Page 1  sur  2

Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 13:05
par TLB
Bonjour à tous,

Voilà, j'ai quelque chose me dérangeant énormément lors de mon travail. Lorsque j'apprends un cours ou dès que je bloque un peu sur un exo, je ressens un grande fatigue, et je me mets à bailler à m'en décrocher la machoire, et ce, même si je suis en forme (après une bonne nuit et un café par exemple).
Ainsi, j'ai du mal à maintenir une concentration sur mon travail. J'arrive quand même à réviser mais je sens que je ne suis pas à 100% de mes capacités.
Qu'en pensez-vous ? Devrais-je parler de ça à un médecin ? Avez-vous des "méthodes" pour vous concentrer pendant un long moment sur les cours ?

Je précise que le contenu de mon cours m'intéresse.

Bonne journée.

Re: Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 13:59
par father
Tu fais 5/2 ?

Re: Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 14:02
par TLB
father a écrit :
19 août 2018 13:59
Tu fais 5/2 ?
Ouaip, j'ai justement envie de mettre toutes les chances de mon côté.

Re: Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 14:30
par Houlala
Tu peux consulter les conseils méthodologiques du champion de mémoire (Martinez je crois).
Tu peux aussi prendre l’avis d’un neuro psychologue qui te fera éventuellement passer des tests d’attention.

Re: Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 14:50
par Blacklite1337
Normalement, en 5/2, on sent un p'tit peu fatigué et c'est normal. Rappelle-toi, ce sont bel et bien *TROIS* années de prépas (nonstop) surtout avec le bon stress qui vient le jour J des concours en 3/2 plus la déception accompagnée lors de la vue des résultats. C'est aisément évident, sans doute.

Il faut oublier tout ce que se lie avec le passé quelque soit la positivité ou la négativité des résultats du BAC, de la 1ère année et tout, franchement on s'en fiche absolument. Ce qui compte au bout de tout ce qui précède, c'est vraiment ce bel résultat le jour J du concours. C'est fini. Pardon mais il faut être plutôt réaliste et adopter la belle philosophie d'*amputation* parce qu'il n'y a pas d'autre solution.

Re: Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 15:28
par saysws
Tu connais les troubles de l'attention ? Et l'hyperactivité ?
Cela a déjà été dit, mais je confirme : tu devrais vraiment aller voir un neurologue (et non pas un neuropsy de mon avis : ce n'est pas un médecin il ne pourra que faire des tests et redirigé l'auteur vers un neurologue si nécessaire, mais il n'a sans doute pas le temps pour tout ça...).
Malheureusement ça me parait un peu tard...
Si tu a vraiment des troubles de l'intention tu aurait pu bénéficier d'un traitement pendant toute ta prépa, et crois moi je parle par expérience : ça aurait tout changé ;)

Cela dit c'est jamais trop tard, tu dois faire ta 5/2 à fond et pour toi ça commence par une consultation neuro !

Re: Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 15:32
par Laut
Bien sûr un problème neurologique est une piste possible, mais avant il me semble efficace de faire un bilan complet de ta vue (ophtalmo et orthoptiste). Une petite hypermétropie ou un problème de convergence peuvent très bien provoquer cette impression de fatigue, et c’est « facile » et rapide à corriger.

Re: Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 15:43
par Houlala
J’allais compléter sur les yeux, mais je vois que c’est déjà fait, et donc je confirme ;-)

Re: Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 17:25
par TLB
Merci de vos réponses.
Normalement, en 5/2, on sent un p'tit peu fatigué et c'est normal. Rappelle-toi, ce sont bel et bien *TROIS* années de prépas (nonstop) surtout avec le bon stress qui vient le jour J des concours en 3/2 plus la déception accompagnée lors de la vue des résultats. C'est aisément évident, sans doute.

Il faut oublier tout ce que se lie avec le passé quelque soit la positivité ou la négativité des résultats du BAC, de la 1ère année et tout, franchement on s'en fiche absolument. Ce qui compte au bout de tout ce qui précède, c'est vraiment ce bel résultat le jour J du concours. C'est fini. Pardon mais il faut être plutôt réaliste et adopter la belle philosophie d'*amputation* parce qu'il n'y a pas d'autre solution.
Je suis désolé mais je ne vais pas te mentir, mais je n'ai pas bien compris ce que tu voulais dire, notamment par rapport au sujet.
Tu connais les troubles de l'attention ? Et l'hyperactivité ?
Cela a déjà été dit, mais je confirme : tu devrais vraiment aller voir un neurologue (et non pas un neuropsy de mon avis : ce n'est pas un médecin il ne pourra que faire des tests et redirigé l'auteur vers un neurologue si nécessaire, mais il n'a sans doute pas le temps pour tout ça...).
Malheureusement ça me parait un peu tard...
Si tu a vraiment des troubles de l'intention tu aurait pu bénéficier d'un traitement pendant toute ta prépa, et crois moi je parle par expérience : ça aurait tout changé ;)

Cela dit c'est jamais trop tard, tu dois faire ta 5/2 à fond et pour toi ça commence par une consultation neuro !
J'ai déjà entendu parler de tout ça effectivement, mais je ne pense pas être hyperactif, car à part au niveau de l'attention, je ne corresponds pas tellement à la description, par exemple l'impulsivité.
En revanche cela peut-être dû à un trouble de l'attention, mais je n'en suis pas convaincu non plus car j'arrive à être plutôt attentif en cours, malgré des instants d'égarement, mais je suis ce qu'on peut qualifier de "rêveur", je pense que c'est surtout à cause de cela.
En revanche, je prendrai effectivement peut être rendez-vous avec un neurologue pour être certain d'être prêt ! J'ai dans mon entourage une personne qui grâce au-dit traitement, a énormément progressé en cours.
Bien sûr un problème neurologique est une piste possible, mais avant il me semble efficace de faire un bilan complet de ta vue (ophtalmo et orthoptiste). Une petite hypermétropie ou un problème de convergence peuvent très bien provoquer cette impression de fatigue, et c’est « facile » et rapide à corriger.
J’allais compléter sur les yeux, mais je vois que c’est déjà fait, et donc je confirme ;-)
Je n'avais pas pensé aux yeux mais c'est fortement possible : j'ai des problèmes de vue assez particulier : je suis myope d'un oeil et hypermétrope de l'autre, ça vient effectivement peut-être de ça, et il est vrai que je ne porte pas souvent mes lunettes, même pour travailler, je suis pas assez sérieux vis-à-vis de ça :lol:
Merci beaucoup pour m'avoir aiguillé là-dessus.

Re: Fatigue lorsque je travaille

Posté : 19 août 2018 18:09
par Nathan22
Le neuropsychologue ne fait pas seulement des bilans neuropsychologiques. Il est aussi qualifié pour aider les patients atteints de pathologies neurodégénératives, des traumatismes crâniens,la schizophrénie (certaines maladie psychiatriques impliquent un dysfonctionnement cérébral ,une cause organique ),les troubles d'apprentissages et de développementaux, du déficit de l'attention et de l'hyperactivité etc à l'aide d'accompagnement et de rééducation notamment.

Il n'est pas médecin mais la neuropsychologie clinique (tout comme la psychologie clinique) est une discipline médicale (étymologiquement la clinique signifie "au lit du patient"). Ils sont formés en psychopharmacologie aussi. Oui car un traitement médicamentaux peut aussi perturber le fonctionnement cérébral d'un patient. Un dosage trop élèvé en neuroleptiques peut provoquer des troubles de la parole par exemple.

Les psychologues cliniciens et les neuropsychologue peuvent travailler en cabinet en liberal mais aussi dans des hôpitaux ( service de psychiatrie, de pédiatrie, de neurologie, de rééducation, neurochirurgie, neuro-oncologie…etc. ) Ou dans des associations.

Le neuropsychologue en hôpital il a un bureau a lui mais il travaille souvent avec des médecins, des kinésithérapeutes, des ergothérapeutes, des assistants sociaux etc. Ce qui fait que c'est intéressant d'échanger avec toutes ces disciplines.

Son rôle est important vis a vis de la famille aussi pour expliquer la maladie/trouble et les aider au mieux a y faire face.

Tu peux aller voir un(e) Neuropsychologue sans problème.