Avis liste PCSI

Quel lycée choisir, quel aspect privilégier dans un lycée ...

Messages : 260

Enregistré le : 20 déc. 2019 09:42

Classe : Parent

Re: Avis liste PCSI

Message par Ajax59 » 15 mars 2021 11:32

U46406 a écrit :
14 mars 2021 03:38
flo_rio a écrit :GDD : gestion des désistements.
Je trouve d'ailleurs que c'est assez mal connu
D’un autre côté c’est un dispositif exceptionnel, autant que ça reste méconnu pour ne pas parier dessus dès le départ.
flo_rio a écrit :
13 mars 2021 23:20
Quant à moi, j'étais dans un lycée lambda de province, je suis allée dans la prépa de ma ville moyenne de province, ce qui ne m'a pas empêchée d'intégrer une très bonne école (pas d'ingénieurs mais de commerce).
On peut donc réussir dans tout type de lycée.
Oui.
Et non.

Je suis en désaccord avec de nombreux aspects du discours de Ajax59, mais il y a vraiment depuis les 30 dernières années un mouvement de cercle vicieux dont il a tracé cette semaine le portrait nordiste...

(Je ne le savais pas du tout, j’ai fait ma prépa avant 1991, et moi Monsieur ! - ou Madame ! - je n’ai pas intégré une « très bonne école » au sens habituel de cette expression...)
Dans le cas de la métropole lilloise c'est parce qu'historiquement il y avait déjà un nombre élevé de lycées privés. Mais il y a 30 ans il y avait aussi de très bons lycées publics; leur niveau global en baissant a fait monter celui des lycées privés du moins de ceux qui ont maintenu, parfois même amélioré, leur niveau.

Messages : 3008

Enregistré le : 25 avr. 2015 11:57

Re: Avis liste PCSI

Message par grenadine » 15 mars 2021 11:45

Il y a tous les profils dans les lycées privés. Boursier ou non. Catho , musulman, juif et autres à leur convenance.

Ne pas tomber dans les vieux clichés.
Mum :)
MPSI-PSI* Hoche ENSTA Paris
PTSI-PT Benjam' ESTP (GME)
MPSI Saint-Louis

Messages : 525

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Avis liste PCSI

Message par ribo » 15 mars 2021 12:47

Ajax59 a écrit :
15 mars 2021 11:22
Je ne parle pas de ségrégation sociale mais des perturbateurs, quel que soit le milieu, qui dans le privé peuvent être exclus s'ils gênent les autres pour suivre leur scolarité.
Et les gens (plutôt les parents ou un des deux parents) qui choisissent le privé, quelle qu'en soit la raison, sont plus vertueux que ceux qui trichent pour que leurs gniards aillent dans un bon public auquel ils n'ont pas le droit de par la carte scolaire.
La somme à sortir pour le privé sous contrat dans le secondaire reste accessible à beaucoup (des bourses doivent être possibles aussi ?), le surcoût étant souvent plus dans le coût de la cantine peu ou pas (?) subventionnée ( je parle pour les lycées de province, pas des Franklin, Saint Jean de Passy et autres). C'est un investissement beaucoup plus abordable que les prépas privées avec internat, les écoles de commerce, les universités catholiques, les écoles d'ingé privées,... et même certaines écoles d'ingé publiques (3500 boules à CS).
Quant à ce que beaucoup d'élèves soient meilleurs que d'autres alors qu'il sont dans un lycée catégorisé moins bon, heureusement que c'est possible.
Exclure certains pour telle ou telle raison c'est un peu la définition de la ségrégation. J'ai dis sociale, pas économique. Car cela ne m'étonnerais pas que les dis perturbateurs aient une certaine convergence sociologique.
Par exemple par chez nous, les plus argentés, les enfants de commerçants, seraient plutôt les éléments perturbateurs, peu intéressés par l'école sachant qu'une place bien chaude les attend. Ceux qui vont dans l'enseignement privés seraient plutôt des enfants de cadres bien cadrés aux résultats honnêtes,
Et les très (très) grosses mentions, enfants de profs ou d'intellectuels vont dans le lycée de secteur.
Ce sont ceux qui obtiennent les meilleurs résultats parce qu'ils ont été initiés aux rouages scolaires connaissent parfaitement les attendus, et ne se destinent pas à la profession d'ingénieur. Ils vont au lycée de secteur parce que leur parents y étant enseignant eux même ils connaissent la qualité des profs (et puis c'est plus pratique).
Et ceux là sont parfaitement imperturbables.
(même mieux lors d'une réunion parent prof le prof de math de ma fille cadette s’étonne de ses fréquentations, une bande de cancres, je lui demande en rentrant pourquoi elle fréquente ceux là et elle me répond : "parce qu'il sont marrants" cela ne l'a pas empêcher de ne pas passer son bac 2020 avec brio, et j'ai lu certaines de ses compositions de philo, la baisse de niveau est mythe)

Il n'y a ni vice ni vertu à faire "l'investissement" d'envoyer ses enfants dans le privé. Et tout le monde triche, ne serait-ce qu'en faisant choisir à se enfants la bonne option selon des règles tacites seules connues de quelques un, et avec le nouveau bac il semblerait que cela empire.

Si ce n'est que dans le privé l'élève devient un client, il y a donc une stratégie marketing. Il y a des tas de raisons objectives d'aller dans le privé, qualité des locaux, de la cantines, taux d'encadrement supérieur, possibilité d'étude, voir aussi qualité de l'instruction religieuse. Et puis il en y a d'autres moins avouables qui ont à voir avec l’entre-soi. Et chose absolument magnifique les clients en deviennent les vrp, avec des arguments tordus (la qualité de la cantine suffirait) pour justifier un choix qui paraitrait bizarre à ceux pour qui ce n'est pas le problème de payer pour un truc que l'on a déjà payé avec ses impôts. (étant entendu que le but ultime est de rentrer à l'X école publique de chez publique...)

Messages : 263

Enregistré le : 01 juin 2020 16:26

Classe : Pater et Filius

Re: Avis liste PCSI

Message par H2Fooko » 15 mars 2021 21:37

le problème de payer pour un truc que l'on a déjà payé
J'avais entendu parler d'une idée qui me paraissait à creuser :
Les parents attribueraient leur "ticket scolaire" à l'école de leur choix "publique ou privée", librement choisie, équivalent à la part des impôts consacrée à l'éducation nationale. Ainsi ils ne paieraient pas 2 fois, et ceux qui ne paient pas d'impôts se verrait attribuer un chèque par l'état.

Une sorte de vote !
отец (un notre père) сынок (& fils en PCSI 2020-21)

Messages : 39

Enregistré le : 09 sept. 2020 18:02

Classe : Terminale

Re: Avis liste PCSI

Message par Aerodv » 15 mars 2021 21:45

Bonjour, j'ai appris aujoud'hui que j'allais défendre seul mon lycée à la finale de mon académie des O Chimie. C'est mi avril, dommage je ne vais pas pouvoir en parler dans ma lettre de motivation. D'autres dans le même cas que moi ?

Messages : 2

Enregistré le : 19 mai 2020 23:06

Classe : Tle

Re: Avis liste PCSI

Message par Mwa__ » 15 mars 2021 22:00

Chez nous le concours académique ne se passe pas de la même façon apparemment (tout le monde le passe, et c'était avant les vacances), mais je dirais que tu peux toujours mettre que tu y participes, ça veut au moins dire que tu as participé aux séances de préparation, et puis tu ne peux pas dire mieux que ça.

Messages : 11

Enregistré le : 21 janv. 2021 15:35

Classe : Mum

Re: Avis liste PCSI

Message par flo_rio » 16 mars 2021 00:26

Ajax59 a écrit :
15 mars 2021 10:44

4 lycées c'est le luxe !
Un très bon élève peut réussir dans à peu près tout type de lycée s'il sait rester motivé quelque soit son environnement et travailler par lui-même en cas de problème quelconque.
Mais vous avez quand même eu la chance d'avoir le choix pour vos enfants.
Quant à la qualité des établissements et de l'enseignement d'il y a 30 ans, ça a un peu changé depuis; même sur la petite quinzaine de la TC de notre petit lycée public très moyen deux ou trois avaient fini ingénieurs. Aujourd'hui ce serait peut-être encore le cas mais il y a beaucoup plus de possibilités et de places pour faire des études d'ingénieur (et aussi plus de lycéens).
Oui c'est sans doute un luxe. Tout le monde n'a toutefois pas le même choix, cela dépend du niveau de l'enfant, car même si ce sont 4 bons lycées, certains sont plus réputés.
Quant à l'évolution sur 30 ans, je ne sais pas ce que deviennent aujourd'hui les élèves de mon lycée. Mais à mon époque, j'étais plutôt une espère rare en allant en prépa. C'est d'ailleurs grâce à mon prof de maths qui m'en avait parlé en 1e. Car comme on le lit souvent sur ce forum, dans les "petits" lycées, les profs ne connaissent pas forcément les prépas et les élèves non plus.
U46406 a écrit :
14 mars 2021 03:38

Je suis en désaccord avec de nombreux aspects du discours de Ajax59, mais il y a vraiment depuis les 30 dernières années un mouvement de cercle vicieux dont il a tracé cette semaine le portrait nordiste...

(Je ne le savais pas du tout, j’ai fait ma prépa avant 1991, et moi Monsieur ! - ou Madame ! - je n’ai pas intégré une « très bonne école » au sens habituel de cette expression...)
J'avoue ne pas me souvenir ce qu'il s'est passé en prépa en 1991 bien que j'ai commencé la mienne avant 1991 pour la finir après :wink: .

Messages : 260

Enregistré le : 20 déc. 2019 09:42

Classe : Parent

Re: Avis liste PCSI

Message par Ajax59 » 16 mars 2021 09:07

H2Fooko a écrit :
15 mars 2021 21:37
le problème de payer pour un truc que l'on a déjà payé
J'avais entendu parler d'une idée qui me paraissait à creuser :
Les parents attribueraient leur "ticket scolaire" à l'école de leur choix "publique ou privée", librement choisie, équivalent à la part des impôts consacrée à l'éducation nationale. Ainsi ils ne paieraient pas 2 fois, et ceux qui ne paient pas d'impôts se verrait attribuer un chèque par l'état.

Une sorte de vote !
Un système semblable existerait aux Pays-Bas il me semble.

Messages : 198

Enregistré le : 18 févr. 2020 14:42

Classe : TS SVT - Parent

Re: Avis liste PCSI

Message par Feedback » 16 mars 2021 09:19

Aerodv a écrit :
15 mars 2021 21:45
Bonjour, j'ai appris aujoud'hui que j'allais défendre seul mon lycée à la finale de mon académie des O Chimie. C'est mi avril, dommage je ne vais pas pouvoir en parler dans ma lettre de motivation. D'autres dans le même cas que moi ?
Parles en à ton prof de PC. Nul doute qu'il mentionnera ta participation dans tes appréciations.

Messages : 260

Enregistré le : 20 déc. 2019 09:42

Classe : Parent

Re: Avis liste PCSI

Message par Ajax59 » 16 mars 2021 09:21

ribo a écrit :
15 mars 2021 12:47
Ajax59 a écrit :
15 mars 2021 11:22
Je ne parle pas de ségrégation sociale mais des perturbateurs, quel que soit le milieu, qui dans le privé peuvent être exclus s'ils gênent les autres pour suivre leur scolarité.
Et les gens (plutôt les parents ou un des deux parents) qui choisissent le privé, quelle qu'en soit la raison, sont plus vertueux que ceux qui trichent pour que leurs gniards aillent dans un bon public auquel ils n'ont pas le droit de par la carte scolaire.
La somme à sortir pour le privé sous contrat dans le secondaire reste accessible à beaucoup (des bourses doivent être possibles aussi ?), le surcoût étant souvent plus dans le coût de la cantine peu ou pas (?) subventionnée ( je parle pour les lycées de province, pas des Franklin, Saint Jean de Passy et autres). C'est un investissement beaucoup plus abordable que les prépas privées avec internat, les écoles de commerce, les universités catholiques, les écoles d'ingé privées,... et même certaines écoles d'ingé publiques (3500 boules à CS).
Quant à ce que beaucoup d'élèves soient meilleurs que d'autres alors qu'il sont dans un lycée catégorisé moins bon, heureusement que c'est possible.
Exclure certains pour telle ou telle raison c'est un peu la définition de la ségrégation. J'ai dis sociale, pas économique. Car cela ne m'étonnerais pas que les dis perturbateurs aient une certaine convergence sociologique.
Par exemple par chez nous, les plus argentés, les enfants de commerçants, seraient plutôt les éléments perturbateurs, peu intéressés par l'école sachant qu'une place bien chaude les attend. Ceux qui vont dans l'enseignement privés seraient plutôt des enfants de cadres bien cadrés aux résultats honnêtes,
Et les très (très) grosses mentions, enfants de profs ou d'intellectuels vont dans le lycée de secteur.
Ce sont ceux qui obtiennent les meilleurs résultats parce qu'ils ont été initiés aux rouages scolaires connaissent parfaitement les attendus, et ne se destinent pas à la profession d'ingénieur. Ils vont au lycée de secteur parce que leur parents y étant enseignant eux même ils connaissent la qualité des profs (et puis c'est plus pratique).
Et ceux là sont parfaitement imperturbables.
(même mieux lors d'une réunion parent prof le prof de math de ma fille cadette s’étonne de ses fréquentations, une bande de cancres, je lui demande en rentrant pourquoi elle fréquente ceux là et elle me répond : "parce qu'il sont marrants" cela ne l'a pas empêcher de ne pas passer son bac 2020 avec brio, et j'ai lu certaines de ses compositions de philo, la baisse de niveau est mythe)

Il n'y a ni vice ni vertu à faire "l'investissement" d'envoyer ses enfants dans le privé. Et tout le monde triche, ne serait-ce qu'en faisant choisir à se enfants la bonne option selon des règles tacites seules connues de quelques un, et avec le nouveau bac il semblerait que cela empire.

Si ce n'est que dans le privé l'élève devient un client, il y a donc une stratégie marketing. Il y a des tas de raisons objectives d'aller dans le privé, qualité des locaux, de la cantines, taux d'encadrement supérieur, possibilité d'étude, voir aussi qualité de l'instruction religieuse. Et puis il en y a d'autres moins avouables qui ont à voir avec l’entre-soi. Et chose absolument magnifique les clients en deviennent les vrp, avec des arguments tordus (la qualité de la cantine suffirait) pour justifier un choix qui paraitrait bizarre à ceux pour qui ce n'est pas le problème de payer pour un truc que l'on a déjà payé avec ses impôts. (étant entendu que le but ultime est de rentrer à l'X école publique de chez publique...)
Vous caricaturez...
Et vous partez aussi d'un échantillon unique : le cas de votre fille qui est brillante.
Mon échantillon ne comporte que mes 3 grands et n'est pas significatif non plus. Mais les trois, avec chacun leurs qualités et leurs défauts qui diffèrent parfois fortement de l'un à l'autre, auront tous bientôt leur diplôme d'ingénieur. Par contre contrairement à votre fille qui a réussi en allant dans son lycée de secteur, je ne peux pas dire que les miens auraient été aussi brillants (seul un était 3 à 5ième de sa promo de terminale) dans leur lycée de secteur, à même distance que l'institution où ils sont allés (le choix avait même été fait dès le collège) . Il y a en effet une marche entre les 2 établissements, celui de secteur est correct, dans la moyenne des publics de la métropole, le conventionné où ils sont allés est dans le top 3 départemental et même régional. Leur mère n'a pas pris de risques...

Verrouillé