à parler sciences sera qualifié de scientifique étriqué, pas ouvert d'esprit, ne s'intéressant qu'à ses petites équations. Mais d'un autre côté, jamais on ira dire de gens qui débatent philosophie qu'ils restent scotchés sur des concepts éculés et qu'ils sont complètement à côté de la plaque. C'est glorieux d'avoir un grand savoir littéraire, mais c'est presque mal vu d'être très branché sciences, ça fait très extra terrestre.
Quand tu dis qu'on te regarde comme une attardée mentale lorsque tu parles bouquin et cie, dis toi que c'est souvent strictement la même réaction que tu obtiens si tu parles mathématiques à quelqu'un qui n'est pas d'un milieu scientifique.

Perso j'aimerais bien pouvoir débattre spectrométrie de masse mais je sais que ça ne passera pas et qu'on me regardera avec des gros yeux. Alors je me tais et je vis avec. C'est parfois lourd, mais je n'en viens pas à critiquer ceux qui ne pensent pas comme moi et qui préfèrent parler philo.



Maintenant, c'est la même conclusion que dans l'autre topic: tu trouveras des cons partout, à toi de faire avec.

En espérant que tu trouveras ce qui te plait vraiment. Bonne chance.
Dans la vie, il y'a trois catégories de gens: ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter.

Messages : 76

Enregistré le : 29 juil. 2006 23:28

Message par fanfan » 23 oct. 2006 09:35

Il est vraiment temps que les vacances de Toussaint arrivent... la fatigue se fait sentir !
A moins que tu ne veuilles te réorienter en fac, auquel cas il faut te dépécher de prendre une décision, il est urgent d'attendre.

Dans une classe de 47, ce n'est pas facile de faire connaissance en qelques semaines, et peut-être les gens les plus interressants sont-ils aussi les plus discrets...
Visiblement, tout t'interresse, les sciences et les matières littéraires. Je pense qu'il est plus facile de continuer à se faire une culture générale en prépa scientifique, que de faire des sciences en prépa littéraire.
Mon neveu était accepté en Mpsi et en prépa HEC. Par souci de variété, il a choisi la prépa HEC, et s'est retouve frustré car il avait l'impression de ne pas faire des "vraies" maths, et de se faire gaver de "pseudo culture générale", il a commencé par s'amuser à faire les maths de son voisin de chambre qui était en pcsi, puis il a tout largué. C'est dommage...

Les études supérieures en France sont forcément spécialisées, alors il faut faire des choix, même si on aime toutes les matières.

Il y a quand même des avantages non négligeables en prépa scientifique :
- les débouchés sont variés, il existe des tas d'écoles d'ingénieurs dans des domaines extrêmement divers,
- le cout des études : les droits d'inscription sont proches de ceux d'une inscription en fac, une école de commerce coute beaucoup plus cher,
- la plupart des écoles d'ingénieurs vous forment au management, ce qui vous pemet de choisir votre avenir.

La prépa, ce n'est que deux années, et tu en as déjà fait une partie, après la vie en école d'ingénieur est très différente, on vous demandera plus d'autonomie, et d'ouvrir vos centres d'intérêts, de plus le nombre d'heures de cours baisse brutalement par rapport à la prépa et il est possible de "faire autre chose", s'impliquer dans un club, une junior entreprise, l'organisation d'une manifestation, ou carrément suivre d'autres cours en fac dans un domaine qui te plait...

Peut-être devrais-tu te documenter un peu sur des écoles qui puissent te plaire après ta prépa, pour te donner un objectif, viser le bout du tunnel au lieu de te battre pour en pousser les murs.

Je pense que ton choix de prépa scientifique est sage car il te laisse la possibilité de choisir plus tard ta voie et ne t'enferme pas dans une carrière comme une prépa littéraire.

Profite de tes vacances pour t'aérer un peu (entre les DM !)
Bon courage

Messages : 22

Enregistré le : 31 août 2006 16:42

Localisation : Grenoble ( Meylan )

Message par AllianceS » 23 oct. 2006 10:37

Phantom c'est fou comme tu passes pour pretentieux dans tes propos . Je vois bien que ce n'est pas ton objectif mais bon ca donne une image assez négative de toi . Ca fait : " Moi, je suis cultivé et les autres sont bornés donc aidez moi a m'en sortir " . Hem ...

J'ai trouvé tout styles de gens dans ma prepa , de " racailles " à " bourges " ( dsl pour la caricature :D ) et toutes ces personnes s'averent avoir d'autres sujet de conversation interessant que les cours .

Alors ensuite, c'est le debut de l'annee alors le sujet principal de discussion c'est les cours ( regarde au lycee , ... ) qd on connait pas les gens on s'accroche aux points commun : les cours ! Par contre une fois que tu connais ces gens plus en profondeur et bah d'autres sujets viennent naturellement

Je comprends pas comment on peut esperer de parler de tout entre vous alors que vous vous connaissez juste depuis 2 mois, je trouve que sur ce point tu es un peu fermé d'esprit et que si tu veux tellement engager d'autres conversation ( actualité, ... ) lance la toa meme et qq fois ca peut reagir au lieu d attendre que qq parle de ce que tu souhaite .

Pour finir je dirais qu'il faut choisir ses études en fonctions des débouchés et de ses gouts et non en fonction des gens surtout qu'on peut pas les "juger" en 7 semaines de cours .
[/b]
Ex- Prepa MPSI puis PSI au lycée Champollion

Maintenant a l'ENSPG ( 1ère année )

Messages : 3884

Enregistré le : 04 nov. 2002 00:30

Message par Philippe PATTE » 23 oct. 2006 13:01

Pif-Pof a écrit :Parce que je me suis déjà mise en retard sur le Topikatroll de Trowa,
... dont les qualités littéraires n'étaient pourtant pas bien terribles au regard de celles de notre amie Phantom.

Comme le dit Sylvie Bonnet, on ne trouve pas toujours instantanément le "plaisir" attendu. Avant de nous jouer un magnifique morceau, un violoniste a peut-être fait grincer les cordes de son violon un bon moment. En sup, on apprend les bases, on fait ses gammes, typiquement en maths pour lesquelles le programme du secondaire est ... (modérons nos propos) extrêmement léger. Il faut savoir être patient.

Quant à la compagnie du reste de la classe, je me joins à d'autres pour dire que peut-être
"Tu parles trop (ter) Tu n'écoutes plus personne et plus personne ne t'écoute."
refrain d'une petite chanson que j'entendais tout à l'heure.
On peut regretter la rareté des gens aux multiples centres d'intérêt (j'entendais récemment notre dernière médaille Fields parlant de musique, c'était très beau). Personnellement, je regrette souvent l'attitude (crétine ?) de nombreux littéraires se vantant d'être nuls en maths ; si je suis nul quelque part, je n'en suis pas fier !

Pour des propos plus encourageants, j'avais il y deux ans une élève qui avait eu envie d'abandonner sa sup avant Noël. Elle a persévéré et je l'ai vu intégrer Centrale Paris.

Alors, courage Phantom ! On en reparle dans quelques mois :)
Philippe PATTE
MP maths Lakanal Sceaux

Messages : 245

Enregistré le : 11 juin 2005 15:34

Localisation : Paris 13

Message par Ashen Shugar » 23 oct. 2006 20:35

si je puis y mettre mon opinion,

se sociabiliser ne se fait pas en 7 semaines

d'abord faut accepter de parler de ce qui interesse les autres, et ce qui entre parenthèses te concerne personellemnt, ie les colles les ds et les formules de taylor...

ensuite, on peut aborder des sujets plus "poussés", ie le cpe après les manifs, sarko et royal (jusqu'à taper du poing contre la table à la cantine, sans se prendre au serieux non plus) . On peut parler cinoche, y aller en groupe (souvent), musique,lire, se prêter des bouquins (tout ca m'est arrivé)...

il est sur que parler des profs, des ds, des colles, c'est un sujet inépuisable et inévitable, ca fait partie de la détente post-cours...

c'est en causant à tout le monde de tout et rien qu'on passe au niveau suivant. Il faut se compromettre un petit peu..

il m'a fallu parfois 3-4 mois pour trouver les gens qui m'interessaient personellement, mais je les ai toujours trouvés...

bon cette année, je me suis mieux débrouillé, j'ai déjà trouvé une 3/2 avec qui aller au cinoche ^^
Là ! tout n'est qu'ordre et beauté, luxe calme et volupté.

Messages : 25

Enregistré le : 23 juin 2006 13:13

Message par phantom » 25 oct. 2006 21:24

Je savais bien qu'en postant un tel sujet dans un forum peuplé par nombre d'étudiants en sciences, je ne me ferai pas que des amis :D
Mais enfin, merci à tous d'avoir répondu.

Je voudrais cependant ajouter quelque chose à propos de ceux qui ont dit que mes propos étaient un peu prétentieux. Je ne me suis pas relue, mais il est vrai qu'ils aient pu le paraître, en effet. Peut-être - sans doute - me suis-je piètrement exprimée sur certains points. Pour rectifier le tir, je vais écrire ici clairement en sans ambiguïté : Je ne pense pas que les sujets de conversations qu'ont mes camarades sont inintéressants et que seuls les littéraires ont des discussions qui en valent la peine ; je ne pense pas que parler de maths est signe d'aliénion mentale et je ne dénigre pas les scientifiques.
J'ai dit que j'aimais les sciences, d'ailleurs j'aime à en parler, alors ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.
Il se trouve que le jour où j'ai posté ce message j'étais dans une phase de remise en question et oui, à cet instant là, j'en avais assez de la prépa et de ma classe de scientifiques. Et je me demande toujours avec un pincement au coeur si je ne me suis pas trompée de voie. Des messages postés ici par des gens qui semblaient mes comprendre ainsi qu'une aération (et aussi le fait que ce soit les vacances !) ont achevé de me rassurer.

Ah oui, je voulais aussi dire à Sylvie Bonnet que mes tirades étaient le fruit d'une inquiétude bien fondée et que, même si cela vous semble dérisoire et infantile, je pense que ce forum sert aussi à exprimer ses craintes même les plus puériles. Désolée donc de vous avoir ennuyée avec mes tirades, la prochaine fois que j'aurai des craintes à propos de la prépa, je me garderai bien de vous en faire part (et si tout le monde fait pareil, c'est la mort du forum). Merci de votre compréhension.

Dernier point auquel je voulais répondre car il semble que cela ait choqué plusieurs personnes ici : peut-être que 2 mois est-ce peu pour se faire de vrais amis mais il me semble que c'est suffisant pour se faire une idée générale - je ne parle bien entendu pas des cas particuliers de gens sympathiques mais discrets. Certes quand on ne connaît pas les gens il est difficile de parler d'autres choses que de ce qui nous est commun, mais cela ne change en rien tout ce que j'ai pu dire auparavant.

Bonne soirée à tous :D

Messages : 17

Enregistré le : 31 oct. 2005 21:02

Message par stefII » 04 nov. 2006 19:26

Jvous trouve un peu vache :mrgreen:
Jpense pas qu'il(elle?) soit prétentieux...
Je suis assez d'accord meme car meme au bout d'une année en pcsi, je parlais encore et toujours des cours... ca dépend des classes, d'ailleurs cette année pour moi, c'est mieux :D
Mais ca peut paraitre bizarre quand vous discutiez beaucoup avec vos amis de se retrouver quelque part où on parle très très souvent des cours, ya des moments je pensais vraiment être entourée d'ET :mrgreen:
Pour certains préparationnaires, les sciences sont une passion, mais pas pour tout le monde :lol:
Par contre je ne peux absolument pas t'aider pour ton orientation, regarde peut-etre plus si les cours t'intéressent, meme si 2ans c'est long :wink:
PC - lycée pasteur - neuilly sur seine

Ray

Messages : 77

Enregistré le : 04 nov. 2006 19:37

Classe : Intégré

Localisation : France

Message par Ray » 04 nov. 2006 19:45

En fait, même si dans mes classes, on a toujours parlé des cours et des concours, je ne pense pas que nous étions des scientifiques acharnés ne pensant qu'au prochain TD de physique ou maths. On aimait ce qu'on faisait certes, mais durant notre temps libre, on ne faisait pas des maths et de la physique. On parlait d'autres choses bien entendu, mais il est certain qu'au début parler des cours permet d'engager la conversation sans trop se dévoiler et pouvoir commencer à se sociabiliser sans prendre trop de risques.


Enfin, même en école, on reparle encore souvent de la prépa, et des différents concours.
2004-2006 PCSI/PC*, Pasteur
2006-2009 ENST Bretagne

Répondre