Page 2  sur  8

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 20:03
par Flyt
Pour avoir étudié dans ce qui est l'actuelle CentraleSupelec ainsi que dans une autre école du groupe Centrale et une université étrangère, je dois dire que l'omniprésence de l'alcool et les jeux lors de soirées ou lors de l'intégration dans lesquels on force les étudiants à boire sont sans conteste les plus présents à CS.

C'est la seule école par laquelle je suis passé où celui qui refusait de boire était le plus facilement "montré du doigt". Je pense donc que OUI, cette école à grand à faire en termes de prévention et d'interdiction !

En revanche, pour ce qui est de ce pauvre étudiant, il faut avouer qu'arriver à l'état d'ébrieté ne peut pas se faire uniquement par la pression des autres étudiants, il y a eu à un moment ou un autre consentement actif ou passif, mais consentement dans tous les cas (surtout que ce n'était pas une soirée d'intégration de début d'année).

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 20:10
par Flyt
Volte a écrit :
19 oct. 2018 19:22
Siro a écrit :C'est pas parfait, mais la prohibition n'a jamais résolu quoi que ce soit, contrairement à la prévention.
Pardon, mais c'est totalement irresponsable.
L'alcoolisme est un vrai problème, "encadrer" sa consommation, mais ne pas la limiter, poussera au contraire ces jeunes inconscients à ne pas avoir de limites (en mode "on peut boire jusqu'au coma, on s'en fout, on ne prend pas la voiture et il y a des mecs formés au cas où").
S'ils veulent se torcher, qu'ils aillent dehors, dans les bars, un campus, ce n'est pas un lieu où on se bourre la gueule.
Oui, tout à fait. Sur un campus, il y a le sentiment d'etre "à la maison", et donc la consommation est moins controlée et surtout moins réfléchie (on sait qu'en cas de surconsommation, la chambre n'est pas loin; l'alcool est vendu peu cher voire donné gratuitement...).
Il y a à peine 3/4 ans, à Supelec, les BDX distribuaient gratuitement des verres d'alcool (y compris forts) lors de l'intégration, et ce en plein centre du campus.

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 20:42
par Volte
Flyt a écrit :
19 oct. 2018 20:03


En revanche, pour ce qui est de ce pauvre étudiant, il faut avouer qu'arriver à l'état d'ébrieté ne peut pas se faire uniquement par la pression des autres étudiants, il y a eu à un moment ou un autre consentement actif ou passif, mais consentement dans tous les cas (surtout que ce n'était pas une soirée d'intégration de début d'année).
Le problème est que quelqu'un qui n'a pas l'habitude de boire peut se retrouver très vite très alcoolisé, et continuer à boire en se pensant clean, il y a un délai entre l'ingestion et les effets.
Je me rappelle d'un copain antillais qui nous avait ramené du rhum de chez lui à la rentrée (un rhum très fruité, on ne sentait même pas l'alcool), moi qui ne buvais jamais, j'ai pris la cuite de ma vie sans m'en rendre compte.
Pas d'alcool (ou du moins en accès plus difficile), c'est moins d'occasion de se retrouver débordé.

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 21:07
par mik2000
bonsoir a tous, j'ai appris la nouvelle, quelle tragédie.

dans "tous" les pays du monde, les étudiants, boivent, c'est un fait et, si c'est avec moderation, ca peut etre sympa....

interdire l'alcool , tout comme le canabis, ne resoudra pas le probleme, de la consommation( a outrance)

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 21:09
par mik2000
je pense que l'unique maniere de prevenir ce genre de drame est que lorque l 'on racompagne, une personne tres ivre, on ne la laisse PAS SEULE
le travail de prevention doit etre fait la

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 21:13
par Volte
mik2000 a écrit :
19 oct. 2018 21:09
je pense que l'unique maniere de prevenir ce genre de drame est que lorque l 'on racompagne, une personne tres ivre, on ne la laisse PAS SEULE
le travail de prevention doit etre fait la
La beuverie est un sport collectif, en général, tout le groupe est ivre.

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 21:17
par Volte
mik2000 a écrit :
19 oct. 2018 21:07
bonsoir a tous, j'ai appris la nouvelle, quelle tragédie.

dans "tous" les pays du monde, les étudiants, boivent, c'est un fait et, si c'est avec moderation, ca peut etre sympa....

interdire l'alcool , tout comme le canabis, ne resoudra pas le probleme, de la consommation( a outrance)
L'alcool est un stupéfiant, au même titre que la drogue.
Zéro tolérance sur les campus, dans les lycées, etc.
Si les mecs veulent se suicider, qu'ils fassent ça entre initiés dans leurs piaules, et qu'ils n’entraînent pas les autres.

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 21:37
par padpad
Merci à Siro d'avoir rappelé que la prohibition est la réaction idiote qui ne sert à rien.
Je vais essayer de me limiter autant que possible au factuel sur ce sujet qui me peine au plus haut point.
Dans ce cadre, https://www.lemonde.fr/a-la-une/article ... _3208.html .. ce ne serait jamais arrivé.
La conso à l'intérieur des soirées, Quadra inclus, était encadrée avec intelligence par une charte commune avec les étudiants
Bien évidement les amateurs de se torcher en profitaient pour accumuler les before.
Mais face à cela, les gens qui arrivaient torchés, on les filtrait à l'entrée, mais contrairement à ce pauvre Hugo on ne les aurait JAMAIS remis seuls dans leur piaule. On les conservait sous surveillance infirmière au poste "croix rouge", jusqu'à ce qu'ils aient suffisamment décuvé pour etre remis en circulation sans risque pour eux.
Mais depuis les danubes de la pensée ont réorganisé tout ça en mode "s'il faisait ainsi, ne cherchons pas à comprendre, faisons le contraire".
Le résultat me désole.

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 22:22
par Ale0903
LaMouette a écrit :
19 oct. 2018 19:07
À vrai dire, j'aurais bien aimé qu'au début de l'intégration en 1A, on ai une prévention (une mise en situation qui prend appui sur un cas comme ça, ça marque) mais surtout une formation sur «comment gérer une personne trop alcoolisée».
Pas seulement de la culpabilisation «l'alcool c'est mal» qui est toujours écoutée d'une oreille.
Depuis 3 ans maintenant, la direction des études des Mines d'Alès engage une compagnie théâtrale pendant la semaine d'intégration pour mettre en situation les 1A : alcool au volant, violence sous emprise d'alcool ou de stupéfiants (il n'y a pas que l'alcool...)...
Beaucoup y vont en trainant les pieds en se disant "Encore le même discours culpabilisateur ...", et ressortent finalement en ayant appris des choses.

EDIT : Pourtant cette sensibilisation est bien souvent juste avant la réunion organisée par cette même direction des études à la Mairie avec les élus et M. le maire. La majorité des élèves viennent en voiture. Et que trouve t-on en boisson ? ... Du champagne, avant de reprendre la route :D :roll:

Re: L'alcool, un vrai sujet à ne pas modérer

Posté : 19 oct. 2018 22:23
par Volte
padpad a écrit :
19 oct. 2018 21:37
Merci à Siro d'avoir rappelé que la prohibition est la réaction idiote qui ne sert à rien.
Je vais essayer de me limiter autant que possible au factuel sur ce sujet qui me peine au plus haut point.
Dans ce cadre, https://www.lemonde.fr/a-la-une/article ... _3208.html .. ce ne serait jamais arrivé.
La conso à l'intérieur des soirées, Quadra inclus, était encadrée avec intelligence par une charte commune avec les étudiants
Bien évidement les amateurs de se torcher en profitaient pour accumuler les before.
Mais face à cela, les gens qui arrivaient torchés, on les filtrait à l'entrée, mais contrairement à ce pauvre Hugo on ne les aurait JAMAIS remis seuls dans leur piaule. On les conservait sous surveillance infirmière au poste "croix rouge", jusqu'à ce qu'ils aient suffisamment décuvé pour etre remis en circulation sans risque pour eux.
Mais depuis les danubes de la pensée ont réorganisé tout ça en mode "s'il faisait ainsi, ne cherchons pas à comprendre, faisons le contraire".
Le résultat me désole.
Au fait, c'est quoi l'intérêt de l'alcoolisation qui justifierait qu'on encadre plutôt que d'interdire ?