Mon expérience à Ginette !

Quel lycée choisir, quel aspect privilégier dans un lycée ...

Messages : 314

Enregistré le : 28 janv. 2018 16:39

Classe : TS

Re: Mon expérience à Ginette !

Message par gerclo » 09 sept. 2018 20:49

Volte a écrit :
09 sept. 2018 18:20
gerclo a écrit :
09 sept. 2018 16:07
Saint Germain a écrit :
09 sept. 2018 14:11
Peut-être que pour enlever toute ambiguïté il faudrait prendre un exemple concret : supposons un boursier échelon 4, 5, ou 6 (comme vous voulez, dites quel sera le montant de sa bourse à l'année et combien il devra payer à l'année au total (tous frais confondus) :
- dans le premier cas au CIV
- dans le deuxième cas à SG

Merci ça pourra tous nous éclairer.
Tour frais confondus,cela veut dire quoi ?
Le transport est variable, les achats parfois optionnels ou pas.

Donc la base la plus simple pour comparer est le logement + tous repas pour un élève restant le WE.

Au CIV cela avoisine les 5000 euros (je compte les repas de midi au restaurant universitaire, tarif de 2015 je crois).
Pour une bourse échelon 7 -> la bourse couvre tous ces frais (5550)
Pour une bourse échelon 4 -> la famille devra débourser env 1000 euros de plus que la bourse.

On peut obtenir la CAF pour le logement, mais j'ai eu du mal à évaluer le montant (50 euros je crois par mois)
et je ne sais pas ce que ça implique en terme d'allocations perdues, ça dépend des cas (nombre d'enfants, âges, etc).
Ca complique le calcul. Dans notre cas, nous étions perdant, donc pas considéré.

A Ginette : la somme la plus basse payable est de 5661 euros je crois.
Cadre de l'internat de la réussite : *2/3.
Cela fait donc 3774 euros.
Pour un boursier échelon 7, 6, 5 ou 4, la bourse couvre les frais considérés logement + repas .
Et deça, il faut rajouter.
Mais les frais annexes sont à considérer : frais de polycopiés sont plus onéreux par exemple.
Mais 300 euros sont donnés pour participer à la vie scolaire (notifiés sur le site) : tenue de la promo, calot, gala.
L'internat de la réussite, c'est 60 places, donc c'est très, très marginal, il faut arrêter de faire une loi générale avec un contre exemple.
Si 70 boursiers échelon 7 sont acceptés, 10 resteront sur le carreau.
Vous me direz, ils pourront toujours faire un prêt, ou vendre un rein si le dossier n'est pas assez solide pour interesser les établissement de crédit.
Qui parle de loi générale ici ?
Il me semble avoir précisé à plusieurs reprises la raison de mon intervention : dans le message initial il était dit que cet internat de la réussite concernait une centaine d'élèves et entraînait la gratuité de la scolarité : j'ai corrigé, et le nombre de concernés, etla gratuité pour tous.
Il n'y a pas de raison pour m'agresser ainsi, après le coup de la désinformation, voilà la loi générale...zen !
Encore une fois, pourquoi me faire dire ce que je ne dis pas ?
J'écris mal le français ?

Après la gestion des nombres de boursiers des lycées publics, privés, ne me concerne pas, et je ne suis ni comptable de ce lycée, ni assistante sociale, ni conseillère d'éducation, et je ne suis pas là pour venir juger le système qui fonctionnait sans nous.
Si vous voulez parler d'injustice dans le système, on peut en parler, à commencer par celles entre fac et CPGE :wink:

Maintenant concernant ces places, seuls celles et ceux qui tentent leur chance peuvent les avoir. Si j'avais écouté le papa et le concerné, nous n'aurions jamais tenté : pas la peine, pas pour nous, trop élitiste, trop cher, trop mauvais dossier, pas le profil imaginé comme adéquat etc.

Mon message aussi va dans ce sens : essayer ne coûte rien, et non il ne faut pas être le mouton à cinq pattes hyper brillant vivant au fond d'une cité perdue de non droit (je ne sais plus trop les clichés évoqués) pour en bénéficier, en tout cas dans sa filière.

Sinon pas la peine de vendre un rein pour avoir un prêt étudiant à 0.98%, mais j'avoue que ça se complique quand votre gamin est mineur.
Mais là encore c'est possible .
Et on peut avoir aussi un prêt d'honneur via le lycée, pas de banque dans ce cas.
Mais c'est clair, c'est pas trop souhaitable de commencer ainsi ses études financièrement parlant. Mais c'est un calcul, après chacun fait ses choix, personne n'est obligé à rien.

Verrouillé