Page 2  sur  2

Re: Overbooking 2020 par rapport à 2019

Posté : 23 mai 2020 23:21
par Etienne69
Ce qui est dommage est de ne pas demander aux étudiants de hiérarchiser après les premiers résultats. Chacun de nous a makntenant une idée de sa hiérarchisation, aidé qui plus est par ses résultats. Le processus se ferait surement en trois tours, soit moins de deux semaines, non ?

Re: Overbooking 2020 par rapport à 2019

Posté : 23 mai 2020 23:28
par Futurevéto
Tu viens de réinventer APB... On en a beaucoup parlé quand ma promo a "essuyé les plâtres" en 2018...

Re: Overbooking 2020 par rapport à 2019

Posté : 24 mai 2020 00:57
par Etienne69
Oui mais un APB plus tardif et éclairé par les résultats dans toute les demandes. APB était un peu à l’aveugle.
Ce serait donc combiner le Parcoursup jusqu’aux résultats initiaux puis avoir un algorithme APBien ensuite. Mais je me doute bien que beaucoup y ont pensé avant moi, étant comme moi confrontés à une attente qui pourrait être évitée. Sans compter le sentiment de risque parfois de statu quo si chacun maintient ses voeux en attente dans certaines configurations...

Re: Overbooking 2020 par rapport à 2019

Posté : 24 mai 2020 07:51
par zede
Un système mixte, Parcoursup pour le fonctionnement initial, APB pour conclure en cas de besoin, la principe n'est pas inintéressant et a été abordé plusieurs fois sur le forum.

Sur le sujet:
PARCOURSUP 👩🏽‍🎓🏫 et les algorithmes de mariage stable ❤️

de l'excellent David Louapre (ScienceEtonnante)

https://www.youtube.com/watch?v=dO1pLi2Dedw

edit:
BAupetit a écrit :
23 mai 2020 22:57
Le risque est bien sûr d'avoir appelé trop d'élèves, et de se retrouver avec plus d'élèves que de places à la rentrée (ça s'est déjà vu...)

Précision : le cas ci-dessus est fictif, ce n'est pas le cas du lycée dans lequel j'enseigne (pas de besoin d'overbooking identifié pour le moment).
Pouvez-vous nous dire comment cela se termine pour les candidats surnuméraires ?
Merci !

Re: Overbooking 2020 par rapport à 2019

Posté : 24 mai 2020 19:25
par BAupetit
zede a écrit :
24 mai 2020 07:51
BAupetit a écrit :
23 mai 2020 22:57
Le risque est bien sûr d'avoir appelé trop d'élèves, et de se retrouver avec plus d'élèves que de places à la rentrée (ça s'est déjà vu...)

Précision : le cas ci-dessus est fictif, ce n'est pas le cas du lycée dans lequel j'enseigne (pas de besoin d'overbooking identifié pour le moment).
Pouvez-vous nous dire comment cela se termine pour les candidats surnuméraires ?
Merci !
Dans le cas très particulier dont j'ai entendu parler, qui est à prendre comme une anecdote et non une règle générale, et qui ne concernait pas une CPGE : quitte à avoir plus d'élèves que prévu qui veulent venir, autant ouvrir les vannes encore plus et ouvrir une classe supplémentaire cette année là (le nombre de classes est revenu au niveau antérieur l'année d'après). Bref, personne n'a été lésé dans cette histoire, sauf dans une bien moindre mesure les collègues enseignants et administratifs de cet établissement qui ont du gérer un surplus d'étudiants.

Re: Overbooking 2020 par rapport à 2019

Posté : 24 mai 2020 21:24
par antirobots
Etienne69 a écrit :
23 mai 2020 23:21
Ce qui est dommage est de ne pas demander aux étudiants de hiérarchiser après les premiers résultats. Chacun de nous a makntenant une idée de sa hiérarchisation, aidé qui plus est par ses résultats. Le processus se ferait surement en trois tours, soit moins de deux semaines, non ?
Cette année il y a la possibilité de mettre en place un répondeur automatique, en classant les voeux en attente.
Si c'est fait intelligemment (c'est à dire que c'est vraiment pris en compte durant l'appel de la journée), ça pourrait être une solution à creuser pour les journées après les premières, le temps de faire un peu le point sur ces classements/envies.

Re: Overbooking 2020 par rapport à 2019

Posté : 25 mai 2020 09:45
par zede
@ BAupetit: Merci ! Les solutions par le haut sont toujours les meilleures.

(Ceci dit, même si je comprends l'accélération bénéfique que procure l'overbooking à la procédure Parcoursup, il me glace un peu malgré tout, sauf à savoir à l'avance que tout litige se règle de façon aussi élégante que dans votre anecdote ).