[ParkourSup] sortons le pop-corn

Pour les questions sur l'inscription informatique ou sur une inscription hors procédure.

Messages : 1100

Enregistré le : 06 juin 2015 12:44

Re: [ParkourSup] sortons le pop-corn

Message par FT15 » 10 juin 2018 11:55

En fait, un certain nombre de places va se libérer jusqu’à début juillet : résultats du bac, départs dans les écoles privées, IEP...

Ensuite, à partir du 10 juillet tout le monde on saura bien plus et il sera fort probable que 20e à LLG ou 100e a Condorcet soit insuffisant

Pour le moment, il faut juste attendre car personne ici n’est devin!!!

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: [ParkourSup] sortons le pop-corn

Message par siro » 10 juin 2018 15:04

Mais à part ça la convergence est au poil. Ultra rapide. Ah franchement quel gain par rapport à APB. :mrgreen:
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 2130

Enregistré le : 25 avr. 2015 11:57

Re: [ParkourSup] sortons le pop-corn

Message par grenadine » 10 juin 2018 16:35

C'est plus humain ....pourtant :roll:
Mum :)
MPSI-PSI* Hoche ENSTA Paris
PTSI-PT Benjam' ESTP
MPSI Saint-Louis

Messages : 1100

Enregistré le : 06 juin 2015 12:44

Re: [ParkourSup] sortons le pop-corn

Message par FT15 » 10 juin 2018 16:39

grenadine a écrit :
10 juin 2018 16:35
C'est plus humain ....pourtant :roll:
C’est sûr...quand on voit l’humanité de nos jours!

Messages : 2130

Enregistré le : 25 avr. 2015 11:57

Re: [ParkourSup] sortons le pop-corn

Message par grenadine » 10 juin 2018 17:54

On se détend... :lol: c’était ironique :mrgreen:
Mum :)
MPSI-PSI* Hoche ENSTA Paris
PTSI-PT Benjam' ESTP
MPSI Saint-Louis

Messages : 10737

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: [ParkourSup] sortons le pop-corn pour 2019

Message par U46406 » 11 juin 2018 10:16

En résumé, Terra Nova qui est un cercle de réflexion plutôt de gauche lié au Parti socialiste *, préconise que ParcourSup 2019 aille plus vite pour affecter les mariages en se basant sur une liste ordonnée de vœux de chaque candidat .

Comme quoi tout n'était pas à jeter aux orties dans le bon vieux APB Admission Post Bac (il faut trier le bon grain de l' ivraie ).


* je le précise, mais ça n'a sans doute pas d'importance. L'intelligence n'a pas besoin d'être de gauche ou de droite, les bonnes idées n'ont pas besoin d'être encartées . D'autant que là l'évidence saute aux yeux de tous , même les ministres doivent s'en apercevoir à force.


PS Ne faites pas comme moi de cliquer trop vite. Pensez à lire l'article d'abord avant de le commenter.
et mieux encore, en remontant à la source Terra nova :
http://tnova.fr/notes/faut-il-sauver-le ... parcoursup
http://tnova.fr/system/contents/files/0 ... 060618.pdf
48 pages qui permettent d'apprendre pas mal de choses, et rédigées par des chercheurs de haut vol.
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 4571

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: [ParkourSup] sortons le pop-corn

Message par padpad » 11 juin 2018 11:13

Mot de la Direction
« Parcousup »
« Parcousup », ce mot a fait couler beaucoup d’encre, suscité beaucoup d’émois, d’oppositions, d’interrogations, de crispations parfois. Cette nouvelle plateforme d’accès aux études supérieures a été mise en place pour remplacer la défunte APB dont certains dysfonctionnements � à commencer par le tirrage au sort dans les filières « en tension » - ont provoqués la chute.

Disons le tout de go et alors que le processus n’est pas intégralement terminé, « Parcoursup » est à beaucoup d’égards un progrès pour l’Ecole de Droit de la Sorbonne même s’il est loin d’être une panacée.

Un progrès parce qu’il en ressort que notre UFR a été la plus demandée de France par rapport à un nombre de places en licence en Droit « sèche » de seulement 640.

Un progrès parce que la plateforme nous a permis d’afficher, conformément à une option retenue par nous mais qui ne l’a pas été par tous, l’ensemble de nos filières sélectives de licence : le Collège de Droit, les licences du Collège Interdisciplinaire et celles du Collège International. Aucun des lycéens intéressés par le Droit n’a pu ignorer la richesse inégalée de cette offre et sa diversité.

Un progrès parce que pour la première fois des Enseignants-Chercheurs se sont plongés dans les dossiers des lycéens qui souhaitaient rejoindre notre Licence. Ils ont été vingt à accepter cette rude tâche et ont réalisé une tâche importante sans ménager peur peine.

Un progrès parce que pour la première fois un regard a pu être porté tant sur les aspects arithmétiques des dossiers que sur leurs aspects plus qualitatifs…

Bien sûr classer plus de 14700 dossiers pour 640 places s’apparente à une forme de sélection même si l’on ne ferme la porte à aucun.

Bien sûr les éléments d’appréciation sont parfois assez subjectifs.

Bien sûr les disparités entre les notations des différents établissements nécessitent une grande attention et certains lycées qui s’imaginent faire « chic » en usant d’une sévérité voulue stimulante risquent de rendre un bien mauvais service à leurs élèves�

Bien sûr enfin les 15% de lycéens « hors secteur » décidés par le Rectorat, après de rudes mais très courtois échanges placés sous le signe d’une grande compréhension et d’un profond respect mutuel, sont trop peu pour des établissements à rayonnement non seulement local mais régional, non seulement régional mais national, non seulement national mais international�

La définition d’une préférence à 85% pour les lycéens de Paris et des seuls Lycées français de l’étranger ne rend pas justice aux efforts et aux moyens des Universités parisiennes proposant des licences de Droit pour avoir un rayonnement global.

Qui peut croire qu’avec si peu de place nous risquons de vider la province et la périphérie des bons étudiants ?

Qui veut maintenir hors de nos murs ceux qui � à tort certainement � n’envisagent de re rejoindre à l’Université que des filières portées par des établissements comme le nôtre et qui faute de pouvoir nous rejoindre irons poursuivre leur formation dans d’autres établissements qui ne sont pas des Universités.

La concurrence, car concurrence il y a, n’est pas tant entre les Universités qu’entre formations qui prétendent toutes à l’excellence ou à des débouchés professionnels avec des arguments qui méritent d’être discutés et des conditions d’études et d’enseignement profondément différentes d’une institution à l’autre.

Dans cette perspective, ouvrir le recrutement avec une proportion de 50% dans et hors le secteur nous était apparu indispensable.

Le nouveau dispositif a bien des imperfections dont on peut espérer qu’elles seront corrigées.

Il en va ainsi du fait que les dix v�ux des lycéens ne soient pas classés ; de l’absence de connaissance des v�ux faits par les candidats, d’une certaine imprécision des appréciations des enseignants du secondaire�.

Surtout, nombreux sont ceux qui regrettent qu’il n’ait pas été possible, au-delà d’un quota de boursiers aux modalités de calcul obscures, de prendre en compte des critères sociaux qui auraient pu contrebalancer certains effets induits par la nouvelle plateforme qui sont certainement insatisfaisants.



Il est trop tôt pour faire le bilan de la procédure encore en cours.



Il n’est pas trop tôt pour dire que nous pouvons être fiers du travail collectivement réalisé par les services qui se sont impliqués et ont su � comme si souvent � faire preureuve d’investissement, d’inventivité et de réactivité ; qui ont su s’approprier en un temps record un logiciel dont les recoins n’étaient pas faciles à éclairer ; par les Enseignants-Chercheurs qui ont pris sur leur temps de vacances ou sur leurs week-ends pour évaluer un nombre important de dossiers, par l’Université qui a pu, avec les services du Rectorat et du Ministère, relever un défi que d’aucuns pensaient irréaliste.



Nous sommes peut-être parvenus à faire mentir les Cassandre (l’avenir le dira�).



Nous sommes peut-être à la veille de voir émerger un nouveau visage de nos Licences ; composées d’étudiants très motivés ayant fait la preuve dans leurs études secondaires de leur aptitude à la réflexion, à l’expression ; souvent investis dans un projet de formation qui les a poussé vers l’Ecole de Droit de la Sorbonne comme dans leurs activités personnelles�

Ce visage nous le connaissons, nous l’accompagnons déjà dans bien des formations.

Ce visage c’est celui d’une jeunesse qui attend beaucoup de ceux auxquels elle fait l’honneur de confier sa formation et son avenir.

C’est à l’aune de la réponse que nous lui apporterons que nous serons jugés� Nous nn’avons pas à redouter ce jugement ; il serait déraisonnable de ne pas nous en soucier.

Nous souhaitons à l'ensemble du personnel, des étudiants, et des enseignants une excellente fin d'année.



Laurence Jégouzo et François Guy Trebulle
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 10737

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: Le nouveau dispositif a bien des imperfections

Message par U46406 » 11 juin 2018 11:23

L'idée fait son chemin, même les juristes s'en sont aperçus...
padpad citant un mot de la direction de l’Ecole de Droit de la Sorbonne a écrit :
11 juin 2018 11:13
Le nouveau dispositif a bien des imperfections dont on peut espérer qu’elles seront corrigées.

Il en va ainsi du fait que les dix voeux des lycéens ne soient pas classés
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: [ParkourSup] sortons le pop-corn

Message par siro » 11 juin 2018 11:31

En attendant le taux de banlieusards dans les facs parisiennes s'effondre. Et c'est le très gauchiste Figaro qui en parle. http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... nlieue.php

Mais à part ça, much diversité, much progrès social.

(Pour rappel, tests menés par l'UFR de philo de P7 : un dossier (bidon) classé dernier en liste d'attente à P7, 3000eme donc, passe 1000eme après reclassement par ParcourSup, uniquement parce que vivant à Paris intramuros.)

Bref, le "il est encore trop tôt pour se prononcer" ça fait des semaines qu'on le lit, et bon, perso je suis de plus en plus conforté dans mon opinion : non seulement le taux de propositions est inférieur à APB après 2 à 3 semaines de convergence (ça c'est une certitude), mais en plus la convergence est très lente (dans la prépa LLG dont R.Mansuy nous fait l'honneur de partager les chiffres, merci à vous) et la distribution des vœux les "mieux" possibles est de facto bien plus lente aussi. C'est vraiment du foutage de gueule en or.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: Le nouveau dispositif a bien des imperfections

Message par siro » 11 juin 2018 11:32

U46406 a écrit :
11 juin 2018 11:23
L'idée fait son chemin, même les juristes s'en sont aperçus...
padpad citant un mot de la direction de l’Ecole de Droit de la Sorbonne a écrit :
11 juin 2018 11:13
Le nouveau dispositif a bien des imperfections dont on peut espérer qu’elles seront corrigées.

Il en va ainsi du fait que les dix voeux des lycéens ne soient pas classés
Dire que si on avait des décideurs au sommet de l'état avec le minimum de culture algo/info possible, on aurait évité ce carnage... ;_;
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Verrouillé