Page 1  sur  2

A porpos du niveau de la séléctivité des lycées

Posté : 25 janv. 2008 01:06
par mimii
Bonjour, j'ai une question à poser et j'espére avoir des réponses
je suis en train de créer ma liste de voeux concernant les CPGE en france et je suis vraiment perdue en ce qui concerne le choix des lycées. Certes, faut faire une liste de voeux cohérente (qui contient des lycées trés selectifs, d'autres d'une selectivité moeyenne ainsi que basse) mais j'ignore comment je peux savoir le niveau de seléctivité de chaque lycée, donc je voudrais bien savoir comment je pourrai différencier entre un lycée trés selectif ou autre... Merci d'avance.

Posté : 25 janv. 2008 14:46
par pierre27
salut

Je suis comme toi en Tnale. S et souhaite faire une prépa commerciale.
Je te présente où j'en suis, mais c'est pas la panacée universelle.
Simplement si mon parcours peut aider à la démarche d'autres.

Tu parles de cpge en France.
Déjà là, tu peux élaguer! Pour ma part sur ce site "Prépas. org" j'ai sélectionner :
*ma filière (commerce option scientifique), *public, *avec internat, *sur des académies limitrophes et proches en temps, plus qu'en km.
Partant de ce résultat, d'une vingtaine d'établissements, (Paris m'étant limitrophe, j'ai plus de choix) j'ai ensuite "sabrer" tous ceux qui n'intégrez pas au moins 20% pour mon école. Mon panel passe alors de 20 à 10.
J'ai rapproché ensuite mon panel, aux "fameux classements des prépas"
Je pense que ce classement à le mérite d'exister (celui de "prépa expert" de l'étudiant est en cumulé sur 5 ans), il faut bien un référenciel.
Ce classement prend en compte les intégrations des étudiants dans les gdes. écoles. Quand tu parles de sélectivité, j'en déduis notoriété, niveau pour entrer et je pense que ; plus le lycée a de réussite, plus sa sélectivité est accrue afin de conserver son rang.
Si tu souhaites intégrer une gde. école (et si on choisi prépa. c'est avec cette arrière pensée), on a statistiquement plus de chances en début de classement qu'en fin.
Bref le 1er de mon panel est 3eme au niveau national 2007. Le 10ème de ma sélection est 42ème.
Mais je n'ai le droit qu'à 6 lycées (les scientifiques peuvent jongler entre mp et pc. Ce qui donne 6 de plus).
Le pblm. est de se positionner dans cette liste de 82% à 20% d'intégrés.
J'ai lu qu'avec 11 ou 12 de moyenne générale en Tnle., on pouvait espérer une prépa. Le spectre va donc de 11 à 18 (19 ou 20 de mg doit être rare).
Considérant que les 16/18 postuleront dans le haut du classement, avec mon 14, le coeur de cible est au milieu de ma liste.
J'ai ensuite fais 3 groupes comme tu l'indique.
1° : le 2ème de ma liste ==> 5ème national
(c'est prétentieux mais ça fait du bien)
2° : les 4, 5, 6, 7, de ma liste ==> respectivement 10, 18, 20, 23 au niveau national.
(c'est, je pense ceux qui représentent le mieux mon niveau)
3° : le 10ème de ma liste ==> 42 ème national.
(c'est ma "roue de secours", mais j'hésite car les chances d'intégrer l'école de mon choix sont trop faibles et si je n'avais que ce 6ème voeux de proposé, je remettrai en question la prépa. car cela se traduirai par le choix d'une école trop élevée et dépassant mes capacités actuelles.
Il faut donc que je peaufine ce 6ème voeux, il ne sert à rien, si je sais à l'avance que je ne le choisirai pas!
J'en suis là, si ça peut aider ceux qui ne sont pas encore à cette étape...
merçi de vos commentaires et remarques constructives.

@+

Posté : 26 janv. 2008 00:08
par mimii
J'attend toujours vos réponses ... Merci d'avance ^^

Posté : 27 janv. 2008 00:06
par Eskodas
Sérieusement, tu trouves pas que pierre27 t'a plus que correctement répondu ? Au vu du peu de précision de ta question, je ne pense pas qu'il y ait autre chose à ajouter...

Posté : 27 janv. 2008 00:09
par Philippe PATTE
pierre27 a écrit :salut

Je suis comme toi en Tnale. S et souhaite faire une prépa commerciale.
Je te présente où j'en suis, mais c'est pas la panacée universelle.
Simplement si mon parcours peut aider à la démarche d'autres.
J'aurais envie de déconseiller la démarche. En ai-je le droit ?
Tu parles de cpge en France.
Déjà là, tu peux élaguer! Pour ma part sur ce site "Prépas. org" j'ai sélectionner :
*ma filière (commerce option scientifique), *public, *avec internat, *sur des académies limitrophes et proches en temps, plus qu'en km.
Partant de ce résultat, d'une vingtaine d'établissements, (Paris m'étant limitrophe, j'ai plus de choix) j'ai ensuite "sabrer" tous ceux qui n'intégrez pas au moins 20% pour mon école. Mon panel passe alors de 20 à 10.
J'ai rapproché ensuite mon panel, aux "fameux classements des prépas"
Je pense que ce classement à le mérite d'exister (celui de "prépa expert" de l'étudiant est en cumulé sur 5 ans), il faut bien un référenciel.
Sûrement.
On aurait pu aussi mesurer la qualité de l'air dans les environs du lycée.

Certains auraient-ils remarqué que les classements en question sont légèrement biaisés. Je peux vous donner approximativement celui de l'an prochain. J'ai peu de chances de me tromper. C'est un peu comme pour la ligue des Champions ; une concentration des meilleurs dossiers de Terminale a toutes les chances de conduire aux résultats de ces classements. Votre argent serait sûrement mieux dépensé si vous alliez au ciné plutôt que d'acheter les magazines proposant ce genre de classements.

Si vous voulez un test fiable sur l'apport de chaque lycée, je propose de répartir aléatoirement les élèves de Terminale dans les CPGE : on gagnera du temps, on fera des économies de papier et on pourra réellement juger de la pertinence des idées reçues.

Un second point que je souhaite aborder : Quel est le panel d'écoles sur lequel est basée l'étude ? Combien d'étudiants sont concernés par ces écoles ? 10-15% de l'ensemble dans le cas des écoles d'ingénieurs. Combien de milliers d'élèves considérés comme des moins que rien ?

Il faut donc que je peaufine ce 6ème voeux, il ne sert à rien, si je sais à l'avance que je ne le choisirai pas!
Je commencerais par peaufiner mon orthographe.
J'en suis là, si ça peut aider ceux qui ne sont pas encore à cette étape...
merçi de vos commentaires et remarques constructives.
De rien. C'est gratuit, contrairement aux conseils de certains torchons.

Posté : 27 janv. 2008 04:19
par Quetzalcoatl
pierre27 a écrit :merçi de vos commentaires et remarques constructives.
La remarque habituelle : je suis rentré dans une prépa à à peu près 0 % de réussite à l'X et à l'ENS. Dans cette prépa de province fort peu sélective, même avec une étoile, "on" visait centrale. Et dans le meilleur des cas juste un peu plus haut.

Oui mais voilà, ce n'est pas les statistiques qui ont passé le concours à ma place. J'ai travaillé, j'ai eu plus de boulot que j'en ai demandé et ... j'ai intégré en 3/2.

Le facteur essentiel et primordial de réussite est de très très loin l'élève, ne l'oublions pas ...

Posté : 27 janv. 2008 10:52
par
Quelqu'un qui vous parle de "plus de chances de réussite à tel endroit" raconte n'importe quoi pour la raison suivante: les résultats comparés ne sont pas ceux d'un même élève qui aurait fait tous les établissements mais ceux d'élèves différents.
Qui plus est, les journaleux en sont encore à l'époque où il y avait dix écoles d'ingénieurs en France et sont incapables de prendre en compte l'existence d'un grand nombre d'écoles qui, après tout, se valent en gros à peu près toutes. Mais bon, un journaleux qui sait de quoi il parle, ça ne court pas les rues...

Posté : 27 janv. 2008 17:02
par pierre27
Bonjour,

Mr le professeur de Maths./Français à raison, si toutes les prépas se valent, pourquoi ne pas avoir des affectations automatiques par académies.
Mais voilà Mr. c'est l'heure des Choix, que je repousse depuis des années par manque d'idées précises sur mon orientation.
J'en suis même à présenter 6 voeux pour des études commerciales et les 6 autres en scientifiques.
J'ai bien compris les messages répétés sur ce site :
"c'est la qualité des élèves, qui fait la qualité de la prépa."
ou, "choisissez la prépa. la plus proche de chez vous, elles sont toutes géniales".
Mais Mr, j'ai 12 choix à faire, pas UN !
Aider nous, conseillez nous. vous descendez en flammes tous ces référentiels, mais vous proposez quoi pour les 11 autres ?
D'autant que ma prépa de proximité est dans mon panel, mais pas en première place.
On a pas d'autre comparatif, dès qu'on balance une note, on se fait "couicquer".
Je suis allé à la porte ouverte de Chaptal ; même là au coeur du pblm. j'ai rien appris. 1h30 de route, pour un format A4 avec un vague plan, m'indiquant que les prépas. com. sont dans l'amphi. 3, bondé où la moitié de la salle, dans les escaliers n'entend rien.
Ni micro ni ampli, aucun document de présentation, pas de visite. Juste un "questions/réponses" moins enrichissant que ce site. Les portes ouvertes de mon collège étaient mieux organisées ! Dois je prendre cette visite comme le référenciel de Chaptal, devant me préparer à une grande école de com. ? Heureusement non, mais je n'ai pas avancé.
Je lis partout : "restez dans vos prépa. de province...", mais c'est souvent signé LLG, H4, Ginette !
Mû nous dit :
Quelqu'un qui vous parle de "plus de chances de réussite à tel endroit" raconte n'importe quoi pour la raison suivante: les résultats comparés ne sont pas ceux d'un même élève qui aurait fait tous les établissements mais ceux d'élèves différents.
Ok Mù, mais rien ne prouve non plus, qu'un HEC passé par LLG, aurait eu le même parcours en passant par St Ex. à Mantes.
Je suis désolé, je continu de penser que toutes les prépas. ne se valent pas. Comme pour les lycées ou les collèges d'ailleurs, à ce sujet, remettez vous aussi en cause le classement des lycées ?
On ne peux contester non plus, que les prépas se spécialisent par rapport aux concours préparés, se calant sur les coéf. appliqués pour chaque matières par chacune des écoles. Ces classements (gratuits) les prennent aussi en compte.

Mr : bien sûr vous pouvez déconseiller ma démarche, mais de grâce...
proposez-nous en une autre !

Mon objet était de proposer qql. chose à mimii qui restait sans réponse, mais fallait lui tendre votre serviette, plutôt que mon "torchon"!
:wink:

PS : Merci de votre réponse concernant le trajet pour Carnot.

Posté : 27 janv. 2008 17:23
par Quetzalcoatl
pierre27 a écrit :Mr le professeur de Maths./Français à raison, si toutes les prépas se valent, pourquoi ne pas avoir des affectations automatiques par académies.
Si seulement ... :roll:

On a pas d'autre comparatif, dès qu'on balance une note, on se fait "couicquer".
Normal : les notes ne veulent RIEN dire. Les classement déjà davantage. Et les remarques encore plus.
Je lis partout : "restez dans vos prépa. de province...", mais c'est souvent signé LLG, H4, Ginette !
Ou Fabert ! ;)
Je suis désolé, je continu de penser que toutes les prépas. ne se valent pas.
Je suis d'accord. Le problème est que cela ne signifie pas la même chose chez moi et chez toi. Toi tu crois que la prépa est intrinsèquement meilleure et que, quel que soit l'élève, s'il va il verra ses chances augmenter. C'est faux car comme tout le monde le reconnaît, la réussite est avant tout personnelle et dépend de l'entourage.

On me parle de davantage d'émulation dans les grandes prépas ce sur quoi je doute toujours car ça voudrait dire que les étudiants ne trouvent de "stimulation" que dans l'échec ... :? Autrement dit : il faudrait être nul pour être bon. Mais ... si tel est le cas, pourquoi Metz ne progresse pas en L1 ? :shock:

Bref.

Oui toutes les prépas ne se vallent pas : je reste persuadé que LLG ou H4 auraient été de bien piètres prépas pour moi et que je n'aurais pas pu obtenir le même niveau que ce que j'ai obtenu dans ma prépa jamais classée (trop peu de résultats) ou alors avec un environnement bien moins ... sympathique :)

Comme pour les lycées ou les collèges d'ailleurs, à ce sujet, remettez vous aussi en cause le classement des lycées ?
En ce qui concerne les statistiques officielles, elles oublient un paramètre fondamentaux : la population entrante. Donc sans les remettre en cause totalement, il y a de quoi les prendre avec un peu de précaution.
On ne peux contester non plus, que les prépas se spécialisent par rapport aux concours préparés, se calant sur les coéf. appliqués pour chaque matières par chacune des écoles. Ces classements (gratuits) les prennent aussi en compte.
:?: Les ENS ne sont pas pris en compte pour les classements des prépas scientifiques ... Ce n'est pas la moindre des absurdités !
Mr : bien sûr vous pouvez déconseiller ma démarche, mais de grâce... proposez-nous en une autre !
Pour les scientifiques, déjà dit : on regarde par chez soi avec ou sans internat, dans la filière que l'on désire, possédant l'étoile si on a des prétentions un peu plus élevée et ... on tourne en spirale croissante en terme de temps de parcours lycée -- domicile jusqu'à remplir 12 voeux.

Et voilà ! :)

Et si on hésite entre deux lycées équivalents pour l'internat, la proximité, les filières proposées ... on va voir aux portes ouvertes histoire de regarder lequel est le plus près d'un café / cinéma / bar à jeux ... ;)

Posté : 27 janv. 2008 21:12
par Eskodas
Bonsoir,
Il est inutile de relancer la polémique pour la énième fois.
Une simple remarque sur les ENS, M. Rigault:
Leur absence du classement ne joue réellement que sur les prépas qui y envoient une proportion importante d'élève. C'est à dire que seule une demi douzaine de prépas verrait leur classement réellement modifié si on intégrait les ENS. De plus, seule une minorité d'élèves font une prépa pour NE PAS rentrer dans une école d'ingénieur... Donc l'absence de prise en compte des Ecoles Normales ne concerne finalement que peu d'élève.