L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 161

Enregistré le : 27 mai 2014 19:15

Classe : Intégré

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par Ytterbium » 20 oct. 2018 12:44

Volte a écrit :
20 oct. 2018 11:10
Je pense qu'il faut conclure un deal.
Les bars s'engagent à ne pas dispenser de cours habituellement dispensés dans le supérieur, et les campus ne proposent pas d'alcool.
Mais au delà du problème du NIMBY soulevé par padpad, comment peut-on en pratique interdire l'alcool sur un campus ? À l'X, les bouteilles d'alcool ne manquent pas dans les cuisines communes ou les locaux de différentes associations. En cas de visite, elles se retrouvent vite cachées. Si jamais l'administration se mettait à faire des visites impromptues, elles resteraient simplement dans les logements. En cas de prohibition forcée, la consommation se déplacera simplement dans un cadre privé ou semi-privé, et l'encadrement y sera beaucoup moins correct que dans un cadre réglementé, avec des gens sobres et formés qui assurent la sécurité.

Le gros problème pour moi, c'est de savoir pourquoi les étudiants ont autant besoin de se bourrer la gueule, et pourquoi l'alcool est autant socialement valorisé. Pour le premier point, on se rend vite compte que l'alcoolisation massive des jeunes est loin d'être limitée aux GE, ni à la France.
Ensuite je trouve que l'alcool est encore trop valorisé dans toutes les couches de la société. Que ce soit le verre de vin pour accompagner le repas d'affaire, ou l'obligation d'alcool dans une soirée, on le retrouve dan beaucoup trop d'activité sociales. C'est à mon avis pour avoir le sentiment de s'intégrer que beaucoup de jeunes se mettent à l'alcool. Après, j'ai l'impression que ça s'est amélioré de manière générale depuis une vingtaine d'année.

Messages : 4579

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par padpad » 20 oct. 2018 12:50

Oh c'est sur qu'il n'y a pas de solution miracle. Mais la prohibition (ou le controle mal fait) renforce le bindge, cf article de 2005.

Et la réponse "les procédures ont été respectées" https://www.francetvinfo.fr/societe/jus ... 92787.html me semble un peu courte.

Pour ce qui est "depuis 20 ans", j'ai l'impression que les choses se sont segmentées ..
Là où on était dans l'ivrognerie sociale généralisée (et lente), on a splitté entre abstinents et bindge.
Un peu comme la clope d'ailleurs.

Après, sur l'alcoolisation sur pression sociale, on pourrait peut être médiatiser un peu le "non c'est non, c'est quoi le mot que t'as pas compris" d'un autre combat

#balancetonpot
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 586

Enregistré le : 01 déc. 2016 10:58

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par Volte » 20 oct. 2018 12:56

Ytterbium a écrit :
20 oct. 2018 12:44
Volte a écrit :
20 oct. 2018 11:10
Je pense qu'il faut conclure un deal.
Les bars s'engagent à ne pas dispenser de cours habituellement dispensés dans le supérieur, et les campus ne proposent pas d'alcool.
Mais au delà du problème du NIMBY soulevé par padpad, comment peut-on en pratique interdire l'alcool sur un campus ? À l'X, les bouteilles d'alcool ne manquent pas dans les cuisines communes ou les locaux de différentes associations. En cas de visite, elles se retrouvent vite cachées.

C'est facile.
On considère l'alcool comme la drogue, recherche des bouteille par la gendarmerie (c'est une école avec statut militaire), renvoi immédiat des membres de l'association chez qui on a trouvé des bouteilles.
Il faut arrêter de vouloir "gérer" des consommations de substances dangereuses, il faut les interdire, point.

Messages : 586

Enregistré le : 01 déc. 2016 10:58

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par Volte » 20 oct. 2018 12:58

padpad a écrit :
20 oct. 2018 12:23
Volte a écrit :
20 oct. 2018 12:09
Comment tu gères l'alcoolisation modérée sur le campus (grâce à l'encadrement par exemple), mais qui va entraîner des abus sexuels sur de jeunes femmes ?
Parce que réunir au même endroit de jeunes personnes de sexes différents, de l'alcool, et des chambres, c'est plus risqué, non ?
vla que tu nous proposes des mesures ( non mixité) qui ont aussi été assez médiatisées une année en 8 .
La seule mesure de non mixité que je prône n'est pas entre les hommes et les femmes, mais entre les étudiant(e)s et l'alcool, merci de ne pas être de mauvaise foi.

Messages : 4579

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par padpad » 20 oct. 2018 13:00

Penser au passage à interdire les couteaux au restaurant, des fois que qqn se blesse avec, les prise électriques sur le campus, les escaliers des fois que qqn tombe dedans, les vitres des fois que qqn passe au travers, le labo de chimie des fois que qqn boulotte une substance toxique, celui de nucléaire des fois que, et les voitures qui font un massacre tous les ans.

Achever de bétonner Gif des fois qu'un étudiant s'avise de manger de la terre, mais avec du béton mou des fois qu'il tombe. Chauffer le sol pour éviter la neige et le verglas, mais à basse tension pour ne pas qu'il y ait d'accident. Enlever les murs pour que personne ne se cogne la tete dessus, et interdire l'eau, on a déjà vu des gens se noyer. Chatrer les étudiants à l'entrée

et tout ira bien
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 161

Enregistré le : 27 mai 2014 19:15

Classe : Intégré

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par Ytterbium » 20 oct. 2018 13:11

Volte a écrit :
20 oct. 2018 12:56
Ytterbium a écrit :
20 oct. 2018 12:44
Volte a écrit :
20 oct. 2018 11:10
Je pense qu'il faut conclure un deal.
Les bars s'engagent à ne pas dispenser de cours habituellement dispensés dans le supérieur, et les campus ne proposent pas d'alcool.
Mais au delà du problème du NIMBY soulevé par padpad, comment peut-on en pratique interdire l'alcool sur un campus ? À l'X, les bouteilles d'alcool ne manquent pas dans les cuisines communes ou les locaux de différentes associations. En cas de visite, elles se retrouvent vite cachées.

C'est facile.
On considère l'alcool comme la drogue, recherche des bouteille par la gendarmerie (c'est une école avec statut militaire), renvoi immédiat des membres de l'association chez qui on a trouvé des bouteilles.
Il faut arrêter de vouloir "gérer" des consommations de substances dangereuses, il faut les interdire, point.
Alors je ne sais pas quel est le statut exact des logements à l'X, mais dans une école civile, personne ne peut fouiller un logement sans l'accord du propriétaire. Et je ne pense pas qu'un juge autorise une perquisition à la recherche d'alcool. Donc on peut planquer autant d'alcool qu'on veut dans une chambre étudiante, personne ne pourra rien y redire.

Je suis d'accord pour dire que l'alcool (et le tabac) sont des drogues dangereuses. Mais la prohibition ne peut pas marcher. Déjà, il y a une acceptance sociale que n'ont pas les autres drogues (et même plus pour le vin). Ensuite, interdire quelque chose ne le fait pas disparaître par magie et peut empirer les choses. Pendant la prohibition aux USA, la consommation s'est déplacée vers les alcools forts (plus d'alcool pour un plus faible volume à transporter). C'est un peu le même débat autour du cannabis actuellement : vaut-il mieux pour la santé publique légaliser la consommation et la réglementer ou l'interdire avec beaucoup de fraude ? Et ce n'est pas des problèmes simples.

Messages : 22

Enregistré le : 28 juin 2018 21:29

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par Marguerite_Gautier » 20 oct. 2018 13:13

Soutient de padpad sur un point: ne minimisez pas la responsabilité des étudiants dans les cas d'abus sexuels. Ce n'est pas l'alcool la cause de leur débordement mais seulement leur faute. Dire que interdire l'alcool éradiquerai les abus sexuels dans les grandes écoles revient excuser les comportements de ces étudiants. Et NON les viols ne sont pas causé uniquement par des détraqués ou par des mecs plus capable de se contrôler (ie sous l'emprise d'alcool ou de drogue) il faudrait éradiquer entièrement ces clichés

Messages : 586

Enregistré le : 01 déc. 2016 10:58

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par Volte » 20 oct. 2018 13:14

padpad a écrit :
20 oct. 2018 13:00
Penser au passage à interdire les couteaux au restaurant, des fois que qqn se blesse avec, les prise électriques sur le campus, les escaliers des fois que qqn tombe dedans, les vitres des fois que qqn passe au travers, le labo de chimie des fois que qqn boulotte une substance toxique, celui de nucléaire des fois que, et les voitures qui font un massacre tous les ans.

Achever de bétonner Gif des fois qu'un étudiant s'avise de manger de la terre, mais avec du béton mou des fois qu'il tombe. Chauffer le sol pour éviter la neige et le verglas, mais à basse tension pour ne pas qu'il y ait d'accident. Enlever les murs pour que personne ne se cogne la tete dessus, et interdire l'eau, on a déjà vu des gens se noyer. Chatrer les étudiants à l'entrée

et tout ira bien
Ne t'inquiète pas, mes propositions ne seront jamais appliquées, les gens comme toi sont les plus nombreux.
Vous pourrez continuer à pleurnicher à chaque drame en continuant de proposer des mesurettes totalement à coté de la plaque.

Messages : 586

Enregistré le : 01 déc. 2016 10:58

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par Volte » 20 oct. 2018 13:16

Ytterbium a écrit :
20 oct. 2018 13:11
Volte a écrit :
20 oct. 2018 12:56
Ytterbium a écrit :
20 oct. 2018 12:44


Mais au delà du problème du NIMBY soulevé par padpad, comment peut-on en pratique interdire l'alcool sur un campus ? À l'X, les bouteilles d'alcool ne manquent pas dans les cuisines communes ou les locaux de différentes associations. En cas de visite, elles se retrouvent vite cachées.

C'est facile.
On considère l'alcool comme la drogue, recherche des bouteille par la gendarmerie (c'est une école avec statut militaire), renvoi immédiat des membres de l'association chez qui on a trouvé des bouteilles.
Il faut arrêter de vouloir "gérer" des consommations de substances dangereuses, il faut les interdire, point.
Alors je ne sais pas quel est le statut exact des logements à l'X, mais dans une école civile, personne ne peut fouiller un logement sans l'accord du propriétaire. Et je ne pense pas qu'un juge autorise une perquisition à la recherche d'alcool. Donc on peut planquer autant d'alcool qu'on veut dans une chambre étudiante, personne ne pourra rien y redire.

Je suis d'accord pour dire que l'alcool (et le tabac) sont des drogues dangereuses. Mais la prohibition ne peut pas marcher. Déjà, il y a une acceptance sociale que n'ont pas les autres drogues (et même plus pour le vin). Ensuite, interdire quelque chose ne le fait pas disparaître par magie et peut empirer les choses. Pendant la prohibition aux USA, la consommation s'est déplacée vers les alcools forts (plus d'alcool pour un plus faible volume à transporter). C'est un peu le même débat autour du cannabis actuellement : vaut-il mieux pour la santé publique légaliser la consommation et la réglementer ou l'interdire avec beaucoup de fraude ? Et ce n'est pas des problèmes simples.
Mais enfin, on ne parle pas d'une prohibition, on parle d'une interdiction uniquement sur le campus, afin de ne pas entrainer dans des dérives des jeunes qui n'auraient pas commis des excès dramatiques si l'alcool n'y avait pas été autorisé.

Messages : 586

Enregistré le : 01 déc. 2016 10:58

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Message par Volte » 20 oct. 2018 13:18

Marguerite_Gautier a écrit :
20 oct. 2018 13:13
Soutient de padpad sur un point: ne minimisez pas la responsabilité des étudiants dans les cas d'abus sexuels. Ce n'est pas l'alcool la cause de leur débordement mais seulement leur faute. Dire que interdire l'alcool éradiquerai les abus sexuels dans les grandes écoles revient excuser les comportements de ces étudiants. Et NON les viols ne sont pas causé uniquement par des détraqués ou par des mecs plus capable de se contrôler (ie sous l'emprise d'alcool ou de drogue) il faudrait éradiquer entièrement ces clichés
Personne ne dit que l'alcool est la seule cause, mais c'est clairement un facteur aggravant à cause de la désinhibition qui accompagne sa prise.

Verrouillé