Mal-être

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 3

Enregistré le : 12 févr. 2019 21:24

Classe : MPSI

Mal-être

Message par Drenpera » 12 févr. 2019 21:27

Bonjour,
J'écris ce message ici d'une part pour vous demander conseil, et d'autre part pour vider mon sac, et parler de mes problèmes.

Je suis actuellement en MPSI dans un très bon lycée, dans les premiers de ma classe. J'ai toujours eu beaucoup de problèmes à l'école, énormément d'absences au collège et au lycée, j'étais incapable d'aller en cours. Les cours me paraissaient interminables et rester en cours était pour moi une torture. C'était d'ailleurs une source régulière de conflit avec mes parents, mais ils restaient à peu près compréhensif car ils savaient que je m'ennuyais énormément en cours.

Par hasard j'ai réussi à me découvrir une passion pour les maths au lycée et j'ai un peu commencé à travailler car je voulais absolument intégrer une grande prépa pour être stimulé à l'école, pour être entouré de gens travailleurs et passionné par les sciences. J'ai donc tenu tant bien que mal les deux dernières années de lycées, en arrêtant d'aller en cours au troisième trimestre de terminale pour au final être pris dans un très bon lycée.
J'étais très content et je pensais que ça allait aller mieux.

Plus l'année avance, et plus cela devient difficile pour moi de continuer la prépa, je n'ai pas l'impression d'être stimulé du tout pour la prépa, les maths que l'on fait ne sont pas intéressantes, les matières secondaires deviennent de plus en plus insupportables, je n'arrive même plus à me motiver en ds (je bâcle les ds), je ne rend plus les dm, une colle sur deux je rentre en ayant hâte de commencer et je ressors complètement dépité et déçu. Je pensais que j'allais être stimulé par mes camarades mais personne me motive à travailler. Je suis venu en prépa pour être poussé par mes profs, être encadré, mais au final c'est moi qui me fournit mon travail.

Plus l'année avance et moins j'arrive à travailler. Plus l'année avance, et plus j'ai l'impression que mon travail sert à rien, tous les dimanche soir je reste seul, dans mon lit à déprimer en regardant le plafond, à me demander comment je vais tenir.

J'essaie de me motiver en me disant qu'en spé ça ira mieux, que si je suis pris à l'ENS ça ira mieux, mais j'ai l'impression de recommencer la terminale, que je vais attendre l'étape suivante en me disant que ça ira mieux pour au final être déçu.

Tout mon entourage pense que je vis très bien la prépa à cause de mes résultats. Je ne vois personne qui pourrait comprendre ma souffrance, mes parents pensent que j'ai enfin trouvé l'endroit qui me convenait et j'arrive pas à trouver le courage de leur dire la vérité. J'ai envie d'arrêter la prépa mais je sais que je ne trouverai pas de meilleure alternative, et que je serai encore plus malheureux ailleurs, mais je sais pas comment je vais tenir jusqu'aux concours dans cet état. Je ne sais pas quoi faire.

Merci de m'avoir lu, et désolé pour le pavé.

Messages : 782

Enregistré le : 17 sept. 2017 22:09

Re: Mal-être

Message par Nabuco » 12 févr. 2019 22:18

La première question à se poser c est que veux tu faire plus tard ? Tu parles d intégrer une ens mais dans quel but premier ? Si tu ne te trouves pas stimulé par le programme il y a pleins de choses intéressantes à faire avec le programme de sup, même compliqués, mais si ces maths ne t intéressent pas cela ne mène à rien. Tu peux aussi lire des maths à côté peut être que ça t intéressera plus. Après c est pas anormal de déprimer un peu même en réussissant bien.

Messages : 2553

Enregistré le : 25 avr. 2015 11:57

Re: Mal-être

Message par grenadine » 12 févr. 2019 22:21

Blabla....

Tu as autre chose à faire que de te morfondre de rien.

Tu aimes les maths, alors bosse les. Fixe toi des objectifs.

Tu veux une ENS, alors arrache toi. Des gens brillants, il y en a pas mal et ils prendront ta place si tu ne te bouges pas.

La prépa sert à intégrer une école/Ens. Rien d'autre. Voilà, un objectif clair.

Fais ce qu'il faut pour.

Et pense à consulter, parce que rester seul à ne rien faire et se couper des autres, ce n'est pas sain, ni normal.
Mum :)
MPSI-PSI* Hoche ENSTA Paris
PTSI-PT Benjam' ESTP (GME)
MPSI Saint-Louis

Messages : 421

Enregistré le : 28 janv. 2018 16:39

Classe : Mommy

Re: Mal-être

Message par gerclo » 12 févr. 2019 22:34

Comme grenadine, tu devrais penser à consulter. Et définir ce que tu souhaiterais vraiment faire. On peut faire des maths sa vie, et ne pas être heureeux, j'en connais comme ça, ils ne sont jamais satisfaits car jamais assez brillants. Ou regretter au final de chercher sans trouver, et de ne rien faire de concret. Donc définis tes attentes déjà. Tu n'es pas stimulé ? tu fais du hors programme seul ? tu as été parlé à ton prof de maths ? Je doute que tu ne puisses pas creuser ce que tu vois.
Tu sais l'ENS n'est pas une fin en soi non plus, des suicides il y en a régulièrement dans leurs murs.
Tu t'ennuies, certes. Tu t'ennuies, tu te démerdes bien, cela veut donc dire que tu es brillant. Mais as tu une passion en dehors des maths ? L'équilibre ça implique aussi de faire autre chose.
Mère pas zen d'un
Gaston Lagaffe cool
eX-PT

Messages : 141

Enregistré le : 28 janv. 2018 14:31

Classe : MPSI/MP**

Re: Mal-être

Message par Blacklite1337 » 12 févr. 2019 23:26

Pose-toi cette question. À quoi ça sert ta vie?

Et tu seras heureux.

SPOILER:
Avec une probabilité de 0.0

Messages : 1112

Enregistré le : 06 juin 2015 12:44

Re: Mal-être

Message par FT15 » 13 févr. 2019 01:13

Vous êtes tous graves!

Il vous dit que ça ne lui plaît pas et qu’il le vit mal et vous ne semblez pas compatir voire même pensez qu’il devrait s’y enfermer encore plus (grenadine, pour une mère, vous faites peur...et si c’était un de vos enfants?)

Drenpera, sache que cette situation n’est pas « de ta faute », que tu es loin d’être le seul sauf que peu s’expriment

En as tu parlé avec tes profs qui pourraient être amenés à te conseiller...je sais qu’on part souvent avec des à priori mais certains peuvent se révéler plus À l’écoute Que tu ne le penses

C’est Parcoursup en ce moment, ils pourraient Aussi peut être t’aider et te conseiller pour l’année Prochaine

L’enseignement en prépa n’est ni bon ni mauvais, il est bien adapté à certains et pas à d’autres, ce n’est pas grave

Ne te pourris pas la vie avec ça, tu vas rebondir, il faut juste que tu trouves là où t’épanouir

Et si tu veux arrêter, ce n’est pas un échec c’est même une avancée

Bon courage

Messages : 421

Enregistré le : 28 janv. 2018 16:39

Classe : Mommy

Re: Mal-être

Message par gerclo » 13 févr. 2019 02:14

Son mal être n'est pas que lié à la prépa : "J'ai toujours eu beaucoup de problèmes à l'école, énormément d'absences au collège et au lycée, j'étais incapable d'aller en cours. Les cours me paraissaient interminables et rester en cours était pour moi une torture".
Donc un de mes enfants se sentirait mal comme ça, je ferais en sorte qu'il ait une aide psychologique. Déjà.
Et j'abrégerais les séances d'ennuis (mes enfants ont sauté une classe pour limiter la casse, juste pour une petite année de moins).
Ensuite il ne se trouve pas assez stimulé intellectuellement, scientifiquement, je ne vois pas où il le sera plus que dans une bonne prépa parisienne en mpsi/mp...
Le problème est qu'il aurait dû sauter sans doute une ou plusieurs classes pour abréger l'ennui avant, et être plus frais et avec moins d'attente avec cette prépa. Il a attendu, attendu...et il n'y a pas encore ce challenge dont il a besoin. Mais à l'ens il y en a aussi qui sont déçus...
Pourtant en discutant avec les profs, il doit y avoir moyen de l'obtenir ce challenge, et de faire des maths qui plaisent tant pis si c'est par soi même.
Mais est ce que ça sera suffisant ? est ce réellement la seule chose dont il a besoin ?.
Il faut aussi vivre à côté, qu'il soit en prépa ou ailleurs.
Mère pas zen d'un
Gaston Lagaffe cool
eX-PT

Messages : 2553

Enregistré le : 25 avr. 2015 11:57

Re: Mal-être

Message par grenadine » 13 févr. 2019 09:19

Mais non, nous ne sommes pas "graves". 😊

Il est important qu'il comprenne qu'il doit trouver un sens à ce qu'il est et non ce qu'il fait.

Il attend de la prépa des réponses qu'il n'aura pas.

Ce qui est inquiétant Drenpera, c'est que tu ne puisses pas communiquer avec les gens qui t'aiment. Ils sont là pour toi, même s'ils n'ont pas toutes les réponses.
Mum :)
MPSI-PSI* Hoche ENSTA Paris
PTSI-PT Benjam' ESTP (GME)
MPSI Saint-Louis

Messages : 710

Enregistré le : 23 janv. 2017 14:27

Re: Mal-être

Message par framboise2 » 13 févr. 2019 10:00

Toujours une bonne lecture:
https://www.amazon.fr/Adultes-sensibles ... dou%C3%A9s

Autour de toi, il y en a certainement qui te ressemblent, que ce soit parmi les profs, les élèves ou dans ta famille. Amorce la communication.
:P Parent

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: Mal-être

Message par siro » 13 févr. 2019 10:11

Si le format scolaire te débecte, tu peux envisager la fac. Et cela n'a *rien* de dégradant, et tu pourras même envisager une ENS sur concours (en candidat libre) ou sur dossier.

Par contre, il faudra t'astreindre à une discipline de fer : travail régulier, conséquent, pas de lacunes, probablement bien au delà des cours imposés (en nombre d'heures), et si possible basé sur le programme de prépa (au moins les bouquins). En contrepartie, tu auras finalement assez peu de matières hors maths.

Pour quelqu'un de "non scolaire" comme toi, ça me semble cohérent.

On dirait que tu as une bonne vieille phobie scolaire, ou un truc du style. Je ne suis pas sûr que s'enfermer dans la voie du "ça passe ou ça casse" soit pertinent. Et c'est un gros défenseur du système prépa qui écrit ça. Seulement si je continue de penser que la prépa est un des meilleurs choix pour 95% des gens voulant faire des sciences (ne serait-ce que parce que le lycée ne remplit plus son rôle, pour le moment), je pense aussi que tu es dans ces 5% absolument pas faits pour, et que ça serait du gâchis de t'acharner en spé.

Enfin voilà, c'est juste mon avis, vu ton profil, ça me semble être un bon plan l'université, mais seulement si tu es vraiment sûr de tenir le rythme en maths (mais si le démon des maths te dévore, ça devrait aller).

Par contre, mon grand-père disait souvent : ok pour te réorienter, changer de voie, de filière, etc. Par contre, si tu commences une année, tu la finis.
Idem dans ton cas : à mon avis, essaye de tenir encore quatre mois (ça passe vite avec les vacances), pour avoir tes équivalences. Tu iras directement en L2. Et tu auras bien rentabilisé l'année. Profite-en pour apprendre un maximum de choses notamment en maths. Limite la casse par ailleurs.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Répondre