(R)évolution de l'admission post bac

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 893

Enregistré le : 13 déc. 2013 18:57

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par exhx » 30 oct. 2017 19:12

Arkaïd a écrit :
30 oct. 2017 18:37
Par contre je confirme que, d'après les infos disponibles pour le moment, le classement des voeux sera totalement supprimé.
Oui....
Il n'empêche que le classement des voeux ne posait pas de problème pour les formations sélectives, bien au contraire. En revanche pour les facs, comme tout le monde était à "égalité" et classait bien souvent les voeux dans le même ordre, l'algorithme était inapplicable. D'où l'idée de demander aux étudiants de ne pas classer leurs voeux ( universitaires ), pour permettre un meilleur taux de satisfaction. J'espère que c'est ce qui sera précisé d'ici peu.

Messages : 3987

Enregistré le : 03 mars 2009 20:55

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par LaMouette » 31 oct. 2017 09:10

Arkaïd a écrit :
30 oct. 2017 18:37
En effet, le stage de remise à niveau est enfait une année préparatoire. Je corrige dans le post d'origine.
Oui, donc en gros "y'a trop de monde, on va en reporter sur l'année prochaine".
Et un an après on se dira "mince alors, y'a toujours trop de monde, comment qu'on va faire ?".

En soi :
- je déplore le fait que l'on ai besoin d'une "remise à niveau". S'il y en a besoin pour certains lycéens (ou la majorité), c'est que le lycée ne remplit pas son rôle de préparation aux études supérieures... Ni d'orientation.
- je pense que cette année ne résoudra pas du tout le problème. On va certes se retrouver avec des gens qui au lieu de valider leur L3 en 4 ans parce que redoublement de la L1... Vont valider leur L3 en 4 ans :mrgreen: . Et ça, c'est encore dans le meilleur des cas, celui où effectivement ils ont leur place un an après, et où la "remise à niveau" leur permet de valider les années suivantes... Dans le pire des cas on va juste avoir des jeunes qui après un an d'études n'auront pas d'ECTS et seront à la rue. Mais bon, on les aura occupés un an...



Par contre je confirme que, d'après les infos disponibles pour le moment, le classement des voeux sera totalement supprimé.
Je suis contente de ne pas être en terminale, et de ne pas travailler à l'administration d'un établissement de l'enseignement supérieur :mrgreen: .
Faidherbe, Mines d'Alès, IIT Kanpur (Inde) - Aerospace

Messages : 119

Enregistré le : 25 févr. 2017 13:09

Classe : MPSI

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par Genius_ » 31 oct. 2017 09:20

Pour ce qui est du non classement des voeux je trouve pas ça terrible. L'ancien système était bien foutu (c'est pas compliqué de classer par ordre de préférence, surtout qu'on avait jusqu'à mai pour le faire...), la ça va sûrement conduire à de nombreuses admissions lors des deuxième et troisième tours ce qui est plutôt injuste.
Imaginez par exemple qu'une grosse prepa ne remplisse pas ses affectation au premier tour, elle va donc devoir sélectionner le reste au deuxième tour parmis des gens qui ont été pris nul part (alors que des meilleurs élément auront été refusé au premier tout et son donc allé dans une autre prepa).

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par siro » 31 oct. 2017 10:12

L'ancien système avait un point négatif : opacité de l'algo. Alors qu'avec un algo public, et pas de jeux à points sur le premier vœux, y'avait moyen de le patcher efficacement (de toute façon je crois au concept des algos publics pour asseoir la légitimité d'une décision).

De toute façon à la fin ce qui faisait râler tout le monde c'était le concept de se voir dire "non" à une formation. Et APB était un prétexte.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 3987

Enregistré le : 03 mars 2009 20:55

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par LaMouette » 31 oct. 2017 11:37

Genius_ a écrit :
31 oct. 2017 09:20
Imaginez par exemple qu'une grosse prepa ne remplisse pas ses affectation au premier tour, elle va donc devoir sélectionner le reste au deuxième tour parmis des gens qui ont été pris nul part (alors que des meilleurs élément auront été refusé au premier tout et son donc allé dans une autre prepa).
Oui, c'est que l'on dit depuis le premier post...

SAUF si le oui est réversible : les meilleurs éléments refusés au premier tour et qui ont dit oui dans une autre prépa peuvent dire dès le second tour "ah mais j'ai été pris à Machin, du coup je me désinscrit de Bidule". Mais avec la retombée en cascade (une place se libère à Bidule, donc un élève y est admis et libère sa place à Truc...), ça veut dire beaucoup de tours, et surtout un changement potentiel de là où on est admis tous les jours jusqu'à la rentrée.
Ce qui aura pour effet de précariser les "déjà précaires" en fait : si tu es riche, de la région (parisienne notamment, pour les "grands lycées parisiens", avec des parents à la fois concernés et actifs, tu peux te permettre de chercher un appart au dernier moment, le 28 août (un bon dossier envoyé à l'agence, papa prend un jour de congé pour visiter, maman un second pour signer le contrat, "olala c'est cher mais bon qu'Est-ce qu'on ferait pas").
Si avec tes parents ça ne passe pas trop... Que tu es long à la détente pour faire le dossier, ou que tu es trop juste financièrement, on t'offre un "OUI" à saint-Louis le 25 août mais pour toi c'est mort, obligé de refuser, les internats sont plein et le crous aussi.
Faidherbe, Mines d'Alès, IIT Kanpur (Inde) - Aerospace

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par siro » 31 oct. 2017 11:44

Ce qui est drôle, c'est qu'en voulant réformer l'algo opaque d'APB, on le remplace par un truc miiiiiiiiiiiiiiille fois plus opaque puisque chaque candidat est un algo absolument pas contrôlable et rationnel. :mrgreen:

Résultat les choix d'orientation vont être encore plus ridicules.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 468

Enregistré le : 27 mai 2010 16:31

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par rickyy » 31 oct. 2017 12:26

Et chaque fac va mettre en place son APB maison (et donc complètement opaque aussi).
MPSI-MP*, Hoche -> ENS Rennes, Maths -> Doctorat, chargé de TD à l'ENS Rennes. -> Prof.

Messages : 194

Enregistré le : 03 févr. 2017 19:48

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par Paige » 31 oct. 2017 16:08

Benjamain a écrit :
30 oct. 2017 15:24
Un point important est également que le conseil de classe sera à même de donner son avis sur les choix de l'élève, ce qui peut être positif (signaler qu'un élève aura des difficultés à s'engager dans telle filière sans remise à niveau) tant que l'avis personnel des profs sur les choix des élèves ne se fait pas ressentir.


Ca fait belle lurette que les profs donnent leur avis sur les voeux des élèves....en privé, au conseil de classe, par mail...les heures que passe un PP (sérieux, bien sûr il y a de tout comme dans toutes les professions, mais je parle des majoritaires: les sérieux) avec CHAQUE élève pour discuter de la pertinence de ses voeux...tant dans leur "chance" d'être pris que dans leur "cohérence"...

on n'a pas attendu une réforme pour ça hein

mais comme dit précédemment, l'avis est consultatif, et à l'arrivée, l'élève et sa famille, font bien les choix qu'ils veulent....
prof agrégée de math en lycée

Messages : 813

Enregistré le : 19 avr. 2015 00:08

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par darklol » 31 oct. 2017 20:25

Je pense que ça serait pas mal d’attendre des précisions sur le fonctionnement du nouveau système vis à vis des filières sélectives plutôt que de faire des spéculations. Étant donné qu’il y a des membres du gouvernement qui ont une certaine expérience de l’enseignement supérieur, ça me semble plus probable qu’ils aient au moins réfléchi à fabriquer quelque chose qui marche.

Aussi, je pense que l’année préparatoire est mal interprétée. Hamrock disait qu’il voulait une vraie sélection: pour moi ça en est une étant donné que les facs accepteront ou non les candidats en fonction de leur dossier. L’astuce est qu’en cas de « refus », ça n’est pas un vrai refus mais seulement une invitation à faire une année préparatoire. De cette façon, on masque ce procédé de sélection au grand public et en particulier aux syndicats étudiants.

Ensuite si les lycéens sont bien orientés, ils devraient normalement choisir plusieures filières sur conseil de leurs professeurs, pour lesquelles il y en a au moins quelques unes qui les accepteront. Le fait d’être accepté dans une formation et seulement pris en année préparatoire dans une autre devrait encourager quelques étudiants à choisir la formation dans laquelle ils ont été acceptés plutôt que de se taper un an supplémentaire. Pour les autres, soit ils sont motivés, réussissent l’année de préparation et tant mieux pour eux, soit ils se réorientent et je ne vois pas le problème, si ce n’est qu’il y aura toujours des parents mécontents qui mettront la faute sur l’université plutôt que sur l’orientation de leur enfant, mais ça on ne pourra jamais le changer.

En conclusion, je pense qu’il y aura moins d’élèves dans l’ensemble de la formation {année préparatoire + vraie première année} étant donné qu’en général on a pas trop envie de se taper une année preparatoire, que dans l’ensemble actuel { première année où tout le monde est accepté }, ce qui devrait en effet réduire les effectifs de certaines filières surpeuplées. Donc pour moi c’est bien un processus de sélection, sauf qu’on dit aux enfants/parents « non pas du tout, vous n’êtes pas refusé, vous avez juste une année préparatoire à faire ».

Après pas dit que ça marche en pratique, mais je pense qu’il y a tout de même une heuristique derrière.
ENS Lyon
Ingénieur de recherche

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: (R)évolution de l'admission post bac

Message par siro » 31 oct. 2017 21:30

C'est un process où on va juste retarder une partie de la génération de bachelier et désengorger la L1. Une année. Et ensuite la L1 va se manger cycle préparatoire + neo-bacheliers l'année suivante.
C'est bien pour désengorger une année, mais ça ne fait que reporter le problème.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Répondre